Archives par mot-clé : journée d’étude

Enjeux et évolutions de la Bibliographie littéraire

La Société d’Histoire littéraire de la France organise une après-midi d’étude sur la Bibliographie de la Littérature française le samedi 25 novembre à la Sorbonne.

Après de longs efforts, la Bibliographie de la Littérature française1 a été mise en ligne en 2014 après avoir été longtemps un instrument de recherche uniquement imprimé, paraissant dans le hors-série annuel de la Revue d’Histoire littéraire de la France.

Programme

Ses porteurs, la Bibliothèque nationale de France, la Société d’Histoire littéraire de la France et Garnier Numérique, se proposent d’en assurer une présentation sur écrans.

La séance sera suivie d’une table ronde réunissant :

  • Frédéric BARBIER, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EPHE
  • Claude BLUM, président de Garnier Numérique
  • Éric FEREY, conservateur à la BnF et ancien rédacteur en chef de la Bibliographie de la Littérature française
  • Romuald FONKOUA, directeur du Centre d’Études Francophones, Université Paris-Sorbonne
  • Marie GALVEZ, conservateur à la BnF et ancienne rédacteur en chef de la Bibliographie de la Littérature française
  • Istvan MONOK, directeur des bibliothèques et archives de l’Académie des Sciences de Hongrie
  • Monika PROCHNIEWICZ, conservateur à la BnF, rédacteur en chef de la Bibliographie de la Littérature française.

Modalités pratiques

En Sorbonne, bibliothèque Ascoli (escalier C, 2e étage) le samedi 25 novembre 2017 à 14 h.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Accès par le 17 rue de la Sorbonne, sur présentation du programme joint, avec une pièce d’identité.

Programme à télécharger : Table_ronde_SHLF_2017

Pour accéder à la base (sur abonnement) : https://www.classiques-garnier.com/numerique/index.php?option=com_content&view=article&id=157%3A2014-08-20-07-19-26&catid=46%3Acatalogue-bases-biblio&Itemid=30

  1. Cf. brochure de Garnier numérique, url : <https://www.classiques-garnier.com/editions-bulletins/Brochure_BLF_Fr.pdf> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Quoi de neuf ? Jean Rouch

En écho à l’exposition Jean Rouch, l’Homme-Cinéma, la Bibliothèque nationale de France organise une après-midi d’étude se divisant en deux moments, une conférence et projection suivis d’un spectacle chorégraphique.

Légendes:
1. Homme possédé par un génie, Jean Rouch, Grande sécheresse à Simiri, photogramme, 1951 © Comité du film ethnographique / CNRS
2. Jean Rouch et Damouré Zika sur le tournage de Jaguar, 1954. © Jocelyn Rouch
3. Jean Rouch tournant Ciné-portrait de Raymond Depardon, photogramme, 1983. © Libération

Programme

  • 14h30 à 17h30 : Quoi de neuf ? Jean Rouch, réflexion sur la valeur contemporaine de l’œuvre de Jean Rouch.
    Projection du film documentaire Les Maîtres fous de Jean Rouch, 1954-1957, 28 mn
  • 18h à 20h : Les Maîtres fous, de la Compagnie Dodescaden, création chorégraphique d’après le film documentaire Les Maîtres fous de Jean Rouch.

Informations pratiques

Samedi 14 octobre 2017 – 14h30-20h
Bibliothèque nationale de France, François-Mitterrand – Grand auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e

Entrée libre

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Journée de rencontre interprofessionnelle « L’Éducation artistique et culturelle et le patrimoine écrit, graphique et littéraire », 26 septembre 2017

À l’occasion de l’exposition Dans les collections de la BnF Mantegna graveur, le Conseil départemental d’Indre et Loire, et la BnF proposent une journée d’étude sur les actions d’Education Artistique et Culturelle (EAC) autour du patrimoine écrit, graphique et littéraire. Cette journée d’étude est proposée à un large public de professionnels (enseignants, bibliothécaires, documentalistes, médiateurs) afin de leur présenter des ressources et des actions développées en région, un regard croisé sur des actions pédagogiques régionales et des clés pour développer de nouveaux partenariats en s’appuyant sur les ressources locales.
L’éducation artistique et culturelle est une politique publique partagée entre les ministères de l’Éducation nationale et de la Culture qui permet la rencontre des élèves avec des œuvres, des artistes et des lieux. C’est un axe important dans le travail de coopération entre les établissements scolaires et les établissements conservant du patrimoine écrit et graphique. Ces nouveaux partenariats offrent une deuxième jeunesse au patrimoine et permettent une médiation innovante et une valorisation des collections d’un territoire.
Cette journée s’adresse à tout professionnel exerçant dans ou avec le milieu scolaire (enseignant, conseiller pédagogique, documentaliste, bibliothécaire, archiviste…).

Programme

  • 9h : Accueil café
  • 9h30 : Ouverture de la journée
  • 10h – 10h45 : Le développement de l’EAC dans les bibliothèques territoriales
    Thierry Claerr ou Colin Sidre, Service du livre et de la lecture du Ministère de la Culture et de la Communication.
    Échanges avec la salle
  • 10h45 – 11h30 : L’offre pédagogique de la BnF
    Jérôme Fronty, chef du service de l’action péda­gogique, BnF.
    Etudes de cas, portant sur l’histoire et les formes du livre.
    Échanges avec la salle
  • 11h30 – 12h15 : Les ressources pédagogiques à distance de la BnF
    « Les ressources en ligne de la BnF mobilisables par les enseignants et les professionnels du livre » : Catherine Schneider, adjointe au chef de service de l’action pédagogique, BnF.
    À partir de la présentation globale du portail de la BnF, les principales ressources numériques : classes.bnf, expositions.bnf, Gallica, Data.bnf… Échanges avec la salle
  • 12h30 : Pause déjeuner (libre)
  • 13h45 – 14h45 : Table-ronde « Monter un projet
    d’éducation artistique et culturelle»
    Avec Adeline Robin, coordinatrice départementale
    de l’éducation artistique et culturelle, Bérangère Rouchon
    Borie, responsable du secteur jeunesse de la bibliothèque municipale de Tours, et David Simon, responsable de
    l’éducation artistique de l’agence CICLIC.
    Échanges avec la salle
  • 15h – 16h : Ateliers et rencontres au choix
    Atelier Rétrocliché : promenade dans Tours, sur les traces des photographes du passé, appareil en main (avec la DdLLP).
    L’éducation à l’image : rencontre avec David Simon, responsable de l’éduca­tion artistique de l’agence CICLIC.
    Exemples concrets de médiation, idées de projets à mettre en place.
    Projets arts et culture du réseau Canopé, stand animé par Christian Durand, directeur de l’Atelier Canopé 37.
    La bibliothèque municipale de Tours au service des enseignants, stand animé par Bérangère Rouchon Borie, responsable du secteur jeunesse de la bibliothèque municipale de Tours.
    Soutenir l’éducation artistique et culturelle en Indre-et-Loire, stand animé par Hélène Pagnard et Anne Marie Otto, service de l’action culturelle du Conseil Départemental d’Indre et Loire
    Atelier pratique à partir d’une ressource de la BnF.
  • 16h10 : Restitution d’ateliers
  • 16h30 : Conclusion de la journée

Modalités pratiques

S’inscrire sur la page dédiée (Réponse demandée avant le 20/09)

Tours, Hôtel du Département, place de la Préfecture (salle Charles de Gaulle)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Journée d’étude : Histoire de l’enregistrement de la musique baroque

C’est à partir des années 1970, avec la révolution dite des «baroqueux», que la musique baroque a connu une médiatisation importante, accrue par un certain nombre de polémiques sur la manière d’interpréter les partitions de cette période. Des musiciens comme Nikolaus Harnoncourt, Gustav Leonhardt ou Jean-Claude Malgoire ont en effet beaucoup œuvré pour faire entendre ce genre, en particulier les œuvres tombées dans l’oubli. Le disque a joué un rôle majeur dans sa démocratisation et reste un vecteur essentiel, d’un point de vue culturel et pédagogique. Mais les premières heures de l’enregistrement baroque sont bien antérieures aux années 1970 : les œuvres de Bach, Händel, Monteverdi ou Lully ont été gravées dès les débuts de l’ère phonographique, et en particulier dans les années 1930-40.
La journée d’étude organisée à la BnF permettra de montrer à quel point le disque a été essentiel dans la diffusion du répertoire baroque, et ce très tôt dans le XXe siècle. Autour des fonds discographiques et musicaux, mais aussi des archives conservées à la bibliothèque, musicologues, chercheurs, éditeurs et interprètes s’attacheront à faire revivre ce pan de l’histoire de la musique et de l’interprétation vécue comme une histoire culturelle.

Programme

9h30 : introduction
9h45-10h30 : Bruno Sébald, Les labels discographiques pionniers
10h30-11h : Gilles Saint-Arroman, Le cas Vincent d’Indy
11h30-12h : Laurence Decobert, Claude Crussard (1893-1947) : une vie pour la musique ancienne
12h-12h30 : Dominique Hausfater, Les organistes

14h30-15h : Elizabeth Giuliani, La discographie Rameau
15h-15h30 : Laurent Slaars, D’Arnold Dolmetsch à Noah Greenberg : pionniers du Nouveau et de l’Ancien monde
15h30-16h : Gaetan Naulleau, La notice musicale : relire Harnoncourt
16h30-17h : Jean-Marc Berns, Le cas d’un éditeur : Harmonia Mundi
17h-18h : Entretien avec Frédérick Haas, claveciniste, animé par Elizabeth Giuliani

Date et lieu

Mercredi 15 juin 2016 – 09h30-17h30
Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand – Petit auditorium
Entrée libre
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Adresse et transports – site François-Mitterrand
Plan d’accès au site François-Mitterrand [fichier .pdf – 62 Ko – 29/10/15 – 1 p.]


Image de Une : D’amor sul’ali : air anonyme du XVIIIe siècle / réalisation Claude Crussard

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts