Archives par mot-clé : Atelier du livre BnF

Atelier du livre (16/4) : Le roman graphique

Les « Ateliers du livre » de la Bibliothèque nationale de France proposent des rendez-vous réguliers autour de l’histoire du livre et de ses enjeux contemporains.

Richard Felton Outcault. Buster Brown est incorrigible. Hachette, 1918

Qu’on le considère comme une forme esthétique ou un objet éditorial, le roman graphique s’est imposé ces dernières années dans le paysage de la bande dessinée. Catégorie d’ouvrages protéiformes aux contours encore mal définis, il est devenu l’un des éléments structurants d’une offre éditoriale abondante et variée. Au cœur des enjeux de légitimation qui travaillent un secteur dont le dynamisme ne s’est pas démenti au cours des deux dernières décennies, il fournit des opportunités de médiation nouvelles et stimulantes en librairie, en bibliothèque ainsi que dans des expositions.

En partenariat avec l’Université Paris Nanterre

Programme

9h : Ouverture par Cécile Rabot, sociologue, maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre (Centre européen de sociologie et de science politique) et le Directeur général de la Bibliothèque nationale de France ou son représentant.

Le roman graphique et son cadre : historique, frontières, définitions

9h30-10h : Le roman graphique du point de vue de l’auteur
Par Tiphaine Rivière, auteure de Carnets de thèse (Seuil, 2015) et de L’invasion des imbéciles (Seuil, 2019).

10h-10h30 :Du roman en estampes au roman graphique. Généalogie d’une catégorie éditoriale
Par Sylvain Lesage, maître de conférences en histoire contemporaine (Institut de recherches historiques du septentrion, Université de Lille).

10h30-11h : Le « graphic novel » comme étiquette nouvelle : des premiers usages américains de la catégorie dans les années 1970 aux premiers usages français dans les années 1980
Par Jean-Matthieu Méon, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication (Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine).

11h-11h30 – Pause

11h30-12h : Le récit mémoriel historique en bande dessinée, un roman graphique consacré à la mémoire
Par Isabelle Delorme, docteure en histoire contemporaine, chercheuse associée au Centre d’Histoire de Sciences Po (Lauréate de la bourse Mark Pigott et chercheuse invitée de la BnF en 2016-2017).

Le roman graphique et ses éditeurs

14h-14h30 : Structuration des catalogues : comment les éditeurs alternatifs mobilisent (ou non) la catégorie roman graphique
Par Kévin Le Bruchec, Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication (Laboratoire des Sciences de l’information et de la communication, Université Paris 13 Villetaneuse).

14h30-15h : L’édition alternative de bandes dessinées
Par Serge Ewenczyk des éditions Ça et là.

15h-15h30 : Roman graphique et stratégies éditoriales
Par Benoît Mouchart, directeur éditorial en charge de la bande dessinée chez Casterman.

15h30-15h40 – Pause

Les médiations du roman graphique : bibliothèques, librairies, expositions

15h40 – 17h : Table-ronde introduite et modérée par Jean-Marie Compte, directeur du département Littérature et art à la Bibliothèque nationale de France.
Avec Jean-Christophe Boudet, libraire, maître de conférences associé au Pôle métiers du livre de l’Université Paris Nanterre, Thierry Groensteen, spécialiste de la bande dessinée et commissaire de l’exposition « Roman graphique » à la Fondation Jan Michalski du 3 novembre 2018 au 6 janvier 2019, Antoine Torrens, directeur des bibliothèques de la ville de Compiègne.

Informations pratiques

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Atelier du livre : D’hier à demain, bibliothèques & publics empêchés : quels accès au livre et à la lecture pour les publics en situation de handicap ou hospitalisés ?

Argument

Que faut-il entendre par « publics empêchés », cette expression souvent reprise aujourd’hui lors de journées d’étude professionnelles comme dans les circulaires officielles, et dont les contours peuvent parfois paraître flous ?
Si la nature de cet « empêchement » a pu varier selon le contexte historique et politique dans lequel on l’emploie, celui-ci renvoie toujours à un accès difficile et le plus souvent impossible aux bibliothèques et à la lecture, principal vecteur de l’accès à la culture et au savoir. À l’Époque moderne, l’empêchement a pu être social en raison du faible taux d’alphabétisation de la population et de l’offre très réduite en matière de bibliothèques. En temps de guerre, l’empêchement d’accéder aux livres est souvent politique, ou bien les conditions matérielles (bombardements, incendies…) ne permettent pas aux lecteurs de gagner les bibliothèques. Aujourd’hui, on définit l’empêchement à partir de caractéristiques individuelles, comme une impossibilité physique de se déplacer en bibliothèque (personnes hospitalisées, placées sous main de justice…) ou d’accéder à la lecture de caractères imprimés du fait d’un handicap, physique ou cognitif.
C’est l’empêchement lié à un handicap ou à une maladie qui sera au centre de l’après-midi d’étude qu’organise la Bibliothèque nationale de France, en partenariat avec l’École nationale des chartes et l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Il s’agira d’étudier, dans une approche historique et contemporaine inédite, la relation établie au fil du temps entre bibliothèques et publics empêchés de lire. Des représentants de nombreuses institutions, associations et bien sûr bibliothèques interviendront aux côtés de chercheurs, juristes ou historiens de la culture, au cours d’une après-midi qui s’annonce riche d’échanges et permettra de faire dialoguer passé et présent autour de cette question.

Le Louis Braille : bulletin de l’Association Valentin Haüy

Programme

  • 14h Ouverture
    Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la Bibliothèque nationale de France
  • 14h10 Introduction
    Yves Alix, directeur de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques
  • 14h30 L’évolution de l’histoire du droit en faveur des publics empêchés de lire
    Noë Wagener, maître de conférences en droit public à l’université Paris-Est Créteil

Bibliothèques et publics empêchés de lire du fait d’un handicap :
de l’accueil sur place au développement d’une offre de services

  • 14h50 Les dispositifs d’accessibilité à la BnF
    Carole Roux-Derozier, chargée de mission pour l’accueil des publics en situation de handicap à la BnF, et Chloé Cottour, responsable de l’édition adaptée aux personnes handicapées à la BnF
  • 15h20 L’INJA et la naissance du livre par Louis Braille
    Roxane Jeseck, responsable des relations extérieures de l’Institut National des Jeunes Aveugles, et Agathe Liénard, documentaliste au CDI de l’Institut National des Jeunes Aveugles
  • 16h00 Les activités de la médiathèque Valentin Haüy
    Laurette Uzan, responsable de la Médiathèque de l’Association Valentin Haüy
  • 16h20 – 16h40 : pause
  • 16h40 Le pôle sourd de la médiathèque de la Canopée la Fontaine
    Anne-Laurence Gautier, directrice-adjointe et chargée de l’action culturelle de la médiathèque la Canopée la Fontaine (Ville de Paris)
  • 17h Edition Adaptée, outils d’animation, ateliers participatifs : Signes de sens, 15 ans d’actions en faveur de l’accès à l’Information et à la Culture pour tous
    Sébastien Sellier, responsable communication et partenariats de « Signes de sens »

Quel accès au livre et à la lecture pour les publics hospitalisés ?

  • 17h20 Introduction : État des lieux et enjeux
    Thierry Claerr, chef du bureau de la lecture publique, département des bibliothèques, au Service du livre et de la lecture du ministère de la Culture
  • 17h40 Le réseau des médiathèques des patients et des personnels de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
    Claudie Guérin, coordinatrice des médiathèques et centres de documentation de l’AP-HP
  • 18h Une bibliothèque destinée aux blessés pendant la Première Guerre mondiale
    Jérôme Van Wijland, directeur de la bibliothèque de l’académie de médecine

En partenariat avec l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques et l’École nationale des chartes

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Atelier du livre BnF : Lire en numérique : réalités et perspectives (4/5/17)

Dans le cadre de ses Ateliers du livre, inaugurés en 2002, la Bibliothèque nationale de France consacre une session annuelle à l’histoire du livre et de la lecture. Cette nouvelle édition se propose, au cours d’un après-midi de communications suivi d’une table ronde de professionnels, d’étudier la lecture numérique, notamment ses réalités et perspectives.

« Lecture numérique »… L’expression peut sembler presque contradictoire tant la lecture reste encore pour beaucoup associée à la matérialité du papier et à la solidité du livre. Ordinateurs, tablettes, smartphones, et la rapidité de leurs flux audiovisuels, nous en détourneraient. Le numérique vient-il ainsi concurrencer la lecture ou peut-on concevoir une « lecture numérique » ?

A l’heure où des discours alarmistes déplorent une baisse de la « vraie » lecture, lente et solitaire, cet atelier entend discerner le vrai du faux et s’interroger, enquêtes à l’appui, sur ce que sont réellement les pratiques de lecture sur support numérique.

En quoi le numérique modifie-t-il nos manières de lire et les objets de nos lectures ? Quels sont les nouveaux usages qu’il entraîne ? Et pouvons-nous anticiper les évolutions de demain ?

Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cet après-midi de communications qui réunira des spécialistes de différentes disciplines (histoire, sociologie, sciences de l’information, neurosciences), et sera suivi d’une table ronde de professionnels.

Programme

14h Ouverture

Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la Bibliothèque nationale de France
Cécile Rabot, sociologue au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP), maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre, responsable du master métiers du livre et de l’édition

14h15 Conférence inaugurale : La lecture et ses supports
Roger Chartier, professeur au Collège de France, Annenberg Visiting Professor à l’Université de Pennsylvanie, Philadelphie

Nouveaux usages ordinaires
15h Les différents types de lecture numérique
Claire Bélisle, docteure en psychologie cognitive et ingénieure de recherche au CNRS en sciences humaines et sociales, auteure de Lire dans un monde numérique (Villeurbanne, enssib, 2011)

15h20 Une révolution dans les lectures numériques ? Une enquête sur les grands lecteurs
Gérard Mauger, directeur de recherche CNRS émérite au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP), auteur de Lectures numériques : une enquête sur les grands lecteurs (Villeurbanne : Presses de l’enssib, 2016)

15h40 La lecture numérique : approche psycho-cognitive
Thierry Baccino, professeur de psychologie cognitive des technologies numériques à l’Université Paris 8, auteur de La Lecture numérique (Grenoble, PUG, 2015)

16h Questions

Nouveaux usages savants
16h15 Veille documentaire, sérendipité et économie de l’attention : un travail intellectuel renouvelé : l’exemple de Wikipédia
Rémi Mathis, conservateur à la BnF, président de Wikimédia France de 2011 à 2014

16h35 La consultation des revues numériques par les chercheurs
Pierre-Carl Langlais, docteur en Sciences de l’information et de la communication (CELSA-Paris Sorbonne)

17h Usages et usagers d’une bibliothèque numérique : l’exemple de Gallica
Philippe Chevallier, responsable des études, délégation à la Stratégie et à la recherche, BnF

17h20 : Questions

17h45 – 19h15 Table ronde : Et demain ?
La table ronde sera consacrée aux moyens mis en place par les professionnels du livre pour s’adapter aux nouveaux usages de la lecture numérique et anticiper les évolutions de demain.

Animée par Denis Bruckmann, directeur des collections à la Bibliothèque nationale de France, avec :

Michael Dahan, président et co-fondateur de Bookeen
Nelly Guisse, directrice d’études et de recherche au CREDOC ;
Samuel Petit, co-fondateur de Sequencity, contributeur au format epub ;
Delphine Regnard, chargée de mission pour les ressources en lettres au ministère de l’Éducation nationale.

Modalités pratiques

Jeudi 4 mai 2017 – 14h00-19h30
Bibliothèque nationale de France – site François Mitterrand, Petit Auditorium
Entrée libre

En partenariat avec l’Université Paris Nanterre

 

Enregistrer

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts