Hackathon BnF, 3e édition de la semaine de l’innovation publique

La Bibliothèque nationale de France organise son premier hackathon les 19 et 20 novembre 2016 dans le cadre de la semaine de l’innovation publique (http://www.modernisation.gouv.fr/la-semaine-de-linnovation-publique). Les ressources de la bibliothèque numérique Gallica mais aussi de toutes les autres bases de données de la BnF offriront la matière de ce marathon participatif.

Durant 24 heures sans interruption, les participants investiront le site François-Mitterrand pour développer des projets autour de la réutilisation des données publiques et imaginer ensemble la bibliothèque du futur.

hackaton_2016

Mettre à disposition, développer les usages et les réutilisations des données : des enjeux majeurs

La BnF investit depuis plus de 15 ans dans des infrastructures numériques de mise à disposition de son patrimoine auprès du plus grand nombre. Sa politique s’inscrit dans un double mouvement : l’ouverture des données publiques et le développement du web sémantique. Elle diffuse sur le web près de 4 millions de documents via sa bibliothèque numérique Gallica et 18 millions de notices dans ses catalogues et bases de données. Son application dédiée au web de données, data.bnf.fr, permet de consulter et réexploiter des informations centralisées autour d’une œuvre, d’un auteur, d’un thème. Les métadonnées descriptives sont librement réutilisables selon le principe de la licence ouverte promue par Etalab. Les images de Gallica sont également accessibles et réutilisables librement pour un usage non commercial. Attentive à la participation de ses usagers, la BnF anime en outre une communauté de Gallicanautes, qui invente des solutions ludiques, décalées ou érudites pour mettre en valeur de manière spontanée les trésors de la bibliothèque numérique.

Le hackathon : 24 heures d’émulation, de rencontres et d’échanges

La diffusion et la réutilisation des données publiques sont au coeur des enjeux de la BnF. Autour de ces principes, le hackathon permettra à une centaine de participants d’explorer durant 24 heures de nouveaux usages des collections et de faire émerger les contours de services innovants à destination des lecteurs de la Bibliothèque. Le thème du sosie est proposé comme point de départ à la créativité des participants qui pourront s’en inspirer comme s’en affranchir. Dans une ambiance avant tout ludique et stimulante, cet événement sera également l’occasion d’échanger avec des experts de la BnF et de grands invités comme Roxanne Varza, responsable du projet Station F/Halle Freyssinet ou l’équipe d’Etalab qui gère la politique d’ouverture et de partage des données publiques.

Un événement ouvert au grand public

Le public est également invité à venir sur place assister aux présentations des projets, à des démonstrations des outils numériques de la BnF et des « trouvailles » de Gallicanautes, à qui il sera largement rendu hommage à cette occasion. Et parce que hackathon ne rime pas forcément avec numérique, des réutilisations plus originales de Gallica, comme un concert à partir de partitions disponibles sur le site, seront également proposées. À distance, le public pourra suivre en direct via les réseaux sociaux l’évolution des réalisations des participants. Les résultats de cette grande émulation collective resteront par ailleurs consultables en ligne après la clôture de l’opération.

Processus participatif de choix des thèmes abordés

Chacun est invité à venir échanger avec les experts de la BnF autour des données mises à disposition dans le cadre du hackathon et sur les thématiques qui seront abordées durant l’événement. Cette discussion est dès à présent ouverte au sein du forum de la mission étalab à l’adresse https://forum.etalab.gouv.fr/t/hackathon-bnf-les-19-et-20-novembre-2016/2927. Vous y trouverez à la fois une description exhaustive des jeux de données disponibles et de leur documentation et pourrez vous exprimer sur les sujets qui vous semblent les plus porteurs. Une journée participative sera organisée à la BnF fin octobre ou début novembre 2016 pour déterminer collectivement les thèmes les plus porteurs. La date définitive sera communiquée sur le forum.

Organisation pratique

Durant 24 heures entre le 19 novembre 14h et le 20 novembre 14h, une centaine de participants sera invitée à développer par équipes d’une dizaine de personnes des projets destinés à améliorer ou réinventer les services numériques de la BnF. Chaque participant apportera son propre matériel informatique, la BnF fournira une connexion WIFI pour tous, une connexion filaire par équipe et suffisamment de prises électriques pour brancher le matériel des participants. Les équipes seront réparties dans le Hall des Globes du site François-Mitterrand et bénéficieront également gratuitement d’espaces de repos, de plateaux-repas et d’un ravitaillement conséquent en boissons chaudes et froides.

Prix du hackathon BnF

Le dimanche 20 novembre à 16h, un jury composé de membres de la BnF et de personnalités extérieures remettra à l’équipe ayant proposé le projet jugé le plus réussi le prix du hackathon BnF. Cette distinction marquera l’engagement de la BnF à développer le projet primé et à l’intégrer aux services de la bibliothèque. Une réunion organisée au printemps 2017 permettra de tenir l’ensemble des participants au courant de l’avancée de ce développement.

Dans un souci de contribution collective à l’esprit d’ouverture des données publiques, l’ensemble des projets réalisés lors du hackathon devra respecter le principe de la licence Creative Commons CC-BY 2.0 FR (licence Attribution 2.0 France : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/). La BnF, de son côté, s’engagera à développer le projet primé selon les mêmes principes de licence libre.

Quelles ressources ?

Bibliothèque numérique

  • Gallica http://gallica.bnf.fr
    Bibliothèque numérique de la BnF, Gallica héberge près de 3 millions de documents de toutes natures (livres, presse, manuscrits, estampes, objets, partitions…). Tous sont accessibles en mode image et certains le sont également en mode texte, avec une qualité d’OCR variable. La grande majorité des ouvrages sont libres de droit mais certains sont encore sous droits (bien vérifier ce qui est mentionné dans les métadonnées). Pour les documents libres de droits, la récupération des images se fait de manière libre et gratuite pour un usage non commercial (pour les usages commerciaux une licence s’applique). Divers modes de récupération des images sont accessibles (téléchargement de toute ou partie des ouvrages) et un ensemble d’API exploitant le protocole IIIF (documentation sur Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide. permet de récupérer les images en haut définition avec un certain nombre de paramètres.
    Les métadonnées descriptives de l’ensemble de ces documents sont également disponibles au format Dublin Core via le protocole OAI-PMH.

Plate-forme de données ouvertes

  • Data BnF http://data.bnf.fr1
    Plate-forme rassemblant l’ensemble des données issues de différentes bases et catalogues de la BnF pour y donner un accès fédéré par auteur et par oeuvre. Un module de recherche permet de faire des requêtes manuelles et un SPARQL Endpoint permet de construire des requêtes complexes. L’ensemble des données est récupérables au format RDF (XML, NT, N3) et JSON ou JSON-LD. Un DUMP complet des données est récupérables par FTP ou HTTP et un certain nombre d’autres protocoles peuvent être utilisés. Voir http://data.bnf.fr/semanticweb

Catalogues

  • Catalogue général http://catalogue.bnf.fr
    Plus important catalogue de la BnF, cet ensemble regroupe 14 millions de notices bibliographiques (livres et périodiques imprimés, images fixes et animées, collections sonores, cartes et plans, manuscrits musicaux et près de 5 millions de notices d’auteurs (noms de personnes, collectivités), de titres d’oeuvres, de sujets, de lieux géographiques, au format MARC.
    Les notices sont récupérables selon divers formats et protocoles :

    • en Dublin Core via un entrepôt OAI (notices descriptives seulement, à l’exclusion des notices d’entités).
    • au format MARC (ISO 2709) via un serveur FTP (sur authentification, un identifiant sera fourni aux participants sur simple demande).
    • au format MARC via un serveur Z 39.50.
  • Catalogue BnF Archives et manuscrits http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/
    Utilisant le format XML EAD, ce catalogue rassemble la description des collections de manuscrits et de fonds d’archives conservés dans différents départements de la BnF. On y trouve des manuscrits littéraires ou historiques de l’antiquité à l’époque contemporaine, des fonds d’archives administratives, privées ou de spectacles. Les notices peuvent être téléchargées au format PDF ou récupérées en XML via un module d’export (sur authentification pour des raisons techniques pour l’instant, un identifiant sera fourni aux participants sur simple demande).
  • Médailles et Antiques http://medaillesetantiques.bnf.fr1
    Catalogue répertoriant les médailles et antiques conservés à la BnF ainsi que leurs images.

Bases spécialisées

  • Reliures http://reliures.bnf.fr1
    Accès à la base des reliures numérisées de la BnF, qui propose une sélection de reliures à décor conservées à la Réserve des livres rares. Descriptions au format XML TEI. Données téléchargeables en PDF et en RDF.
  • Mandragore http://mandragore.bnf.fr1
    Base iconographique en ligne du département des Manuscrits. Indexation des images et accès aux images.
  • BP 16 http://bp16.bnf.fr1
    Base qui contient les notices de la Bibliographie des éditions parisiennes du 16e siècle, rédigée d’après les manuscrits de Philippe Renouard (la version actuelle de BP16 couvre les années 1501-1540). Données téléchargeables en PDF et en RDF.
  • Presse locale ancienne http://presselocaleancienne.bnf.fr1
    Recherche et localisation des journaux d’intérêt local parus en France, des origines jusqu’en 1944 ; accès à leur version numérisée dans Gallica et d’autres bibliothèques numériques.

Modalités de participation

Pour les participants : inscription préalable et gratuite à partir du 15 septembre 2016 sur https://plexi-form.bnf.fr/content/hackathon-2016

La participation au hackathon nécessite l’acceptation du règlement intérieur de la BnF.

Pour le public : pas d’inscription préalable nécessaire. Démonstrations et animations le samedi de 14h à 20h et le dimanche de 12h à 16h.

Même si le hackathon est un événement tourné vers les technologies du numérique, il n’est pas nécessaire d’être un développeur expert pour participer. Toute personne ayant un fort attrait pour la création participative et l’envie de contribuer au devenir des services numériques de la BnF est la bienvenue dans la limite des places disponibles (100).

Horaires et lieu

Horaires grand public :

  • Samedi 19 novembre 2016 – 14h00-20h00
  • Dimanche 20 novembre 2016 – 12h00-16h00

 

Horaires hackeurs :

  • Samedi 19 novembre 2016 – 14h00-24h00
  • Dimanche 20 novembre 2016 – 00h00-16h00

 

Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Hall des Globes
Quai François-Mauriac, 75013 Paris

Communiqué de presse


Image de Une : opération #TrouveUnSosieDansGallica avec le portrait de Christophe Colomb : [estampe] (Etat avec la lettre complète) / P. Mercuri dis. e inc. 1843. Disponible en ligne, url : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10537983f>.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Une réflexion au sujet de « Hackathon BnF, 3e édition de la semaine de l’innovation publique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *