Colloque : Les éphémères et l’image (16e -21e siècles) (13-14/9)

Le programme pluriannuel PatrimEph vise à étudier le patrimoine encore méconnu des éphémères, ces petits imprimés du quotidien voués au rebut et pourtant conservés dans nos bibliothèques, archives et musées. L’objectif est également de mettre à disposition des conservateurs et chercheurs un thesaurus des éphémères en français sur le logiciel Ginco (Gestion Informatisée de Nomenclatures Collaboratives Ouvertes) du Ministère de la culture, d’optimiser l’accès aux Fonds d’éphémères à partir du Répertoire National des Bibliothèques et des Fonds Documentaires du Catalogue collectif de France (BnF), et de faire émerger les nouvelles circulations numériques des éphémères à travers la fouille et l’analyse multimédia du compte Twitter de Gallica.

PatrimEph I (2013-2016), a porté sur le paradoxe que constituaient la patrimonialisation des éphémères, les difficultés de nomination, de classement, de signalement que ces documents généraient, mais aussi leur rôle dans la construction de notre histoire culturelle.

PatrimEph II (2016-2019) évalue l’impact du numérique sur la patrimonialisation des éphémères, que cet environnement génère de nouvelles formes d’éphémères numériques comme les tweets ou qu’à travers la politique généralisée de signalement informatisé et de numérisation des imprimés, les éphémères voient leur statut et leur perception modifiés. Le soin apporté à la dimension visuelle est partie intégrante des imprimés éphémères, reconnus pour leur intérêt typographique et graphique, et objets d’attention croissante de la part des historiens de l’art. Ils sont passibles d’analyses iconographiques, sémiotiques et esthétiques mais aussi d’études sur la spécificité de leur réception et plus largement sur la façon dont ils contribuent à construire une opinion publique, à inventer de nouvelles formes, à façonner des imaginaires.

Programme

Vendredi 13 septembre

1. Statuts & techniques Session présidée par Bertrand Tillier (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

  • 10h Maxime Georges Métraux (Sorbonne Université / Galerie Hubert Duchemin) Le Papillon et l’éphémère : image, imagerie et occasionnel en France au XVIIIe siècle
  • 10h20 Nicholas-Henri Zmelty (Université Amiens) Les petits riens de Toulouse-Lautrec
  • 10h40 Nathanaëlle Tressol (Poitiers) Les estampes sur les catalogues d’exposition au tournant du siècle œuvres autonomes ou avant-goût de l’œuvre ?
  • Discussion et pause
  • 11h20 Irène Fabry-Tehranchi (Cambridge University Library) Les caricatures de la guerre franco-prussienne et de la Commune (1870-71) : images en série, recueils factices et collections numériques
  • 11h40 Boris Borzic (U. de Cergy-Pontoise / ENSEA) Les images d’éphémères sur le compte Twitter de Gallica
  • 12h00 Discussion et déjeuner

2. Images & textes Session présidée par Philippe Hamon (Sorbonne Nouvelle)

  • 14h Lucie Grandjean (Nanterre) Peintures panoramiques et production d’éphémères aux Etats-Unis un changement de regard
  • 14h20 Michael Twyman (U. of Reading) Combining pictures and words : the work of the artiste-écrivain lithographe
  • 14h40 Philippe Nieto (Archives nationales) Illustrer le fait divers : entre fiction, réalisme et hyper-réalisme
  • 15h00 Discussion et pause
  • 15h20 Cécile Fourrel de Frettes (Laboratoire Pléiade, Université Paris XIII) L’Espagne littéraire au prisme des « éphémères cinématographiques »
  • 15h40 Corinne Barbant (LaM, bibliothèque D. Bozo) Éphémères d’art brut, petits papiers pour une étude de la réception de l’art brut
  • 16h00 Discussion et fin de la première journée

3. Fonctions & circulations Session présidée par Philippe Nieto (Archives nationales)

  • 10h Julien Schuh (Nanterre) Éloge de la potichomanie : circulation des motifs graphiques et phénomènes de mode au milieu du XIXe siècle
  • 10h20 Julien Brault (Amiens / Paris, Muséum national d’histoire naturelle) Les éphémères illustrés, une source précieuse pour l’histoire de l’architecture. L’exemple du quartier Richelieu-Opéra à Paris au prisme des cartes d’adresse du XIXe siècle
  • 10h40 Vincent Chambarlhac (MCF HDR – Université Bourgogne Franche-Comté – Centre Georges Chevrier – UMR CNRS 7366) Les éphémères du vin
  • 11h00 Discussion et pause
  • 11h20 Julie Anne Lambert (Oxford, Bodleian Library) L’art publicitaire en Grande-Bretagne : une naissance tardive et difficile
  • 11h40 Karina Pronitcheva (École du Louvre / Sorbonne Nouvelle) Les grands magasins, les imprimés et l’image avant 1900 : vers l’imprimé publicitaire artistique
  • 12h00 Discussion et déjeuner

4. Usages & valeurs Session présidée par Julie Anne Lambert (Oxford, Bodleian Library)

  • 14h Philippe Martin (Lyon 2) Les ephemera de communion
  • 14h20 Fanny Brülhart (Lausanne) Éphémères de la vie en religion : de la typologie idéale des cartes postales à l’appropriation individuelle
  • 14h40 Laurence Danguy (Lausanne) Le tarot de Marseille. Regard sur les images d’un éphémère magique
  • 15h00 Discussion et pause
  • 15h20 Laurent Bihl (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) Les dispositifs « méta-satiriques » : de « l’éphémère dans l’éphémère à la Belle Époque
  • 15h40 Sylvain Louet (Paris, IRCAV) L’image organique des éphémères imprimés dans les films muets français
  • 16h00 Discussion et clôture du colloque

Informations pratiques

  • Archives Nationales – Site de Pierrefitte, Salle des commissions
  • 50, rue Guynemer 93383 Pierrefitte-sur-Seine
  • Métro : Saint-Denis Université (Ligne 13)
  • 13-14 septembre 2019
  • Entrée libre et gratuite

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.