Archives par mot-clé : Appel à communications

Appel à communication : Colloque « Michel Chaillou à l’écoute de l’obscur »

Le département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France et l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3 (THALIM, UMR 7172) organisent un colloque international portant sur l’œuvre de Michel Chaillou (1930-2013). Ils lancent un appel à communication ouvert jusqu’au 1er novembre 2018.

By Esby (talk) 08:44, 4 June 2010 (UTC) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], from Wikimedia Commons

« Écrire, on l’a bien compris, c’est d’une certaine façon faire monter dans mes phrases la langue de nuit que je porte en moi, que tout être porte en lui » (Michel Chaillou, L’Écoute intérieure, p. 322).

L’œuvre de Michel Chaillou (1930-2013) est une œuvre entièrement à l’écoute des voix : par tous les moyens, elle cherche même à ce que des voix inentendues, oubliées, délaissées, refoulées, ou encore démodées, recommencent. Cette « écoute intérieure » qui fait le moteur d’une telle écriture serait à observer d’œuvre en œuvre dans tous les registres de l’activité d’écriture de Michel Chaillou, qu’elle soit romanesque, essayiste, orale ou éditoriale. Dans la continuité des deux colloques qui se sont déjà penchés sur son œuvre, à Angers en 2015 (« Une écriture en parcours ») puis à Dunkerque en 2016 (« L’écriture fugitive »), il s’agira de repenser à nouveaux frais la force d’écoute d’une telle œuvre. Nous nous proposons de le faire en suivant trois orientations complémentaires à partir des archives, des histoires et des géographies de Michel Chaillou.

Les manuscrits dorénavant conservés à la BnF permettent aux chercheurs de découvrir certains éléments de la genèse des œuvres publiées. De plus, de nombreux cahiers et dossiers préparatoires, dont certains relèvent des activités professorales, éditoriales ou encore audio-visuelles de Michel Chaillou, ont également été conservés par la famille ; on y découvre le continu organique de l’ensemble de ces activités. Il est temps maintenant de les ouvrir et d’y voir à l’œuvre toujours recommençante « l’écoute intérieure ». Alors que le tournant archivistique est maintenant considéré dans les sciences humaines, la pratique spécifique de Chaillou des carnets et cahiers aux archives sonores et visuelles peut certainement nous aider à articuler des régimes d’historicité pluriels de son écriture en rapport direct aussi bien avec le goût de l’archive, au sens d’Arlette Farge, qu’avec un renouvellement des pratiques archivistiques, à la manière d’un Philippe Artières, pour faire histoire autrement.

De Montaigne à l’enfance nantaise, de Mirabeau à la seconde guerre mondiale, de l’Astrée au guide pédestre du XVIIe siècle, sans oublier les 24 volumes de la collection « Brèves littérature » qu’il a dirigée de 1990 à 1996, l’activité protéiforme de Michel Chaillou relève d’un racontage généralisée qui recommence toutes les histoires à ne jamais les finir pour que s’entretiennent non des itinéraires balisés, des généalogies assurées mais des historicités toujours mobiles, des points d’écoute jamais vraiment entendues. On considérera donc qu’avec Michel Chaillou, l’histoire de la littérature se voit largement contestée dans ses attendus traditionnels tout en étant renouvelée considérablement au moment même où le structuralisme voire même Roland Barthes, son directeur de thèse, n’entendaient pas forcément « la conversation éternelle des auteurs des siècles passés » dans le « vaste roman de la littérature » qu’ambitionnait Chaillou.

Chaillou aimait parler de « prose courante » et quand il écrit sur la France, la voilà « fugitive » ; mais il y aurait chez Chaillou une fascination pour tous les lieux qui ne savent pas où se situer autrement qu’à se voir sans cesse redevenir des expériences libres du rêve, de la digression ou des recommencements. Alors que la géographie en prise avec le « glocal », de Michel Lussault à Olivier Mongin, repense la notion de lieu au plus près des usages et des mobilités au moyen de raccordements scalaires souvent inédits, l’œuvre de Michel Chaillou n’offre-t-elle pas des explorations avec autant de points de fuite qui ne cessent de dé/re/localiser bien des expériences géographiques. On cherchera à suivre certaines lignes de reconceptualisation dans l’œuvre de Michel Chaillou, contemporaine d’un Henri Lefebvre (La production de l’espace, 1974), dans l’esprit d’une géocritique littéraire attentive, comme le propose Bertrand Westphal, à « saisir les espaces humains dans leur mouvance ».

Modalités pratiques

Les propositions participeront à l’un des trois axes définis ci-dessus et seront adressées avant le 1er novembre 2018 à serge.martin@univ-paris3.fr

Comité d’organisation

Guillaume Fau (BnF), Pascal Lefranc (Paris 3), Serge Martin (Paris 3)

Comité scientifique

  • François Berquin (U. du Littoral)
  • Pauline Bruley (U. d’Angers)
  • Philippe Daros (U. Sorbonne nouvelle)
  • Guillaume Fau (BNF)
  • Catherine Haman (U. du Littoral)
  • Michel Lussault (ENS, Ecole urbaine de Lyon)
  • Serge Martin (U. Sorbonne nouvelle)
  • Marie-Laure Prévost (BNF)
  • Dominique Rabaté (U. Diderot)
  • Chiara Rolla (U. di Genova)
  • Jean-François Thémines (U. de Caen)
  • Alain Schaffner (U. Sorbonne nouvelle)
  • Bertrand Westphal (U. de Limoges)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Call for papers : 3d congress tosc@paris.2019 : Transnational Opera Studies Conference (TOSC)

Call for papers for the third edition of the tosc@ congress which will take place in Paris, from June 27 to 29, 2019.

Following the success of the first two meetings (tosc@bologna.2015 and tosc@bern.2017), the third edition of the tosc@ conference will take place in Paris, France, from 27 to 29 June 2019.

The event will be organised by the University of Paris 8, and hosted at the Opéra de Paris and the Institut national d’histoire de l’art, partners of tosc@paris.2019 along with the Bibliothèque nationale de France and the Musée du Louvre. The conference will also benefit from the participation of the Opéra-Comique and the Centre Pompidou-Metz.

tosc@paris.2019 will engage directly with current theatrical production, encouraging fertile exchanges between researchers, artists, spectators, theatre professionals and other players of the operatic stage who contribute to its influence and success. It will also be an opportunity to celebrate the 350th anniversary of the Opéra de Paris, and special moments will be dedicated to the Opéra de Paris and its history.

The Programme Committee will consist of :

  • Joy H. Calico (Vanderbilt University)
  • Georgia Cowart (Case Western Reserve University)
  • Céline Frigau Manning (Université Paris 8 – Institut universitaire de France)
  • Sarah Hibberd (University of Bristol)
  • Kordula Knaus (Universität Bayreuth)
  • Hervé Lacombe (Université Rennes 2)
  • Isabelle Moindrot (Université Paris 8)
  • Emanuele Senici (Sapienza – Università di Roma)

Céline Frigau Manning and Isabelle Moindrot are also the conference organizers.

La Tosca, [acte] II : [mort du baron Scarpia]

Call for papers

The Programme Committee has now decided to welcome proposals in the following formats :

  • individual papers (20 minutes long, with 10 minutes for discussion) ;
  • themed sessions (three or four papers, each 20 minutes long with 10 minutes for discussion – please note that the Committee reserves the right to accept one or several proposals on a separate basis even if the entire panel is not selected) ;
  • roundtable sessions (up to six people each giving a brief position paper, followed by a general discussion).

We invite submissions on any subject related to opera and other forms of musical and music theatre.

Presentations which integrate performative aspects, or other atypical formats, are welcome.
Methodologies may be varied, traversing disciplines and perspectives: verbal text, music, drama, performance, interpretation, declamation, painting, scenography, dance, staging, stage technology, cinema, photography, video, television, radio, digital arts, as well as reception, historiography, economics, ecology, opera and society, opera and the media, opera and the other arts, etc.
On the occasion of the 350th anniversary of the Opéra de Paris, proposals focusing on operatic institutions, their history and current perspectives, and in particular on the Opéra de Paris, are encouraged. Proposals that engage with the question of opera in a globalised world, as well as transnational perspectives, will also be of particular interest to the committee.
Preference will be given to proposals that explore questions and problematics, rather than simply offering descriptive accounts.

Proposals may be in English, French, German or Italian. They must include the following :

  • author’s full name ;
  • country and institution ;
  • e-mail address ;
  • paper title ;
  • abstract.

Abstracts should be prepared as follows :

  • individual papers : maximum 350 words ;
  • themed sessions : a 250-word summary outlining the aims of the session and a 350word abstract for each paper ;
  • roundtable sessions : a 250-word summary outlining the aims of the session, and a brief description of each position paper.

Typically, an academic abstract should include a clear statement of the topic and research question(s), contextualised within existing knowledge ; a summary of the argument, evidence and conclusions ; and an explanation of why the topic and findings are important.

Abstracts should thus include all necessary information that will allow the Programme Committee to evaluate the paper’s quality and originality and its potential as an oral presentation.

Proposals must be submitted as attachments by email as a Word file (“.doc” or “.docx” – not “.pdf”) to : paristosc@gmail.com by 30 September 2018.

Everyone submitting a proposal will be sent a confirmation email ; if you do not receive a notification within six days, please resend the proposal.

All abstracts will be anonymised before being evaluated by the Programme Committee. Do not to include any information in your abstract that could reveal your identity (such as “As I have shown in my earlier article…”).

All those who have submitted a proposal will be notified of the outcome by the beginning of January 2019.

All those who have submitted a proposal will be notified of the outcome by the beginning of January 2019.

Following acceptance by the Programme Committee, there will be an opportunity to revise abstracts before their publication in the conference programme.

tosc@lab – The “abstracts” workshop

As announced in April 2018 upon the initial publication of the Call for Papers, the tosc@lab (abstracts workshop) was successfully held in June 2018 and provided an independent and academic guidance to participants wanting to improve their proposals.

Fees

As for other events of this kind, participants (speakers and spectators) will be required to pay for themselves. The precise registration fee will depend on the number of participants, and will be confirmed when the notification of accepted papers is sent; it will, however, be no more than €100, and will include three buffets. A special effort will be made for students in order to reduce their registration fees.

The tosc@paris.2019 award

The Programme Committee will offer an award for the best paper presented by a junior scholar at the conference. All those born after 1984, and whose papers are accepted for the conference, will be eligible.

Those who wish to be considered for this award must submit the final version of their paper to the Programme Committee (accompanied by any musical examples, images, etc.) to paristosc@gmail.com by 20 May 2019.

The tosc@paris.2019 award will be awarded at the end of the event (29 June 2019) by Marco Beghelli (Università di Bologna), founder of the Transnational Opera Studies Conference and organizer of the first edition (tosc@bologna.2015).

The winner will be invited to submit the oral presentation as a full article for publication in a prominent international peer-reviewed journal, and will be invited to present a new paper at a plenary session of the fourth edition of tosc@.

Calendar

  • 30 September 2018 : Deadline for the candidates’ submissions
  • Early January 2019 : Announcement of the results
  • 20 May 2019 : Deadline for submissions to the tosc@paris.2019 award
  • 20 May-20 June 2019 : Evaluation of young researchers’ papers
  • 27-29 June 2019 : tosc@paris.2019

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Appel à communications : 3e congrès tosc@paris.2019 : Transnational Opera Studies Conference (TOSC)

Appel à communications pour la troisième édition du congrès tosc@ qui aura lieu à Paris, du 27 au 29 juin 2019.

Argument

Fondé à Bologne en 2015 sur le modèle des congrès thématiques mondiaux (the Medieval and Renaissance Music Conference, Baroque Music Conference etc.), tosc@ propose une rencontre biennale rassemblant des chercheurs, des artistes et des passionnés d’opéra de tous les pays.
Ouvert, itinérant, conçu sans exclusive d’approches, de formes, de genres ni de périodes, le congrès tosc@ veut unir l’excellence et l’audace de la recherche contemporaine sur l’opéra. Le congrès se déplace de ville en ville, encourageant la présence de contributeurs des pays hôtes, élargissant le cercle de ses participants et favorisant les rencontres entre les cultures et les sensibilités. Il espère ainsi développer l’intérêt pour l’opéra parmi les jeunes chercheurs, qu’ils soient musicologues ou venus d’autres disciplines.
Les communications peuvent être présentées dans la (ou les) langue(s) du pays d’accueil ou en anglais. Toutes et tous sont invités à y prendre part, quel que soit leur statut professionnel.
Comme dans les congrès de ce genre, les frais sont à la charge des congressistes et des spectateurs, mais les droits d’inscription seront maintenus aussi faibles que possible.
Le nom de ce congrès est désigné par l’acronyme
T ransnational
O pera
S tudies
C onference
@
suivi de la ville d’accueil et de l’année.

Troisième congrès : tosc@paris.2019

Après le succès des premières rencontres (tosc@bologna.2015 et tosc@bern.2017), la troisième édition du congrès tosc@ aura lieu à Paris, du 27 au 29 juin 2019.

La manifestation sera organisée par l’Université Paris 8, et accueillie à l’Opéra de Paris ainsi qu’à l’Institut national d’histoire de l’art, partenaires de tosc@paris.2019 avec la Bibliothèque nationale de France et le Musée du Louvre. Le congrès bénéficiera en outre de la participation de l’Opéra-Comique et du Centre Pompidou-Metz.

Le congrès sera placé au cœur des problématiques de la production vivante, et pourra mettre l’accent sur les échanges féconds entre chercheurs, artistes, spectateurs, professionnels du spectacle et acteurs moins connus du monde lyrique qui contribuent au rayonnement de l’opéra. Il sera aussi l’occasion de fêter les 350 ans de l’Opéra de Paris, et des temps forts y seront consacrés à l’Opéra de Paris et à son histoire.

Le Comité scientifique est composé de :

  • Joy H. Calico (Vanderbilt University)
  • Georgia Cowart (Case Western Reserve University)
  • Céline Frigau Manning (Université Paris 8 – Institut universitaire de France)
  • Sarah Hibberd (University of Bristol)
  • Kordula Knaus (Universität Bayreuth)
  • Hervé Lacombe (Université Rennes 2)
  • Isabelle Moindrot (Université Paris 8)
  • Emanuele Senici (Sapienza – Università di Roma)

Céline Frigau Manning et Isabelle Moindrot seront en outre les organisatrices du congrès.

La Tosca, [acte] II : [mort du baron Scarpia]

Appel à communications

Plusieurs types de propositions seront accueillies :

  • proposition de communication individuelle (20 minutes, suivies de 10 minutes de discussion) ;
  • proposition de panel thématique (trois ou quatre communications, chacune de 20 minutes, suivie de 10 minutes de discussion – le comité se réservant d’accepter une ou plusieurs interventions séparées si le panel entier n’était pas retenu) ;
  • proposition de table ronde (jusqu’à six intervenants, chacun.e exposant un positionnement bref sur la question, le tout suivi d’une discussion générale).

Les propositions peuvent porter sur tout sujet lié à l’opéra ou à d’autres formes de théâtre musical. Des présentations performées ou aux formats atypiques sont bienvenues.

Les approches pourront être multiples, transversales et croisées : par le texte, la musique, la dramaturgie, la performance, la déclamation, la peinture, la scénographie, la danse, la mise en scène, les technologies de la scène, le cinéma, la photographie, la vidéo, la télévision, la radio, les arts numériques, mais aussi l’interprétation, la réception, l’historiographie, l’économie, l’écologie, ou encore à travers les liens entre l’opéra et la société, l’opéra et les média, l’opéra et les autres arts…

On privilégiera les propositions explorant des enjeux problématisés, plutôt que les approches purement descriptives. Les propositions peuvent être soumises en français, anglais, italien ou allemand. Elles doivent comprendre :

  • le nom complet ;
  • le pays et l’institution ;
  • l’adresse mail ;
  • le titre de la communication ;
  • un résumé.

Les résumés doivent prendre la forme suivante :

  • communication individuelle : un résumé de 350 mots maximum ;
  • panel thématique : un résumé général de 250 mots présentant les enjeux et objectifs de la séance et un résumé de chaque intervention individuelle (350 mots chacun) ;
  • table ronde : un résumé général de 350 mots décrivant les objectifs de la session et donnant une brève description de chaque positionnement individuel.

En règle générale, un résumé scientifique doit énoncer clairement le sujet et la problématique de recherche, mis en contexte par un bref état des connaissances établies sur le sujet, présenter brièvement l’argument et l’orientation de la communication, et expliquer pourquoi le sujet et les résultats de cette recherche sont importants.

Les résumés devront donc comporter tous les éléments permettant au Comité scientifique d’évaluer la qualité et l’originalité de la problématique, l’apport de la recherche par rapport à la littérature scientifique existante, ainsi que son potentiel pour une présentation publique.

Les propositions doivent être soumises sous forme de pièces jointes sous format Word (« .doc » ou « .docx », et non pas « .pdf ») par mail à : paristosc@gmail.com le 30 septembre 2018 au plus tard.

Toute proposition donnera lieu à un accusé de réception par mail. Si la notification ne vous est pas parvenue dans un délai de six jours, merci de soumettre de nouveau votre proposition.
Tous les résumés seront anonymisés avant d’être expertisés par le Comité scientifique. Les résumés ne devront donc comporter aucune information qui permettrait de révéler l’identité de leurs auteurs (telle que “Comme je l’ai montré dans mon article…”).
Toutes celles et tous ceux qui auront soumis une proposition seront informé.e.s de l’issue du processus de sélection d’ici début janvier 2019.
En cas d’acceptation par le Comité scientifique, le résumé de la communication pourra faire l’objet de modifications en amont de la publication du programme.

tosc@lab – L’atelier « résumés »

Annoncé lors de la première publication de l’Appel à communications en avril 2018, le tosc@lab s’est tenu en juin 2018 avec succès et a offert à celles et ceux qui le souhaitaient un accompagnement scientifique indépendant dans la formulation de leur proposition.

Droits d’inscription

Les droits d’inscription seront pris en charge par les participant.e.s (présentant une communication ou assistant au congrès), selon l’usage des congrès internationaux. Le montant exact des droits dépendra en partie du nombre de participants, et sera confirmé au moment de la notification des résultats de la sélection. Il ne dépassera cependant pas 100 €, et inclura trois buffets au moins. Un effort particulier sera fait en direction des étudiants pour réduire leurs frais d’inscription.

Le Prix tosc@paris.2019

Le Comité scientifique remettra un prix à la meilleure communication présentée par un.e jeune chercheur.se lors du congrès. Sont éligibles toutes les communications sélectionnées par le Comité et présentées par des candidat.e.s né.e.s après 1984.

Celles et ceux qui souhaitent candidater pour le prix devront soumettre la version finale de leur communication et l’adresser (accompagnée d’éventuels exemples musicaux, matériel iconographique, etc.) à paristosc@gmail.com au plus tard le 20 mai 2019.

Le Prix tosc@paris.2019 sera décerné à l’issue de la manifestation (29 juin 2019) par Marco Beghelli (Università di Bologna), fondateur de la Transnational Opera Studies Conference et organisateur de la première édition (tosc@bologna.2015).

Le ou la gagnante sera invité.e à publier son travail sous forme d’article dans une grande revue internationale à comité de lecture, et convié.e à présenter une nouvelle communication en session plénière, à l’occasion de la quatrième édition de tosc@.

Calendrier

  • 30 septembre 2018 : clôture de l’appel à communications
  • Début janvier 2019 : résultats de la sélection
  • 20 mai 2019 : clôture des candidatures pour le Prix tosc@paris.2019
  • 27-29 juin 2019 : congrès tosc@paris.2019

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts