Conférence du professeur Larry Schaff, Out of the Shadows : Henry Talbot, invention & historiography

[Deux maisons de ville] : [photographie négative] / [William Henry Fox Talbot]. Disponible en ligne, url : .
[Deux maisons de ville] : [photographie négative] / [William Henry Fox Talbot]. Disponible en ligne, url : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6939794z>.
Dans le cadre du Groupement de recherche international sur la photographie, le Centre de Recherche sur la Conservation vous invite à assister, le lundi 26 septembre à 16h au Muséum National d’Histoire Naturelle  (auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution, 36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris), à la conférence du Professeur Larry Schaaf.

Cette conférence vient en écho au projet de recherche « CALOTYPE » et « RECCAL » soutenus par la Fondation des Sciences du Patrimoine.

Présentation donnée en anglais, sans traduction, s’inscrire à <crcc@mnhn.fr>

Out of the Shadows: Henry Talbot, invention & historiography

William Henry Fox Talbot first conceived of the art of photography in 1833 and achieved results by 1834. However, it was not until Daguerre announced his process in January 1839 that Talbot was prompted to make his method public.  The two approaches were radically different.  Daguerre produced beautifully detailed unique images on silvered sheets of copper.  Talbot’s photographs were technically inferior, but he conceived of the idea of a negative that could produce multiple prints on paper.  In the end, Talbot’s more versatile approach was to define the mainstream of photography right down to the digital age.  The resources available to the historian for these two men are also radically different.  Only a handful of Daguerre images and Daguerre letters survive and no research notebooks.  For Talbot, there are more than 10,000 letters, hundreds of notebooks and more than 25,000 negatives and prints surviving worldwide.  Around fifteen years ago Prof Schaaf made full transcriptions of the 10,000 letters available online.  However, to have put 25,000 images in a research structure with 1990s technology would have ‘broken the web’.  Today, with advanced technology, the online Catalogue Raisonné of Talbot’s photographs is being prepared for the Bodleian Library in Oxford.  Both the letters and the photographs have implications for the history of photography, conservation, and for historians in many fields.

Le professeur Larry J. Schaaf est le directeur du William Henry Fox Talbot Catalogue Raisonné (foxtalbot.bodleian.ox.ac.uk), une ressource en ligne de la bibliothèque Bodléienne. Celle-ci s’appuie sur quatre décennies de recherche sur Talbot, ce savant prolifique qui fut l’inventeur de la photographie négative-positive. L. Schaaf  est également consultant sur le fonds d’archives Talbot récemment acquis par la bibliothèque Bodléienne. Il a été professeur titulaire en  2005 de la chaire Slade des beaux-Arts. Il est le fondateur et le rédacteur en chef du projet Correspondence of William Henry Fox Talbot  qui met à disposition des transcriptions entièrement consultables de plus de 10.000 lettres de Talbot en ligne: http://foxtalbot.dmu.ac.uk/. Le professeur Schaaf est titulaire d’un doctorat en histoire de l’art de l’Université de St Andrews; sa thèse : Out of the Shadows: Herschel, Talbot & the Invention of Photography (Yale, 1992) a été publiée. Il était un photographe actif et professeur de photographie à l’Université du Texas à Austin quand autour des années 1970, il fut intrigué par la richesse de la collection Gernsheim sur la photographie. Le fonds important d’archives personnelles de Sir John Herschel détenu par l’Humanities Research Center, a immergé Schaaf dans le monde de l’édition documentaire et depuis cette époque une grande partie de ses travaux a porté sur la matérialité et l’importance des sources primaires dans la recherche. Il est particulièrement intéressé par la dite « préhistoire de la photographie » et par la photographie comme interface entre art et science. Schaaf a publié de nombreux articles de revues et de livres, plusieurs d’entre eux ont été primés et sont pionniers dans leurs catégories. Il a donné de nombreuses conférences et a été consultant sur les applications informatiques dans les sciences humaines, des collections d’archives et de l’histoire de la photographie. Une grande partie du travail de Schaaf au cours des trois dernières décennies a été menée en tant que chercheur indépendant. Son bureau est à Rock House, Baltimore, Maryland (USA).


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *