Tous les articles par Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Soutenance de thèse d’Anne Weddigen

Anne Weddigen1, agrégée de lettres classiques, ancienne élève ENS Ulm, chargée de recherches documentaires au département des Manuscrits de la BnF de 2014 à 2018 a soutenu sa thèse de doctorat intitulée : Édition, traduction et commentaire du traité des Harmoniques de Manuel Bryenne, menée sous la direction de Didier Marcotte.

Le département des Manuscrits de la BnF, où Anne Weddigen a été accueillie en tant que chargée de recherches documentaires, conserve 15 des 63 manuscrits transmettant le texte de Manuel Bryenne ; deux d’entre eux furent d’une importance cruciale pour l’établissement du texte.

Résumé

Les Harmoniques de Manuel Bryenne sont, autour de 1300, le dernier texte de théorie musicale ‘classique’, écrit à Byzance, dans le contexte de la Renaissance Paléologue. Il n’existe que deux éditions de ce texte (celle de J. Wallis en 1699 et celle de G. H. Jonker en 1970), dont aucune n’établit une histoire critique du texte. Le but de cette édition sera donc de proposer une histoire rigoureuse du texte et une traduction française, mais également un commentaire du contenu, des sources que M. Bryenne avait à sa disposition et de la manière dont il en fait usage, afin de mieux juger de son importance dans l’histoire de la musique grecque antique et comprendre comment situer ce traité dans la tradition plus large des textes mathématiques et scientifiques des XIIIe-XIVe siècles.

Soutenance

  • Vendredi 4 décembre 2020
  • Format virtuel.

Composition du jury

  • Didier Marcotte, professeur, Sorbonne Université, directeur de thèse
  • Luisa Zanoncelli, professeur émérite, université de Turin
  • Christian Förstel, conservateur en chef des bibliothèques, département des Manuscrits, Bibliothèque nationale de France
  • Jean-Baptiste Guillaumin, maître de conférences, Sorbonne Université
  • Vincent Deroche, professeur, Sorbonne Université
  • Brigitte Mondrain, directeur d’études, Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Anne Weddigen a reçu les félicitations du jury unanime.

  1. Voir son portrait, url : <https://bnf.hypotheses.org/458>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Soutenance de thèse de Thomas Le Gouge

Le samedi 5 décembre 2020, Thomas Le Gouge, chercheur associé de la BnF et enseignant à Paris 1 a soutenu sa thèse intitulée : Schémas de cosmologie et géométrie de l’image du monde, XIIIe-XVIe siècles, menée sous la direction de Bruno Haas, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Daniel Russo, Professeur à l’Université de Bourgogne.

Ce travail se fonde en grande partie sur l’examen de manuscrits scientifiques du département des Manuscrits de la BnF que Thomas Le Gouge étudie en tant que chercheur associé 2019-20201.

Résumé

Cette thèse étudie les illustrations de l’univers à partir du XIIIe siècle et leur développement jusqu’au XVIe siècle, à la lumière de leurs sources scientifiques et de la théorie de l’espace. Elle s’appuie sur un corpus constitué de trois sources principales : les schémas de cosmologie dessinés et copiés dans les manuscrits en particulier de Sacrobosco, Albert le Grand et Gossuin de Metz ; l’iconographie de la Genèse du IXe au XVIe siècle ; la théorie du lieu (locus) et de la sphère comme lieu orienté (situs) dans plusieurs traités d’Albert le Grand. La réunion de ces trois sources de nature différente (schémas, textes, images), permet d’éclairer à nouveaux frais l’histoire de l’espace pictural. Souvent étudiée à partir d’une forme, la « perspective », pourtant apparue seulement au début du XVe à Florence la spatialité des images médiévales a été inscrite dans une téléologie réduisant les XIIIe et XIVe siècles aux rôles de précurseurs. Les nouvelles sources mobilisées, en détaillant l’usage très prégnant pendant toute la fin du Moyen Age de la géométrie de la sphère et de ses variations artistiques, scientifiques et philosophiques, invitent plutôt à concevoir la spatialité de cette période dans sa singularité.

Soutenance

  • Samedi 5 décembre 2020, 14h.
  • Sorbonne en salle Halbwachs (17, rue de la Sorbonne, esc. C, 1er étage).

Composition du jury

  • Jean-Baptiste Brenet, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Guillaume Cassegrain, Professeur, Université Grenoble-Alpes
  • Beate Fricke, Professeure, Universität Bern
  • Bertrand Prévost, Maître de Conférences, Université Bordeaux-Montaigne
  • Cécile Voyer, Professeure, Université de Poitiers
  1. Voir son projet, url : <https://c.bnf.fr/L7L>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Offre d’emploi : Chargé(e) de projet de recherche

Financé par la BnF dans le cadre du plan quadriennal de la recherche 2020-2023, le projet « La couleur : artefacts, matière et cognition » vise à élaborer une base fédérant les données sur les matériaux de la couleur dans les œuvres d’art, produites par différents établissements, à commencer par la Bibliothèque nationale de France et l’Institut national d’histoire de l’art. Il s’agit d’un programme interdisciplinaire et collaboratif, porté conjointement par ces deux institutions, avec la participation de l’École nationale des chartes et du C2RMF. La constitution de la base de données, qui sera développée et hébergée par l’INHA, passera par la création d’un modèle de structuration des données chromatiques et physico-chimiques et par l’élaboration de référentiels spécialisés. Le modèle retenu sera interopérable avec ceux du système d’information de la BnF, afin d’alimenter le futur système de gestion des données de la conservation de la Bibliothèque. À terme, il s’agira de développer autour de la base de données des outils innovants d’éditorialisation, afin de répondre aux différents besoins des communautés scientifiques travaillant sur la couleur et ses matériaux.

Missions et activités permanentes

Sous l’autorité de la responsable scientifique du projet, la personne chargée de projet est partie prenante de la mise en œuvre opérationnelle du projet :

  • lien entre les différentes institutions impliquées dans le projet
  • identification des données d’analyses existantes sur la couleur à la BnF et ailleurs, en lien avec le laboratoire du département de la conservation de la BnF, évaluation de celles-ci
  • mise aux normes des données d’analyses collectées et des images qui viendront alimenter la future base en lien avec le département de la conservation de la BnF et l’INHA
  • participation à la réflexion sur l’élaboration de la base et son éditorialisation en lien avec l’INHA et la BnF
  • participation à la réflexion sur l’élaboration de référentiels linguistiques et aux modalités d’exposition des données en s’appuyant sur les ontologies existantes du domaine avec les groupes de travail du projet
  • préparation, animation et/ou participation aux réunions administratives et opérationnelles autour du projet et rédaction de comptes-rendus de réunions
  • collaboration aux travaux de valorisation du projet (notamment à travers l’alimentation du carnet de recherche BnF dédié au projet sur la plate-forme Hypothèses)
  • rédaction de rapports sur l’avancement des travaux et sur les résultats obtenus
  • suivi du respect du planning du projet en binôme avec la responsable scientifique
  • recherche et candidature à des financements complémentaires pour développer certains aspects du projet et poursuivre celui-ci au-delà du quadriennal, en binôme avec la responsable scientifique

Compétences requises

  • Bonne connaissance de la gestion de projets
  • Connaissances approfondies en gestion bases de données
  • Connaissances approfondies des bonnes pratiques autour de la gestion de données de la recherche Connaissances approfondies des thésaurus et de leur représentation SKOS
  • Atouts : développement web (Html, css, js) ; outils de réconciliation (openrefine, autre langage de programmation) ; connaissance de l’environnement du Web Sémantique et du Web des données
  • Sens de l’organisation et de la méthode, esprit d’initiative et de synthèse, rigueur scientifique.
  • Aptitude au dialogue, capacité à travailler en équipe, à mobiliser différents partenaires internes et externes et à partager et diffuser l’information.
  • Maîtrise écrite et orale de l’anglais.
  • Connaissance des secteurs académique, de la recherche et de la conservation.
  • Une expérience similaire sur un projet équivalent serait souhaitée.
  • Des connaissances en histoire de l’art, en histoire des sciences et/ou en analyse des matériaux du patrimoine seraient bienvenues.
  • Titulaire d’un diplôme de niveau Bac + 3 à Bac + 5 en humanités numériques.

Contraintes spécifiques

  • Déplacements à prévoir (Paris et en région)
  • Contrat renouvelable en 2022 et 2023 dans le cadre du plan quadriennal de recherche

Modalités

  • Date limite de candidature : 29 janvier 2021
  • Auditions (zoom): 8 février – 12 février 2021
  • Postuler en ligne

Contacts

  • Charlotte DENOËL
    Chef du service des Manuscrits médiévaux
    33 (0)1 53 79 82 83
  • Isabelle LE MASNE DE CHERMONT
    Directeur du département des Manuscrits
    33 (0)1 53 79 83 22
  • Mathieu LESCUYER
    Adjoint au directeur du département
    33 (0)1 53 79 83 24
  • Référence du poste : RC118
  • Sites : Richelieu 58 rue de Richelieu 75002 Paris; Louvois 58 rue de Richelieu 75002 Paris
  • Catégorie : A
  • Famille : Services aux publics traitement des collections
  • Emploi de référence : Charge de collections
  • Nature du besoin : Occasionnel
  • Planning : Fixe
  • Nombre d’heures par mois : 80
  • Durée du contrat : 10 mois – 6.6
  • À pourvoir à compter du : 01/03/2021

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

La photographie dématérialisée : quels enjeux de création, de conservation et de valorisation ?

Héloïse Conesa, conservatrice en charge des collections photographiques contemporaines, Bibliothèque nationale de France et Alain Carou, chef du service image à la BnF, posent les questions des enjeux de création, de conservation et de valorisation soulevés par la photographie dématérialisée.

La présentation a eu lieu au cours des Journées professionnelles des patrimoines, tenues les 10 et 11 octobre 2019 et organisées par la direction générale des Patrimoines, ministère de la Culture en lien avec l’Institut national du patrimoine. Elles avaient pour titre : Photographie numérique – Photographies numérisées : Problématiques patrimoniales. La numérisation, ma meilleure ennemie ?

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : De la BN à la BNF : chronique de la Grande bibliothèque (1987-1991) : entretiens

De la BN à la BNF : chronique de la Grande bibliothèque (1987-1991) : entretiens
De la BN à la BNF : chronique de la Grande bibliothèque (1987-1991) : entretiens

La Bibliothèque nationale de France (BnF) se dresse aujourd’hui sur plus de sept hectares entre la Seine et le réseau ferré de la gare d’Austerlitz. Ses quatre tours, visibles de tous les coins de la capitale, constituent un des hauts lieux touristiques du paysage culturel français. Mais sa construction n’aura pas été un long fleuve tranquille. Entre la vieille Bibliothèque nationale de la rue Richelieu – alors dirigée par l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie – et le projet élyséen d’une très grande bibliothèque (TGB) inscrite dans la suite des Grands Travaux, vont s’enchaîner polémiques, luttes intestines et manœuvres en tous genres.

En effet, le projet de transférer une partie des collections de la BN vers le futur site va être vécu, rive droite, comme un véritable casus belli en même temps qu’une mort annoncée. Comment l’idée de cette bibliothèque futuriste, dotée de toutes les vertus de la modernité, va-t-elle évoluer au fil des événements pour devenir la nouvelle Bibliothèque nationale ? C’est à cette question, et à quelques autres, qu’Emmanuel Le Roy Ladurie répond ici pour la première fois.

Réalisés entre 1987 et 1991, ces entretiens nous offrent un document exceptionnel sur le fonctionnement d’une institution culturelle et ses enjeux politiques, en l’occurrence une bibliothèque nationale tout à la fois lieu de transmission et de conservation patrimoniale. Un terrain familier pour cet historien de l’Ancien Régime qui ne s’interdit nullement, au fil des pages, quelques digressions sur son oeuvre, sa jeunesse militante, sa famille et plus largement la discipline historique.

Informations pratiques

  • Editeur : Paris : l’Harmattan, 
  • Date de publication : 11 décembre 2018
  • Description matérielle : 1 vol. (272 p.) ; 24 cm
  • ISBN : 978-2-343-15450-3
  • EAN13 : 9782343154503
  • EAN PDF : 9782140107634
  • Disponible dans les salles de lectures de la BnF : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45636997z
4e de couv.
4e de couv.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

A la recherche d’un format de conservation de la photo numérique : l’expérience de la BnF

Stéphane Reecht, chef de service de la Gestion centralisée des acquisitions, Bibliothèque nationale de France rend compte de l’expérience de la BnF dans la recherche d’un format de conservation de la photo numérique.

La présentation a eu lieu au cours des Journées professionnelles des patrimoines, tenues les 10 et 11 octobre 2019 et organisées par la direction générale des Patrimoines, ministère de la Culture en lien avec l’Institut national du patrimoine. Elles avaient pour titre : Photographie numérique – Photographies numérisées : Problématiques patrimoniales. La numérisation, ma meilleure ennemie ?

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Retours d’expérience des Archives nationales et de la BnF sur la mise en place de leurs plans de sauvegarde des biens culturels

Céline Allain, spécialiste en conservation préventive, coordinatrice du plan de sauvegarde des collections de la BnF et Marie Courselaud, chargée de conservation préventive, Centre de recherche et de restauration des musées de France proposent les retours d’expérience des Archives nationales et de la BnF sur la mise en place de leurs plans de sauvegarde des biens culturels.

Cette présentation s’est tenue lors des 9e journées professionnelles de la conservation-restauration des biens culturels intitulées Anticipez ! Connaître, prévoir, agir en conservation-restauration, et qui se sont tenues les 21 et 22 mars 2019.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

La conservation des collections d’archives et de bibliothèques

Le Service interministériel des Archives de France a produit une série de films tutoriels courts, destinée aux professionnels des bibliothèques et des archives. Il s’agit d’outils pédagogiques qui ont comme objectif de permettre à ces derniers d’acquérir des notions de base en conservation préventive, et de leur fournir des informations utiles pour la gestion des collections dont ils ont la charge.
Cette première série aborde un sujet récurrent dans les services d’archives et de bibliothèques, celui de la contamination des locaux et des collections par les moisissures.

Tournés notamment à la Bibliothèque nationale de France et aux Archives nationales, ils mettent en avant les techniques et procédés mis en oeuvre par des experts et professionnels de la conservation-restauration, physico-chimistes et biologistes qui mettent leurs compétences au service de la sauvegarde du patrimoine national.

Episode 1 : Connaître et prévenir les moisissures

Cet épisode décrit succinctement ce qu’est une moisissure, son cycle de développement, les conditions favorables à sa germination et sa croissance, et les actions de conservation préventive à mettre en place pour éviter son apparition sur les collections d’archives et de bibliothèques.

Episode 2 : Comment gérer une contamination par les moisissures ? Les mesures 

Lorsque des moisissures apparaissent sur les collections d’archives et de bibliothèques, il est important de prendre rapidement les mesures adéquates pour enrayer leur développement et éviter qu’elles ne se propagent. Dans cet épisode, des conseils sont donnés pour une prise en charge rapide et efficace des collections et des locaux moisis.

Episode 3 : Comment gérer une contamination par les moisissures ? Les procédés

Dans cet épisode, sont décrits les procédés à utiliser ou à proscrire pour désinfecter des collections d’archives et de bibliothèques contaminées par les moisissures.

Au-delà de leur public destinataire, ces courts métrages donnent à voir les coulisses de ces grands établissements documentaires au public amateur comme à leurs usagers de leurs salles de lecture.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution : France et Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir d’annoncer la parution d’une publication menée dans le cadre du programme « France-Angleterre : manuscrits médiévaux entre 700 et 1200 », soutenu par la Fondation Polonsky.

Bibliologia 57

Argument

Grâce à un mécénat exceptionnel de la Fondation Polonsky, fondation dont l’objectif est de favoriser l’accès au patrimoine culturel du plus grand nombre, la Bibliothèque nationale de France et la British Library ont noué un partenariat inédit dans le domaine des manuscrits médiévaux autour d’un programme intitulé « France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library ». Il concerne 800 manuscrits, conservés pour moitié à la BnF pour moitié à la British Library, qui ont été sélectionnés en fonction de leur importance pour l’histoire des relations franco-anglaises au Moyen Âge, ainsi que pour leur intérêt artistique, historique ou littéraire. Produits entre le VIIIe et la fin du XIIe siècle, ces manuscrits couvrent des domaines très variés représentatifs de la production intellectuelle du haut Moyen Âge et de l’époque romane.

À l’occasion du lancement officiel des deux sites web réalisés dans le cadre du programme, la bibliothèque numérique « Gallica marque blanche » qui réunit tous les manuscrits du corpus et permet leur comparaison (BnF)1 et un site web à visée pédagogique proposant d’explorer une sélection de manuscrits (BL)2, un colloque international organisé par la BnF s’est tenu les 21-23 novembre 20183. Rassemblant différentes contributions consacrées aux manuscrits du corpus Polonsky et réparties en trois thématiques – histoire de l’art, acteurs et histoire des textes –, ces actes jettent un regard renouvelé sur les échanges culturels entre France et Angleterre au Moyen Âge, abordés dans une perspective interdisciplinaire.

Sommaire

Laurence Engel et Roly Keating
Préface

Charlotte Denoël et Francesco Siri
Introduction

HISTOIRE DE L’ART

Anne-Orange Poilpré
L’iconographie des Évangiles de saint Augustin et leur postérité?

Fabrizio Crivello
Prolégomènes à l’étude de l’enluminure carolingienne de Sens. À propos de la décoration du Sacramentaire Harley MS 2291-2292 de la British Library

Elizabeth Morrison
Founding a Visual Tradition for the Bestiary: London, British Library, Add MS 11283

Hanna Vorholt
The Ruled Line and the Drawn Line in Medieval Maps

ACTEURS

Stéphane Lecouteux
Les moines et leurs livres au Moyen Âge. Échanges spirituels, intellectuels, culturels et artistiques dans l’espace anglo-normand (Xe-XIIe siècle)

Benjamin Pohl
Who wrote Paris, BnF, latin 2342? The identity of the Anonymus Beccensis revisited

Richard Gameson
The Apostle of the English in a Manuscript from Flanders and English and Flemish Benedictine Libraries in the Twelfth Century

Laura Cleaver
Ralph of Diceto’s Opuscula and the Making of History at the End of the Twelfth Century

Emily A. Winkler
William of Newburgh, Henry II, and the Kings of France

HISTOIRE DES TEXTES

Laura Light
Genealogies, Chronicles, and the Interpretation of Hebrew Names: The Foigny Bible in Context

Laura Albiero
Interférences liturgiques entre la France et l’Angleterre

Lucile Trân-Duc
Échanges cultuels entre France et Angleterre (XIe-XIIe siècles): le manuscrit Paris, BnF, latin 5362

Frédéric Duplessis
La diffusion des scholies auxerroises sur Juvénal en Angleterre avant la conquête normande (IXe-XIe siècles)

Franck Cinato
La diffusion des signes de construction syntaxique entre la France et l’Angleterre

Monica H. Green
Medicine in France and England in the Long Twelfth Century: Inheritors and Creators of European Medicine

Laure Miolo
La Scientia stellarum entre la France et l’Angleterre

Informations pratiques

  • Editeurs : Charlotte Denoël, Francesco Siri
  • Description matérielle : 1 vol. (448 p.) : 10 ill. + 101 ill. en coul., 22 tableaux, 216 x 280 mm
  • Date de parution : 2020
  • ISBN : 978-2-503-58772-1
  • Langues : Français, Anglais
  • Prix : 90 €
  1. Voir : <https://manuscrits-france-angleterre.org/>. []
  2. Voir : <https://www.bl.uk/fr-FR/medieval-english-french-manuscripts>. []
  3. Voir : <https://www.youtube.com/watch?v=zF-gW-QW1q0> et <https://www.youtube.com/watch?v=nYIcvn_BSbE> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Séminaire « Mission, circulations et adaptations des savoirs : un regard global »

Affiche séminaire "Mission, circulations et adaptations des savoirs : un regard global"

Dans le cadre des journées d’études destinées aux étudiants de Master à l’université de Nantes et La Rochelle, le Centre de recherches en histoire internationale et atlantique organise un séminaire dans lequel Carina Sartori1, chercheuse associée de la BnF, présentera un volet de sa recherche développée à la bibliothèque de l’Arsenal. 

Carina SARTORI – « De la présence saint-simonienne aux récits de Michel Chevalier au Brésil (1830-1870) : Le cas d’Irineu Evangelista et André Rebouças »

Résumé

Alors qu’en France, le saint-simonisme atteint son apogée dans les années 1830 et 1832, au Brésil, ce mouvement, qui passe presque inaperçu, a été lu de manière ambiguë. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque les idées sur l’industrie et la technologie circulaient entre l’Europe et l’Amérique, un petit groupe de Brésiliens avides pour la modernisation industriel, tels que le Barão de Mauá et André Rebouças, s’est alors intéressé à la figure de l’ancien saint-simonien Michel Chevalier.

Informations pratiques

Organisateurs

  • Alain MESSAOUDI, maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’Université de Nantes – CRHIA
  • Carina SARTORI, docteure en histoire contemporaine et membre associée du CRHIA – La Rochelle Université
  1. Voir son projet, url : <https://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX01/A2019000029_serviteur-d-un-ideal-les-freres-pereire-et-la-pensee-industrielle-pacifique-et-universelle-saint-simonienne-au-second-empire>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Nouveau carnet de recherche : La Bibliothèque nationale sous l’Occupation

Un certain nombre de programmes de recherche menés par la Bibliothèque nationale de France (BnF) se saisit de l’opportunité offerte par l’OpenEdition Center (CLEO) pour créer des carnets de recherche sur la plateforme Hypotheses (https://hypotheses.org/) afin de rendre compte des étapes de la recherche en train de se faire, susciter des collaborations et annoncer manifestations, séminaires ou publications.

Ce fut ainsi le cas des carnets cités ici même dans le navigateur de droite.

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’annoncer la publication du carnet de recherche du programme de recherche du plan quadriennal de la BnF : ARC-BN2GM : La Bibliothèque nationale sous l’Occupation : des sources pour l’histoire du livre et des collections entre 1940 et 1946.

https://arcbn2gm.hypotheses.org/

Le carnet a pour but de présenter le projet et son déroulement et de faire part des découvertes et des questionnements autour des méthodes de traitement archivistiques ou de problématiques historiographiques. Il se veut également un espace de dialogue entre professionnels (archivistes, bibliothécaires, chercheurs, étudiants…) intéressés par cette histoire et/ou notre démarche.

Les contributions sont ouvertes à tous après contact avec le comité éditorial : chercheur s’intéressant à l’histoire des bibliothèques, des archives et du monde culturel en général pendant cette période, chercheur associé, partenaire…

Tout jeune carnet, celui-ci affinera progressivement les aspects éditoriaux entre des sujets plus historiques et des problématiques plus archivistiques.

Le carnet de recherche est une oeuvre collective impliquant :

  • Anne Leblay-Kinoshita, cheffe de la mission pour la gestion de la production documentaire et des archives
  • Éve Netchine, directrice du département des Cartes et plans, Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Aurélie Outtrabady, adjointe à la cheffe de la mission pour la gestion de la production documentaire et des archives, Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Anaelle Lahaeye, assistante de recherche à la mission pour la gestion de la production documentaire et des archives, Bibliothèque nationale de France (BnF)
  • Yann Potin, maître de conférences associé à l’université Paris Nord (Histoire du droit) et chargé d’études documentaires au pôle Culture, département Éducation, culture, Affaires sociales des Archives nationales (AN)
  • Juliette Robain, responsable des imprimés anciens et estampes anciennes, département de la bibliothèque et de la documentation, Institut national d’histoire de l’art (INHA)
  • Juliette Trey, directrice adjointe du département des études et de la recherche, Institut national d’histoire de l’art (INHA)

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

ClaReNET. Classifications and Representations for Networks. From types and characteristics to linked open data for Celtic coinages

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF prend part à un programme de recherche financé par le Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique et porté par la Römische-Germanische Kommission du Deutschen Archäologischen Instituts et le Frankfurt Big Data Lab de la Goethe-Universität Frankfurt.

Objectifs

Le projet, porté par David Wigg-Wolf du Deutsches archäologisches Institut et par Bernward Ziegaus, responsable des Archäologischen Staatssammlung München, au Museum für Vor- und Frühgeschichte, vise à automatiser l’identification des monnaies celtiques en utilisant les technologies de l’information et l’apprentissage profond (deep learning). Parmi ses livrables figure la création d’un portail de la monnaie celtique1, qui unirait les nombreuses collections en ligne selon les principes FAIR2, les règles de Linked Open Data et les référentiels développés par Nomisma3.

Il donnera une meilleure visibilité à la collection de monnaies celtiques de la BnF en permettant de nets progrès dans les classements très compliqués de monnaies celtiques.

Résumé du projet (en allemand)

Die Klassifikation archäologischer Funde und ihre Repräsentation sind durch verschiedene objektepistemologische Ansätze und Medienwechsel geprägt. Durch die fortschreitende Digitalisierung ergeben sich neue Möglichkeiten des Klassifizierens aufgrund automatisierter Bilderkennungsverfahren und der Repräsentation von Funden im Netz mit Hilfe von linked open data. Anhand dreier, jeweils für bestimmte Forschungsfragen und Problemstellungen exemplarisch ausgewählter keltischer Münzserien sollen im Projekt ClaReNet die Möglichkeiten und Grenzen neuer Klassifikations- und Repräsentationsverfahren getestet werden. Dazu werden traditionelle Ansätze der Typisierung und Merkmalserhebung in Numismatik und Archäologie mit informationstechnischen Klassifikationsverfahren, inkl. deep learning, verglichen. Unterschiedliche Datengranularitäten werden dabei evaluiert und standardisierte Normdaten gewonnen. Es wird ein erweiterbarer virtueller Verbundkatalog, celticcoinaige.org, für die von uns untersuchten Münzserien eingerichtet. Er verlinkt auf öffentlich zugängliche Online-Sammlungsbestände sowie auf die von uns nach FAIR-Prinzipien auf der Plattform „Antike Fundmünzen in Europa“ online gestellten Daten und Digitalisate der in Deutschland gefundenen Münzen. Der Arbeitsprozess wird durch eine science and technology-Studie begleitet, die die Wissensproduktion und -zirkulation dokumentiert und zu einer Reflexion über die Veränderungen der Erkenntnisprozesse durch den Einsatz digitaler Werkzeuge und Algorithmen beiträgt. Für das Projekt wird ein Blog mit Videos und nachnutzbarem Wiki eingerichtet. Ziel ist es, im interdisziplinären Dialog systematisch Automatisierungspotentiale und -grenzen für Klassifikations- und Repräsentationsverfahren in der Numismatik und Archäologie auszuloten.


Voir aussi

Des « Gallici » sur Gallica : les monnaies celtiques de la BnF numérisées
  1. Site en construction : <https://celticcoinage.org/>. []
  2. Voir url : <https://www.go-fair.org/>. []
  3. Voir url : <http://nomisma.org/>. []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Derniers jours pour nous dire (tout) ce que vous pensez de la BnF !

Plus que quelques jours pour répondre à l’enquête de la BnF lancée le 16 octobre auprès de tous les usagers, dans l’objectif de mieux connaître leurs profils et leurs attentes…

Nous savons que vos activités habituelles ont quelque peu été chamboulées [ou : probablement perturbées] ces dernières semaines, mais que vous soyez des habitués des lieux, ou des visiteurs occasionnels, nous comptons sur vous pour nous consacrer 10 à 30 minutes et nous dire tout ce que vous pensez de la BnF !

Enquêtes à la BnF : la BnF et vous

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

ANR SHAKK : séminaire « Les mots de la révolution et de la guerre en Syrie »

En raison de la situation sanitaire, les séances du séminaire de l’ANR SHAKK se dérouleront en webinaire à l’adresse url : <https://webinaire.ehess.fr/b/aub-7hd-yn4>, les 2e et 4e vendredi  du mois, de 15h à 18h du 13 novembre 2020 au 26 mars 2021.

L’objectif du séminaire est de développer un des projets de l’ANR Shakk : Le lexique vivant de la révolution et de la guerre en Syrie.

Ce lexique vise à documenter une dynamique linguistique qui reflète les évolutions historiques, sociales et politiques que connaît ce pays depuis 2011. Identifier des mots, tracer leur évolution sémantique et, à terme, faire émerger des concepts et/ou des catégories permettant de rendre compte d’une réalité socio-politique éminemment complexe, tel est l’objectif de ce projet. Ces mots, souvent chargés de connotations sociales, politiques, religieuses et psychiques, changent parfois de sémantique en fonction des locuteurs, de leurs diverses appartenances et de leur positionnement politique, mais aussi en fonction des moments et des lieux. Ils constituent également un terrain de subversion et de récupération.

Organisation

Le séminaire, également conçu comme un atelier d’écriture, se déroulera en plusieurs étapes distinctes :

  • Les trois premières séances seront consacrées au cadre théorique et à la présentation des outils méthodologiques. 
  • Les séances 4-5-6 seront destinées à la présentation de notices par leurs auteurs
  • Au cours de la  séance 7, nous tenterons un recensement des  lieux numériques de la révolution syrienne.
  • La séance finale sera dédiée au wiki mis en place pour l’élaboration du lexique : révision des catégories, ajout d’entrées etc. 

Programme

13 novembre 2020 : Présentation du projet

 27 novembre 2020 : Quels outils techniques ? quantitatifs et qualitatifs ? Quel corpus ? Quels outils d’analyses ? Voyant-tool.org ? Stylométrie?

11 décembre 2020 Réflexion théorique sur un projet de lexique 

8 janvier 2021 : Qualifier les territoires pendant la révolution et la guerre

22 janvier 2021 : Qualifier les acteurs 

12 février 2021 : Les modes protestataires 

12 mars 2021 les lieux numériques de la révolution/ les mots du cyberespace syrien/la géographie numérique syrienne

26 mars 2021 : Catégorisation du lexique 

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Accueil des chercheurs associés 2020-2021 de la BnF

Ce 20 octobre, les 12 nouveaux chercheurs associés-BnF, accueillis cette année dans 9 départements de la Bibliothèque, ont officiellement été reçus par la présidente et le directeur général. Parmi eux, se trouvent la lauréate de la bourse Roederer pour la photographie et le lauréat de la bourse du comité d’histoire de la BnF. Ils rejoignent les 19 chercheurs associés-BnF reconduits pour une nouvelle année, formant ainsi l’une des promotions les plus nombreuses depuis la création du dispositif.

Comme chaque année depuis 2003, les sujets de cette dix-septième promotion de « chercheurs associés-BnF » révèle la diversité des collections et des angles d’approche qu’elles permettent :

  • Flora Amann, Étude et valorisation des premiers livres destinés aux sourds en France. Du Catéchisme de Sicard (1792) au Premier livre des sourds de Valade-Gabel (1863)
  • Carmen Caligiuri, Les manuscrits italiens de la Bibliothèque nationale de France (cotes 1124-1127) : un essai de reconstruction
  • Francesco Dendena, « Sotto un altro cielo partite » : Les enjeux politiques et culturels de l’établissement du dépôt légal dans l’Europe révolutionnaire et impériale au prisme du cas italien (1793-1821)
  • Ferdinando Gizzi, Littérature « visionnaire » du tournant du siècle (1875-1914) : un outil pour l’étude de l’émergence du phénomène spectatoriel moderne
  • Letizia Goretti, Déconstruire pour reconstruire : la pensée et l’engagement dans l’apprentissage (et pas seulement) de Suzanne Citron
  • Sandra Han-Poujat, Des grammaires de la Révolution aux grammaires de la Troisième République : l’invention d’une langue nationale (1789-1916)
  • James E. Horton, Canards déchaînés : la presse alternative à la Bibliothèque nationale de France
  • Junyuan Jia, La rédaction du catalogue de la collection Musique Chinoise
  • Lara Le Drian, Socio-Histoire du costume de scène au Théâtre du Soleil de 1970 à 2020
  • Keren Mock, Kaddish d’André Schwarz-Bart : genèse d’une œuvre-bibliothèque
  • Seo Wookseok, Bibliographie de la critique du Salon parisien de 1872 à 1889

Depuis 2003, plus de 190 jeunes chercheurs ont été ainsi accueillis à la BnF pour conduire une recherche dans un département, au plus près des collections, dans un environnement que nous espérons être convivial et porteur.

Les chercheurs associés bénéficient d’un référent scientifique, d’un accès facilité aux collections, d’un accès au restaurant du personnel, de la Carte Culture et, dans la mesure du possible, d’un espace de travail dans le département d’accueil.

Le prochain appel à chercheurs sera lancé fin décembre 2020-début janvier 2021.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts