Archives par mot-clé : Manuscrits

Département des Manuscrits

Colloque : Mediating Scripture: Judeo-Persian Tobit as Global Crossroads

This symposium is occasioned by the recent discovery of the only-known Judeo-Persian copy of the apocryphal Book of Tobit, one of the most uplifting stories of the Old Testament which has inspired explosions in the arts. Commissioned in 1600 in the Gulf city of Lār, the interdisciplinary and global crossroads of manuscript provides an important case study of global early modernity within a research agenda that includes global art history, Judeo-Persian and Judeo-Arabic studies, diplomatic and commercial relations, biblical studies, and natural philosophy of language. A two-day symposium brings prominent scholars into conversation about the significance of the global iterations and variations of the remarkable story and iconography of the Book of Tobit. On the occasion of this symposium, the manuscript will travel back to the region and will be exhibited at Louvre Abu Dhabi.

Continuer la lecture de Colloque : Mediating Scripture: Judeo-Persian Tobit as Global Crossroads

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Nouveau transcrithon des carnets scientifiques d’Antoine d’Abbadie en Éthiopie (1840-1852) (BnF, 13/12/21)

Le projet de recherche MSS-Abbadie a pour objectif de transcrire, analyser et éditer les dix-sept carnets de notes du savant voyageur Antoine d’Abbadie pionnier qui séjourna en Éthiopie de 1840 à 1852. Il s’inscrit dans le cadre du plan quadriennal de la Recherche 2020-2023 de la BnF.

La Bibliothèque organise un nouveau “transcrithon” lundi 13 décembre matin à partir de 9h30, sur le site François Mitterrand. Il aura lieu en présentiel dans les nouveaux espaces du DataLab et en zoom. Inscription préalable obligatoire à l’adresse datalab@bnf.fr.  Le point de rendez-vous, les modalités pratiques et les coordonnées pour la visio seront communiqués par retour de mail.

Participez à la recherche en transcrivant les carnets d’Antoine d’Abbadie

Continuer la lecture de Nouveau transcrithon des carnets scientifiques d’Antoine d’Abbadie en Éthiopie (1840-1852) (BnF, 13/12/21)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : Manuscrits d’écrivains dans les collections de la Bibliothèque nationale de France : XVe – XXe siècle

Manuscrits d'écrivains dans les collections de la Bibliothèque nationale de France
Manuscrits d’écrivains dans les collections de la Bibliothèque nationale de France

Éditeur scientifique

Thomas Cazentre, Chargé de collections : manuscrits modernes et contemporains au département des Manuscrits de la BnF.

Résumé

Dans les petits papiers des grands écrivains.

De Christine de Pizan à Édouard Glissant, en passant par Victor Hugo, Simone de Beauvoir ou Boris Vian, cet ouvrage met en lumière une soixantaine de manuscrits d’auteurs français parmi les plus prestigieux conservés à la Bibliothèque nationale de France. Carnets de note, brouillons ou dessins saisissent autant d’hésitations, de repentirs ou de fulgurances qui racontent les pleins et les déliés de notre patrimoine littéraire.
Les 110 fac-similés de manuscrits minutieusement choisis par les 17 conservateurs qui ont participé à cet ouvrage sont à la fois transcrits et commentés. Loin de classiques notices, leurs textes sont des récits vivants et fascinants sur les pratiques d’écriture, les relations entre auteurs et éditeurs, les premières intentions ou les éléments biographiques qui permettent d’entrevoir les processus de création d’œuvres immenses.

Avec les manuscrits de :

Christine de Pizan, Livre de l’advision Christine
Charles d’Orléans, Livre de pensée Collectif, La Guirlande de Julie Blaise Pascal, Pensées
Mme de Sévigné, Lettre à Mme de Grignan
Montesquieu, De l’Esprit des lois
Saint-Simon, Mémoires
Denis Diderot, La Religieuse
Jean-Jacques Rousseau, Les Dialogues ou Rousseau juge de Jean-Jacques
Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses
Beaumarchais, La Folle Journée ou le Mariage de Figaro
Donatien Alphonse François de Sade, Mes contes
Giacomo Casanova, Histoire de ma vie
Germaine de Staël, Considérations sur les principaux événements de la Révolution française
Stendhal, La Chartreuse de Parme
George Sand, Histoire de ma vie
Victor Hugo, Les Contemplations et Les Travailleurs de la mer
Charles Baudelaire, Mon cœur mis à nu
Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale
Jules Verne, Vingt Mille Lieues sous les mers
José-Mariade Heredia, Les Trophées
Arthur Rimbaud, Illuminations
Paul Verlaine, Sagesse
Joris-Karl Huysmans, À rebours
Émile Zola, Germinal
Guy de Maupassant, Le Horla
Marcel Proust, À la recherche du temps perdu
Gaston Leroux, Le Mystère de la chambre jaune
Paul Valéry, « Le cimetière marin »
Guillaume Apollinaire, Alcools
André Breton et Philippe Soupault, Les Champs magnétiques
André Gide, Les Faux-Monnayeurs
Louis Aragon, Traité du style
Raymond Radiguet, Le Diable au corps
Jean Giono, Colline
Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit
Colette, Sido
Antoine de Saint-Exupéry, Vol de nuit
André Malraux, La Condition humaine
Jean-Paul Sartre, La Nausée
Marcel Pagnol, César
René Barjavel, Ravage
Albert Camus, La Peste
Boris Vian, L’Écume des jours
Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe
Samuel Beckett, En attendant Godot
Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes
René Char et Maria-Elena Vieira da Silva, 8 poèmes
Raymond Queneau, Zazie dans le métro
Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques
Jean Genet, Les Paravents
Eugène Ionesco, Le roi se meurt
Nathalie Sarraute, Les Fruits d’or
Guy Debord, La Société du spectacle
Georges Perec, La Vie mode d’emploi
Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux
Michel Foucault, Les Aveux de la chair

Information pratiques

  • Éditeur : Paris : Textuel : Bibliothèque nationale de France
  • Date de parution : 27.10.2021
  • Description matérielle : 1 vol. (240 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 29 cm
  • ISBN 978-2-84597-875-1 (rel.) : 55 €
  • EAN 2845978758
Manuscrits d'écrivains dans les collections de la Bibliothèque nationale de France
Manuscrits d’écrivains dans les collections de la Bibliothèque nationale de France

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Cycle de conférences 2021 – 2022 : Trésors de Richelieu

La Bibliothèque nationale de France, l’Institut national d’histoire de l’art et l’École nationale des chartes organisent la 11e édition des Trésors de Richelieu où conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la musique, de la littérature et spécialistes des textes partagent leurs savoirs avec un plus large public. À chaque conférence, des œuvres d’art, des manuscrits, des costumes ou des partitions musicales sortent exceptionnellement des magasin de la BnF, de l’INHA et de l’ENC pour être présentés en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium
de la galerie Colbert.

Le cycle est ouvert à tous les publics intéressés par le patrimoine, l’histoire de l’art et l’histoire.

Continuer la lecture de Cycle de conférences 2021 – 2022 : Trésors de Richelieu

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Les manuscrits italiens de la Bibliothèque nationale de France. Une nouvelle source pour l’histoire du brigandage

La BnF accueille tous les ans des chercheurs associés qui conduisent un travail au plus près de ses collections. Carmen Caligiuri présente l’avancement de ses recherches sur les manuscrits italiens de la Bibliothèque nationale de France (cotes 1124-1127)1.

Famille de brigands en alarme, 1824, Léopold Robert. MAH Musée d'art et d'histoire. Ville de Genève. Achat, 1888
Famille de brigands en alarme, 1824, Léopold Robert. MAH Musée d’art et d’histoire. Ville de Genève. Achat, 1888
Continuer la lecture de Les manuscrits italiens de la Bibliothèque nationale de France. Une nouvelle source pour l’histoire du brigandage
  1. Les manuscrits italiens de la Bibliothèque Nationale de France (cotes 1124-1127). Un essai de reconstruction, url : <https://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX01/A2020000019_les-manuscrits-italiens-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-cotes-1124-1127-un-essai-de-reconstruction>. []

Carmen Caligiuri

Chercheuse associée à la Bibliothèque nationale de France et doctorante en Sciences Historiques à l’École Supérieure d’Études Historiques de l’Université de la République de Saint-Marin (XIV cycle de doctorat 2019-2022)

More Posts

Colloque (7-8/10) : Victor Segalen : la connaissance de l’Est

On sait avec quelle passion l’écrivain Victor Segalen (1878-1919) a embrassé la Chine, qu’il a explorée comme archéologue, étudiée comme apprenti sinologue, en se lançant dès 1908, avant même d’en fouler le sol, dans l’apprentissage de la langue, et en faisant ensuite des paysages, de l’art, et la culture écrite du Céleste Empire le miroir d’une grande partie de son œuvre. Mais cette étroite association d’un écrivain avec une terre — ses paysages, surtout —, une langue et un monde de représentations ne va pas sans ambivalences. Que l’on veuille trouver en lui l’apprenti sinologue qu’il ne prétendait pourtant pas être, ou que l’on s’attache à étendre l’œuvre à de plus vastes horizons, notamment à travers la réflexion sur l’exotisme, Segalen ne se laisse pas réduire à cette connaissance de l’Est à laquelle Claudel l’avait initié.

Cette journée, au cours de laquelle seront présentés des manuscrits et photographies de Segalen conservés à la BnF, se propose de redéfinir la portée et la profondeur de cette « connaissance de l’Est », si caractéristique de son œuvre, qui, chez Segalen, loin des clichés orientalistes et de l’exotisme facile, fut une véritable appropriation créatrice.

Au cours de deux journées, les organisateurs tenteront d’en repenser, en des termes plus généraux, les représentations de mondes lointains propres aux « lettrés errants ».

Mission archéologique, Chine, Mien tcheo – Victor Segalen, Augusto Gilbert de Voisins, Jean Lartigue - 1914 - BnF, département des Estampes et de la photographie
Mission archéologique, Chine, Mien tcheo – Victor Segalen, Augusto Gilbert de Voisins, Jean Lartigue – 1914 – BnF, département des Estampes et de la photographie
Continuer la lecture de Colloque (7-8/10) : Victor Segalen : la connaissance de l’Est

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : La Librairie de Guy Debord

« La Librairie de Guy Debord » est le titre sous lequel seront publiées l’ensemble des fiches de lecture de Guy Debord, poète, cinéaste, révolutionnaire, initiateur de l’Internationale situationniste (1957-1972), auteur de La Société du spectacle. Conservées dans ses archives à la BnF, ces fiches concernent tous les champs de la pensée, depuis l’Antiquité jusqu’aux plus récents ouvrages lus par Guy Debord. De ses vingt ans à sa mort, il n’a jamais cessé d’enrichir ce vaste relevé de citations, parfois complété de remarques personnelles, qui lui servait à la fois de point d’appui pour sa propre pensée et de réserve pour des détournements futurs. Ces citations sont par ailleurs une incitation à la lecture : elles nous emportent avec elles vers la nécessité de revenir aux sources, et de ne jamais laisser notre esprit au repos. Elles rendent aussi hommage à tous ceux qui, avant lui, participèrent à la critique de la société marchande à laquelle son œuvre apporta une contribution capitale.

Continuer la lecture de Parution : La Librairie de Guy Debord

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : Lire Debord : avec des notes inédites de Guy Debord

Lire Debord
Lire Debord

L’ouvrage est le fruit du colloque tenu le 24 mai 2013 à la Bibliothèque nationale de France et le 25 mai 2013 à l’Institut suédois de Paris, autour de l’exposition Guy Debord, un art de la guerre, qui visait à inviter les chercheurs à s’appuyer toujours sur l’archive – à commencer par les archives de Guy Debord classées trésor national et conservées depuis 2010 au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France – afin de confronter et d’interroger toute hypothèse d’interprétation avec les traces tangibles du passé.

Continuer la lecture de Parution : Lire Debord : avec des notes inédites de Guy Debord

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : Toute ma vie – Journal intégral de Julien Green – tomes 2, 1940-1945 et 3, 1946-1950

Julien Green (1900-1998) a tenu son journal de 1919 à sa mort. Le texte paru en 19 volumes de 1938 à 2006 n’est pas le texte intégral, comme Julien Green l’a indiqué dans les préfaces des éditions successives, mais un choix opéré parmi des notes journalières prises tout au long d’une vie dont les dates se confondent avec celles du XXe siècle dans sa presque totalité.

Continuer la lecture de Parution : Toute ma vie – Journal intégral de Julien Green – tomes 2, 1940-1945 et 3, 1946-1950

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque (30/9) : Les manuscrits hébreux de la BnF : textes et contextes

Un colloque international est organisé par la section hébraïque de l’IRHT jeudi 30 septembre 2021 à l’auditorium du musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Ce colloque international marque le lancement du nouveau projet de la section hébraïque de l’IRHT en partenariat avec la BnF « BiNaH : Bibliothèque Nationale “Hebraica”. Manuscrits hébreux à Paris ». Le but du projet est de publier le premier catalogue complet et mis à jour des manuscrits hébreux de la BnF, d’une part, d’écrire l’histoire du fonds, des acquisitions progressives dont il est issu et des itinéraires intellectuels dont il témoigne, d’autre part.

Le fonds de la BnF, l’un des plus riches au monde, abrite une collection unique de près de 1500 manuscrits. Datant du Moyen Âge à l’époque moderne, ils proviennent d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce corpus comprend des codex bibliques, des rouleaux de la Torah, des commentaires bibliques, des textes talmudiques et rabbiniques, des traités théologiques, des livres de prières, ainsi que des ouvrages historiques. Il inclut également des documents de la vie quotidienne, des traités philosophiques, scientifiques, médicaux, lexicographiques, magiques et mystiques. Certains sont des manuscrits magnifiquement enluminés, d’autres des parchemins kabbalistiques ayant appartenu à des humanistes et des hébraïstes d’époques différentes. Le fonds reflète une histoire d’acquisitions complexe mais progressive, qui reste encore en large partie à écrire. Des chercheurs spécialisés dans ces domaines de recherche présenteront chacun un cas exemplaire parmi les Trésors de cette collection.

Continuer la lecture de Colloque (30/9) : Les manuscrits hébreux de la BnF : textes et contextes

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Reliures médiévales de l’abbaye de Saint-Victor de Paris : un ensemble exceptionnellement bien conservé

La BnF accueille tous les ans des chercheurs associés qui conduisent un travail au plus près de ses collections. Eve Defaÿsse présente l’avancement de ses recherches sur les manuscrits de l’ancienne abbaye de Saint-Victor de Paris (1113-1789).

Continuer la lecture de Reliures médiévales de l’abbaye de Saint-Victor de Paris : un ensemble exceptionnellement bien conservé

Eve Defaÿsse

Doctorante en histoire médiévale - Université Lumière Lyon 2 (ED483) - CIHAM (UMR 5648)

More Posts

« La couleur : artefacts, matière et cognition » et « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle »

Ce séminaire de recherche fera dialoguer historiens de l’art, scientifiques de la conservation et conservateurs-restaurateurs autour de la manière dont les matériaux sont mis en oeuvre pour obtenir un effet visuel, dans les peintures, les enluminures, les sculptures et autres objets d’art polychromés. Il s’agira d’intégrer pleinement l’étude des matériaux, de la couleur mais aussi ceux qui y participent indirectement comme les liants et les vernis, et de leur mise en oeuvre en regard des diverses problématiques d’histoire de l’art et des techniques, dans une perspective interdisciplinaire : création, transformation, réseaux, transferts techniques et artistiques, etc. Nous souhaitons aborder particulièrement la manière dont les données matérielles relatives aux œuvres d’art et à leur technique sont mises à la disposition des chercheurs pour leur permettre d’en tirer des connaissances nouvelles sur les pratiques artistiques (tout en respectant les principes d’interopérabilité FAIR).

Continuer la lecture de « La couleur : artefacts, matière et cognition » et « Fabrique matérielle du visuel : panneaux peints en Méditerranée, XIIIe-XVIe siècle »

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : Seule la terre viendra à notre secours : journal d’une déportée du génocide arménien

Couverture de "Seule la terre viendra à notre secours" - Éditions BnF
Couverture de “Seule la terre viendra à notre secours” – Éditions BnF

Argument

Oublié pendant des décennies dans un grenier avant de rejoindre les collections de la BnF, le carnet de Serpouhi Hovaghian constitue l’un des rares témoignages connus d’une victime écrit alors même que le génocide arménien se commettait. La présente édition critique du récit qu’il renferme nous plonge dans une des périodes les plus sombres du XXe siècle.

” Nous marchions sans but, six heures par jour, sans manger ni boire. Marche, marche sur la route jusqu’à ce que tu en finisses avec ta vie [… ]. “

Le 25 octobre 1915, une jeune Arménienne de vingt-deux ans échappée d’un convoi de déportés arrive dans le port de Giresun sur la mer Noire dans des conditions dramatiques. Le génocide orchestré par les Jeunes-Turcs contre les Arméniens de l’Empire ottoman fait rage depuis le mois d’avril. Comme beaucoup de ses compagnes d’infortune, Serpouhi Hovaghian a dû abandonner son fils de quatre ans en cours de route, et demeurera cachée plusieurs années, au prix de fréquents changements de domicile.
Au cours de sa longue clandestinité, elle utilise un carnet pour consigner par écrit avec plus ou moins de régularité son expérience et les événements dont elle a vent dans une sorte de journal intime, tenu en arménien, puis en français, avec quelques passages en grec. Dans ce récit fragmentaire, elle relate son périple à travers l’Anatolie, depuis son départ en déportation de Trébizonde où elle vivait avec sa famille en juin 1915, et sa vie recluse à Giresun.
Pour comprendre et décrypter ce document fragile, bouleversant, les éditions de la BnF ont fait appel à l’historien Raymond Kévorkian, spécialiste de l’histoire arménienne, qui livre ici une édition critique indispensable.

Informations pratiques

  • Description matérielle : 1 vol. (144 p.) : 30 ill., 22 cm
  • Date de parution : 29 avril 2021
  • ISBN/EAN 978-2-7177-2870-5 / 9782717728705
  • Editeur : BnF Éditions
  • Distributeur : Interforum
  • Prix : 19 €

Spectacle vivant

Mardi 11 mai, à partir de 18h30, la BnF rendra hommage à Serpouhi Hovaghian. Son journal, tenu clandestinement en 1916-1918, fera l’objet d’une présentation historique, par le professeur Raymond Kévorkian et Maximilien Girard, chargé de collections au département des Manuscrits, avant d’être lu par la comédienne Anna Mouglalis.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Transcrire les carnets d’Antoine d’Abbadie (1837-1848)

Le projet de recherche MSS-Abbadie a pour objectif de transcrire, analyser et éditer les carnets de notes du savant voyageur Antoine d’Abbadie qui séjourna en Éthiopie de 1837 à 1848. Il s’inscrit dans le cadre du plan quadriennal de la Recherche 2020-2023 de la BnF. Le dispositif engagé depuis 1994 permet de conduire des programmes de recherche autour de l’histoire et l’analyse des collections de la BnF et autour des sciences du livre et des bibliothèques. Le projet MSS-Abbadie bénéficie d’un partenariat avec le CNRS et l’INHA. 

Éthiopie : Carte N°4, Dambya et Lasta par Antoine d’Abbadie, Paris, 1866
Éthiopie : Carte N°4, Dambya et Lasta par Antoine d’Abbadie, Paris, 1866

Des carnets riches mais peu exploités

À cette période, très peu de voyageurs avaient encore séjourné dans la Corne de l’Afrique, ce qui fait d’Antoine d’Abbadie un pionnier. Ces carnets sont le fruit d’une intense activité scientifique : notes sur l’histoire des peuples éthiopiens, leurs langues, leur histoire, descriptions presque ethnographiques, relevés des droits de douanes et de marchés, relevés géographiques, listes de vocabulaire, notes sur la culture livresque, données économiques et sociales… ces notes couvrent des champs très divers. À l’exception des relevés géographiques, ces observations scientifiques furent peu réutilisées par Antoine d’Abbadie lui-même et très peu ensuite par les générations suivantes de chercheurs. Il y a une raison très concrète à cela : rédigées d’une écriture serrée, minuscule mais lisible, ces milliers de pages fragiles défiaient les chercheurs. La génération des reproductions en microfilms noir et blanc n’avait pas réellement rendu la consultation de ces écrits plus facile. Les numérisations couleur en haute définition adjointes aux outils de transcription collaborative permettent aujourd’hui de relever le défi et de mettre à disposition de la recherche le contenu de ces cahiers. Sur la vingtaine de carnets conservés au Département des Manuscrits de la BnF, 17 sont aujourd’hui numérisés et accessibles sur Gallica

Un outil de transcription collaborative 

Éditer de manière électronique pour rendre facilement accessible à tous le contenu de ces carnets constitue un défi par son ampleur. À l’écriture foisonnante tapissant les milliers pages dans tous les sens, s’ajoutent des croquis, des notations dans des langues et des écritures différentes, des tableaux… Le projet fait donc appel au plus grand nombre pour participer à la redécouverte de l’Éthiopie du début du 19è siècle dans les pas d’Antoine d’Abbadie sous la forme de la transcription collaborative. Il s’agit déchiffrer les notes de l’explorateur et les saisir de manière informatique sur une plateforme commune ouverte à tous. Cinq premiers carnets viennent d’être mis en ligne sur Transcrire.  

La plate-forme de crowdsourcing Transcrire a été développée dans le cadre du Consortium “Archives des ethnologues” afin de permettre la transcription des carnets de notes des voyageurs et scientifiques. Après plusieurs années d’existence qui ont permis de valider l’intérêt de la méthode, elle vient de faire peau neuve grâce à un financement Collex-Persée.  

Transcription en cours sur Transcrire
Transcription en cours sur Transcrire

Les carnets d’Antoine d’Abbadie vont être mis à disposition de la communauté des transcripteurs/trices progressivement et seront tous en ligne sur Transcrire d’ici la fin de l’année 2021. Il n’est pas exclu qu’à terme les correspondances scientifiques viennent les y rejoindre.  Ouvrir la transcription à un large public, spécialiste ou amateur, permet à chacun-e de transcrire en fonction de ses intérêts, de ses compétences et aussi tout simplement de sa disponibilité. 

Transcrire ces cahiers a pour objectif premier d’obtenir un texte exploitable c’est-à-dire dans lequel on puisse mener des recherches et qui soit éditable. Par ailleurs, la nouvelle version de Transcrire a l’avantage de conserver l’historique des contributions et permettra ainsi de créditer les transcripteurs/trices.  

Et ensuite ? 

Il était initialement prévu d’organiser plusieurs ateliers de transcription collective, ou “transcrithon”. En effet, ces événements permettent de répondre aux nombreuses questions que peuvent susciter le travail autour de textes complexes et hétérogènes (travail en cours d’élaboration, multiples graphies et signes diacritiques variés, découverte progressive des langues et des régions par Antoine d’Abbadie, mise en ordre des notes selon un système complexe, diversité des types de carnets, etc.). Les transcrithons sont aussi l’occasion de fédérer la communauté des transcripteurs/trices, et il est prévu d’en organiser un au splendide château d’Abbadia à Hendaye en fin de projet. Ces étapes ne sont pas abandonnées mais le contexte sanitaire actuel en repousse la réalisation à des dates inconnues.  

Dans un second temps, il s’agira d’éditer le texte transcrit en le structurant et en l’annotant. L’édition électronique en XML-TEI paraît particulièrement adaptée afin de créer un document numérique qui puisse être analysé, diffusé et édité.  

Mathilde Alain (assistante de recherche, BnF), Vanessa Desclaux (conservatrice département des manuscrits, BnF), Fabrice Melka (CNRS, IMAF), Anaïs Wion (CNRS, IMAF) 

Fil twitter : https://twitter.com/TranscrireAdA  

Participer à la transcription des carnets : http://transcrire.huma-num.fr/  

Parution : Dictionnaire Sade

Dictionnaire Sade
Dictionnaire Sade

Conservateur des bibliothèques au Canada (EBSI, Université de Montréal), Christian Lacombe est actuellement bibliothécaire au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Après avoir publié, Sade et l’Arétin, une consanguinité d’esprit à L’Infini chez Gallimard et La Vérité sur le marquis de Sade aux éditions La Bibliothèque, il souhaitait publier un Dictionnaire Sade depuis quelques années, avant de découvrir les archives de Jean-Jacques Pauvert.

Parmi les auteurs sollicités par Christian Lacombe figurent d’autres personnels de la BnF, comme Marie Françoise Quignard ou Charles-Eloi Vial. L’ouvrage intègre les notices rédigées par Jean-Jacques Pauvert qui représentent près de 300 textes issus du fonds Jean-Jacques Pauvert, acquis par la BnF en 2016 et conservé sous la cote : NAF28891

Argument

Il s’agit du premier dictionnaire consacré au Marquis de Sade.

Jean-Jacques Pauvert avait eu l’idée de publier un Dictionnaire Sade au début des années 90, ses notes sont à l’origine de cet ouvrage.

Depuis le début des années 1920, après que Maurice Heine ait, le premier, sorti les écrits de Sade de l’ombre, la pensée du marquis a fait l’objet de multiples interprétations ; il était nécessaire d’effectuer une synthèse. Christian Lacombe propose un ouvrage collectif à dimension internationale, en faisant appel à près de 40 chercheurs et écrivains venus des quatre coins du monde, afin de montrer la diversité des lectures de Sade.

Avec plus de 500 entrées, le Dictionnaire Sade interroge de nombreux genres littéraires, comme le roman, le théâtre, la poésie, la correspondance et s’adresse également à l’art, à la musique et à presque toutes les disciplines des sciences humaines, pour se demander sans cesse : qu’est-ce que le marquis de Sade à bien pu vouloir dire ?

Informations pratiques

  • Editeur : Paris : l’Harmattan
  • Date de parution : 8 février 2021
  • Description matérielle : 1 vol. (627) : ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm
  • ISBN 978-2-343-22243-1 (br.) : 44 €
  • EAN 9782343222431
  • EAN PDF 9782140170942
Dictionnaire Sade : 4e de couv.
Dictionnaire Sade : 4e de couv.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts