Archives par mot-clé : Colloque

Journée professionnelle « Métadonnées en bibliothèques : attention, travaux ! » le mardi 14 novembre 2017

Le mardi 14 novembre 2017, la Bibliothèque nationale de France (BnF) et l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES) organisent la 2e Journée professionnelle « Systèmes & Données » intitulée « Métadonnées en bibliothèques : attention, travaux ! »

Argument

Sans attendre la publication de l’intégralité des règles RDA-FR ou la mise à disposition de données entièrement FRBRisées, les bibliothèques peuvent dès aujourd’hui engager certains chantiers.

Les premiers éléments d’une « boîte à outils de la Transition bibliographique » seront présentés aux responsables de SIGB, aux fournisseurs de logiciels ou de notices et, plus largement, à tous les agents de bibliothèques, en vue de préparer la FRBRisation de leurs catalogues.

Organisée par le groupe « Systèmes & Données », cette journée souhaite apporter des réponses pragmatiques et concrètes aux interrogations sur la Transition bibliographique sous l’angle de l’informatique documentaire.

Dans cette perspective, elle proposera un point sur l’actualité de la modélisation et des formats ainsi qu’un éclairage sur quatre chantiers, en alternant séance plénière et sessions parallèles.

Programme

9h00 : Accueil des participants

9h30 – 12h00
Introduction, David AYMONIN, Abes

Présentation de la journée, Renaud AIOUTZ, Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme, pilote du groupe

Actualité de la Transition bibliographique : IFLA LRM et RDA-FR, Françoise LERESCHE, BnF

Un outil de catalogage en EAD à disposition du réseau CCFr, Prêle PARIS, BnF

FRBRiser son catalogue en s’alignant avec les données de la BnF : pourquoi ? Comment ? L’exemple des Médiathèques de Montpellier, Sylvain FRANCESCHI, Médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole et Étienne CAVALIÉ, BnF

13h30 – 17h30
Sessions parallèles, animées par les membres du groupe « Systèmes & Données » (2 x 1h, dans la limite des places disponibles par ordre d’arrivée des inscriptions).

Chaque participant est invité à choisir 2 sessions parmi les présentations suivantes :

1. Les datas sans aléas : connaître ses métadonnées pour FRBRiser son catalogue
En amont d’un chantier de FRBRisation, il est nécessaire de bien connaître ses données pour les faire évoluer efficacement notamment maîtriser et harmoniser les conditions de production, identifier des lots de notices afin de préparer des corrections efficaces et automatisées. Cette session s’attachera à présenter les enjeux d’une bonne connaissance des métadonnées et permettra d’échanger sur des exemples de méthodologie.

2. Sérendipité et usages : interfaces et outils de recherche dans le cadre de la FRBRisation
Dans quelle mesure les interfaces de recherche, jusqu’alors dévolues essentiellement à un simple catalogue de ressources, sont-elles amenées à évoluer ? L’émergence du web sémantique dans le cadre des modèles FRBR et IFLA LRM apporte avec lui des possibilités étendues et rationnelles en matière d’interface et d’enrichissement des données. Le catalogue peut alors devenir un véritable outil de découverte.

3. Qu’attendre des agences pour la FRBRisation des catalogues ? Chantiers de FRBRisation par traitements algorithmiques de l’Abes et de la BnF
Les agences bibliographiques mènent parallèlement des travaux de FRBRisation. Cet atelier présentera les chantiers en cours avec les outils utilisés de part et d’autre, leurs calendriers, leurs méthodologies, ainsi que le travail permanent de collaboration et de rapprochement entre les deux bases. Il précisera aussi la manière dont les établissements des deux réseaux pourront en bénéficier.

4. Loin des livres, loin du cœur ? Comment FRBRiser la musique et les films
Les modélisations FRBR et IFLA LRM ne concernent pas que les livres. Bien au contraire, les autres supports ont beaucoup à y gagner ! CD, DVD, musique ou films en ligne : comment la FRBRisation peut-elle améliorer leurs données et leur visibilité ? Où et comment récupérer des données avec fiabilité et complémentarité ? Sur quels champs clés s’appuyer ?… Cette session évoquera les pistes de développement applicables dès aujourd’hui.

Actualité du format UNIMARC et du CfU, Philippe LE PAPE, Abes, pilote du CfU

Le projet INTERMARC Nouvelle Génération, Sébastien PEYRARD, BnF

Le projet de Fichier National d’Entités et conclusion de la journée, Frédérique JOANNIC-SETA, BnF

Modalités pratiques

Inscription gratuite sur Eventbrite.

Le lendemain de cette journée professionnelle, le 15 novembre 2017, aura lieu la 8e journée nationale RAMEAU à la BnF.

Lieu : de 9h à 17h30, BnF, site François-Mitterrand, Grand auditorium

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque international Census, 12 et 13 octobre 2017

La rencontre internationale « Census » réunit de nombreux experts européens, du monde universitaire et des bibliothèques, pour réfléchir aux pratiques actuelles de recensement des manuscrits au sein des bases de données de référence et au sein des catalogues en ligne de bibliothèques. Ce partage d’expériences est l’occasion de mettre en lumière les nouveaux enjeux de recherche et les améliorations proposées au sein des différents outils et catalogues.

Programme

Jeudi 12 octobre 2017

9h309h45 IntroductionFrançois Bougard et Matthieu Cassin (IRHT)
9h4510h45 Recenser les manuscrits par langue : langues anciennes et médiévales (Salle Jeanne-Vielliard, IRHT, Paris 16e)François Bougard
9h45-10h15 Trismegistos: cataloguing all ancient texts (BC 800 BC – AD 800) – M. Depauw, KU Leuven
10h15-10h45 Pinakes (recenser et décrire les manuscrits grecs) et Diktyon (identifier les manuscrits grecs) – M. Cassin, IRHT
10h4511h Pause
11h-12h30 Recenser les manuscrits par langue : langues anciennes et médiévales (Salle Jeanne-Vielliard, IRHT, Paris 16e)Brigitte Mondrain (SAPRAT, EPHE)
11h-11h30 Digital Coptic – DH Projects in Coptic Studies – M. Rosenau, Akademie der Wissenschaften zu Göttingen
11h30-12h E-ktobe : une base pour les manuscrits syriaques – A. Binggeli, IRHT
12h-12h30 Classer les manuscrits hébreux par leur aire de production : enjeux et problèmes méthodologiques – J. Olszowy-Schlanger, SAPRAT, EPHE, IRHT
12h3014h Déjeuner
14h16h Recenser les manuscrits par paysClaudia Fabian
14h-14h30 Cultural objects and descriptions. Towards a new German Manuscript Portal – R. Giel, Berlin, Staatsb.zu Berlin – Preussischer Kulturbesitz, Handschriftenabteilung
14h30-15h Local – National – Global : How e-codices has made a national manuscript portal in Switzerland – Ch. Flüeler, Université de Fribourg
15h-15h30 manuscripta.at – Manuscrits médiévaux en Autriche – Ch. Glassner, Österreichische Akademie der Wissenschaften
15h30-16h Medieval and Renaissance Manuscripts in North America : Identification, Digitization, and Discoverability – L. Fagin Davis, Medieval Academy of America
16h2018h Recenser les manuscrits par paysPierre-Jean Riamond (Ministère de la Culture)
16h20-16h50 Documentare i manoscritti greci d’Italia : riflessioni in margine ad un lavoro in corso – M. Maniaci, Università degli studi di Cassino
16h50-17h20 Nuovi strumenti per la catalogazione in ManusOnLine: le Linee Guida per l’Authority File e la tastiera virtuale – L. NEGRINI, ICCU, Roma
17h20-18h Recenser et décrire les manuscrits des bibliothèques publiques de France : les catalogues en ligne. – A. Postec, BnF – C. Poiret, CCFr – P. Latour, Calames

Vendredi 13 octobre 2017

9h30-9h45 Accueil et Introduction (Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e)Isabelle le Masne de Chermont
9h4510h45 Recenser les manuscrits par langue : langues modernes (Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e)Isabelle le Masne de Chermont
9h45-10h15 Handschriftencensus (allemand) – N. Busch, Universität Siegen
10h15-10h45 Les deux visages de Jonas : répertoire ‘exhaustif’ des manuscrits contenant du français ou de l’occitan et outils d’analyse de corpus de recherche – M.-L. Savoye, IRHT
10h4511h Pause
11h12h30 Recenser les manuscrits par langue : langues modernes (Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e)Marie-Laure Savoye
11h-11h30 Philobiblon (péninsule ibérique : espagnol, catalan, galicien et portugais) – G. Avenoza, Universitat de Barcelona
11h30-12h Les manuscrits de la littérature italienne des origines : une mise à jour – S. Bertelli, Università degli Studi di Ferrara
12h-12h30 The Past, Present and Future of the Bibliotheca Neerlandica Manuscripta (BNM) – A. Bouwman, Leiden, UL – B. Besamusca, Universiteit Utrecht
12h3014h Déjeuner
14h15h30 Ressources transversales et projets en cours (Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e)Charlotte Denoël
14h-14h30 Biblissima – B. Giffard, IRHT, Biblissima – A.-M. Turcan, SAPRAT, EPHE, Biblissima
14h30-15h Les manuscrits en réseau – réinvention, réorganisation et visibilité dans un nouvel écosystème – C. Fabian, BSB, München
15h-15h30 Pour des identifiants uniques des manuscrits (ISMSN) : présentation d’un projet en cours. – M. Cassin, IRHT – C. Masset, IRHT
15h3016h Pause
16h17h30 Ressources transversales et projets en cours (Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e)Anne-Marie Turcan
16h-16h30 Le programme Polonsky (BnF-British Library) : aspects scientifiques et interopérabilité des métadonnées. – Ch. Denoêl, BnF – F. Siri, BnF
16h30-17h L’innovation au service du partage des données : IIIF à la BnF – M. Bonicel, BnF
17h17h30 Conclusions

Informations pratiques

Jeudi 12 ocobre 2017
Institut de recherche et d’histoire des textes
Site Iéna, Salle Jeanne-Vielliard
40 avenue d’Iéna, 75116 Paris

Vendredi 13 ocobre 2017
Bibliothèque nationale de France,
Petit auditorium du site François Mitterrand
avenue de France, 75706 Paris cedex 13

 

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque international : Alfred Binet, Expérimentateur. Entre archives de la psychologie et éducation physique

À l’occasion du don des Archives Alfred Binet de et par la Famille Binet, la Société Binet-Simon et la revue Recherches & Éducations organisent un organisé un colloque international sous la présidence des Pr. Guy Avanzini et Bernard Andrieu, avec le soutien de l’EA 3625 TEC (Techniques et Enjeux du corps) UFR STAPS Université Paris Descartes-USPC).

Alfred Binet

Argument

Acteur-clef dans l’émergence de la psychologie expérimentale en France, promoteur d’une œuvre au carrefour des sciences sociales et médicales qui fut un kaléidoscope des techniques d’observation et d’expérimentation de son temps, Alfred Binet fut un personnage clé de l’histoire des sciences.
Ce colloque entend mettre l’accent sur ce fil directeur de sa carrière de psychologue que fut sa posture d’expérimentateur, que ce soit dans ses recherches psychologiques ou dans ses propositions pédagogiques, notamment en éducation physique des anormaux.
À partir de l’étude de ses travaux autant que de ses archives, la diversité des méthodes d’expérimentation promues par Alfred Binet sera envisagée, afin notamment de travailler la nature de sa posture épistémologique, la qualification de son expérimentalisme propre, dans une période où les psychologies anglaise, allemande et française se déploient autour de paradigmes et d’approches singulières. Il s’agit notamment d’essayer de montrer comment les différentes approches expérimentales utilisées dans ces différentes phases de son œuvre participent toutes de la création d’un expérimentalisme original.
Les enjeux pédagogiques et pratiques de ses travaux en éducation spécialisée et en éducation physique seront abordés en montrant que l’anormalité étudiée est moins physiologique que psychosociale et neurocognitive, comme en témoigne sa psychologie des cancres. Les moyens développés par Binet pour prendre en charge ces situations seront explorés, comme sa proposition de création d’une éducation physique adaptée aux débiles corporels ou ses démarches pédagogiques et la prise en charge des anormaux.

Programme

Première partie : La posture de Binet : les instruments de la psychologie

9h30 Mot d’accueil de la BnF : Laurence Le Bras
Ouverture des présidents de la Société Binet-Simon : Bernard Andrieu, Serge Nicolas, Jacqueline Descarpentries et Guy Avanzini

Les archives Alfred Binet et l’influence familiale et sur les familles
Modérateurs : Alexandre Klein (Université de Laval, Québec) et Alix Garnier (Université de Lille 3, Profeor-Cirel)

9h50 Les archives Binet et la photographie familiale
Bernard Andrieu (Université de Paris Descartes, TEC) et Séverine Parayre (ISP-Faculté d’éducation, TEC)

10h15 Educability, Disability and the Making of Family : the case of American Adoption (conférence en anglais)
Sandy Sufian (University of Illinois-Chicago, États-Unis)

10h40 Echanges avec la salle

Archives et instruments d’Alfred Binet
Modérateurs : Bernard Andrieu (Université de Paris Descartes, TEC) et Guy Avanzini (Société Binet-Simon)

11h15 Les instruments d’Alfred Binet
Serge Nicolas (Université de Paris Descartes)

11h40 « Trouver la vraie formule de l’expérience », Comment les archives d’Alfred Binet nous éclairent sur la nature de son expérimentalisme
Alexandre Klein (Université de Laval, Québec)

12h05 Echanges avec la salle

L’expérimentalisme : psychologie et pédagogie
Modérateurs : Xavier Riondet (Université de Lorraine, LISEC) et Séverine Parayre (ISP-Faculté d’éducation, TEC)

14h « L’étude de l’intelligence des écoliers » : l’influence d’Alfred Binet sur la psychologie scolaire de Marcel Foucault
Sylvain Wagnon (Université de Montpellier, LIRDEF)

14h20 La réception espagnole de la mesure de l’intelligence chez Binet
Diego Delgado Pastor (Université de Cádiz, Espagne)

14h40 Echanges avec la salle

Instruments et normes chez Alfred Binet
Modérateurs : Henri-Louis Go (Université de Lorraine, LISEC) et Jacqueline Descarpentries (Université de Paris 8, EXPERICE)

15h30 La psychologie de la prestidigitation : approche pionnière de Binet fondée sur l’utilisation de la chronophotographie et de l’observation
Cyril Thomas et André Didierjean (Université de Franche-Comté)

15h50 Entre mesure et dramaturgie. L’usage du dynamomètre chez Alfred Binet
Loig Le Sonn (Université de Paris Descartes, TEC)

16h10 Norme, normalité et anormalité au XXIe siècle ?
Christelle Potier (ISP-Faculté d’éducation, ICP-Paris)

16h30 Echanges avec la salle

17h15-17h30 Synthèse par Jacqueline Descarpentries (Université de Paris 8, EXPERICE) et Prix de thèse

 

Deuxième partie : Cancres et « débiles corporels » : quelle éducation physique ?

Une deuxième journée de ce colloque a lieu le vendredi 13 octobre 2017 de 9h à 16h30 à l’Université Paris-Descartes, 1, rue Lacretelle, Paris 15e 

Education physique et débilités corporelles
Modérateurs : Olivier Vors (Université d’Aix-Marseille) et Isabelle Joing (Université de Lille 2)

9h30 Education physique et débilités corporelles
Bernard Andrieu (Université de Paris Descartes, TEC)

10h Tests, mesures céphalométriques et éducation corporelle des jeunes sourds-muets
Martial Meziani (INS HEA) et Didier Séguillon (INS HEA)

10h20 L’échelle métrique d’Alfred Binet (1857-1911) comme outil de diagnostic de la débilité mentale : contexte historique, médical, politique et social (1878-1911)
Isabelle Cavé (Docteure EHESS)

10h40 Echanges avec la salle

Fatigue physique et fatigue intellectuelle
Modérateurs : Jacqueline Descarpentries (Université de Paris 8, EXPERICE) et Stéphane Zygart (Université de Lille 3, STL)

11h20 Fatigue physique et fatigue intellectuelle dans le burnout
Pascal Perault (psychiatre)

11h40 L’éducation physique et/ou psychomotrice à l’école maternelle
Fabrice Delsahut (ESPE Paris)

12h Echanges avec la salle

Enfance, anormalités et débilités corporelles
Modérateurs : Bernard Andrieu (Université de Paris Descartes, TEC) et Loig Le Sonn (Université de Paris Descartes, TEC)

14h Débilités corporelles infantiles et redressement physique (XVIIIe-XIXe siècles)
Séverine Parayre (ISP-Faculté d’éducation, TEC)

14h20 Les enfants poliomyélitiques et l’élaboration des normes de rééducation dans la première moitié du XXe siècle
Stéphane Zygart (Université de Lille 3, STL)

14h40 La normativité dans la fabrique de l’enfant symptôme. Maxime Dauphin (Université de Paris 8, EXPERICE)

15h La norme des enfants anormaux
Jacqueline Descarpentries (Université de Paris 8, EXPERICE)

15h20 Echanges avec la salle

16h15 Synthèse par Alix Garnier (Université de Lille3, Proféor-Cirel)

16h30 Clôture par les présidents de la Société Binet-Simon Bernard Andrieu et Jacqueline Descarpentries

Informations pratiques

Jeudi 12 octobre 2017 – 9h00-17h30
Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand – Salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e

Vendredi 13 octobre 20179h-16h30
Université Paris Descartes, UFR STAPS, 1 Rue Lacretelle, Paris 15e

Entrée libre

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque international « La langue en questions : Presse en anglais à l’étranger / Presse en langue étrangère dans le monde anglophone »

Pour son cinquième colloque international, le réseau Transfopress s’intéressera les 16-18 octobre 2017 à la fois à la presse en anglais dans les pays ou la (les) langue(s) officielle(s), de facto ou de jure, n’incluent pas l’anglais, et à la presse en langue étrangère dans les pays dont la (les) langue(s) officielle(s) inclu(en)t l’anglais.

Argument

La presse en langue étrangère, entendue comme la presse écrite en langues autres que le(s) langue(s) officielles est un important phénomène international, historique et contemporain. Elle représente pourtant un objet d’étude insaisissable qui, jusqu’à récemment, a échappé à l’attention des chercheurs comme des bibliothèques dans le monde, y compris les bibliothèques de dépôts jusqu’à ce jour, souvent parce qu’elle a simplement été incluse dans la presse ethnique ou de l’immigration, qui a toujours été considérée comme marginale dans l’histoire de l’imprimé. Même s’il y a eu des tentatives de compiler des listes de titres de presse étrangers, celles-ci ont souvent été incomplètes précisément par manque d’une définition rigoureuse de la presse en langue étrangère et de sa portée.

Comme l’ont montré les précédentes rencontres de Transfopress, la presse en langue étrangère recoupe en partie la presse ethnique, mais elles ne sont pas équivalentes dans la mesure où les journaux ethniques peuvent être rédigés dans la langue officielle de l’entité territoriale où ils sont publiés. En outre, la portée de la presse en langue étrangère est beaucoup plus variée dans la mesure où elle comprend non seulement la presse ethnique, immigrante ou de l’exil, mais aussi une diversité de périodiques publiés en dehors des communautés immigrées, tels que des bulletins pour voyageurs, des revues artistiques et littéraires, des journaux spécialisés (journaux médicaux par exemple).
La typologie peut être enrichie avec la découverte de nouveaux titres de presse, jamais étudiés jusqu’ici ou même non catalogués. L’attention portée ces dernières années à ce phénomène de la culture matérielle a encouragé les bibliothèques de par le monde à mieux identifier les collections de presse en langue étrangère, à corriger des erreurs de catalogage et à numériser certaines de ces collections, parfois dans le cadre d’un projet plus large. Les bibliothèques américaines, aux États-Unis, au Canada, au Brésil et au Mexique, sont pionnières dans ce domaine, portant à l’attention des chercheurs de nouveaux titres dans des domaines inattendus qui illustrent la richesse de ce matériau. En s’appuyant sur ce regain d’intérêt pour la presse en langue étrangère de la part des bibliothèques, les organisateurs ont invité leurs responsables à présenter leurs projets concernant cette presse, en termes de mise à jour des catalogues ou de projets de numérisation.
Dans le cas de la presse ethnique, l’historiographie connaît un grand essor aux États-Unis et en Australie, contrairement au Royaume-Uni. Les organisateurs espèrent que cette cinquième rencontre Transfopress permettra d’identifier et de combler ces lacunes.
Au-delà des ambitions bibliographiques, cette conférence vise avant tout à stimuler la réflexion concernant les relations que ces journaux en langue étrangère entretiennent avec la presse nationale, tout comme avec d’autres titres en langue étrangère du même pays ou des titres de même langue publiés dans d’autres pays.

Programme

16 octobre 2017

Université Paris Diderot (Amphithéâtre Turing, Bâtiment Sophie Germain)
  • 8h45 > 9h15 : COFFEE & WELCOME
  • 9h15 > 9h35 : OPENING ADDRESSES by François Brunet, head of LARCA (CNRS research unit 8225) & Antoine Cazé, Vice President for International Relations (Université Paris Diderot, USPC)
  • 9h35 > 10h : INTRODUCTORY WORDS
    Bénédicte Deschamps, Diana Cooper-Richet, Stéphanie Prévost & Isabelle Richet (Transfopress Europe)
  • 10h > 10h40 : KEYNOTE 1
    Jean-Claude Ameisen (Université Paris Diderot, USPC)
    “English as the Worldwide Language of Natural and Applied Sciences: the Example of Journals of European Scientific Societies”
  • 10h40 > 10h55 : COFFEE BREAK
  • 10h55 > 12h : PANEL 1
    THE ENGLISH-LANGUAGE PRESS IN EUROPE (1)
    CHAIR : Diana Cooper-Richet (Université Versailles St Quentin)
    Simon Macdonald (Institut d’Études Avancées)
    “Les journaux anglophones à Paris pendant la Révolution française”
    Isabelle Le Pape (BnF)
    Transition et Monthly Report / Franco-English Guild (1890 – 1950) : Étude de deux revues anglo-américaines publiées à Paris”
    Colette Colligan (Simon Fraser University)
    “Between the Archival and the Digital : Comparative Study of the Foreign-Language Press”
  • 12h15 > 12h30 : DISCUSSION
  • 12h30 > 14h : LUNCH
  • 14h > 15h15 : PANEL 2
    THE ENGLISH-LANGUAGE PRESS IN EUROPE (2)
    CHAIR : to be confirmed
    Serhiy Blavatskyy (National Academy of Sciences of Ukraine)
    “The English-Language Press in Ukraine (1919–1920): A Case Study of the South Russian News”
    Juan Antonio García Galindo, Laura López Romero & Genoveva Novas Martín (Universidad de Màlaga)
    “100 Years of Foreign-Language Press in Málaga (1915-2015)”
    Isabelle Richet (Université Paris Diderot, USPC)
    “Standing on the Edge of Two Cultural Worlds : The Roman Advertiser, the Tuscan Athenaeum and Italy (1847-49)”
  • 15h > 15h15 : DISCUSSION
  • 15h15 > 16h30 : PANEL 3
    THE ENGLISH-LANGUAGE PRESS IN THE MEDITERRANEAN REGION
    CHAIR : Nicolas Pitsos (INALCO)
    Gioula Koutsopanagou (ETMIET)
    “Unravelling the Language Choice. The Case of a Long-Lived English-Language Newspaper in the Troubled Balkans of Early 20th Century.”
    Ouzi Elyada (University of Haïfa)
    “Dorothy Kahn et le Palestine Post : Une grande journaliste au service d’un journal en Palestine en langue anglaise dans les années 30-40”
    Marie-Delphine Martellière (Centre d’Études Alexandrines, CNRS)
    “De l’usage de la langue anglaise dans la presse francophone d’Égypte”
  • 16h15-16h30 : DISCUSSION
  • 16h3 0-17h : COFFEE BREAK
  • 17h –17h40 : KEYNOTE 2
    Rudolph Wagner (Heidelberg University/ Harvard University)
    “Crossing Borders, Languages, and Cultures: The Transcultural Dynamics of the Medium Press in China, 1840-1920”
  • 17h45-19h : PANEL 4
    THE ENGLISH-LANGUAGE PRESS IN ASIA AND IN LATIN AMERICA
    CHAIR : Isabelle Richet (Université Paris Diderot, USPC)
    Iside Costantini (Université de Bretagne Occidentale)
    “Want Daily (2010-) au sein du Chungkuo Shihpao (China Times, 1950-) à Taiwan”
    Arnulfo Uriel de Santiago Gómez (Universidad Autónoma Metropolitana, Mexico), Miguel Ángel Castro Medina (Instituto de Investigaciones Bibliográficas, UNAM), Íñigo Fernández Fernández (Universidad Panamericana), Lilia Vieyra Sánchez
    (IIB, UNAM) & Alejandra Vigil Batista (IIB, UNAM)
    “L’Angleterre dans la presse de langue anglaise à l’Hemeroteca Nacional de México (1890-1900)”
    Ana María Burdach Rudloff (Universidad Autónoma de Pontificia Universidad Católica de Valparaíso Chile), Jennifer Hayward (College of Wooster, Ohio) & Michelle Prain Brice (Pontificia Universidad Católica de Valparaíso)
    “‘The Indissoluble Ties of Nationality’: English-Language Newspapers in Nineteenth- and Twentieth-Century Chile”
  • 18h45 > 19h : DISCUSSION
  • 19h15 : VISIT OF THE “LANGUAGE MATTERS: THE ENGLISH-LANGUAGE PRESS IN FRANCE” AND “ETHNIC PRESS IN THE US AND THE UK” EXHIBITIONS AT THE “BIBLIOTHÈQUE DES GRANDS MOULINS” & REFRESHMENTS

17 octobre 2017

Bibliothèque nationale de France, Aquarium
Quai François Mauriac, 75013 Paris

  • 9h > 9h10 : COFFEE
  • 9h10 > 9h30 : KEYNOTE 3
    Dominique Daniel (Oakland University)
    “Elusive Stories: Collecting and Preserving the Foreign-Language Press in North America since the 1960s”
  • 9h30 > 10h40 : PANEL 5
    TAKING STOCK OF ADVANCES IN FOREIGN-LANGUAGE
    PRESS BIBLIOGRAPHIC & DIGITIZATION PROJECTS
    CHAIR : Isabelle Le Pape (BnF)
    MODERATORS : Bénédicte Deschamps & Stéphanie Prévost (Université Paris Diderot, USPC)
    Philippe Mezzasalma (Bibliothèque Nationale de France)
    “Numériser et valoriser les journaux anciens de la BnF, une contribution aux humanités numériques”
    Luke McKernan (British Library)
    “Newspaper Data and News Identity”
    Lee Arnold (Balch Institute, Historical Society of Pennsylvania)
    “The Balch Institute for Ethnic Studies and the Foreign-Language Press”
    Miguel Angel Castro Medina (IIB/Biblioteca Nacional de Mexico)
    “Panorama de la presse étrangère du XIXe de la Bibliothèque Nationale de Mexico”
    Marie-Delphine Martellière (CEALEX), CNRS)
    “Développements du programme de numérisation Presse francophone d’Égypte du Centre d’Études Alexandrines (USR 3134-CNRS) : projets et partenariats en Égypte et en France”
    Rebecca Dowson (Simon Fraser University)
    “Collaborative Approaches to Digital Scholarship and Open Access Foreign-Language Press Archives”
  • 10h40 > 10h50 : DISCUSSION
  • 10h50 > 11h10 : COFFEE BREAK
  • 11h10 > 12h : PANEL 6
    TRANSFOPRESS NETWORK PROJECTS AND PERSPECTIVES FOR THE STUDY OF FOREIGN-LANGUAGE PAPERS
    CHAIR : Laura López Romero (Universidad de Malàga)
    Marzia Piccininno (Istituto Centrale per il Catalogo Unico)
    “ICCU and Transfopress: Tools and Organisation for the Study of Foreign-Language Press in Italy”
    Paolo Mattera (Università Roma 3)
    “Building a Transfopress Network in Italy”
    Eugenio Semboloni (Biblioteca di Storia Moderna e Contemporanea)
    “The Foreign-Language Press in the WWI Collections of the BSMC”
    Arnulfo Uriel de Santiago Gómez (UAM)
    “La IVe Rencontre Transfopress Mexique 2016 : Une expérience de collaboration, entre des chercheurs et une bibliothèque nationale”
    Valeria Guimarães (Universidade Estadual Paulista, FAPESP/CNPq)
    “Transfopress Brésil : Les avancées de la recherche”
  • 12h > 12h10 : DISCUSSION
  • 12h10 > 12h25 : GUIDELINES FOR THE AFTERNOON SESSION
  • 12h25 > 13h20 : DISPLAY OF FOREIGN-LANGUAGE NEWSPAPERS PUBLISHED IN FRANCE HELD AT THE BNF
    presented by Philippe Mezzasalma & Isabelle Le Pape

17 octobre 2017

University of Chicago Center in Paris
6 Rue Thomas Mann, 75013 Paris
  • 13h30 > 14h30 : WORKING LUNCH
  • 14h30 > 16h : WORKSHOP ON NEW FOREIGN-LANGUAGE
    PRESS TRANSNATIONAL PROJECTS
  • 16h > 16h15 : COFFEE BREAK
  • 16h15 > 17h15 : ROUNDTABLE WITH JOURNALISTS & EDITORS INVOLVED IN FOREIGN-LANGUAGE PRESS VENTURES
    CHAIR : to be confirmed
    Sarah Smith, editor, The Connexion (France),
    John Phillips, editor, The Italian Insider (Rome),
    Tamar Shiloh Vidon, journalist, late The International Herald Tribune (Paris) and worldcrunch.com,
    Fiona Pickford, editor, The Snippet (Paris),
    Bob Bishop, editor, Paris Voice (Paris) (to be confirmed)
  • 17h20 > 18h20 : PANEL 7
    FOREIGN-LANGUAGE PRESS TITLES & THE NEW MEDIA:
    OPPORTUNITIES & CHALLENGES ?
    CHAIR : Jérémie Nicey (École Publique de Journalisme de Tours, Université François Rabelais) (to be confirmed)
    Léa Borenfreund, Jeremy Grognu & Andrea Padrón (Université Paris-Diderot, USPC)
    “The Evolution of English-Language Press in France: The Challenges of Going Digital”
    Laura Carbone (Università Roma 3)
    “From Paper to Digital: The Evolution of Africa News in Italy”
    Katarzyna Molek-Kozakowska (Opole University, Poland)
    “Polish Immigrant Identity in Polish-Language New Media in Britain”
  • 18h20 > 18h35 : DISCUSSION
  • 19h45 : CONFERENCE DINNER

18 octobre 2017

University of Chicago Center in Paris
6 Rue Thomas Mann, 75013 Paris
  • 9h > 9h40 ; KEYNOTE 4
    Robert Zecker (Saint Francis Xavier University, Canada)
    “Black and White and Read All Over: How the Immigrant Press Taught Slovaks to Think Like White People”
  • 9h40 > 10h55 : PANEL 8
    THE ETHNIC PRESS IN THE USA (1)
    CHAIR : to be confirmed
    Isabelle Felici (Université Paul-Valéry Montpellier 3)
    “Collaborating from Across the Atlantic: Gigi Damiani and the Italian-American Anarchist Press”
    Alberto Pena-Rodriguez (Universidade de Vigo, Spain) & Laura López Romero (Universidad de Malàga)
    “An Approach to the Portuguese Press in Hawai (1885-1927)”
    Lorenzo Benadusi (Università Roma 3)
    “An Italian in New York: Luigi Barzini, Fascism and Il Corriere d’America”
  • 10h40 > 10h55 : DISCUSSION
  • 10h55 > 11h15 : COFFEE BREAK
  • 11h15 > 12h35 : PANEL 9
    THE ETHNIC PRESS IN THE USA (2)
    CHAIR : Bénédicte Deschamps (Université Paris Diderot, USPC)
    Ramón A. Gutiérrez (University of Chicago)
    “The Role of the Spanish-Language Press in Forging Hemispheric Identities in New Mexico and California”
    Daria Forlenza (Libera Università degli Studi Maria SS. Assunta)
    “Expreso Latino and El Nuovo Herald : the Latino Press for the Latino Community in Rome and in Miami”
    Hans-Jürgen Lüsebrink (Universität des Saarlandes)
    “Almanachs en langue française aux États-Unis (du 19e au début du 20e siècle) – médias communautaires et vecteurs de transferts culturels”
    Xiao-Huang Yin (Occidental College)
    “An Identity Tool: Chinese-Language Press in the Chinese Diasporic Experience” (to be confirmed)
  • 12h35 > 12h50 : DISCUSSION
  • 12h50 > 14h : LUNCH
  • 14h > 15h15 : PANEL 10
    THE ETHNIC PRESS IN THE USA (3)
    CHAIR : to be confirmed
    Constance Pâris de Bollardière (American University of Paris)
    “De la ‘langue des ghettos’ à la ‘langue du monde’ : Écrire sur la Shoah en yiddish et en anglais. Le cas des mensuels socialistes juifs américains Faktn un meynungen et Voice of the Unconquered (1944-1948).”
    Nicolas Pitsos (Institut National des Langues et Civilisations Orientales)
    “La ‘Grande Idée’ à Manhattan : Perceptions de la question d’Orient dans la presse grécophone de New-York, 1912-1922”
    Svetla Moussakova (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)
    “Transferts et circulations de la presse périodique de l’émigration politique bulgare après 1944. Les réseaux Europe – France-Amérique.”
  • 15h > 15h15 : DISCUSSION
  • 15h20 > 16h55 : PANEL 11
  • THE LONG 19th-CENTURY FOREIGN LANGUAGE PRESS IN BRITAIN
    CHAIR : Laurel Brake (Birkbeck, University of London)
    María José Ruiz Acosta (Universidad de Sevilla)
    “Writers and Journalists in Exile. The Influence of English Liberal Ideology in Spanish Public Opinion (1810-1833).”
    Robert Henderson (Queen Mary, University of London)
    “The Narodovolets and the Anglo-Russian”
    Susan Reed (British Library)
    “A Press for Germans in Britain from the 1840s to 1914” Christophe Declercq (University College London/ University of Antwerp)
    “Triangulating conflict, occupation and exile: Belgian refugees in the UK and multilingual representations in Belgian exile press (UK and non-UK) and British newspapers”
  • 16h40 > 16h55 : DISCUSSION
  • 16h55 > 17h10 : COFFEE BREAK
  • 17h10 > 18h45 : PANE L 12
    THE FOREIGN-LANGUAGE PRESS IN BRITAIN: CROSS PERSPECTIVES
    CHAIR : Stéphanie Prévost
    (Université Paris Diderot, USPC)
    Gideon Kout (Université Paris 8)
    “The Wanderings of Ha-Levanon (The Lebanon) : From Jerusalem to London”
    Valentina Gosetti (University of New England, Australia)
    “‘We need to talk about the French’… Aims and Reception of the French-Language Press in London (UK) and Sydney (Australia) during the Nineteenth Century” (to be confirmed)
    Natalia Sydorenko (National University of Kyiv)
    “Ukrainian-Language Press in Great Britain and Australia”
    Sanem Sahin (University of Lincoln)
    “Journalism and Professionalism in Ethnic Media: The Case of Turkish-Language Newspapers in the UK”
  • 18h30 > 18h45 : DISCUSSION
  • 18h45 > 19h10 : CONCLUSORY REMARKS
  • 19h10 : CONFERENCE END & COCKTAIL

Modalités pratiques

Entrée ouverte (30 €) sur inscription

Lieu : Université Paris Diderot (Amphithéâtre Turing + salle des thèses), Bibliothèque nationale de France, University of Chicago Center in Paris.

Organisateur: Université Paris-Diderot

Partenaires : Université Versailles-St Quentin ; Bibliothèque nationale de France ; UFR EILA U. Paris-Diderot ; University of Chicago in Paris, Ecole Supérieure de Journalisme de l’Université de Tours, Simon Fraser University (Canada).

Site du colloque : https://deschampsb.wixsite.com/language-matters

Contacts

Stéphanie Prévost, stephprevostsp@gmail.com

Enregistrer

Enregistrer

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque « Le luxe en Gaule », les 16 et 17 octobre 2017, au musée départemental Arles antique

Le musée départemental Arles antique, la Bibliothèque nationale de France et l’IRAMAT – Centre Ernest-Babelon (UMR 5060, CNRS, université d’Orléans) organisent un colloque intitulé “Le luxe en Gaule”, les 16 et 17 octobre 2017, au musée départemental Arles antique, dans le cadre de l’exposition temporaire “Le luxe dans l’Antiquité” (ouverte au public du 1er juillet 2017 au 21 janvier 2018).

Le Musée départemental Arles antique et la Bibliothèque nationale de France organisent en 2017 une exposition consacrée au luxe romain. Elle est centrée sur le trésor de Berthouville (Normandie).
Le Trésor de Berthouville
Cet ensemble regroupe environ 70 pièces d’argenterie du IIIe s. de notre ère découvertes fortuitement dans un champ en 1830. Il est exceptionnel par la très grande qualité des œuvres qu’il a livrées et par son contexte de découverte : il s’agit d’un des rares trésors de sanctuaire connus.
Entré dans les collections du Cabinet des médailles peu après sa découverte, il forme le cœur d’une exposition conçue par les conservateurs de la BnF et du Getty Museum (Los Angeles) après complète restauration par cet établissement. Les autres œuvres exposées, provenant intégralement des collections du département des Monnaies, médailles et antiques, évoquent différentes facettes du luxe romain : vaisselle précieuse, bijoux en or et pierres gravées, décor des demeures. Après avoir été présentée dans différents musées américains entre 2013 et 2017, l’exposition rejoint le Musée
départemental Arles antique durant l’été et l’automne 2017.
Le luxe tel qu’il était conçu en Gaule romaine s’y exprime au travers d’œuvres exceptionnelles d’orfèvrerie notamment, issues de fouilles anciennes et entrées dans les collections aux XVIIIe et XIXe siècles. Mais le luxe peut se traduire sous bien d’autres formes et les fouilles de la Verrerie de Trinquetaille à Arles, en révélant de riches maisons au décor d’influence italienne, en sont l’illustration. La rencontre d’œuvres issues des collections anciennes de la BnF, certaines provenant directement de la collection royale d’Ancien Régime, et des découvertes récentes de l’archéologie a conduit à proposer l’organisation d’un colloque autour du luxe en Gaule les 16 et 17 octobre 2017 au Musée départemental Arles antique.
Il sera l’occasion de faire le point sur ce que nous savons des manifestations de la richesse en Gaule indépendante et romaine. Fouilles archéologiques, réexamen d’œuvres connues de longue date,
mais aussi recherches récentes sur la monnaie d’or, sa circulation et
ses usages à travers les résultats du programme de recherche Aureus
(Université d’Orléans/CNRS) permettent de renouveler l’approche du luxe en Gaule. Parmi les points à aborder figurent l’évolution du luxe avant et après la conquête, les spécificités de la Gaule indépendante et de la Gaule romaine, les rythmes de la conversion aux formes romaines du luxe et les permanences éventuelles d’un luxe gaulois, les rapports des élites et du luxe, les différentes manifestations du luxe dans l’espace public et dans l’espace privé et,
enfin, les marqueurs du luxe, ou des luxes, dans l’Antiquité : ainsi l’urbanisme, l’architecture, le décor urbain, la pratique de l’épigraphie, l’usage de la monnaie et de l’orfèvrerie révèlent autant de facettes d’un phénomène social et économique qui devra aussi faire l’objet d’une définition renouvelée

Programme

Lundi 16 octobre 2017
(Journée commune à la formation du « PREAC Patrimoine antique » destinée aux enseignants et au personnel éducatif des musées)

• 8 h 45 : accueil des participants ;
• 9 h 15 : Introduction (Sylvia Nieto-Pelletier, Frédérique Duyrat, Fabrice Denise et Claude Sintes), Le trésor de Berthouville ;
• 9 h 30 : Mathilde Avisseau-Broustet (BNF), Le luxe antique au Cabinet des Médailles : brève histoire des collections ;
• 10 h : Cécile Colonna (INHA), Le Trésor de Berthouville ;
10 h 30 : François Baratte (Université Paris-Sorbonne/INHA), La vaisselle précieuse en Gaule romaine : circulation et chronologie ;
• 11 h : pause.

Luxe et pratiques funéraires
• 11 h 20 : Émilie Millet, Bastien Dubuis (INRAP), La tombe de Lavau (Aube), Ve s. av. n.è. ;
• 11 h 50 : Stéphane Verger (EPHE), Luxe et pratiques funéraires en Gaule ;
• 12 h 20 : repas libre.

Monumenta
• 14 h 30 : Pierre Gros (AIBL), La magnificentia publica dans les centres urbains de la Gaule romaine sous le Haut Empire : marqueurs, signification et limites ;
• 15 h : Xavier Delestre (SRA Paca), Manifestations du luxe en Narbonnaise ;
• 15 h 30 : David Djaoui (musée départemental Arles antique), L’expression du luxe dans les collections et fouilles du MDAA ;
• 16 h : Julien Boislève (Inrap), Manifestation du luxe dans les décors peints et stuqués de Gaule romaine : styles, matériaux et techniques ;
• 16 h 30 : débat ;
• 17 h : présentation de l’exposition temporaire Le Luxe dans l’Antiquité : visite libre des différents espaces d’exposition (collections permanentes, exposition Luxe, présentation des enduits peints) possible durant les deux jours du colloque sur présentation du badge du colloque.

Mardi 17 octobre 2017
(Journée réservée aux scientifiques, les enseignants repartant de leur côté pour étudier les aspects pédagogiques du thème)

Circulation des richesses et thésaurisation
• 9 h : Barbara Armbruster (CNRS, TRACES), Maryse Blet-Lemarquand (CNRS, IRAMAT-CEB), L’artisanat de l’orfèvrerie dans la culture du Hallstatt occidental. Entre traditions et innovations technologiques ;
• 9 h 35 : Sylvia Nieto-Pelletier (CNRS, IRAMAT-CEB), Or monnayé et thésaurisation en Gaule au second âge du Fer ;
• 10 h 10 : Philip de Jersey (Guernsey Museums & Galleries), Le dépôt de Jersey découvert en 2012 et sa fouille ;
• 10 h 45 : pause ;
• 11 h : Arnaud Suspène (Université Orléans, IRAMAT-CEB), Les aurei en Gaule romaine (fin de la République-Haut Empire) ;
11 h 35 : Susan Lansing Maish et Edouardo Sanchez (Getty Museum), Nouvelles découvertes sur le trésor de Berthouville et résultat des analyses de l’argent ;
• 12 h 15 : repas libre.

Les élites et le luxe
• 13 h 45 : Matthieu Poux (Université Lumière Lyon 2) : Fonction diacritique et emblématique des parures en or durant la période de transition La Tène finale-époque romaine ;
• 14 h 20 : Antony Hostein (EPHE), Michel Kasprzyk (Inrap) et Pierre Nouvel (Université Franche-Comté) : La monnaie et les objets marqueurs de « luxe » chez les Éduens du Haut-Empire ;
• 14 h 55 : Nicolas Tran (Université Poitiers) : Les hommes de métier, leurs associations et le luxe en Gaule romaine.

Conclusion
• 15 h 30 Kenneth Lapatin (Getty Museum) : Au-delà de la Gaule : Le luxe en Grèce et à Rome ;
16 h : fin du colloque.

Modalités pratiques

Pour assister aux sessions de ce colloque : réservation obligatoire dans la limite des places disponibles, auprès de Madame Sandrine Ferrand, Secrétaire de direction du musée départemental Arles antique, par mail à sandrine.ferrand@departement13.fr

Auditorium du musée départemental Arles antique
Lundi 16 et mardi 17 octobre 2017
Organisateurs : BnF (MMA) / IRAMAT-CEB CNRS-univ. Orléans / MDAA

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque : Le manuscrit franciscain retrouvé, 20-22 septembre 2017

La découverte en 2015 d’une nouvelle Vie de François d’Assise due à Thomas de Celano, sans doute la deuxième écrite en l’honneur du saint à quelque dix ans de sa mort, a eu un large écho. Ce texte ne représente que la huitième partie du manuscrit qui le contient, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote NAL-3245. C’est l’ensemble de ce manuscrit que la rencontre des 20-22 septembre 2017 s’appliquera à explorer et à comprendre.

Recueil franciscain (1235-1260 ). BnF, Départ. des Mss, NAL 3245

Programme

Mercredi 20 septembre 2017 après-midi, salle Léopold Delisle

14h – Isabelle le Masne de Chermont (Bibliothèque nationale de France) et François Bougard (Institut de recherche et d’histoire des textes) : Bienvenue.
14h15 – Jacques Dalarun (IRHT, Académie des inscriptions et belles-lettres) : Colloque mode d’emploi.

L’objet manuscrit – présidence François Bougard

14h30 – Nathalie Buisson (BnF), Amandine Postec (BnF), Pascale  Richardin (C2RMF) et Jacques Sicre (BnF) : Les matériaux du codex.
15h15 – Denis Muzerelle (IRHT) : Analyse codicologique et paléographique.

16h – Pause.

16h15 – Nicoletta Giovè (Università di Padova) : La fisionomia del manoscritto.
17h – Fabio Zinelli (École pratique des hautes études, IRHT) : La langue du manuscrit.
17h45 – Débat général.
18h30 – Présentation du manuscrit NAL 3245 à la BnF.

Jeudi 21 septembre 2017 matin, salle Jeanne Vielliard

Le primat de la sainte Écriture – présidence Isabelle le Masne de Chermont

9h – Laura Light (Les Enluminures) : Job, Zacharias, Matthew : Why are they here ?
9h45 – Robert Lerner (Northwestern University) : The unexpected Pseudo-Methodius.
10h30 – Amandine Postec : Appropriations anciennes et nouvelles de la Bible : l’Unum ex quattuor.

11h15 – Pause.

La communication du message religieux

11h30 – Dominique Poirel (IRHT) : Le commentaire du Notre Père : aperçus sur une prédication franciscaine primitive.
12h15 – Nicole Bériou (CIHAM, AIBL) et Isabelle le Masne de Chermont : Le sermon sur la Purification de la Vierge : une reportatio faite à Paris.

Les fragments d’une culture – présidence Nicole Bériou

14h30 – Nicole Bériou : Introduction.
14h45 – Nicole Bériou, Marjorie Burghart (CIHAM), Isabelle le Masne de Chermont, Dominique Poirel et Amandine Postec : Le manuscrit nal 3245, florilège de florilèges. Brève présentation raisonnée des ensembles successifs de textes, dans l’ordre du codex.
16h – Thomas Falmagne (Bibliothèque nationale du Luxembourg) : Les « florilèges » du manuscrit NAL 3245.

16h45 – Pause.

17h – Marco Giuseppe Rainini (Università cattolica del Sacro Cuore di Milano) : Il manoscritto nal 3245 e le pratiche esegetiche.
17h45 – Carlo Delcorno (Università di Bologna) : Chemin des sermons latins et vernaculaires dans les florilèges.
18h30 – Débat général.

Vendredi 22 septembre 2017 matin, salle Jeanne Vielliard

Un manuscrit franciscain ? – présidence André Vauchez (AIBL)

9h30 – Jacques Dalarun : Introduction.
9h45 – Sean Field (University of Vermont) : The Vita beati patris nostri Francisci in a Franciscan manuscript.
10h30 – Luigi Pellegrini (Università di Chieti) : La produzione di un manoscritto francescano.
11h15 – Sylvain Piron (École des hautes études en sciences sociales) : La longue vie d’un manuscrit franciscain.

12h – Pause.

12h15 – Nicole Bériou, Jacques Dalarun, Isabelle le Masne de Chermont, Dominique Poirel : Conclusions.

Modalités pratiques

  • Mercredi 20 septembre
    Salle Léopold-Delisle
    École nationale des chartes
    65 rue de Richelieu
    75002 Paris.
  • Jeudi 21 et vendredi 22 septembre
    Salle Jeanne-Vielliard
    IRHT
    40 avenue d’Iéna
    75116 Paris.

Colloque organisé par la Bibliothèque nationale de France et l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) avec le soutien du LabEx Hastec, du Centre de recherches historiques (EHESS-CNRS), d’APICES, de la Fondation A. Vauchez / Balzan et de la galerie Les Enluminures.

Enregistrer

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Journée d’étude : Topor artiste multimédia. Autour de l’exposition « Le monde selon Topor »

Vingt ans après sa disparition, la BnF consacre une exposition rétrospective à Roland Topor (1938-1997).
Créateur inlassable, il mit son crayon au service d’un imaginaire débridé : dessins d’humour, illustrations pour la presse et l’édition,
affiches, films d’animation, émissions de télévision, décors et costumes de théâtre.
Organisée à l’occasion de cette exposition, la journée d’étude consacrée à Topor apportera des éclairages approfondis sur ses
différents domaines d’intervention.
En partenariat avec l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne – IDHE.S, CNRS (UMR 8533)
Roland Topor, A gorge déployée, 1975
Encre de Chine et crayon de couleur
Collection Stedelijk Museum Amsterdam
© Adagp, Paris, 2016

Programme

10h-12h30

Introduction

  • Céline Chicha-Castex, conservatrice au département Estampes et photographie de la BnF, commissaire de l’exposition
  • Alexandre Devaux, commissaire de l’exposition
  • Bertrand Tillier, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne – IDHE.S
  • Christophe Gauthier, École nationale des chartes
    Faire feu de tout bois : Topor et les industries culturelles
  • Stéphane Mazurier, Bordeaux, lycée Camille-Jullian
    Topor : bête et méchant ? Roland Topor et la bande Hara-Kiri

Discussion

  • Bertrand Tillier, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne – IDHE.S
    Dessiner à la télévision : Topor invité de Tac au Tac (1972)
  • Sébastien Le Pajolec, Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne – ISOR-CRH19
    Téléchat : Topor pour les enfants ?

Discussion

14h30 – 18h

  • Alexandre Devaux, Commissaire de l’exposition
    Topor artiste contemporain
  • Pacôme Thiellement, Écrivain
    L’éternel revenir de Simone Choule

Discussion

  • Itzhak Goldberg, Université Jean Monnet, Saint-Etienne, CIEREC
    Topor symboliste ?
  • Laurent Gervereau, Écrivain
    Topor, l’homme qui ne riait pas

Discussion

Modalités pratiques

 

 

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque international « Medioevo ritrovato. Le moyen âge retrouvé »

Le patrimoine artistique des Pouilles et de l’Italie méridionale avant et après Aubin-Louis Millin (1759 -1818) = l patrimonio artistico della Puglia e dell’Italia meridionale prima e dopo Aubin-Louis Millin (1759 -1818)

Il  Convegno  conclude  un  Grande  Progetto  di  Ricerca  d’Ateneo, finanziato dalla Sapienza nel 2015, dedicato allo studio dei disegni e della documentazione del viaggio in Italia di Aubin-Louis Millin, con particolare riguardo al patrimonio artistico della Puglia medievale.
Nelle due giornate, l’opera pionieristica del francese verrà messa a confronto con quella di eruditi, studiosi e viaggiatori che, tra Settecento e Ottocento, esplorarono le regioni allora ancora poco note dell’Italia meridionale. L’approccio ai monumenti condotto con   l’ausilio della storia della storiografia, del collezionismo e del restauro permetterà di ripercorrere le tappe della loro riscoperta critica e le loro vicende conservative fino alla contemporaneità.

Voyage de Millin en Italie, 1811-1813 : Schilla, dessin de F. L. Catel

Programme

Jeudi 25 mai

9h15 : accueil
  • Eugenio GAUDIO, Magnifico Rettore della Sapienza Università di Roma
  • Stefano ASPERTI, Preside della Facoltà di Lettere e Filosofia
  • Marina RIGHETTI, Direttrice del Dipartimento di Storia dell’art e e Spettacolo
  • Laurence ENGEL, Presidente della Bibliothèque nationale de France
  • Catherine VIRLOUVET, Direttrice dell’École française de Rome
  • Michel GRAS, Direttore di Ricerca emerito, CNRS, Parigi
PRESIEDE
Pierre SAVY, Direttore della sezione Études pour le Moyen Âge, École française de Rome
Anna Maria D’ACHILLE, Antonio IACOBINI (Sapienza Università di Roma)
Millin: un’introduzione
  • Gennaro TOSCANO (Bibliothèque nationale de France, Parigi)
    Aubin-Louis Millin in Italia meridionale
  • Corinne LE BITOUZÉ (Bibliothèque nationale de France, Parigi)
    Les dessins et les relevés du voyage en Italie d’Aubin-Louis Millin conservés à la BnF : reconstitution virtuelle d’un corpus
11h30 – 12h00 : pause
  • Kristjan TOOMASPOEG (Università del Salento, Lecce)
    Normanni, Svevi e Angioini nella storiografia europea del Seicento e del Settecento
  • Fulvia FIORINO (Università degli Studi di Bari “Aldo Moro”)
    Paesaggi di luce e di pietra in Puglia. La letteratura di viaggio dal XV al XVIII secolo
13h00 – 13h30 : discussione
14h45 PRESIEDE
Marina RIGHETTI, Direttrice del Dipartimento di Storia dell’arte e Spettacolo, Sapienza Universit à di Roma
Simona MORETTI (Università IULM, Milano)
  • Ilaria MIARELLI MARIANI (Università degli Studi “G. D’Annunzio”, Chieti-Pescara)
    Seroux d’Agincourt e i monumenti dell’Italia meridionale e della Puglia
  • Petra LAMERS (Taschen Verlag, Colonia)
    La Puglia medievale nel Voyage pittoresque dell’abbé de Saint-Non
  • Taco DIBBITS (Rijksmuseum, Amsterdam)
    1778 : The Middle Ages in the Journey of the Dutchmen through Apulia and Southern Italy. The drawings by Louis Ducros in Amsterdam
16h40 – 17h10 : pausa caffè
  • Antonio IACOBINI (Sapienza Università di Roma)
    Prima e dopo Millin: le porte bronzee di età normanna in Puglia e nel Regno
  • Arianna D’OTTONE (Sapienza Università di Roma)
    Millin e la civiltà islamica
  • Anna Maria D’ACHILLE (Sapienza Università di Roma)
    Millin e i pavimenti dell’Italia meridionale: per una rilettura dei dati documentari
18h40 – 19h15 : discussione

Vendredi 26 mai

9h15
PRESIEDE
Michela di MACCO, Sapienza Università di Roma, Consiglio Superiore per i Beni Culturali e Paesaggistici, MiBACT
Saluto di Irene BALDRIGA, Presidente dell’ANISA
  • Emma CONDELLO (Sapienza Università di Roma)
    Millin e l’epigrafia
  • Cristina MANTEGNA (Sapienza Università di Roma)
    Millin e le iscrizioni della Puglia medievale
  • Giovanni GASBARRI (Pontifical Institute of Mediaeval Studies, Toronto)
    L’arte della Puglia medievale nelle pubblicazioni erudite (secoli XVII-XVIII)
11h00 – 11h30 : pausa caffè
  • Elisabetta SCUNGIO (Sapienza Università di Roma)
    Huillard Bréholles e la Puglia normanna e sveva
  • Vinni LUCHERINI (Università degli Studi di Napoli “Federico II”)
    Schulz e la Puglia medievale
  • Gioia BERTELLI (Università degli Studi di Bari “Aldo Moro”)
    La Puglia preromanica nella storiografia archeologica e artistica
13h00 – 13h30 : discussione
14h45
PRESIEDE
Manuel A. CASTIÑEIRAS GONZÁLEZ, Direttore del Departament  d’Arti Musicologia, Universitat Autònom a de Barcelona
  • Marina FALLA CASTELFRANCHI (Università del Salento, Lecce)
    La riscoperta della pittura bizantina in Puglia
  • Pina BELLI D’ELIA, Luisa DEROSA (Università degli Studi di Bari “Aldo Moro”)
    L’invenzione del Romanico pugliese: riscoperte, restauri, ripristini dal XVII secolo agli anni Venti del Novecento
  • Maria Rosaria RINALDI (Sapienza Università di Roma)
    Medioevo e fotografia tra Ottocento e Novecento: i monumenti della Puglia medievale
16h40 – 17h10 : pausa caffè
  • Tessa GARTON (College of Charleston)
    Apulia out of Apulia: Apulian Medieval Works of Art in International Museums
  • Clara GELAO (Pinacoteca Provinciale di Bari)
    La Puglia medievale nelle mostre e nelle Esposizioni tra Ottocento e Novecento
18h10 – 18h30 : discussione
  • Xavier BARRAL I ALTET (Université de Rennes 2 – Università Ca’ Foscari, Venezia)
    Riflessioni sul convegno

Modalités pratiques

Sede del convegno / Lieu du colloque
Sapienza Università di Roma
Facoltà di Lettere e Filosofia
Odeion, Museo dell’Arte Classica
Piazzale Aldo Moro, 5 – 00185 Roma
Te l . + 39 06 49 91 34 09

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque : Des humanités numériques littéraires ?

L’observatoire de la vie littéraire (LabEx OBVIL) organise un colloque de sept jours à Cerisy, sous la direction de Didier Alexandre, Milad Doueihi et Marc Douguet.

Argument

Le numérique bouleverse le champ des lettres sous divers angles : la création, l’archivage et la conservation des textes, mais aussi l’enrichissement des données et leur usage. Il oblige à penser un nouvel humanisme littéraire, dont les objets, les pratiques, les conditions d’existence et les finalités sont à définir.

On peut distinguer, dans ce qui scande la démarche du numérique littéraire, trois temps bien différents : la numérisation en vue de la constitution de données et de corpus ; l’intelligence des textes, par la fouille de données et l’herméneutique assistée ; la transformation de la vie littéraire et de l’activité critique.

Les nombreuses questions soulevées par cette révolution à la fois technologique, économique et culturelle, portent sur de nombreux objets : le texte numérisé ; l’édition numérique et l’archivage des données avec les problèmes juridiques qu’ils posent ; les logiciels d’analyse et leurs effets critiques dans la génétique textuelle et la lecture contextuelle ; les réseaux de sociabilité littéraire et critique. Le design des objets numériques doit aussi faire l’objet d’une grande attention. Pour mesurer les transformations des conditions de lecture ainsi que leurs limites, cette exploration sera conduite à partir des études littéraires et des recherches en informatique.

Le colloque, qui alternera communications suivies de débats approfondis et ateliers abordant ces différentes questions, réunira des chercheurs venus d’horizons divers (littéraires, informaticiens, spécialistes de la communication, historiens du web, anthropologues) ainsi que toute personne intéressée par les sujets traités.

Programme

Jeudi 15 juin

Après-midi : accueil des participants
Soirée : présentation du Centre, du colloque et des participants

Vendredi 16 juin

Matin : Ouverture par Didier Alexandre, Milad Doueihi et Marc Douguet.
Perspectives historiques et méthodologiques

  • Aurélien Berra : Méthodes lettrées: recherches antiques et expérimentations numériques
  • Dominique Legallois : Pour en revenir au texte: aspects de la lecture à « bonne distance » en humanités numériques littéraires

Après-midi :
Les corpus numériques : constitution, édition et exploitation

  • Vers une histoire numérique de la mythographie, table ronde avec Diego PELLIZZARI (Mythographie et canon littéraire [communication établie avec Véronique GÉLY])
  • Mercedes BLANCO : Gongora et les humanités numériques: nouvelles méthodes pour une nouvelle poésie

Samedi 17 juin

Matin : approches formelles

  • Valérie BEAUDOUIN : L’apport du numérique à l’analyse métrique et rythmique
  • L’analyse numérique du texte théâtral, table ronde avec Didier ALEXANDRE, Donatien AUBERT (La création d’environnements et d’avatars de synthèse appliquée à la scène : vers une redéfinition des partitions théâtrales traditionnelles ?), Marc DOUGUET (Les motifs dramaturgiques dans le théâtre du XVIIe siècle : évolution, spécificités auctoriales et répartition générique) et Frédéric GLORIEUX

Après-midi: à la médiathèque de Saint-Lô

  • La plateforme Apollinaire-Marie Curie : présentation de la base de donnée et de l’interface, table ronde avec Didier ALEXANDRE, Krystelle DENIS, Paule DESMOULIÈRE et Delphine VERNOZY
  • Paysage Fer, réouvert, lecture-performance par François BON & Dominique PIFARÉLY

Dimanche 18 juin

Matin : quels outils pour la fouille de texte ?

  • Bénédicte PINCEMIN : Apports de la textométrie à l’analyse de corpus littéraires numériques
  • Les vecteurs dans la boîte à outils des littéraires : quel instrument pour quels usages ?, atelier avec Olivier GALLET, Frédéric GLORIEUX et Marianne REBOUL

Après-midi : détente

Lundi 19 juin

Matin : les usages du numérique

  • Christophe SCHUWEY : La forme sur le fond: les enjeux de l’interface
    Marc JAHJAH : Word, Ulysses et autres traitements de texte : quelle archéologie possible ?
  • Thomas LEBARBÉ : Des manuscrits de Stendhal au CAHIER d’Huma-Num : unité et diversité des humanités numériques textuelles

Après-midi : archives et bibliothèques numériques

  • Archives du Web et humanités numériques, de la collecte à l’analyse, atelier avec Géraldine CAMILE, Louise MERZEAU, Zeynep PEHLIVAN et Valérie SCHAFER
  • Le moteur de recherche de Gallica et le chercheur : lequel des deux apprivoise l’autre ?, atelier avec Sophie BERTRAND, Jean-Philippe MOREUX et Stéphane PILLORGET

Soirée :

  • Le texte élusif dans la littérature numérique, table ronde organisée par Yan RUCAR, avec Annie ABRAHAMS (Une pratique du texte numérique qui dévoile), Philippe BOOTZ (Le texte absent comme indice d’une inadaptation) et le collectif RYBN (Machines d’écriture algorithmiques)

Mardi 20 juin

Matin : les humanités numériques et l’intertextualité

  • Marine RIGUET : Le sacre d’une littérature palimpseste ?
  • Effets d’optique textuelle à grande échelle : Les Champs du réemploi, table ronde avec Didier ALEXANDRE, Jean-Gabriel GANASCIA, Clovis GLADSTONE, Robert MORRISSEY et Glenn ROE

Après-midi : création numérique

  • I.A. et poétique : les RNN (Recurrent Neural Networks) appliqués au champ de la création littéraire, table ronde avec Anaïs GUILET et Franck SOUDAN
  • Éditorialisation et littérature, atelier avec Servanne MONJOUR, Nicolas SAURET et Marcello VITALI-ROSATI

Mercredi 21 juin

Matin : études de style

  • Rudolf MAHRER : Peut-on faire des « variantes » un observatoire pour l’histoire du style ?
  • Être ou ne pas être raisonneur : étude du lexique et des motifs syntaxiques dans les comédies de Molière, table ronde avec Élodie BÉNARD et Jean-Gabriel GANASCIA (avec la collaboration de Francesca FRONTINI)

Après-midi : à l’IMEC à Caen
Visite des archives de l’IMEC, par Claire PAULHAN

  • L’exploitation scientifique d’un corpus numérique épistolaire, table ronde avec Clarisse BARTHÉLEMY, Pauline FLEPP et Camille KOSKAS

Jeudi 22 juin

Matin : l’analyse des textes critiques

  • Motasem ALRAHABI : Analyse automatique du jugement critique du XIXe siècle : évaluation des résultats
  • Chiara MAINARDI : Les dessous du numérique. La transformation des approches critiques : paradigme d’une nouvelle exploration littéraire ?

Conclusions
Après-midi : départs

Modalités pratiques

Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle
Le Château, 50210 Cerisy-la-Salle – France

Résumés des interventions : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/humanitesnumeriques17.html

Inscriptions : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/inscription.html

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Journée d’étude : l’Education artistique et culturelle et le patrimoine écrit, graphique et littéraire

Le CR2L (Centre régional Livre et Lecture en Picardie), en partenariat avec le CRLL (Centre régional des Lettres et du Livre Nord-Pas-de-Calais), la Bibliothèque nationale de France et la DRAC Hauts-de-France, organise une journée d’étude sur « l’Education artistique et culturelle et le patrimoine écrit, graphique et littéraire » le jeudi 1er juin 2017 au Carmel d’Abbeville.

Argument

Cette journée d’étude est proposée à un large public de professionnels (enseignants, bibliothécaires, documentalistes, médiateurs) afin de leur présenter des ressources et des actions développées en région Hauts-de-France, de leur donner des clés pour développer de nouveaux partenariats et enrichir des offres pédagogiques en s’appuyant sur les fonds anciens et locaux.

L’Éducation artistique et culturelle est une politique publique partagée entre les ministères de l’Education nationale et de la Culture qui permet la rencontre des élèves avec des œuvres, des artistes et des lieux. C’est un axe important dans le travail de coopération entre les établissements scolaires et les établissements conservant du patrimoine écrit et graphique. Ces nouveaux partenariats offrent une deuxième jeunesse au patrimoine et permettent une médiation innovante et une valorisation des collections d’un territoire.

Programme

[Accueil café : 8h45]

[Matinée : 9h – 12h30]

  • Accueil par Nicolas Dumont, maire d’Abbeville et président de la communauté d’agglomération Baie de Somme
  • Ouverture par les deux Centres Régionaux du Livre des Hauts-de-France
  • Les actions patrimoniales en matière d’Education artistique et culturelle en bibliothèque
    Thierry Claerr, responsable du bureau de la lecture publique, Service du livre et de la lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, ministère de la Culture et de la Communication, Paris.
  • Les enjeux de l’Education artistique et culturelle à l’école, les dispositifs partenariaux Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France – Rectorats de Lille et d’Amiens
    Sophie Josseaux, responsable de la coordination à la Délégation Académique à l’Action Culturelle d’Amiens,
    Géraldine Serbourdin, coordonnatrice à la Délégation Académique à l’Action Culturelle sur les Ecritures contemporaines de Lille.
  • L’offre pédagogique et les ressources en ligne de la Bibliothèque nationale de France
    Catherine Schneider, Service de l’Action pédagogique, BnF.
  • Trois exemples d’actions éducatives partenariales, la première pour des établissements (primaire, collège et lycée) de Montrouge avec Mathieu Dufois, artiste plasticien ; la seconde avec des élèves de BTS Design et la troisième, un atelier proposé de façon pérenne sur « Photographie et presse de la Grande Guerre » pour des lycéens et des classes préparatoires
    Sophie Pascal, du Service de l’Action pédagogique, BnF.

[12h30 – 13h45 : Repas libre]

[Après-midi : 13h45 – 17h15]

Les documents patrimoniaux et locaux, outils d’éveil et de curiosité

  • Comment et pourquoi relier des documents patrimoniaux aux préoccupations des élèves ? Des pistes concrètes possibles
    Bruno Capus, Action Educative et Culturelle, Médiathèque de Roubaix,
    Marie Bouquet, responsable des Archives de Roubaix.
  • La médiation d’un fonds patrimonial en bibliothèque
    Rémy Cordonnier, responsable des fonds anciens de la Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer.
  • Les actions pédagogiques innovantes aux Archives départementales de la Somme ou comment transformer un élève en historien?
    Elise Bourgeois, directrice adjointe des Archives départementales de la Somme
  • La Bulle immersive du Centre de ressources et les actions pédagogiques au Louvre-Lens
    Fabien Dufoulon, responsable du Centre de ressources, Musée du Louvre-Lens,
    Evelyne Reboul, chargée des actions éducatives, Musée du Louvre-Lens

Le Patrimoine et l’Education artistique et culturelle : Enrichir par le biais des partenariats

  • Ateliers d’illustrations, cartes postales humoristiques sur la Grande Guerre et neuvième art mis en place avec une illustratrice et le lycée des métiers Boucher de Perthes d’Abbeville
    Eric Berriahi, chef de service des Archives municipales, de la Bibliothèque patrimoniale et du pôle de numérisation d’Abbeville,
    Anne-Brigitte Minassian, professeure d’histoire et de lettres et médiatrice culturelle.
  • Maisons d’écrivain et jeunes en difficulté : créations de « Rollers » en Picardie
    Madeleine Rondin, responsable des Réseaux des Observatoires Locaux de la Lecture (ROLL) pour le Réseau des maisons d’écrivains et présidente de la Maison Camille et Paul Claudel,
    Florence Cognard, inspectrice pédagogique régionale pour les lettres,
    Laura Puech, responsable des publics et de la médiation culturelle, Abbaye royale de Saint-Riquier,
    Mesdames Andrieu et Collet, professeures au collège Alfred Manessier de Flixecourt.

[17h-17h15 : Clôture de la journée]

Modalités pratiques

La participation à cette journée d’étude est gratuite.
Cependant, pour des questions d’organisation, l’inscription est obligatoire.
Nous vous invitons à procéder à votre inscription via la plateforme EventBrit :

Pour tout complément d’information : jproust@cr2l-picardie.org // 03.22.80.17.64

Chapelle du Carmel
36 Rue des Capucins
80100 ABBEVILLE

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque « Enseignement de la musique et vie musicale en France et en Europe (1795-1914) »

Dans le cadre du programme de recherche « Histoire de l’enseignement public de la musique en France au XIXe siècle (1795-1914) », soutenu par l’Agence nationale de la recherche (programme HEMEF/CULT 2013), les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France, le Conservatoire national de musique et de danse de Paris, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et l’Institut de recherche en musicologie organisent un colloque international.

bpt6k1162754n_
Méthode de basson contenant les principes de la musique, la tablature du Basson, des exercices, des gammes, des leçons progressives et 12 petits airs avec acct d’un 2d basson

Argument

En se fondant sur certains des thèmes développés au sein du projet HEMEF, ce colloque étudie la façon dont le Conservatoire de Paris a pu avoir un retentissement sur l’ensemble de la vie musicale française, par l’élaboration de normes techniques et esthétiques qui ont donné une nouvelle forme aux pratiques musicales -qu’il s’agisse du concert public, de l’exécution ou de l’écriture musicales.

Programme

Jeudi 11 mai 2017, INHA, salle Vasari
9h Accueil des participants
9h15 Introduction
Philippe Brandéis (CNSMDP), Catherine Mérot (Archives nationales), Cécile Reynaud (EPHE/SAPRAT)
9h30 Key note speaker
D. Kern Holoman, Université de Californie, Davis :
« L’enceinte où l’on faisait de si belles choses »: Students of the Conservatoire at the Louvre de la musique

Des sources pour l’histoire de l’enseignement musical
Présidence : Catherine Massip, BnF IReMus
10h15 Marine Zelverte et Emeline Rotolo, Archives nationales :
L’enseignement de la musique au XIXe siècle : panorama des sources aux Archives nationales
10h45 Catherine Vallet-Collot, Rosalba Agresta, Cécile Reynaud, BnF, HEMEF, EPHE :
L’enseignement de la musique : panorama des sources à la Bibliothèque nationale de France
11h15 Pause
11h30 Marie Duchêne-Thégarid, HEMEF :
De l’amateur au professionnel ? Quelques réflexions sur la formation musicale délivrée par le Conservatoire de Paris (1822-1905)
12h Frédéric de la Grandville, Université de Reims Champagne-Ardenne :
Le Conservatoire de Paris sous le Premier Empire : quel cursus pour les élèves ?

Jeudi 11 mai 2017, INHA, salle Vasari
Approches pédagogiques (1)
Présidence : Guy Gosselin, Université François Rabelais de Tours
14h30 Denis Huneau, Université catholique d’Angers :
La formation du compositeur : le cas du Traité d’Harmonie d’Henri Reber
15h Séverine Féron, Université de Bourgogne :
Castil-Blaze (1784-1857) et l’enseignement musical en France : nouvelle approche philologique des oeuvres
15h30 Rosalba Agresta, HEMEF, BnF, IReMus :
L’enseignement du piano au Conservatoire : traités pédagogiques et répertoires dans les premières décennies du XIXe siècle
16h Pause
Approches pédagogiques (2)
Présidence : Catherine Mérot, Archives nationales
16h15 Clotilde Salandini-Verwaerde, Université Paris-Sorbonne, IReMus :
Une discipline historique implicitement présente dans les premières méthodes du Conservatoire : l’accompagnement
16h45 Lydia Carlisi, Haute école des arts, Berne :
The role of the neapolitan conservatori and the partimento tradition in the founding of the Paris conservatoire and the didactical material used in this Institution from its foundation until the first half of the 19th century
17h15 Fiorella Sassanelli, Conservatoire « Gesualdo da Venosa », Potenza
La réception des traités du Conservatoire en Italie
17h45 Discussion

Vendredi 12 mai, INHA, salle Vasari
Enseignement de la musique et vie musicale (1)
Présidence : Mathias Auclair, BnF
9h30 Xavier Bisaro, Université François Rabelais de Tours, CESR :
Du plain chant au chant scolaire : à propos de la naissance d’une discipline au XIXe siècle
10h00 Catrina Flint, Université McGill, Montréal :
Rethinking the Schola cantorum
10h30 Nicolas Dufetel, CNRS/IReMus :
L’enseignement de Liszt, contre le Conservatoire et les traditions ?
11h Pause
11h15 Licia Sirch, Conservatoire « Giuseppe Verdi », Milan:
« M. B. Asioli Direct.r et Maître de Chambre et de Chapelle de sa Majesté le roi d’Italie, Censeur du Conservatoire de Milan » : French and Italian treatises and methods at the Conservatory of Milan (1800-1830 about). Some notes

Vendredi 12 mai 2017, INHA, salle Vasari
Enseignement de la musique et vie musicale (2)
Présidence : Jean-Pierre Bartoli, Université Paris-Sorbonne
14h00 Henri Vanhulst, Université libre de Bruxelles :
Les objectifs de Fétis pour les concerts du Conservatoire de Bruxelles (1833-1871)
14h30 Étienne Jardin, Palazzetto Bru Zane, Venise :
Conservatoire et orchestres municipaux (second Empire, troisième République)
15h Cécile Reynaud, EPHE/SAPRAT :
La politique artistique de Daniel-François-Esprit Auber à la direction du Conservatoire de Paris (1842-1871)
15h30 Pause
15h45 Linda Barcan, Conservatoire de musique de Melbourne, Université de Melbourne :
Pauline Viardot as pedagogue and performer : crossing the French and Italian tradition
16h15 Catherine Massip, BnF, IReMus :
La méthode de chant d’Alexis de Garaudé
16h45 Discussion

Samedi 13 mai, CNSMDP, salon Vinteuil
Le Conservatoire et les écoles de musique étrangères
Présidence: Florence Gétreau, CNRS/IReMus
9h30 Arnold Jacobshagen, Hochschule für Musik und Tanz Köln :
Fondation et fonctionnement du conservatoire de Cologne au XIXe siècle
10h00 Luis Ferrer, Université autonome, Madrid :
À la frontière entre le solfège et le chant : l’enseignement du solfège au Conservatoire royal de musique et de déclamation de Madrid, lieu de rencontre de trois modèles méthodologiques européens (1831-1868)
10h30 Vincent Andrieux, Paris-Sorbonne, IReMus :
Un aperçu de l’école française des vents au lendemain de la création de La Mer
11h00 Pause
11h15 Philippe Brandéis, Concert-conférence avec la participation d’élèves instrumentistes du CNSMDP :
Les déchiffrages du Conservatoire au XIXe siècle : un pied dans la « modernité »

Samedi 13 mai, CNSMDP, salon Vinteuil
Aux marges de l’enseignement public de la musique : enseignement militaire, enseignement privé
Présidence : Philippe Brandéis, CNSMDP
14h30 Patrick Péronnet, Éducation nationale :
Le musicien militaire en France de 1795 à 1914 : éducation musicale et statut professionnel
15h00 Katherina Faulds et Penelope Cave, Université de Southampton :
« A brilliant and finished execution » : Kalkbrenner in England
15h30 Discussion et conclusions

Où et quand ?

  • Jeudi 11 mai 2017
  • Vendredi 12 mai 2017
  • Samedi 13 mai 2017

Paris, Institut national d’histoire de l’art et Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Pour mémoire, l’appel à communication : http://calenda.org/371877

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque « Tableaux de la France : écrire, présenter, partager l’Histoire »

Le récit de la Nation en débat : peut-on écrire l’Histoire de France ? Comment l’institution culturelle s’en empare ? Quelle Histoire partager ensemble entre un récit national perçu comme un vecteur de patriotisme et une pluralité de mémoires qui aspirent à la reconnaissance ? Peut-on faire histoire commune quand tant de choses éloignent ? À quelles conditions l’Histoire peut-elle permettre à chacun de construire son propre lien au passé ?

Tableau de l’histoire de France depuis les Gaulois jusqu’à nos jours

Programme

9h30 ouverture par Laurence Engel, présidente de la Bibliothèque nationale de France

10h-11h Comment écrire l’Histoire de France aujourd’hui ?
Débat animé par Vincent Martigny , Maître de conférences en science politique à l’Ecole polytechnique et producteur à France Culture avec Patrick Boucheron, historien, professeur au Collège de France, et Joël Cornette, historien, professeur à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

11h15-13h Comment mettre en exposition l’Histoire de France ?
Rencontre animée par Vincent Martigny avec Pierre Fournié, conservateur général du patrimoine aux Archives nationales, responsable du département de l’action culturelle et éducative, Isabelle Bardiès-Fronty, Conservateur en chef au Musée Cluny, Sophie Nagiscarde, responsable du Service des activités culturelles au Mémorial de la Shoah, et Bruno Ponsonnet, directeur du département des Expositions et manifestations, BnF

14h30-15h Regards d’ailleurs : le récit national français vu d’Italie
Conférence par Antonino De Francesco, professeur d’histoire moderne à l’Université de Milan

15h-17h Mémoire et oubli dans l’histoire des nations
Table ronde animée par Jean Lebrun, producteur de La Marche de l’Histoire à France Inter, avec Annette Becker, historienne, professeur à l’Université Paris-Nanterre, Silyane Larcher, Chargée de recherche en science politique au CNRS, Vincent Martigny, Maître de conférences en science politique à l’Ecole polytechnique et producteur à France Culture, et Mathias Dreyfuss, historien et responsable du Service éducatif du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, et Laurence De Cock, professeure d’histoire-géographie et chercheuse en éducation

Modalités pratiques

17 mai 2017 de 9h à 17h30
Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e

Entrée libre sur réservation obligatoire au 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque international « Breton après Breton (1966-2016). Philosophies du surréalisme »

André Breton en 1924 | Inconnu

Les années 2016 et 2017 voient paraître les premières correspondances privées du poète André Breton (1896-1966) dont la devise « je cherche l’or du temps »a été gravée sur la pierre tombale. Or c’est précisément de temps et d’histoire que nous voudrions parler d’abord : de l’histoire du surréalisme telle qu’elle se dit, s’écrit, se raconte depuis la disparition de son protagoniste majeur. Ce temps écoulé a créé du sens, a interprété le vécu et ses traces d’une certaine façon, très convenue désormais. Notre premier mode d’approche doit donc être critique et viser une histoire plus structurée en termes d’idées.Dans cette perspective, nous affichons une deuxième ligne directrice : la pensée d’André Breton doit être questionnée à frais nouveaux comme pensée, donc comme travail philosophique et non comme un espace littéraire relevant de philosophies répertoriées. Les deux notions surchargées de sens que sont l’écriture et le dessin « automatiques » d’une part, le « hasard objectif » de l’autre, doivent faire l’objet d’une lecture ouverte à plusieurs champs méthodologiques, plutôt que rabattues vers l’indifférencié, le magique ou le« faire croire ». Enfin, il faut lire les pages de Breton sur la peinture – pages composites qui le conduisent d’un regard d’amateur, sensible à la lecture des formes, à une philosophie de l’art prônant la figuration onirique et attentive à ses processus, dans lesquels la forme et la langue prennent toute leur place.
Jacqueline Chénieux-Gendron

Colloque organisé sous la responsabilité scientifique de Jacqueline Chénieux-Gendron (CRAL-CNRS) et de Pierre Caye (Centre Jean Pépin, CNRS-ENS).

Programme complet

1ère journée
Philosophie du surréalisme : en écrire l’histoire

10h Ouverture officielle
André Breton, un poète pense
Introduction générale par Jacqueline Chénieux-Gendron, directrice de recherche émérite au CRAL (CNRS)

Surréalisme vs avant-garde
Président de séance Robert Kopp, professeur à l’université de Bâle

10h 30 Pratique-théorie-philosophie dans l’avant-garde russe  
au début du XXe siècle 
Jean-Claude Marcadé, directeur de recherche émérite au CNRS

11 h  pause

11h15 Murilo Mendes et André Breton : image poétique  
et quête de l’inconnu
Teodoro Rennó Assunção, professeur à la faculté de lettres de l’Université Fédérale du Minas Gerais, Belo Horizonte

11h45 Breton au Japon – une passivité créatrice
Masanori Tsukamoto, professeur à l’Université de Tokyo

12h15 – 12h30 Débat

Histoire des mentalités, manières de penser
Présidente de séance Marielle Macé, directrice de recherche au CNRS, co-directrice du CRAL

14h Sur- de quoi ? Breton ou Bataille
Pierre Caye, directeur de recherche au CNRS

14h30 De « la valise intérieure » à l’objet magique : le poème-
objet d’André Breton
Marie-Paule Berranger, professeur à l’université Sorbonne
nouvelle-Paris 3

15h  pause

15h15 Écrire une nouvelle Science des rêves  ?  Les lectures onirologiques de Breton
Jacqueline Carroy, directrice d’études à l’EHESS

15h45 Breton, Alquié et la philosophie du surréalisme
Martin Rueff, professeur à l’université de Genève

16 h15 Manifestement
Michel Deguy, poète et essayiste

16 h 45 – 17 h Débat

2e journée
Breton après Breton : une poésie qui pense

9h45 Ouverture officielle
Breton, avec et contre
Président de séance Stéphane Guégan, historienet critique d’art, conservateur au musée d’Orsay

10h André Breton et Blaise Cendrars ou les rejets électifs
Claude Leroy, professeur émérite à l’université Paris Nanterre

10h30 Aragon et Breton : d’un discours infiniment adressé
Luc Vigier, maître de conférences à l’université de Poitiers

11 h pause

11h10 Manuscrits surréalistes à la BnF
Olivier Wagner, conservateur au service des manuscrits modernes et contemporains, BnF

11h30 Nadja d’André Breton : une écriture mise à l’épreuve
Christiane Lacôte-Destribats
, philosophe et psychanalyste, membre de l’association lacanienne internationale (A.L.I.)

12h Pensée du temps, écriture du sujet dans quelques pagesd’André Breton
Jacqueline Chénieux-Gendron
, directrice de recherche émérite au CRAL (CNRS)

12h30 Débat

En remontant le cours de la pensée d’André Breton sur l’art
Président de séance Pierre Caye, directeur de rechercheau CNRS, directeur du centre Jean Pépin

14h15 L’art à l’état sauvage
Mark Polizzotti
, directeur des Éditions, The MET, New York

14h45 « Le dialogue créole » entre André Breton et André Masson
Françoise Nicol
, maître de conférences HDR à l’universitéde Nantes

15h15 Charles Filiger. André Breton, à la recherche de l’art magique
André Cariou
, conservateur en chef du patrimoine

15 h 45 pause

16h La magie de l’art : l’origine contre l’histoire
Maria Stavrinaki
, maître de conférences HDR à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne

16h30 (Re)lire L’Art magique
Stéphane Guégan
, historien et critique d’art

Modalités pratiques

  • Mercredi 26 avril 2017 à l’auditorium de la galerie Colbert, Institut national d’histoire de l’art (INHA), 2 rue Vivienne, Paris 2e, de 10h à 17h, entrée libre
  • Jeudi 27 avril 2017 au Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Quai François Mauriac, 750013, de 9h45 à 17h15, entrée libre

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Rencontre autour de la photographie du 19ème siècle : « Les négatifs papier français : production, caractérisation, conservation »

En 1841, le négatif photographique est inventé par l’anglais William Henry Fox Talbot en utilisant une simple feuille de papier. Ce support modeste va permettre d’explorer de nouvelles voies tant par ses qualités esthétiques intrinsèques que par les multiples épreuves positives qu’il permet d’obtenir. Il est adopté rapidement en France par toute une école de praticiens et appliqué aussi bien dans le domaine de l’art, que celui de l’architecture ou de l’archéologie. Ces approches nouvelles contribuent à la naissance d’un art photographique propre et permettent d’extraire l’image photographique de son statut de reproduction mécanique à usage scientifique ou commerciale où le daguerréotype avait été enfermé.

[Pichet, verre et pipe] : [photographie négative] / [Henri Le Secq]

Argument

La France possède des collections exceptionnelles de négatifs papiers. Cette conférence propose de porter un double regard sur ces négatifs celui de l’historien de l’art et celui du physico-chimiste. Les journées s’organiseront autour de trois sessions thématiques pluridisciplinaires. L’approche historique des négatifs issus de collections patrimoniales seront complétées par leur caractérisation physico-chimique (Session 1). Les enjeux de conservation préventive et curative seront abordés, en regard des choix et contraintes d’exposition (Session 2). Enfin, une dernière session sera consacrée aux pratiques contemporaines et artistiques du négatif papier et de ses variantes (Session 3). Une table ronde viendra clôturer ces deux journées de présentations et d’échanges. Une interprétation français-anglais sera proposée.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche sur les négatifs papier français (1841-1860) mené au Centre de Recherche sur la Conservation en étroite collaboration avec le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France et la Bibliothèque Nationale de France, programme financé en 2016 et 2017 par le LabEx PATRIMA – Fondation des Sciences du Patrimoine.

Programme

Jeudi 7 décembre 2017

10h30 – 10h45     Mot de bienvenue
10h45 – 11h00     Conférence introductive – Bertrand Lavédrine : Le négatif multiple
11h00 – 11h30     Conférence d’ouverture  – Michel Frizot : Art et Technique : la conjonction photographique
11h30 – 13h00     Session 1 : Négatifs dans les collections muséales – Orateurs confirmés : « Ce cher papier » : la place du calotype dans les collections de la Société française de photographiePaul-Louis Roubert ; Histoire de la collection de négatifs sur papier du département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de FranceSylvie Aubenas ; Calotype data : les collections publiques françaises comme sources – Anne de Mondenard
13h00 – 14h30     Déjeuner
14h30 – 16h00     Session 1 : Négatifs dans les collections muséales – Orateurs confirmés : Les négatifs papiers sous analyse(s): caractérisation multi-technique d’un corpus issu des collections françaisesCéline Daher ; Analysis and characterization of early French calotypes from the collection of the J. Paul Getty Museum – Art Kaplan ; La découverte des calotypes de Pierre TrémauxSylvain Besson
16h00 – 16h30     Pause café
16h30 – 18h00     Session 1 : Négatifs dans les collections muséales – Orateurs confirmés : Early paper negatives in the Rijksmuseum and other collections in the NetherlandsMattie Boom ; Représentations multiéchelles et anisotropes pour l’analyse et la classification de papiers photographiques – Patrice Abry

Vendredi 8 décembre 2017

10h00 – 11h20     Session 2 : Conservation et enjeux de l’exposition – Orateurs confirmés : Differentiating – not competing – the contributions of Talbot and DaguerreLarry Schaaf ; The “Blanquart-Evrard” Cahiers in the Collection of the George Eastman Museum – Heather Shannon
11h20 – 11h50     Pause café
11h50 – 12h50     Session 2 : Conservation et enjeux de l’exposition – Orateurs confirmés : Seeing the Negative: Display Techniques for French Calotypes in « Real/Ideal: Photography in France, 1847-1860 »Sarah Freeman and Karen Hellman ; Annie Thomasset ; Examine, then Exhibit: Studying and Displaying Paper Negatives at the Rijksmuseum – Martin Jürgens ; Trente négatifs de Strasbourg par Stribeck : conservation et restauration – Andrée Chaluleau ; L’image du négatif : structure et stabilité – Marie-Angélique Languille
12h50 – 13h05     Session 3 : Pratiques contemporaines et artistiques – Orateurs confirmés / confirmed speakers : M. Becka, W. Witek – Autres orateurs en cours de confirmation / More speakers to be confirmed.
13h05 – 14h30     Déjeuner
14h30 – 15h00     Session 3 : Pratiques contemporaines et artistiques – Orateurs confirmés : The Paper Negatives of Hippolyte BayardTania Passafiume ; The Calotypist of Today: The Use of Arsène Pélegry Calotype Process and French Papers for a Travelling PhotographerWlodek Witek ; Négatifs papier, les apports d’une pratique artistique à l’étude historique – Martin Becka
14h40 – 15h40     Table ronde : Calotypes : objets d’étude, objets de collection ? – Nora Kennedy, Béatrice Krikorian, Nicolas Le Guern, Paul Messier et la salle.
16h00 – 16h15     Conclusion de la conférence : Anne de Mondenard

Informations pratiques

La conférence se déroulera les 7 et 8 décembre 2017 au nouvel auditorium Jean Rouch du Musée de l’Homme (Paris) ré-ouvert en 2015, qui surplombe les jardins du Trocadéro avec vue sur la Tour Eiffel. L’inscription est gratuite dans la limite des places disponibles (157 places). Le groupement de recherche international (GdRI) sur la photographie « Photographs: Perception and Changes», financé par le CNRS, soutient l’organisation de cette conférence.

Enregistrer

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Il sera une fois les conteurs…

La Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse organise une journée d’étude en collaboration avec Muriel Bloch, conteuse, auteure et formatrice.

Les Contes de Perrault, précédés d’une préface par J.-T. de Saint-Germain

Argument

Comme un écho au recueil des Secrets de conteurs paru en octobre 2016, à l’heure où le conte semble vivre un tournant, cette journée posera la question de la transmission. Quel matériau, quel(s) répertoire(s) ont été transmis ? Quel passage de relais dans le domaine de la recherche et en bibliothèque ? Comment les conteurs d’aujourd’hui réinventent les jeux de la parole et du récit ?
Une large place sera faite à la parole des conteurs, qui témoigneront de leur expérience de la transmission et raconteront.
La journée sera traduite en Langue des signes française.

Programme

  • 9h Accueil
  • 9h15 Ouverture
    Sylviane Tarsot-Gillery, Directrice générale de la Bibliothèque nationale de France
  • 9h30 Présentation de la journée
    Muriel Bloch
  • 9h45 Projection
    Extraits de Il était une fois des conteurs de Dominique Gros et Al Halqa – The Last Storytellers, de Thomas Ladenburger
  • 10h Archives : comment transmettre l’art des conteurs d’aujourd’hui
    Dialogue animé par Muriel Bloch entre Pascal Dubois (Oui’Dire éditions) et Anne-Gaël Gauducheau (émission « C’est pas pour dire», Radio Jet FM)
  • 10h30 Parole narrative et création sonore
    Olivier Noack, conteur engagé dans le monde contemporain, collecteur et chercheur sonore
  • 11h Pause café et questions
  • 11h15 Publier des contes aujourd’hui
    Table ronde animée par Lionnette Arnodin (revue La Grande oreille), Loïc Jacob (Ed. Hong-Fei), Céline Murcier (Didier jeunesse), Fabienne Raphoz (Ed. José Corti)
  • 12h Langue des signes et images
    Marie Boccacio, conteuse et bibliothécaire, racontera en langue des signes, avec Praline Gay-Para.
    Performance de Chen Jian Hong, auteur-illustrateur.
  • 12h30 Déjeuner libre
  • 14h Qu’est-ce que transmettre ?
    Un petit voyage biblique comme une conversation entre les générations disparues et celles qui ne sont pas encore nées Delphine Horvilleur, journaliste, écrivain, femme-rabbin, rédactrice en chef de la revue Tenou’a
  • 14h30 Un chemin entre collectes et semailles pour un théâtre poétique d’aujourd’hui
    Bernadète Bidaude, conteuse-auteure
    Solliciter les mémoires, tenter de tisser, l’espace d’une soirée, de quelques jours ou de plusieurs mois, le partage des histoires vécues, remémorées, transmises ou imaginées. Puis rêver à haute voix d’autres traces invisibles, d’autres « voyages immobiles », d’autres sentiers imprévus… De là naît la poétique des histoires, entre mémoire individuelle et collective
  • 15h Passation
    Dialogue entre Praline Gay-Para, conteuse, auteure, ethnolinguiste et metteur en scène, et Thierno Diallo, lauréat du Grand Prix des Conteurs 2006 à Chevilly-Larue.
    Comment ils travaillent ensemble, interrogent ensemble le monde d’aujourd’hui. Chacun raconte un conte très court de l’autre.
  • 15h45 Pause et questions
  • 16h Du côté de la programmation : le nouveau conte ?
    Dialogue entre Rachid Akbal (directeur du festival des Rumeurs urbaines et comédien-conteur), Valérie Briffod (co-directrice de la Maison du conte de Chevilly-Larue), et Karine Mazel Noury,(directrice artistique de la Compagnie Les Mots Tissés), accompagnée par David Kpossou.
  • 16h45 La voie du conte dans les bibliothèques d’hier à demain
    Table ronde animée par Ghislaine Chagrot, BnF/CNLJ, Cécile Vigouroux et Lise Durousseau (médiathèque de Bagnolet), Agnès Levecque (Bibliothèque François-Mitterrand, Le Pré-Saint-Gervais)
  • 17h30 La voix de deux nouveaux conteurs
    Najoua Darwiche, Louis-Marie Zaccaron-Barthe, accompagné par Loup Barrow au Cristal Baschet
  • 18h Clôture de la journée

Informations pratiques

Lieu : Bibliothèque nationale de France, Site François-Mitterrand, Petit auditorium (hall Est)
Quai François Mauriac, 75013 Paris
Inscriptions-renseignements : Marion Caliyannis, 01.53.79.57.06, marion.caliyannis@bnf.fr
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts