Archives par mot-clé : Colloque

Colloque (6-8/10) : Saint-Saëns d’un siècle à l’autre : héritage, réception, interprétation

Cent ans après la disparition de Camille Saint-Saëns, quel héritage a laissé le compositeur ? La BnF accueille la dernière journée d’un colloque de trois jours qui vise à renouveler le regard porté sur la figure de Saint-Saëns, injustement dénigrée au XXe siècle. Le colloque se clôt avec un concert au Grand auditorium par les lauréats de la Fondation Royaumont. Les deux premières journées de la rencontre se déroulent les 6 et 7 octobre à l’Hôtel de Lauzun. 

En partenariat avec Iremus et la Société Camille Saint-Saëns

Monsieur Camillle Saint-Saëns, au piano Gaveau, à son dernier concert donné Salle Gaveau à Paris - 6 novembre 1913 - BnF, département Musique
Monsieur Camillle Saint-Saëns, au piano Gaveau, à son dernier concert donné Salle Gaveau à Paris – 6 novembre 1913 – BnF, département Musique
Continuer la lecture de Colloque (6-8/10) : Saint-Saëns d’un siècle à l’autre : héritage, réception, interprétation

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque (7-8/10) : Victor Segalen : la connaissance de l’Est

On sait avec quelle passion l’écrivain Victor Segalen (1878-1919) a embrassé la Chine, qu’il a explorée comme archéologue, étudiée comme apprenti sinologue, en se lançant dès 1908, avant même d’en fouler le sol, dans l’apprentissage de la langue, et en faisant ensuite des paysages, de l’art, et la culture écrite du Céleste Empire le miroir d’une grande partie de son œuvre. Mais cette étroite association d’un écrivain avec une terre — ses paysages, surtout —, une langue et un monde de représentations ne va pas sans ambivalences. Que l’on veuille trouver en lui l’apprenti sinologue qu’il ne prétendait pourtant pas être, ou que l’on s’attache à étendre l’œuvre à de plus vastes horizons, notamment à travers la réflexion sur l’exotisme, Segalen ne se laisse pas réduire à cette connaissance de l’Est à laquelle Claudel l’avait initié.

Cette journée, au cours de laquelle seront présentés des manuscrits et photographies de Segalen conservés à la BnF, se propose de redéfinir la portée et la profondeur de cette « connaissance de l’Est », si caractéristique de son œuvre, qui, chez Segalen, loin des clichés orientalistes et de l’exotisme facile, fut une véritable appropriation créatrice.

Au cours de deux journées, les organisateurs tenteront d’en repenser, en des termes plus généraux, les représentations de mondes lointains propres aux « lettrés errants ».

Mission archéologique, Chine, Mien tcheo – Victor Segalen, Augusto Gilbert de Voisins, Jean Lartigue - 1914 - BnF, département des Estampes et de la photographie
Mission archéologique, Chine, Mien tcheo – Victor Segalen, Augusto Gilbert de Voisins, Jean Lartigue – 1914 – BnF, département des Estampes et de la photographie
Continuer la lecture de Colloque (7-8/10) : Victor Segalen : la connaissance de l’Est

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Journée de lancement du projet ANR DESIGNSHS (14/10/21)

Design graphique, recherche et patrimoine des sciences sociales.
Le Laboratoire de graphique de Jacques Bertin.

Le Laboratoire de graphique que Jacques Bertin crée et dirige de 1954 à 1985 à l’École pratique des hautes études puis à l’École des hautes études en sciences sociales articule de manière inédite production d’images, visualisation de données et recherche scientifique, souvent en collaboration avec des chercheurs en sciences humaines et sociales. Au
travers des nombreux travaux et publications, dont le traité majeur que Bertin publie en 1967, Sémiologie graphique, le Laboratoire a eu une influence majeure sur les pratiques cartographiques ; il est considéré aujourd’hui comme précurseur des recherches sur la data visualisation.

Cette journée d’étude a pour objectif de rassembler acteurs patrimoniaux, chercheurs, témoins et d’amorcer la discussion autour de l’héritage du travail de Bertin et de son Laboratoire en design graphique et humanités numériques, à l’occasion du lancement du projet DESIGNSHS-Design graphique, recherche et patrimoine des sciences sociales. Le Laboratoire de graphique de Jacques Bertin. Financé par l’Agence nationale pour la recherche (2021-2025), ce projet associe les Archives nationales, la Bibliothèque nationale de France, le Centre Alexandre-Koyré, les unités Géographie-Cités, Pratiques et Théories de l’Art Contemporain, et ACTE, ainsi que La HEAD-Genève et l’université Hosei (Japon), et vise, à partir de la valorisation des fonds Bertin et du Laboratoire de graphique, à retracer l’histoire du Laboratoire dans son contexte institutionnel et intellectuel, à cerner son rôle dans l’histoire des sciences humaines et sociales, l’histoire du design graphique et ses relations avec les humanités numériques. Il comprend également une dimension de recherche réflexive et graphique sur les techniques, les outils d’exploration, d’exploitation et de valorisation des fonds patrimoniaux visuels.

Continuer la lecture de Journée de lancement du projet ANR DESIGNSHS (14/10/21)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à communications : Estampes et dessins de l’école de Fontainebleau. Production, diffusion, collection (9-10/06/22)

Antonio Fantuzzi d’après Rosso, L’unité de l’État , eau-forte, vers 1543.
BnF, Estampes, EB-14 (D)-FOL. Détail
Antonio Fantuzzi d’après Rosso, L’unité de l’État , eau-forte, vers 1543.
BnF, Estampes, EB-14 (D)-FOL. Détail

Le département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France conserve un exceptionnel ensemble d’estampes et de dessins de l’école de Fontainebleau. Son fonds de gravures bellifontaines est le plus riche au monde, rassemblant un millier d’épreuves des près de quatre cents estampes produites à Fontainebleau entre 1542 et 1547. S’y ajoute une collection de dessins de premier plan, comprenant à la fois des œuvres des artistes actifs sur le chantier de Fontainebleau et des maîtres du XVIsiècle qui ont été durablement influencés par ce foyer. De novembre 2020 à novembre 2022, la Bibliothèque nationale de France s’est engagée dans un vaste chantier de recherche et de valorisation de ce fonds de référence, grâce au mécénat de la fondation Getty (Paper Project).

Pour marquer l’aboutissement de ce programme, la BnF et l’École nationale des chartes s’associent dans l’organisation de deux journées d’études appelées à réunir les chercheurs ainsi que les professionnels des musées et des bibliothèques. Elles seront l’occasion de faire le point sur l’avancée des travaux menés ces dernières années sur les estampes et les dessins de l’école de Fontainebleau et aussi d’identifier les perspectives de recherche à poursuivre. Les actes de ces journées seront publiés dans la revue en ligne Nouvelles de l’estampe.

Continuer la lecture de Appel à communications : Estampes et dessins de l’école de Fontainebleau. Production, diffusion, collection (9-10/06/22)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque (30/9) : Les manuscrits hébreux de la BnF : textes et contextes

Un colloque international est organisé par la section hébraïque de l’IRHT jeudi 30 septembre 2021 à l’auditorium du musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Ce colloque international marque le lancement du nouveau projet de la section hébraïque de l’IRHT en partenariat avec la BnF « BiNaH : Bibliothèque Nationale “Hebraica”. Manuscrits hébreux à Paris ». Le but du projet est de publier le premier catalogue complet et mis à jour des manuscrits hébreux de la BnF, d’une part, d’écrire l’histoire du fonds, des acquisitions progressives dont il est issu et des itinéraires intellectuels dont il témoigne, d’autre part.

Le fonds de la BnF, l’un des plus riches au monde, abrite une collection unique de près de 1500 manuscrits. Datant du Moyen Âge à l’époque moderne, ils proviennent d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ce corpus comprend des codex bibliques, des rouleaux de la Torah, des commentaires bibliques, des textes talmudiques et rabbiniques, des traités théologiques, des livres de prières, ainsi que des ouvrages historiques. Il inclut également des documents de la vie quotidienne, des traités philosophiques, scientifiques, médicaux, lexicographiques, magiques et mystiques. Certains sont des manuscrits magnifiquement enluminés, d’autres des parchemins kabbalistiques ayant appartenu à des humanistes et des hébraïstes d’époques différentes. Le fonds reflète une histoire d’acquisitions complexe mais progressive, qui reste encore en large partie à écrire. Des chercheurs spécialisés dans ces domaines de recherche présenteront chacun un cas exemplaire parmi les Trésors de cette collection.

Continuer la lecture de Colloque (30/9) : Les manuscrits hébreux de la BnF : textes et contextes

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque : Dante en France – collections, réceptions, traductions (14-15/10)

À l’occasion du 7e centenaire de la mort de Dante Alighieri, la BnF et l’École nationale des chartes proposent deux jours de colloque autour de ses œuvres dans les collections de la BnF, de la réception dans les arts de la Divine Comédie ainsi que de la pensée politique et philosophique du poète et de ses traductions.

Continuer la lecture de Colloque : Dante en France – collections, réceptions, traductions (14-15/10)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Conférence IIIF 2021 : session régionale IIIF France

L’édition annuelle de la conférence internationale IIIF aura lieu les 22, 23 et 24 juin prochain, dans un format en ligne.

La BnF, membre fondateur du consortium IIIF (International Image Interoperability Framework), coanimera avec l’Equipex Biblissima la session régionale IIIF France, qui donnera l’opportunité à plusieurs projets et institutions de présenter leur activité et réalisations.
La session se tiendra en français le jeudi 24 juin de 13h30 à 15h.

Continuer la lecture de Conférence IIIF 2021 : session régionale IIIF France

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à contributions : Fantastic Futures, 3e conférence internationale sur l’intelligence artificielle pour les bibliothèques, les archives et les musées

La communauté  ai4lam (Intelligence artificielle pour les librairies, archives et musées)  organise sa 3e conférence internationale, qui se tiendra à la Bibliothèque nationale de France, à Paris, les 9 et 10  décembre 2021. Cet évènement combinera des présentations sur place avec une diffusion en ligne ainsi que des webinaires et des ateliers en ligne.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Fantastic Futures, 3e conférence internationale sur l’intelligence artificielle pour les bibliothèques, les archives et les musées

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à communications : Journées numismatiques de Metz

Les prochaines Journées numismatiques se tiendront normalement à Metz les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 juin prochain. Elles sont organisées en partenariat avec le Musée de la Cour d’Or-Metz Métropole.

Les séances de communications se tiendront les vendredi après-midi et samedi après-midi. Dix communications sont prévues pour être publiées ensuite dans le Bulletin de la Société française de Numismatique (n° 76-6).

La Société française de Numismatique lance donc à cette occasion un appel à communications. Nous rappelons que :

  1. Les propositions de communications sont à faire parvenir au secrétariat de la SFN, de préférence par voie électronique (sfnum@hotmail.fr) avant le 15 avril 2021.
  2. Dans l’esprit des Journées, les communications portant sur la numismatique locale et régionale sont privilégiées et ouvertes aux membres comme aux non-membres de la SFN.
  3. Dans le cas où plus de dix propositions de communications seraient proposées, un comité scientifique de sélection sera mis en place.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque : Archives audiovisuelles de la littérature (14-16/4)

Archives audiovisuelles de la littérature
Archives audiovisuelles de la littérature

Programme

Mercredi 14 avril

UTC-5 ı UTC+1

  • 8h00 ı 14h00 – Accueil des participants
  • 8h15 ı 14h15 – Selina Follonier (Université de Lausanne – FNS), Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke), Karim Larose (Université de Montréal) – Introduction

Archives sonores et radio

Modération : Galia Yanoshevsky (Université Bar-Ilan)

  • 8h30 ı 14h30 – Jeanne Bovet (Université de Montréal), « Poétique de l’archive vocale »
  • 9h10 ı 15h10 – Céline Pardo (Sorbonne Université), « Archives de voix : quelles mémoires pour les voix d’écrivains ? » 
  • 9h50 ı 15h50 – Luce Roudier (Université Paris Nanterre), « “Attention voici le texte, top.” : en écoutant les rouleaux de cire de Marcel Allain »
  • 10h30 ı 16h30 – Pause

Modération : Jean-Marc Larrue (Université de Montréal)

  • 10h40 ı 16h40 – Caroline Loranger (Université du Québec à Montréal), « Le temps long du radioroman : comment appréhender le travail littéraire des archives radiophoniques ? »
  • 11h20 ı 17h20 – Marie-Madeleine Mervant-Roux (CNRS), « Des sons doublement oubliés (par les théâtrologues et par les littéraires) : les archives audio du théâtre »
  • 12h00 ı 18h00 – Pause

Bibliothèques et archives

Modération : Karim Larose (Université de Montréal)

  • 12h20 ı 18h20 – Stéphane Lang (BAC), Bibliothèque et Archives Canada (BAC)
  • 13h00 ı 19h00 – Pascal Cordereix et Alexia Vanhée (BnF), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Jeudi 15 avril

Archives cinématographiques

Modération : Jean-Louis Jeannelle (Sorbonne Université)

  • 8h00 ı 14h00 – Dominique Vaugeois (Université Rennes 2), « Faire son cinéma : la citation audiovisuelle dans le texte critique »
  • 8h40 ı 14h40 – Marion Brun (Université Polytechnique Hauts-de-France), « Archives des autres et archives de soi : Sacha Guitry à l’épreuve de la postérité »
  • 9h20 ı 15h20 – Pause
  • 9h30 ı 15h30 – Sylvain Dreyer (Université de Pau et des Pays de l’Adour), « Filmer Jean Genet »
  • 10h10 ı 16h10 – Jean Cléder (Université Rennes 2), « Archiver l’œuvre ou œuvrer l’archive : les travaux de Michelle Porte sur la littérature »
  • 10h50 ı 16h50 – Pause

Archives littéraires et éditoriales

Modération : Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke)

  • 11h10 ı 17h10 – Laurence Boudart (AML), Archives et Musée de la littérature (AML)
  • 11h50 ı 17h50 – François Bordes (IMEC), Institut Mémoires de l’Édition contemporaine (IMEC)

Vendredi 16 avril 

Numérique et exposition

Modération : François Jost (Université Sorbonne-Nouvelle)

  • 8h00 ı 14h00 – Pierre-Marie Héron (Université Paul Valéry – Montpellier 3), « Entre art et mémoire : parcours de quelques séries d’archives, expositions sonores et grandes rétrospectives à la radio française avant l’ère numérique »
  • 8h40 ı 14h40 – Stéphane Benassi (Université de Lille), « Les écrivains à l’œuvre sur Instagram »
  • 9h20 ı 15h20 – Matteo Treleani (Université Côte d’Azur), « La migration des images du passé : réflexions sur la médiatisation du patrimoine audiovisuel »
  • 10h00 ı 16h00 – Pause

Projets

Modération : Selina Follonier (Université de Lausanne)

  • 10h10 ı 16h10 – Rudolf Probst (Archives littéraires suisses) et Félix Rauh (Memoriav), Projet « IMVOCS (Images et voix de la culture suisse) »
  • 10h50 ı 16h50 – Aurèle Crasson (ITEM, CNRS), « Filmer la recherche en acte, les manuscrits des écrivains à l’épreuve de leurs lectures »
  • 11h30 ı 17h30 – Pause
  • 11h50 ı 17h50 – Michel Murat (Sorbonne Université), Projet « Archives sonores de poésie » (OBVIL, Sorbonne Université)

Archives audiovisuelles

Modération : François Vallotton (Université de Lausanne)

  • 12h30 ı 18h30 – Matthieu Garrigou-Lagrange (France Culture), France Culture
  • 13h10 ı 19h10 – Géraldine Poels et Lisa Pfeiffer (Ina), Institut national de l’audiovisuel (Ina)
  • 14h00 ı 20h00 – Discussion et Clôture du colloque

Modalités pratiques

Organisation

  • Selina Follonier (Université de Lausanne – FNS)
  • Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke)
  • Karim Larose (Université de Montréal).

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à communications : Séminaire sur les Manuscrits islamiques, Alexandrie

Un séminaire scientifique sera organisé à l’Université Senghor à Alexandrie, dans le cadre des actions du consortium Senghor-Ecole des chartes-Ecole des bibliothécaires, archivistes, documentalistes (Université Cheikh Anta Diop, Dakar), les 24 et 25 novembre 2021. Cette manifestation sera programmée soit en présentiel, soit en ligne, en fonction de la situation sanitaire internationale.

Thématique : usage social des manuscrits dans l’espace africain.

Le nombre élevé de manuscrits islamiques, principalement en langue arabe, hébreu, ‘adjamie, persane et osmanli et la multiplication des projets de conservation et des sujets d’études, constituent autant d’outils au service d’une pensée critique de la culture islamique, dans ses diverses composantes religieuses, historiques, juridiques ou géographiques.

Ces journées d’études partent d’un constat, celui de la réalité des différents domaines de recherche des manuscrits appartenant au domaine culturel islamique. Les études sur les manuscrits musulmans, juifs et chrétiens sont trop souvent articulées de manière cloisonnées,
parfois en raison d’un présupposé, celui de l’évolution parallèle de ces trois cultures, alors que leurs historiographies respectives restèrent quotidiennement en interaction, en accord ou en opposition. Ainsi, le manuscrit constitue un espace d’expression privilégié sur la société de son temps, il constitue un conservatoire des pratiques sociales de son époque.

Afin de pouvoir contribuer à cette réflexion, nous avons choisi de réunir des spécialistes des manuscrits africains et moyen-orientaux autour d’un cadre de réflexion, celui de la circulation des manuscrits, documents ou livres, dans l’espace africain. Cette codicologie sociale s’articule autour des déclinaisons multiples des témoins africains, des traits communs des différentes traditions et des diverses formes matérielles de réalisations.
Une attention particulière est portée aux modalités de conservation, de transmission, des usages et des processus de patrimonialisation à l’œuvre, à différents niveaux et aux critères de comparaison. Ainsi seront retenus, en priorité, les communications qui développeront essentiellement les aspects sociaux.
L’objectif est de comparer les réflexions d’une communauté transnationale sur les manuscrits islamiques, autour de trois axes :

  • Le manuscrit comme conservatoire de pratiques sociales.
  • Evolution des usages du manuscrit.
  • Matérialité et techniques, de la réalisation à la codicologie sociale.

Le format de la rencontre suivra un calendrier de trois sessions d’une demi-journée chacune, dans un scénario en présentiel, à une série de visio-conférences suivies de questions dans un scénario en ligne.

L’ensemble des communications sera ensuite disponible sur YouTube.

Chaque communication aura une durée de 15-20 mn, suivie de 10 mn d’échange avec les auditeurs.

Agenda

  • Date limite de dépôt des propositions de communications : 1er mars 2021.
  • Phase d’évaluation des communications : 2-31 mars 2021.
  • Date de retour du Comité scientifique : 1er avril 2021.
  • Définition du programme : 2-10 avril 2021.
  • Publication de l’agenda des communications : 31 mai 2021.
  • Adresses d’envoie des propositions de communications :
    rowan.hatem@usenghor.org
    culture@usenghor.org

Comité scientifique

  • Anne Regourd, CNRS ;
  • Jean-François Faü, Univ. Senghor (président) ;
  • Mor Dieye, EBAD/UCAD ;
  • Mohamed Tawaf, ENC ;
  • Khalid Chakor Alami, BnF ;
  • Christian Mueller, IRHT.

Comité d’organisation

  • Elsa Marguin-Hamon, ENC ;
  • Rania El Guindy, Univ. Senghor ;
  • Alexis De Canck, ENC ;
  • Jean-François Faü, Univ. Senghor ;
  • Moustapha Mbengue, UCAD ;
  • Charlotte Maury, Musée du Louvre.

Cet événement a reçu le soutien du ministère français des Affaires étrangères et de la Fondation des Sciences du Patrimoine.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Foucault fiches de lecture : vidéos du colloque (BnF, 26 septembre 2020)

La deuxième partie du colloque final du projet ANR Foucault fiches de lecture1 s’est tenue à la BnF le 26 septembre et a fait l’objet d’une captation vidéo : vous trouverez ci-dessous les enregistrements.

Cette journée intitulée « Éditer Michel Foucault (1994-2021) » consacrait la matinée aux outils numériques ayant permis la mise en ligne et l’exploration des fiches de lecture ; l’après-midi se concentrait sur les questions posées aux projets d’édition par l’entrée des archives du philosophe à la BnF.

1) Présentation de la matinée (Laurence Le Bras) ; présentation du projet, du prototype FFL et des réalisations techniques (Vincent Ventresque). 59 minutes.


2) Présentation de Transkribus (Marie-Laure Massot). 31 minutes.


3) Présentation de fonctionnalités de Gallica utiles au projet (Arnaud Laborderie). 12 minutes.


4) Présentation de la plateforme publique FFL-Eman (Richard Walter). 38 minutes.


5) Enjeux du projet FFL pour la recherche foucaldienne (Michel Senellart). 28 minutes.


6) « Conserver et éditer les archives », table ronde animée par Laurence Le Bras, avec Henri-Paul Fruchaud et Daniel Defert. 66 minutes.


7) « Articles, cours, inédits : les visages de l’œuvre posthume », table ronde animée par Philippe Chevallier, avec François Ewald, Frédéric Gros et Claude-Olivier Doron. 18 minutes.


8) Table-ronde conclusive animée par Judith Revel : « Ce que l’édition posthume fait à l’œuvre ». Avec Daniel Defert, Claude-Olivier Doron, Frédéric Gros. 22 minutes.

Cette journée d’étude faisait suite à une première partie intitulée « Fiches et fichiers. L’Archive Foucault à l’ère du numérique », qui s’était tenue à l’IMEC les 10 et 11 septembre et avait déjà fait l’objet d’un compte rendu2.

  1. Voir : https://bnf.hypotheses.org/2421 []
  2. Mise en BD et compte rendu disponibles à l’adresse : <https://ffl.hypotheses.org/1964>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à communications – « Le passé n’est qu’un prélude : conférence internationale NewsEye »

Vers de futures collaborations interdisciplinaires entre le patrimoine culturel, les humanités numériques et les sciences informatiques

Se tenant en ligne les 16 et 17 mars 2021, cette conférence vise à faire dialoguer le patrimoine culturel, les sciences humaines et les sciences informatiques.

S’inscrivant dans la perspective de collaborations interdisciplinaires, l’appel à communications encourage fortement la coopération entre chercheurs et professionnels de toutes disciplines et projets.

Les propositions sont attendues pour le 10 janvier 2021 avant minuit.
Les communications se dérouleront en anglais.

Les communications peuvent aborder entre autres les sujets suivants :

  • Les politiques de numérisation du patrimoine culturel
  • Le patrimoine culturel comme objet numérique (les collections en tant que données)
  • Les humanités numériques appliquées au patrimoine culturel
  • L’analyse du patrimoine culturel par les sciences informatiques
  • L’intelligence artificielle appliquée au patrimoine culturel
  • Les journaux numérisés comme corpus de recherche en sciences humaines
  • L’étude critique des humanités numériques
  • Les humanités numériques comme discipline expérimentale
  • L’apprentissage informatique et le codage pour les chercheurs en sciences humaines
  • Apprentissage automatique et intelligence informatique
  • Approches critiques de l’intelligence artificielle
  • Pérennisation des données et des outils

Informations pratiques

Consulter le texte complet de l’appel.

Les soumissions sont acceptées pour des communications individuelles de 15 minutes et des sessions collectives de 45 minutes. Les tables rondes doivent être composées en tenant compte de la diversité (en termes d’âge, de sexe, de pays, etc.) et ne doivent pas inclure de multiples participants d’un même projet et/ou qui sont issus de la même institution.

Les propositions de communications sont à adresser en anglais à l’adresse newseyeconference@gmail.com avec :

  • Nom(s), courriel(s) et pays des participant(es)
  • Une courte biographie ou CV des participant(es)
  • Un résumé (500 mots pour un soumission individuelle et 1500 mots pour une soumission collective)

Organisée par la BnF, cette conférence internationale présentera et examinera le large éventail de dispositifs disponibles ainsi que leur impact sur les pratiques de recherche.

Le projet NewsEye, A Digital Investigator for Historical Newspapers est financé par le programme cadre de recherche et innovation Horizon 2020 de l’Union européenne (accord de subvention n°770299).

Pour en savoir plus sur le projet NewsEye, voir le site dédié : https://www.newseye.eu/

Logo Newseye

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Fiches et fichiers. L’archive Foucault à l’ère du numérique

Colloque de clôture du projet ANR Foucault Fiches de Lecture – Première partie à l’IMEC Abbaye d’Ardenne, 10-11 septembre 2020, à la BnF le 26 septembre 2020.

Fiches et fichiers. L’archive Foucault à l’ère du numérique
Fiches et fichiers. L’archive Foucault à l’ère du numérique

En proposant la numérisation des fiches de lecture de Michel Foucault conservées à la BnF, le programme ANR Foucault Fiches de Lecture (FFL) vise une approche de l’œuvre de Foucault fondée sur l’analyse des pratiques de lecture du philosophe et de ses cheminements de pensée.

Le colloque final sera l’occasion d’effectuer un bilan, au niveau des outils développés, en ce qui concerne l’édition et le travail de la recherche foucaldienne valorisant le fonds Foucault déposé à la Bibliothèque nationale de France. Il s’agira aussi de proposer une réflexion sur les enjeux politiques et intellectuels du numérique dans le domaine des archives. Parce que matérialité technique et pensée sont étroitement liées, le numérique en tant qu’écriture n’est pas sans effet ni sur la façon d’organiser et de penser les archives dans la société, ni sur la manière de pratiquer la philosophie.

Programme du 10 septembre

  • 9h30 Mot de bienvenue par F. Bordes et P. Sabot suivi d’une ouverture par Mathias Girel, Laurence Le Bras et Michel Senellart
  • 10h30 Les outils. Président de séance J.-P. Moreux
    • Présentation de la plate-forme numérique
      Vincent Ventresque
    • « Lire les fiches de lecture avec Transkribus »
      Marie-Laure Massot et Vincent Ventresque
  • 14h30 Les projets d’édition. Président de séance L. Dartigues
    • « Michel Foucault, un cas exemplaire pour penser les pratiques savantes »
      Jean-François Bert
    • « Les usages de la plate-forme au soutien des projets d’édition de Michel Foucault »
      Elisabetta Basso
    • « Reconstituer un corpus à partir d’archives : Foucault et la phénoménologie »
      Philippe Sabot
  • 18h00 Soirée animée par E. Basso
    • Les enjeux des archives numériques pour les chercheurs et les archivistes. Avec François Bordes, Laurence Le Bras, Jean-Philippe Moreux, Arianna Sforzini

Programme du 11 septembre

  • 9h30 Analyse du travail « matériel » (1). Président de séance M. Senellart
    • « Le bio-pouvoir entre libéralisme et néolibéralisme. Un regard par les boîtes »
      Luca Paltrinieri
    • « La genèse des Aveux de la chair : les hypothèses de l’archive »
      Philippe Chevallier
    • « Édition et ayants-droit, une nécessaire coopération »
      Laurent Dartigues
  • 14h30 Analyse du travail « matériel » (2). Président de séance Ph. Chevallier
    • « Foucault, néolibéralisme et la question de l’État : un éclairage à partir des fiches de lecture »
      Carolina Verlengia
    • « Archéologie et volonté chez Michel Foucault entre les années 1950 et 1960 »
      Orazio Irrera

Programme du 26 septembre

Matinée

9 h 30 – Présentation de la matinée par Laurence Le Bras
9 h 40 – Présentation du projet et des objectifs techniques par Vincent Ventresque
9 h 50 – Présentation de fonctionnalités de Gallica utiles au projet par Jean-Philippe Moreux
10 h – Présentation du prototype et de ses aspects expérimentaux par Vincent Ventresque
11 h – Présentation de Transkribus par Jean-Philippe Moreux et Marie-Laure Massot
12 h – Présentation de la plateforme Eman par Richard Walter

Après-midi

14 h 30 – Ouverture par Laurence Le BrasIsabelle le Masne de chermont
15 h – « Le projet FFL : présentation et devenir », présentation du projet Foucault Fiches de Lecture et de ses enjeux pour la recherche par Michel Senellart et Laurent Dartigues
15 h 30 – « Conserver et éditer les archives », table ronde animée par Laurence Le Bras, avec Henri-Paul Fruchaud et Daniel Defert
16 h 30 – « Articles, cours, inédits : les visages de l’œuvre posthume », table ronde animée par Philippe Chevallier, avec François EwaldFrédéric Gros et Claude-Olivier Doron
17 h 30 – Table-ronde conclusive animée par Judith Revel : « Ce que l’édition posthume fait à l’œuvre  »

Informations pratiques BnF

  • Samedi 26 septembre 2020, 9h30 – 18h30
  • Entrée gratuite – Réservation recommandée via l’application Affluences ou sur affluences.com (rubrique Bibliothèques) – Réservation obligatoire avant le 18 septembre pour la matinée.
  • Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation).

Comité d’organisation

Elisabetta Basso, Laurent Dartigues, Michel Senellart, Vincent Ventresque, Carolina Verlengia, avec l’aimable participation de
François Bordes et Philippe Sabot.

Contact : laurent.dartigues@ens-lyon.fr

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque : La photographie, une « histoire pour tous » : Hommage à François Brunet (26-27/3)

Le colloque La photographie, une “histoire pour tous”, organisé sous la direction scientifique de la revue Transbordeur : photographie, histoire, société, en partenariat avec l’Université d’Amiens, l’Université de Lille et la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société à Lille, propose de rendre hommage aux travaux sur l’histoire et les images de François Brunet.

Dans le prolongement du colloque Les manières de faire vernaculaires (Université de Paris, LARCA, 23-24 janvier 2020), qui a axé son propre hommage à François Brunet sur la notion de vernaculaire et sur les productions qui s’y rapportent, il concentrera ses réflexions sur les formes populaires d’écriture de l’histoire de et par la photographie.

Jeudi 26 mars

  • Mot d’accueil
    Modération : NATHALIE DELBARD, Professeure en arts plastiques, Université de Lille, CEAC
  • 10h30 : Introduction de JEAN KEMPF, Professeur de civilisation américaine, Université Lumière-Lyon 2, Membre de l’UMR Triangle
  • 11h : ELIANE DE LARMINATMobilisations des archives photographiques des logements sociaux de Chicago. Histoire en image, contre-récits et mémoire sociale
  • 11h45 : JORDI BALLESTALes photographies amateures des dossiers administratifs de déclaration de travaux. Pour une histoire photographique étendue des paysages contemporains.
  • Déjeuner libre
  • Modération : CHRISTIAN JOSCHKE, Maître de conférences au département d’Histoire de l’art et d’Archéologie de l’Université Paris Ouest Nanterre
  • 14h : DIDIER VIVIENHistoires vernaculaires & photographies sans auteur. L’exemplarité éditoriale du Bassin minier Nord Pas-de-Calais.
  • 14h45 : MATHILDE BERTRANDLa photographie comme outil et vecteur d’une histoire populaire et alternative dans les travaux du Photography Workshop.
  • Pause
  • 16h : LYDIA ECHEVERRIA1Auteur et amateurs. Pour une histoire photographique des quartiers populaires.
  • 17h : conclusion
  • Moment convivial autour d’un verre

Vendredi 27 mars

  • Mot d’accueil
    Modération : LISE LERICHOMME, Maîtresse de conférences en arts plastiques à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens
  • 10h30 : Introduction de DIDIER AUBERT, Enseignant au département Monde anglophone de l’Université Paris 3 -Sorbonne Nouvelle – « L’humanisme profond de la photographie« .
  • 11h : ALEXANDRA DE HEERINGDe l’invisibilisation à la représentation de soi. L’histoire des communautés subalternes en Inde du Sud à travers le portrait photographique.
  • 11h45 : ANAIS MAUUARINHistoire (re)naissantes. Retours
  • et appropriations des photographiques de l’ethnologie.
  • Déjeuner libre
  • Modération : OLIVIER LUGON, Professeur d’histoire de la photographie à l’Université de Lausanne
  • 14h : CAROLIN GEORGENL’histoire de la photographie américaine depuis les marges. La Peter Palmquist Collection sur l’Ouest américain au XIXe siècle : apports historiographiques et méthodologiques.
  • 14h45 : MARLENE VAN DE CASTEELE« A Camera Issue. » Popularisation et commercialisation de la photographie dans les magazines Vogue et Commercial Camera Magazine.
  • Pause
  • 16h : ISABELLA SENIUTAHistoire des Texbraun, les invisibles du monde photographique.
  • 16h45 : Conclusion de MICHEL POIVERT, Professeur d’histoire de l’art/photographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Informations pratiques

  • Jeudi 26 mars

Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MEHS)
2 rue des Cannonniers, 59000 Lille
Espace Baïetto

  • Vendredi 27 mars

UFR Arts de l’Université Jules Verne – Picardie
30 rue des Teinturiers
80000 Amiens

  1. Chercheuse-associée de la Bibliothèque nationale de France. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts