Archives par mot-clé : Arts du spectacle

Colloque : « Karin Waehner. Exposer/performer l’archive », 15-16/12/2017

L’Université Paris 8 et le département des Arts du spectacle organisent le colloque Karin Waehner. Exposer/performer l’archive  les 15 et 16 décembre 2017. Depuis 2015, le Groupe de recherche : histoire contemporaine du champ chorégraphique en France (Musidanse, Université Paris 8) mène un projet collectif autour de la chorégraphe, danseuse et pédagogue Karin Waehner, qui consiste à analyser le fonds d’archives déposé à la BnF, et éclairer ainsi le parcours et l’œuvre de l’une des artistes les plus engagées dans l’émergence de la danse contemporaine en France. Ce colloque conserve le même point de départ : l’archive, en invitant des chercheurs, danseurs, notateurs, à porter une pluralité de regards (France et Allemagne) sur ces documents.

Programme

Samedi 16 décembre

  • 9h30 — Accueil du public

Questions d’archives, une histoire des circulations

  • 10h — Introduction par Sylviane Pagès, Mélanie Papin et Guillaume Sintès
  • 10h30 — Présentation des fonds Karin Waehner par Stephan Dörschel (Akademie der Künste, Berlin), Joël Huthwohl (BnF) et Jean Masse (Ballet Théâtre Épiphane)

Waehner/Wigman : une relation fondatrice et complexe

  • 11h15 — « Karin qui ? », les pas de la passeuse de danse : messages de personne à personne. Une édition commentée des lettres de Mary Wigman à Karin Waehner (1949-1972) par Josephine Fenger
  • 11h45 — Revenir à Mary Wigman : assumer un geste expressionniste par Sylviane Pagès
  • 12h30 — déjeuner

Archives écrites d’une danseuse

  • 14h — Ecrire son histoire de la danse : l’autre oeuvre de Waehner par Guillaume Sintès
  • 14h30 — Cahiers Waehner, la trace du studio par Mélanie Papin

Regards sur le geste

  • 15h30 — Table-ronde avec Aurélie Berland, Marine Ghielmetti et Julie Meyer-Heine
  • 16h30 — Conclusion par Isabelle Launay
  • 17h — Fin de la journée

Modalités pratiques

Vendredi 15 décembre

Soirée-recherche
Centre National de la Danse
1, rue Victor-Hugo, 93507 Pantin
Métro 5 Hoche
RER E Pantin
T3b Delphine Seyrig
https://www.cnd.fr/fr/program/108-soiree-recherche

Samedi 16 décembre

Colloque
Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Galerie Jules Verne
Accès par l’entrée EST, face au 25 rue Émile Durkheim (marches) ou avenue de France (de plain-pied), à proximité de l’entrée du cinéma MK2-Bibliothèque, 75013 Paris

Métro : Lignes 6 (Quai de la Gare), 14 ou RER C (Bibliothèque François-Mitterrand)

Attention : en raison des contrôles d’accès, prévoir un temps d’attente à l’entrée de la BnF

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée par mail à : projet.waehner.2015.2018@gmail.com

Colloque organisé par Sylviane Pagès, Mélanie Papin et Guillaume Sintès dans le cadre des activités du Groupe de recherche : Histoire contemporaine du champ chorégraphique contemporain en France (Musidanse, Université Paris 8), en partenariat avec le Département des Arts du Spectacle de la BnF, et l’aimable concours de Jean Masse.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Colloque « La scène parle. Voix, acoustiques et auralités en France dans la seconde moitié du XXe siècle »

affiche_colloque_echo_7_8_dec2016L’ANR ECHO organise son colloque final les mercredi 7 et jeudi 8 décembre 2016 à l’auditorium de l’INHA

L’objet du colloque est la voix dite « parlée » sur les scènes françaises de l’immédiate après-guerre à la fin des années 1990. Ce que devient cette voix dans des contextes culturels et socio-politiques inédits, marqués par la montée du visuel et l’accumulation des soupçons envers le langage et envers la langue, comment elle se transforme et s’inscrit dans les sons et les images des spectacles, comment elle parvient à se rendre audible et interroge une acoustique qui a tendance à l’oublier.

Programme

Mercredi 7 décembre

9h. Ouverture du colloque

Session 1. Une scène phonique

Resp. Marie-Madeleine Mervant-Roux et Anne-Françoise Benhamou. Modération : Jean-Marc Larrue

  • 9h30-10h15. Helga Finter (professeur émérite d’Esthétique et d’Histoire du théâtre à l’Université Justus-Liebig de Gießen), L’épreuve de la voix : la scène primitive de la représentation
  • 10h15-10h40. Cristina De Simone (docteure en Études théâtrales de l’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense), Le dernier Artaud et la naissance à Paris de la poésie-performance
  • 10h45-11h. Lecture d’un texte de Pierre Guyotat par Pascal Bongard
  • 11h20-11h45. Arnaud Rykner (professeur en Études théâtrales à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Nathalie Sarraute et l’usage de la parole
  • 11h45-12h10. Cyrielle Dodet (docteure en Études théâtrales, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3/Université de Montréal), En quête d’une performativité sonore : le théâtre de Régy dans les années 1970-1980
  • 12h10-12h40. Échanges sur la session

Session 2. Lieu théâtral et voix parlée (XXe-XXIe siècle)

Resp. Brian Katz et Sandrine Dubouilh. Modération : Marie-Madeleine Mervant-Roux

  • 14h15-15h. Brigitte Métra (architecte), Architecture et acoustique des salles
  • 15h-15h25. Johan Brulez (acousticien, conférencier en Acoustique architecturale à l’École supérieure des Arts de Mons), Conception acoustique des théâtres : usages, architecture et histoire
  • 15h25-15h50h. Sandrine Dubouilh (architecte, professeure en Études théâtrales à l’Université Bordeaux-Montaigne), Chaillot 1937-1975 : ambitions et réalités d’une recherche architecturale et acoustique
  • 16h15-16h40. Brian Katz (directeur de recherche au CNRS, responsable du groupe Audio et acoustique au LIMSI) et Bart Postma (doctorant au LIMSI), L’auralisation augmentée de la salle Louis Jouvet du Théâtre de l’Athénée. L’acoustique historique des lieux de spectacle
  • 16h40-17h05. Jeanne Bovet (professeure d’Histoire et d’Esthétique du théâtre au département des Littératures de langue française de l’Université de Montréal), Le microphone sur les scènes françaises (1930-1950) : bilan provisoire
  • 17h05-17h45. Éric Monin (architecte, professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Val de Seine et chercheur à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille – LACTH), « Les techniques pionnières des premiers spectacles son et lumière » et Joël Huthwohl (directeur du département des Arts du spectacle de la BnF), “Nucléa” à Chaillot (1952). La “stéréophonie dirigée” de la radio à l’expérience théâtrale
  • 17h45-18h15 Échanges sur la session

Jeudi 8 décembre

Session 3. Les archives sonores du théâtre : une histoire culturelle

Resp. Joël Huthwohl et Cécile Geoffroy. Modération : Jeanne Bovet 

  • 9h30-9h55. Joël Huthwohl (directeur du département des Arts du spectacle de la BnF), Histoire des fonds audio de la Bibliothèque nationale de France/département des Arts du spectacle
  • 9h55-10h20. Melissa Van Drie (Postdoctoral Research Fellow, Faculty of Music, University of Cambridge) [avec Luc Verrier (BnF-DAV)], Pour entendre le théâtre par ses formes auditives : matérialité, dispositif et corporéité dans l’étude de l’archive sonore du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France
  • 10h20-10h45. Daniel Deshays (réalisateur sonore, chercheur, professeur des universités), Régie et archivage au quotidien des représentations
  • 11h10-11h35. Marion Chénetier-Alev (maître de conférences en Études théâtrales, Université François-Rabelais de Tours), Les archives radiophoniques du théâtre : du théâtre pour les aveugles à un théâtre de sourds
  • 11h35-12h. Hélène Bouvier (directeur de recherche au CNRS, THALIM, équipe ARIAS), De l’usage des archives audio dans la recherche sur la mémoire des spectateurs
  • 12h-12h25. Jean-Marc Larrue (professeur d’Histoire et de Théorie du théâtre au département des Littératures de langue française de l’Université de Montréal), Les archives audio de la Théâtrothèque de l’Université de Montréal
  • 12h25-13h. Échanges sur la session

Session 4. Une scène conservatoire/laboratoire de la langue

Resp. Marie-Madeleine Mervant-Roux et Anne-Françoise Benhamou. Modération : Marion Chénetier-Alev

  • 14h30-15h30. Voix féminines en public (codes et transgressions). Table ronde avec Dominique Reymond, Cécile Coustillac, Julia Gros de Gasquet (maître de conférences en Études théâtrales à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3) et la participation d’Annick Lepetit (députée de Paris), animée par Anne-Françoise Benhamou (professeure en Études théâtrales à l’École normale supérieure, membre de THALIM/ARIAS)
  • 15h35-16h25. Hélène Merlin-Kajman (professeure de Littérature française à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Langue (française) : les impasses de l’opposition “classicisme vs modernité”
  • 16h25-16h50. Pascal Lécroart (professeur en Études littéraires et musicologiques à l’Université de Franche-Comté), Le vers théâtral de Claudel à l’épreuve de la scène de Barrault à Vitez : “langage insolite” ou “langage naturel” ?
  • 16h50-17h15. Brigitte Joinnault (maître de conférences en Études théâtrales à l’Université Nice Sophia Antipolis), Vitez entre les langues
  • 17h35-17h50. Jeanne Bovet (professeure en Histoire et Esthétique du théâtre au département des Littératures de langue française de l’Université de Montréal), Diffusion et réception du français québécois sur la scène française
  • 17h50-18h15. Joëlle Deniot (professeur en Sociologie de l’art, du langage et de la culture à l’Université de Nantes), Entre liturgie et incursions scéniques. Quand la chanson prend la parole…
  • 18h15-18h45. Échanges sur la session et clôture du colloque
  • 18h45. Pot final. Présentation des deux publications réalisées par l’équipe internationale « Le son du théâtre » avant le projet ECHO : Le son du théâtre (XIXe-XXIe siècle). Histoire intermédiale d’un lieu d’écoute moderne (CNRS éditions, en librairie le 23 novembre) et L’Annuaire théâtral, n° 56-57, Écouter la scène contemporaine (sorti au printemps 2016)

Organisateurs

  • Marie-Madeleine Mervant-Roux, THALIM/ARIAS
  • Joël Huthwohl, Bibliothèque nationale de France, département des Arts du spectacle
  • Brian Katz, LIMSI-CNRS.

Comité scientifique

  • Anne-Françoise Benhamou
  • Hélène Bouvier
  • Marion Chénetier-Alev
  • Daniel Deshays
  • Sandrine Dubouilh (études théâtrales)
  • Pascal Lécroart (études littéraires et musicologiques)
  • Joëlle Deniot (sociologie de l’art, du langage et de la culture)
  • Pascal Cordereix (Bibliothèque nationale de France, département de l’Audiovisuel)
  • Viktoria Tkaczyk (histoire des sciences, UvA)
  • Jeanne Bovet
  • Jean-Marc Larrue (littérature/histoire et théorie du théâtre, CRIalt/CRILCQ)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Quel cirque à la BnF ?

cirque-jacobLa Bibliothèque nationale de France fait paraître Une histoire du cirque (coédition BnF Éditions / Seuil, 21 x 29,5 cm, 240 pages) depuis ses origines saltimbanques jusqu’à ses formes les plus contemporaines.
L’ouvrage est dû au grand spécialiste et historien du cirque Pascal Jacob1, directeur artistique du Cirque Phénix, vice-président du Festival Mondial du Cirque de Demain, enseignant à l’Ecole nationale de cirque de Montréal et chargé de cours à l’Institut d’études théâtrales (Paris III-Sorbonne Nouvelle).
Déjà auteur d’une trentaine d’ouvrages sur les arts du cirque et l’opéra, il s’arrête ici en premier lieu sur les origines du cirque, ses prémices liées à la Rome antique, prélude à une histoire insoupçonnée, qui sera avant tout celle de l’errance. Le cirque naît véritablement en Angleterre en 1768 puis se développe en France. Il est alors essentiellement axé sur le cheval. À la fin du XIXe siècle et jusque dans les années 1930, c’est l’âge d’or du dressage aux États-Unis, dans un cirque en pleine expansion motivé par l’apparition du chapiteau mobile et le développement du chemin de fer. Puis viennent la révolution du cirque soviétique, les acrobaties chinoises et le renouveau du cirque avec les écoles françaises, belges ou canadiennes.
Abondamment illustrée de 180 affiches, dessins, estampes et photographies, cette Histoire du cirque restitue l’ambiance unique des chapiteaux, dévoilant les secrets de chacune des disciplines qui les peuplent et nous entraîne dans un voyage planétaire haut en couleur. Ponctué d’une dizaine d’encadrés consacrés aux figures les plus emblématiques de l’histoire du cirque, cet ouvrage complet s’inscrit dans la politique de la BnF de défense et d’illustration du patrimoine circassien.

En effet, cette publication fait suite à plusieurs autres productions que l’on se propose de mentionner par ordre chronologique.

2016

    • agenda-cirqueAgenda cirque 2016 / Bibliothèque nationale de France, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2015 , non paginé : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 22 cm.

 

 

    • cnac-bnfDes anthologies des arts du cirque publiées sur le site Les arts du cirque, soit un site multimédia devant permettre, à l’amateur, au professionnel comme au chercheur, de découvrir et comprendre les différentes disciplines du cirque.
      Projet multimédia commun du Centre national des arts du cirque (CNAC) et de la BnF, les anthologies des arts du cirque permettront de découvrir les arts du cirque sous différentes facettes (acrobatie ; jonglerie et manipulation d’objet ; jeu burlesque et clownesque ; arts du dressage) développées en trois langues (français, anglais, espagnol).
      Le premier volet mis en place début octobre 2016 porte sur les arts acrobatiques qui témoignent d’un art qui pousse le corps aux limites du possible, parfois au péril de la vie, dont l’origine est fort lointaine et,  comme tout ce qui approche la mort, touche au sacré. Le projet s’appuie principalement sur les richesses documentaires du Cnac et de la BnF ainsi que les bases documentaires existantes pour ce qui concerne les arts du cirque.
      Le site sera complété en 2017 par les axes « Jonglerie et manipulation d’objets », « Jeu burlesque et clownesque », « Arts équestres et dressages ».

2014

coll-costumesAfin de poursuivre la réflexion menée à l’occasion de l’exposition En piste ! les plus beaux costumes de cirque, le département des Arts du spectacle avait organisé le 7 mars 2014 une journée d’étude avec le Centre national du costume de scène et de la scénographie et HorsLesMurs intitulée Pourquoi les costumes de cirque brillent-ils autant ?

2013

Du 15 juin 2013 au 5 janvier 2014, la BnF avait co-produit avec le Centre national du costume de scène et de la scénographie l’exposition En piste ! sur l’histoire du costume de cirque dont on peut consulter la revue de presse illustrée proposée par le Centre à l’adresse http://www.cncs.fr/sites/default/files/EnPiste.pdf. Le catalogue comptait Pascal Jacob parmi ses auteurs :

  • en-pisteEn piste ! : les plus beaux costumes de cirque : [exposition, Moulins, Centre national du costume de scène et de la scénographie, 15 juin 2013-5 janvier 2014] / en coproduction avec la Bibliothèque nationale de France ; sous la direction de Joëlle Garcia et Delphine Pinasa ; texte de Pascal Jacob, Lyon : Fage ; Moulins : Centre national du costume de scène et de la scénographie, 2013, 191 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm.
  • Joëlle Garcia, « Le cirque défile à Moulins« , Chroniques de la Bibliothèque nationale de France, 66, 2013, p. 13.

2012

    • Le cirque,  un art trompe-la-mort et trompe-l’œil : [bibliographie produite à l’occasion du 20e anniversaire du Festival International du Cirque de Massy], Bibliothèque nationale de France, [Paris] : Bibliothèque nationale de France , 2012, 11 p. Disponible en ligne, url : <http://www.bnf.fr/documents/biblio_cirque.pdf>.

2001

En 2001, Année des Arts du Cirque, la Bibliothèque nationale de France a présenté l’exposition « Des clowns », du 29 mai au 29 juillet 2001 dans la Crypte du site Richelieu présentant des affiches, photographies et objets provenant des départements des Arts du spectacle ou des Estampes et de la Photographie, ainsi que de la Bibliothèque-musée de l’Opéra. L’exposition se voulait le reflet des correspondances qu’entretiennent le cirque et les autres formes du spectacle vivant tels le mime, le théâtre, le cinéma et le music-hall.
À l’occasion de cet événement, deux feuilletoirs multimédias avaient été conçus : l’un présentant les pièces majeures de l’exposition, l’autre les photographies de Joël Verhoustraeten, photographe spécialisé dans la photographie de spectacle et plus particulièrement le cirque et le spectacle de rue et qui offrait des instantanés de clowns contemporains.

  • giretLes arts du cirque au XIXe siècle / Noëlle Giret ; [publ. par la] Bibliothèque nationale de France, Arcueil : Anthèse, 2001, 79 p. : ill. en noir et en coul. , jaquette ill. en coul. ; 35 cm.

 

 

 

  • des-clownsDes clowns : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, 29 mai-19 juillet 2001] / [catalogue sous la dir. de Noëlle Giret], Paris : Bibliothèque nationale de France, 2001, 31 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 24 cm.

 

1992-1993

Du 14 décembre 1992 au 13 février 1993 s’est tenue l’exposition Poésie du cirque  dans la Galerie du passage Colbert du site Richelieu.

1988

Du 9 juillet-29 octobre 1988 s’est tenue l’exposition « Le Cirque et ses artistes », à la Maison Jean Vilar d’Avignon.

1969

  • cirque-iconoLe cirque : iconographie / [catalogue par Nicole Wild et Tristan Rémy], Paris : Bibliothèque nationale, 1969, 167 p. : pl., couv. ill. ; 24 cm. – (Catalogues de la Bibliothèque de l’Opéra ; 1).
    Ce fonds iconographique réunit des affiches, dessins et estampes dont les plus anciens proviennent de la vente Jeanne Chasle. Ce catalogue, ayant bénéficié du soutien et de la compétence de l’historien Tristan Rémy, est constitué en deux parties présentées suivant la classification décimale proposée par ce dernier, les établissements (hippodromes, cirques), les artistes et les animaux.

Des collections

Ces réalisations reposent sur les collections de la BnF dont celles du département des Arts du spectacle qui regroupe de très nombreux documents sur le cirque, dont :

  • des photographies :
  • des dessins de costumes et des costumes de clowns,
  • ainsi que les archives de circassiens et de collectionneurs :
    • Jean Villiers (1925-1997) : le fonds d’archives Jean Villiers (10 mètres linéaires) présente une précieuse documentation sur les compagnies de marionnettes françaises et étrangères (en Europe et au-delà), ainsi qu’un riche dossier sur le Guignol d’hier et d’aujourd’hui. La collection constituée par Jean Villiers sur le cirque (maquettes, affiches, photographies, documents iconographiques, programmes, etc.) est un ensemble majeur pour l’étude de l’iconographie circassienne.
    • Gustave Fréjaville (1877-1955) : le fonds Gustave Fréjaville est composé de manuscrits, de correspondance, d’articles de presse concernant sa carrière de critique de spectacle et d’écrivain entre 1914 et 1955, de sa documentation concernant les spectacles, notamment la chanson, le carnaval, les travestis, ainsi que de sa collection de documents iconographiques (dessins, gravures, photographies) concernant les artistes, en particulier de cirque et de music-hall, de livres et de disques. Le fonds comprend une correspondance importante émanant des « gens du voyage » et d’artistes de variétés, source précieuse d’informations sur des personnalités souvent discrètes et dont les témoignages autographes sont rares (Frères Fratellini, Médrano, Lys Gauty, Gina Palerme, Harry Pilcer, etc.).
    • Pierrot Bidon (1954-2010) : archives artistiques (10 mètres linéaires) du fondateur du cirque Archaos : scénarios de spectacle, conduites, notes, dessins, photographies, plans, correspondance, documents audiovisuels et ouvrages.
    • Pierre Bonvallet, dit Punch (1918-1991) : le fonds (2 mètres linéaires) contient des archives, maquettes de costumes, costumes, accessoires, instruments de musique, relatifs à la carrière artistique de Pierre Bonvallet, clown blanc connu sous le nom de Punch, ainsi que des documents, dioramas et objets sur le cirque.
    • Jean Cochet : journaliste professionnel entre 1932 et 1977 (Ouest Journal, Le Républicain lorrain, Ouest Éclair et Ouest France), Jean Cochet a constitué, pendant près de cinquante ans, une collection sur les arts de la piste et le music-hall. Le fonds (16 mètres linéaires) comprend notamment les archives de la Phonothèque du cirque, des enregistrements d’émissions de télévision sur le cirque et le music-hall, séries télévisées ayant pour thème le cirque.
    • Paul Adrian (Paul Henwood, dit Adrian, 1919-2013) : le fonds (16 mètres linéaires) reflète l’activité de Paul Adrian comme chroniqueur et historien du cirque, ainsi que ses relations avec le milieu circassien et les passionnés de cirque.
    • Géo Sandry (1897-1975) : le fonds (15 mètres linéaires) reflète les multiples activités de Géo Sandry (acteur, chansonnier, régisseur de cinéma et metteur en scène de cirque2), ainsi que sa passion de collectionneur de cirque.
    • Pascal Jacob : 103 maquettes de costumes de cirque et d’opéra, notamment pour les spectacles du cirque Ringling Bros and Barnum and Bailey circus de 1995 à 2000 et pour les spectacles Crescendo de Muriel Hermine au Cirque d’Hiver en 1995.

Rattachée à ce département, la maison Jean Vilar conserve 30 000 livres et revues sur le théâtre et les spectacles, dont le cirque et le mime.

La Bibliothèque-Musée de l’Opéra possède également une importante documentation sur le cirque au XIXe et au XXe siècle tel le legs Tristan Rémy.

A son décès en 1977, le journaliste, poète, romancier et historien du cirque, vice-président de l’Association de la presse du cirque et du music-hall, Tristan Rémy , pseudonyme de Raymond Desprez (1897-1977), lègue sa collection de documents iconographiques (gravures, photographies, affiches), ainsi que de recueils de notes personnelles qu’il a compilés à la Bibliothèque-musée de l’Opéra.

au_cirque_-_estampe_-_ibels_henri-gabriel_btv1b52505064b
[Au cirque] : [estampe] / H.G. Ibels. Disponible en ligne, url : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52505064b>.
Enfin, mentionnons les collections du département des Estampes et de la photographie qui recèlent moultes oeuvres relatives au cirque aussi bien d’artistes comme Henri-Gabriel Ibels (1867-1936) ou Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), qui illustra notamment les clowns Footit et Chocolat se produisant au Nouveau Cirque, que de circassiens tels les Franconi avec le Recueil sur exercices des Franconi au Cirque Olympique (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53072808p).

 

[Footit_et_Chocolat_artistes_de_btv1b52505773z
[Footit et Chocolat, artistes de cirque : documents iconographiques]. Disponible en ligne, url : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52505773z/f2.item>.
Mais aucun département de la BnF ne saurait être négligé par celui qui s’intéresse à l’histoire du cirque.
Qu’on songe aux périodiques tels Cirques : revue française du cirque dont les numéros sont conservés dans quatre départements différents, ou Le Club du cirque, Le Cirque arrive, etc.

Enregistrer

  1. Cf. « Histoire[s] du cirque », interview donné à Chroniques de la Bibliothèque nationale de France, n° 77, p. 29. Disponible en ligne, url :<http://multimedia.bnf.fr/chroniques/chroniques_77/> []
  2. Sur cette activité, le lecteur se reportera à l’étude de Clotilde Angleys, « Opérettes de cirque à grand spectacle féérique et nautique : les mises en scènes [sic] de Géo Sandry pour le Cirque d’Hiver », dans Histoires de cirque aux XIXe et XXe siècles, 2011, p. 14-23. Disponible en ligne, url : <http://horslesmurs.fr/wp-content/uploads/2014/02/memento4_histoiresdecirque.pdf> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts