Archives par mot-clé : Offre d’emploi

Appel à candidature : allocation doctorale pour la réalisation d’une thèse en anthropologie sociale et ethnologie ou études politiques

Le programme de recherche Shakk. De la révolte à la guerre en Syrie : Conflits, déplacements, incertitudes, financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), propose une allocation doctorale pour la réalisation d’une thèse dont l’inscription principale se fera à l’École doctorale de l’EHESS (ED 286) dans l’une des deux formations suivantes : Anthropologie sociale et ethnologie ou Études politiques. La ou le doctorant·e sera rattaché·e au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor, EHESS-CNRS).

Le sujet de la thèse devra porter sur l’un des principaux thèmes du programme Shakk qui intégralement consultables à l’adresse suivante :  https://shakk.hypotheses.org.

Conditions de candidature

La ou Le candidat·e parfaitement francophone et bon arabisant·e devra avoir soutenu un mémoire de Master 2 en sciences sociales avant le 20 septembre 2018.

Envoyer CV, projet de recherche rédigé en français (10 pages bibliographie comprise) et mémoire de Master 2 devront être envoyés avant le 10 septembre 2018 – 12h (heure française) simultanément aux adresses suivantes : anna.poujeau@ehess.frc.boex1@gmail.come.aubinboltanski@ifporient.org, nisrine.alzahre@gmail.com.

Les candidat·e·s sélectionné·e·s par un jury composé de tous les membres du programme Shakk (voir sur le carnet de recherche du programme Shakk) seront convoqués pour une audition avant fin septembre à Paris. En cas de nécessité, l’audition pourra se faire par visioconférence.
L’allocation doctorale débutera au 1er novembre 2018 pour une durée de 3 ans.

Rémunération : salaire brut : 1768,55 euros / salaire net : 1467,18 euros

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

LabEx CAP : Appel à candidatures : six à huit contrats post-doctoraux ouverts au concours 2019

Le Laboratoire d’excellence « Création, Arts, Patrimoines » (Labex CAP), annonce le recrutement par voie de concours de six à huit chercheuses / chercheurs de niveau post-doctoral pour une période d’un an, éventuellement renouvelable une fois.

L’hypothèse méthodologique du Labex CAP consiste à rapprocher, par des travaux de recherche communs, les équipes universitaires et les équipes des institutions conservant, divulguant et exposant des collections et des fonds patrimoniaux. Dans ce contexte de décloisonnement institutionnel et disciplinaire, les corpus choisis et les objets de recherche concernent les interactions entre création et patrimoines.

I. Conditions générales

Le jury pluridisciplinaire, composé des membres du Conseil et du Bureau du Labex, sélectionnera les six à huit projets de recherche les plus pertinents et originaux, proposant des définitions scientifiques nouvelles, en lien avec l’une des thématiques du Labex CAP suivantes :

  • Exposer la recherche
  • Créer pour le musée
  • Avant-gardes, luttes et médias
  • Mémoire, critique, engagements
  • Médiations et remédiations
  • Outil numérique et production intellectuelle
  • Archives, documents, œuvres
  • Créer dans la sphère publique
  • Collection et production des savoirs
  • Exposition et interdisciplinarité
  • Présentation, représentation et patrimonialisation

Les candidats sont priés d’informer les responsables des institutions de rattachement souhaitées (directeur/directrice de laboratoire ou représentant-e au sein des instances du Labex, sans leur demander de lettre formelle), lors de la préparation de leurs projets, et de concevoir la rédaction de ces derniers en accord avec la politique scientifique générale du Labex CAP.

II. Conditions d’éligibilité

  • → Doctorat : thèse soutenue après le 01/09/2013.
  • → Age : ce concours s’inscrit dans la perspective des concours « jeunes chercheurs », moins de 38 ans (cela signifie 37 ans au moment du dépôt de candidature).
  • → Statut : une personne en poste (secondaire ou supérieur, France ou l’étranger) ne peut être recrutée.
  • → Candidature : il est à noter qu’un candidat qui a postulé les années précédentes, sans être auditionné, peut se représenter au concours. En revanche, un candidat qui a déjà été auditionné, ne peut resoumettre une proposition.

III.  Calendrier de recrutement

  • → Date de lancement du concours : le 29/06/2018
  • → Date de clôture du dépôt des candidatures : le 3 septembre 2018
  • → Phase d’admissibilité : le 15 octobre 2018
  • → Phase d’admission (auditions) : le 15 novembre 2018

IV. Durée du recrutement et date de prise de fonction

  • → Les contrats proposés sont d’une durée d’un an, éventuellement renouvelable une fois
  • → La prise de fonction s’effectuera à partir du 2 janvier 2019

V. Dossier de candidature

Le dossier de candidature complet devra être envoyé au plus tard le 3 septembre 2018 à 16h00 à l’adresse suivante : labex-cap@univ-paris1.fr

Afin de simplifier la procédure de réception et de traitement des dossiers, veuillez envoyer l’ensemble des pièces relatives à votre candidature en un seul fichier PDF (Nom_Prénom.pdf), en les classant dans l’ordre de la liste ci-dessus. Veillez à optimiser la taille et la résolution de vos fichiers. Si cela est possible, il serait préférable que l’ensemble de votre dossier de candidature n’excède pas 5 Mo et, au maximum, 10 Mo.

Le dossier comprend :

  • → page de titre : nom, prénom, titre (explicite) du projet, thématique choisie, institutions de rattachement demandées (unité d’accueil principale et unité d’accueil secondaire1, un laboratoire ou un département de musée, les deux sont membres du Labex CAP (liste des partenaires ci-jointe), établissement d’origine (soutenance de la thèse)
  • → le projet de recherche rédigé en langue française (10 000 signes maximum)
  • → un curriculum vitae et une liste des publications
  • → le diplôme de doctorat
  • → le rapport de soutenance (si la thèse est soutenue en France)
  • → une lettre de motivation
  • → une publication significative (PDF)
  • → deux lettres de recommandation au moins rédigées par des chercheurs et des personnalités reconnues du monde des arts et de la création

NB : Chaque dossier est évalué par deux experts extérieurs au Conseil et au Bureau du Labex. Le Conseil et le Bureau siègent en jury lors des phases d’admissibilité et d’admission. Les expertises et le contenu des délibérations ne sont pas communiquées aux candidats.

Obligations de services et participation aux travaux du laboratoire

En plus du projet de recherche personnel sur lequel ils auront été sélectionnés, les jeunes chercheurs prendront part aux microprojets et aux activités du Labex. A concurrence de deux/cinquièmes de leur temps de travail, ils contribueront notamment à l’organisation et à la réalisation des actions de valorisations telles que ateliers, rencontres, journées d’étude, et à l’enrichissement des supports de communication (site web, plaquettes ou documents de présentation) ainsi qu’à la vie du laboratoire / du département d’accueil. Ils organiseront ensemble le séminaire post-doctoral du Labex CAP.

Les post-doctorants exerceront leur fonction conformément à la charte européenne du chercheur.

VI. Résultats attendus

  • le candidat s’engage, sous peine de remboursement de l’intégralité des traitements perçus, à rendre une étude de 40 pages (60 000 signes espaces compris) portant sur son sujet de recherche au 30/12/2019. Cette étude sera publiée dans les « Cahiers du CAP », revue du Labex (Editions de la Sorbonne, Paris).
  • le candidat organise, prend part et suit les séances de séminaire post-doctoral du Labex afin de présenter et de discuter collectivement son travail.

VII.  Rémunération

Les recrutements se font sous la forme d’un contrat à durée déterminée à temps plein. Le candidat percevra une rémunération forfaitaire mensuelle brute exclusive de toute rémunération accessoire sur la base d’un temps plein d’un montant de 2361.45 euros.

VIII. Critères de sélection

Les contrats proposés s’adressent à de jeunes chercheurs. Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme de doctorat et pouvoir se prévaloir de premières réalisations dans le domaine de la recherche.
Les critères pris en compte par le comité de sélection sont :
→ L’excellence scientifique du projet, son originalité, son adéquation avec les thèmes proposés cette année
→ Le profil et les aptitudes du candidat (compétences scientifiques, expériences dans le domaine de la recherche, publications)
→ Le caractère international des recherches (séjours d’étude, publications, compétences linguistiques)
→ La pertinence des rattachements demandés

Contacts

  • Clélia Simon-Henry,  Gestionnaire du Labex CAP : labex-cap@univ-paris1.fr (du 29/06/2018 au 24/07/2018, du 30/07/2018 au 31/07/2018, puis à partir du 27/08/2018)
  • Zinaïda Polimenova, Chargée de pilotage du Labex CAP : zinaida.polimenova@univ-paris1.fr (du 29/06/2018 au 18/07/2018, puis à partir du 27/08/2018)
  1. L’unité principale accueille le post-doctorant et assure son suivi ; l’unité secondaire doit être rapprochée dans le cadre d’une collaboration intellectuelle, à mettre en place par le post-doctorant, dont  l’objectif est de faciliter la circulation des savoirs, des pratiques, des méthodes, des perspectives scientifiques diverses au sein du Labex. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Recrutement d’un.e post-doctorant.e dans le cadre du projet ANR / FAPESP Transatlantic Cultures. A digital platform for Transatlantic Cultural History (from the end of 18th century to now)

L’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 recrute un.e post-doctorant.e dans le cadre du projet ANR / FAPESP Transatlantic Cultures. A digital platform for Transatlantic Cultural History, 1700 to now. Le / la candidat.e recruté.e sera basé.e au Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CREDA – UMR 7227), partenaire financé de ce projet de recherche, et travaillera sous la responsabilité des coordinateurs scientifiques du projet.

Description du projet

Transatlantic Cultures est un projet de recherche collaborative internationale lancé en 2016, qui a reçu le soutien financier du programme franco-brésilien ANR/ FAPESP, de la MSH Paris-Saclay, du France-Berkeley Fund et de l’Institut des Amériques. Son comité éditorial est composé de 40 chercheurs provenant de 19 universités en Europe, en Afrique et dans les Amériques. Ce projet vise à la réalisation d’une plate-forme numérique d’histoire culturelle transatlantique éditée en ligne : un outil scientifique et technologique innovant, pérenne et évolutif, destiné à analyser les dynamiques circulatoires dans l’espace atlantique et à comprendre la place centrale de ce dernier dans le processus de mondialisation contemporain.

Transatlantic Cultures met en oeuvre une histoire connectée de l’espace atlantique contemporain à travers une série de notices analytiques consacrées aux relations culturelles complexes entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques, dans une perspective pluridisciplinaire associant historiens, anthropologues, sociologues, politistes, musicologues, spécialistes de littérature, arts, théâtre ou cinéma. Il propose une réflexion sur les circulations transatlantiques et la mondialisation culturelle, mais également sur les processus identitaires et les frontières qui ont contribué à l’établissement et au renouvellement de grandes aires culturelles depuis le XVIIIe siècle.

En portant une attention particulière à l’historicité des régimes circulatoires et aux nombreuses inflexions qui interviennent durant la période considérée, cette plate-forme permet de mettre à l’épreuve, à partir de l’espace de circulation séculaire que constitue le monde atlantique, une série de notions telles que « transferts culturels », « histoire connectée », « histoire transnationale » ou « aires culturelles ». Elle propose des notices approfondies sur les objets et les pratiques culturels regroupés au sein de grandes rubriques thématiques (culture visuelle, musique, mouvements littéraires, spectacle vivant, villes, sport, etc.). La réflexion porte également sur les acteurs des échanges (migrants, exilés, intellectuels transnationaux, voyageurs, diplomates, experts, etc.), sur les vecteurs sociologiques de la médiation (livres, revues, pièces, films, chansons, blogs, etc.), sur le poids des industries culturelles (pôles de production, réseaux de distribution, etc.) ou encore sur les politiques publiques de la culture et sur les lieux de la sociabilité culturelle transnationale (capitales culturelles, expositions internationales, congrès scientifiques, organisations internationales, festivals de cinéma, de musique ou de théâtre, etc.).

Ces éléments permettent d’analyser les espaces de circulations et l’évolution des polarités culturelles au sein de l’espace atlantique du XVIIIe au XXIe siècles. En rupture avec le modèle traditionnel d’interprétation opposant un centre (ouest-européen et nord-américain) à des périphéries culturelles (africaines, sud-américaines), le projet Transatlantic Cultures insiste sur les phénomènes de circularité et sur les différents facteurs (économiques, politiques, symboliques) qui ont contribué à l’établissement et au renouvellement des hiérarchies culturelles entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Les espaces de circulation et de dissémination sont envisagés dans une optique résolument ouverte : l’Atlantique nord bien sûr et la question de l’américanisation, mais aussi les liens établis entre les pays africains et latino-américains de « l’Atlantique sud » ; la formation interculturelle de « l’Atlantique noir » et le rôle central de l’espace caraïbe ; ou encore la longue histoire des échanges culturels entre l’Europe et l’Amérique latine.
Plus d’informations : https://tracs.hypotheses.org

Missions

  • Appui des trois coordinateurs scientifiques (Anaïs Fléchet, Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines / CHCSC ; Gabriela Pellegrino Soares, Université de São Paulo / Département d’histoire ; Olivier Compagnon, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / CREDA – UMR 7227) dans la gestion du projet ;
  • Organisation du séminaire du projet (5 à 7 séances par année universitaire) ;
  • Édition scientifique de notices du dictionnaire (notamment en anglais) ;
  • Relation avec les auteurs impliqués dans le projet ;
  • Relation avec certains prestataires impliqués dans le projet (webdesign, cartographes, etc.) ;
  • Recherche iconographique ;
  • Contribution à la rédaction de notices.

Profil

  • Être titulaire d’un doctorat en sciences humaines et sociales soutenu au plus tard le 31 août 2018. Être titulaire d’un doctorat en histoire – et plus spécifiquement en histoire culturelle – sera considéré comme un atout, mais ne constitue pas une condition exclusive ;
  • Excellente maîtrise du français et de l’anglais (incluant notamment une capacité à rédiger et à éditer des textes en anglais). Une connaissance de l’espagnol ou du portugais sera considérée comme un plus ;
  • Intérêt pour les humanités numériques et ses enjeux ;
  • Une expérience dans l’édition scientifique sera considérée comme un atout.

Dossier de candidature

  • Un CV détaillé comprenant notamment une description précise du sujet de thèse ;
  • Une lettre de motivation démontrant l’adéquation du / de la candidat.e avec le profil recherché.

À envoyer au plus tard le 29 juin 2018 à l’adresse contact@transatlantic-cultures.org
Résultats le 4 juillet 2018.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

BnF : offre d’emploi : Chargé du suivi de l’étude interne sur la presse

Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France recense, depuis son lancement, une majorité (en nombre de titres et de pages) de périodiques et de monographies. La BnF poursuit des travaux d’amélioration des fonctionnalités de recherche pour ces contenus à l’enrichissement sémantique des données et des métadonnées relatives aux corpus traités et optimiser les processus de numérisation, dont l’OCR, ainsi que les dispositifs de reconnaissance des articles de presse (OLR)1.

Pour poursuivre sa politique de numérisation de la presse2, la BnF publie une offre d’emploi pour le suivi d’une étude interne sur la presse.

OLR : principe

Missions et activités

Placé directement sous la responsabilité d’Aline Girard, directrice du département de la Coopération (Direction des services et des réseaux), le chargé de suivi réalisera une étude interne sur la presse copilotée par deux départements : le département de la Coopération (DSR) et celui du Droit, Economie, Politique (DCO). Cette étude a été confiée au mois de mai 2017 par la Directrice générale aux deux directions, qui en assureront la réalisation conjointe.

De par ce copilotage, le déroulement de la mission de l’agent sera établi par les deux directeurs de département responsables de l’étude.

A ce titre l’agent, sur la base de la méthodologie de suivi d’étude proposée par la Délégation à la Stratégie et à la Recherche, assurera l’organisation des réunions internes de suivi (comité de pilotage, comité de suivi), rédigera les compte rendus de réunion, rythmera l’avancée de l’étude avec un calendrier de suivi de projet précisant les étapes et les livrables attendus.

L’agent sera également chargé de réunir les informations disponibles sur les collections de presse de la BnF (que ce soit sous l’angle de la conservation, de la numérisation, du stockage, etc.), et autant que faire se peut sur les collections de presse conservées dans les autres bibliothèques françaises.

L’agent aura à sa charge la mise en forme des informations recueillies dans les livrables successifs et la rédaction du rapport final attendu par la direction de l’Etablissement à la fin de l’année 2017.

Domaines de compétences

  • Expérience de suivi d’étude et de gestion de projet transverse
  • Excellent relationnel et capacité à animer des groupes
  • Aisance orale et excellentes capacités rédactionnelles
  • Sens du travail en équipe
  • Rigueur et méthode, sens de l’organisation

Modalités pratiques

  • Personne à contacter pour des renseignements :
    • Aline GIRARD, Directeur du département de la coopération, tél. : 33 (0)1 53 79 40 35
  • Modalités pratiques de candidature : obligatoirement candidater en ligne. Le dossier de candidature doit réunir un CV et peut être complété d’une lettre de motivation.
  • Référence du poste : RC027
  • Sites : François-Mitterrand, Quai François-Mauriac Cedex 13, 75706 Paris
  • Catégorie : A
  • Famille : Services aux publics traitement des collections
  • Emploi de référence : Chargé de collections
  • Durée du contrat : 6 mois
  • A pourvoir à compter du : 01/09/2017
  1. Ioannis Anagnostopoulos, Pourquoi Europeana Newspapers ?. Disponible ne ligne, url : <http://www.bnf.fr/documents/en2014_anagnostopoulos.pdf> []
  2. Presse et revues, http://gallica.bnf.fr/html/und/presse-et-revues/presse-et-revues et Journaux numérisés dans Gallica, http://presselocaleancienne.bnf.fr/html/journaux-numerises-dans-gallica []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

BnF : appel à candidatures : Assistant de recherche

Dans le cadre de la deuxième année du projet CORPUS (voir http://c.bnf.fr/fom), la BnF poursuit sa réflexion sur les services de fourniture de corpus qu’elle pourrait mettre en place en direction notamment des équipes de recherche intéressées par la fouille de textes et de données (text and data mining). A cet effet, la Bibliothèque nationale de France lance un appel à candidatures pour un assistant de recherche.

Pour la deuxième année du projet, l’établissement projette d’étudier dans quelle mesure les équipes de recherche souhaitent accéder en masse aux données de la BnF (corpus numérisés diffusés dans Gallica et Gallica intra muros, archives de l’internet, métadonnées…) à des fins d’étude et d’analyse de type fouille et selon quelles modalités. Il s’agit en particulier de comprendre leurs besoins et de préfigurer les futurs services et outils que la BnF pourra proposer autour de ces données.

Ph . Lorenzo Cafaro

Missions et activités

Sous la responsabilité de l’adjointe chargée des questions scientifiques et techniques auprès du directeur des services et des réseaux et du responsable des études, l’assistant-e de recherche est chargé-e de :

  • conduire des entretiens auprès d’experts identifiés au sein d’équipes ou d’infrastructures de recherche et recueillir leurs témoignages ;
  • prendre connaissance des études nationales et internationales permettant d’établir un état de l’art sur la question ;
  • co-animer un atelier de préfiguration du nouveau service (design de service) ;
  • rendre compte de ses observations et de ses travaux (rapport, note de synthèse…) ;
  • diffuser et valoriser les résultats obtenus.

Activités spécifiques

  • Participer aux rapports et publications du projet ;
  • Collaborer aux travaux de valorisation (bibliographies, carnet de recherche, …) du projet CORPUS ;
  • Participer à la production des indicateurs quantitatifs et/ou qualitatifs associés au projet.

Domaines de compétences

  • Aptitude à la conduite d’entretiens et à l’animation de temps collectifs (atelier, réunion, etc.) ;
  • Connaissance des méthodes permettant de recueillir les besoins d’utilisateurs et de préfigurer de nouveaux services (design de service, techniques de stimulation de la créativité, etc.) ;
  • Intelligence des problématiques de recherche liées aux données numériques (big data, text and data mining, humanités numériques…) ;
  • Connaissance des données numériques de la BnF (Gallica, archives de l’internet, métadonnées) et compréhension des exploitations qui peuvent en être faites par les chercheurs ;
  • Savoir identifier et utiliser les sources d’informations permettant de rassembler des études, observations de pratiques, réflexions déjà réalisées ou engagées par d’autres institutions  ;
  • Capacité à travailler en équipe projet ;
  • Goût pour la recherche, rigueur scientifique, qualité rédactionnelle ;
  • Maîtrise des outils informatiques et des applications propres au domaine de la recherche.

Modalités pratiques

  • Niveau de diplôme attendu : M2
  • Personne(s) à contacter pour des renseignements : Emmanuelle Bermès, adjointe chargée des questions scientifiques et techniques auprès du directeur des services et des réseaux ; Philippe Chevallier, responsable des études.
  • Modalités pratiques de candidature : obligatoirement candidater en ligne. Le dossier de candidature doit réunir un CV et peut être complété d’une lettre de motivation.
  • Catégorie du contrat : B
  • Date de prise de fonction : 7 août 2017
  • Durée du contrat : 4 mois

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Labex Obvil : contrat postdoctoral pour un chercheur en humanités numériques (spécialité Littérature)

Le Labex OBVIL met au concours un contrat postdoctoral de douze mois.

Le labex OBVIL réunit des chercheurs en littérature française, comparée, anglaise et nord-­américaine, italienne, hispanique, et en informatique, des chercheurs en informatique et sciences dures, et des chercheurs en informatique et sciences sociales. Il a pour objectif de réaliser la numérisation de corpus de textes théoriques et critiques, d’histoire littéraire, d’histoire des sciences dites dures, d’histoire des sciences humaines et sociales du XVIème au XXème siècles : ces corpus interdisciplinaires font l’objet d’une réflexion
épistémologique et éthique, et leur numérisation est indissociable de la conception d’outils de text mining et d’une réflexion sur les outils d’analyse informatique (ontologies, cartographies, alignement de textes, établissement de topiques argumentatives). Le présent contrat doctoral répond à ce programme : le projet présenté par le candidat comportera un versant informatique et un versant littéraire, cette double définition justifiant le principe d’une double
direction.

Fonctions de l’agent

Réaliser un projet de recherche en humanités numériques :

  • à partir d’un projet littéraire (littérature française, ou comparée, ou italienne, ou hispanique, ou anglo-­saxonne) fondé sur un corpus d’oeuvres ou d’auteur(s) autour d’un des axes de recherche défini dans le programme du Laboratoire d’excellence OBVIL : http://www.paris-­sorbonne.fr/IMG/pdf/labexObvil.pdf ou à partir
    d’un projet informatique.
  • développer des outils numériques en relation avec la problématisation du corpus littéraire (algorithmes, cartographies, analyse diachronique des corpus, indexation des corpus, extraction d’entités nommées).
  • contribuer à la conception d’éditions numériques savantes.

Activités de l’agent

  • Dans un contrat postdoctoral de douze mois, mener à terme des recherches dans le champ des humanités numériques au sein du LIP6 (Université Pierre-­et-­Marie-­Curie) en collaboration avec les équipe de littérature de l’université Paris-­Sorbonne.
  • Contribuer au développement des outils numériques développés par le LABEX OBVIL en relation étroite avec les ingénieurs d’étude du laboratoire.
  • Participer à l’organisation des séminaires de recherche du LABEX.

Compétences requises

  • Etre titulaire d’une thèse d’informatique ou d’une thèse de littérature.
  • Maîtriser, pour les informaticiens :
    -­ soit les techniques de traitement de la langue naturelle,
    -­ soit les techniques de fouille de texte et de recherche
    d’information,
    -­ soit les techniques d’édition numérique.
  • Avoir la capacité à s’intégrer à une équipe de recherche et avoir un intérêt prononcé pour la littérature.

Personne(s) à contacter

Modalités pratiques

Le dossier de candidature réunit un CV, le diplôme de doctorant, un projet scientifique interdisciplinaire, une lettre de motivation, éventuellement des lettres de recommandation.

  • Date limite du dépôt des candidatures : 14 mai 2017.

Enregistrer

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Labex Obvil : recrutement d’un chercheur en humanités numériques (spécialité Littérature)

Le Labex OBVIL met au concours un contrat doctoral.

Le labex OBVIL réunit des chercheurs en littérature française, comparée, anglaise et nord-­américaine, italienne, hispanique, et en informatique, des chercheurs en informatique et sciences dures, et des chercheurs en informatique et sciences sociales. Il a pour objectif de réaliser la numérisation de corpus de textes théoriques et critiques, d’histoire littéraire, d’histoire des sciences dites dures, d’histoire des sciences humaines et sociales du XVIème au XXème siècles : ces corpus interdisciplinaires font l’objet d’une réflexion
épistémologique et éthique, et leur numérisation est indissociable de la conception d’outils de text mining et d’une réflexion sur les outils d’analyse informatique (ontologies, cartographies, alignement de textes, établissement de topiques argumentatives). Le présent contrat doctoral répond à ce programme : le projet présenté par le candidat comportera un versant informatique et un versant littéraire, cette double définition justifiant le principe d’une double
direction.

Fonctions de l’agent

Réaliser un projet de recherche en humanités numériques :

  • à partir d’un projet littéraire (littérature française, ou comparée, ou italienne, ou hispanique, ou anglo-­saxonne) fondé sur un corpus d’oeuvres ou d’auteur(s) autour d’un des axes de recherche défini dans le programme du Laboratoire d’excellence OBVIL : http://www.paris-­sorbonne.fr/IMG/pdf/labexObvil.pdf
  • développer des outils numériques en relation avec la problématisation du corpus littéraire (algorithmes, cartographies, analyse diachronique des corpus, indexation des corpus, extraction d’entités nommées).
  • contribuer à la conception d’éditions numériques savantes.

Activités de l’agent

  • Dans un contrat de trois ans, mener à terme le Doctorat sous la double direction des Directeurs de recherche rattachés, pour les domaines littéraires, à une Ecole doctorale de l’Université Paris-­Sorbonne et, pour le domaine de l’histoire des sciences, et du numérique, à une Ecole doctorale de l’Université Pierre et Marie Curie. On trouvera sur les sites de chacune des deux universités (UPS, UPMC) la liste des directeurs de recherche potentiels.
  • Assurer des missions d’information et de formation en humanités numériques auprès des étudiants de licence, de Master et de Doctorat de la COMUE Sorbonne-­Universités.
  • Contribuer au développement des outils numériques en relation étroite avec les ingénieurs d’étude du LABEX, les ingénieurs du LIP6.
  • Participer à l’organisation des séminaires de recherche du LABEX.

Compétences requises

  • Etre titulaire d’un Master obtenu avec mention Très Bien dans les
    disciplines littéraires et/ou informatiques. S’inscrire en Doctorat.
  • Avoir une éventuelle expérience d’enseignement (par exemple tutorat).
  • Avoir la capacité à s’intégrer à une équipe de recherche et à travailler en équipe, sur plusieurs sites.

Personne(s) à contacter

Modalités pratiques

Le dossier de candidature réunit un CV, un diplôme de master 2 recherche, un projet scientifique interdisciplinaire, une lettre de motivation, éventuellement des lettres de recommandation et deux lettres de l’un et l’autre co-directeur. Le jury pourra, après lecture et sélection d’un projet, décider du choix des co-directeurs et du rattachement du doctorant à deux laboratoires.

  • Date limite du dépôt des candidatures : 14 mai 2017
  • Catégorie : contrat doctoral
  • Prise de fonction : 1er septembre 2017
  • Durée : 36 mois
  • Structure de référence : Laboratoire d’excellence OBVIL
  • Localisation géographique : Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris
  • Rattachement hiérarchique au sein de la structure : Directeur du LABEX OBVIL, Didier Alexandre ; Directeur adjoint du
    LABEX OBVIL Jean-­Gabriel Ganascia
  • N+1 de l’agent : Directeur de recherche
  • Quotité de travail inhérente au poste : 100%

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts