Parution : Où sont les bibliothèques françaises spoliées par les nazis ?

L’ampleur des pillages effectués par les forces nazies durant la Seconde Guerre mondiale dans tous les pays occupés a été révélée à la Libération. Des opérations d’identification et de restitution des livres spoliés ont été mises en œuvre, notamment en Europe occidentale.

En mars 2017, un colloque international, co-organisé par le Centre Gabriel Naudé de l’Enssib, posait cette question : où sont les livres spoliés par les nazis ? Une partie des contributions sont rassemblées dans cet ouvrage, plus particulièrement, celles cherchant à localiser quelque 14 000 livres spoliés déposés dans une quarantaine de bibliothèques françaises entre 1950 et 1953 et à en connaître les caractéristiques.

Après un demi-siècle d’amnésie institutionnelle, des travaux de recherche ont montré qu’une quarantaine de bibliothèques françaises avaient été affectataires de livres spoliés par les nazis, dont la Bibliothèque nationale de France. Elles cherchent aujourd’hui à honorer la mémoire des propriétaires de ces bibliothèques disparues en identifiant ces documents – traces muettes de la volonté d’exterminer la population juive -.

Eve Netchine, directrice du département des Cartes et plans, et
Anne Pasquignon, adjointe au directeur des Collections pour les questions scientifiques et techniques présentent ici les recherches relatives à la BnF.

Sommaire de l’ouvrage

  • Introduction. La souffrance des livres en exil, par Martine Poulain
  • Partie 1. Les spoliations de bibliothèques longtemps ignorées
  • Chapitre 1.Les pistes paneuropéennes des livres pillés par les nazis : trop d’ouvrages encore en exil, par Patricia Kennedy Grimsted
  • Chapitre 2. Restituer leurs bibliothèques aux spoliés, un impératif toujours actuel, par Martine Poulain
  • Partie 2. Bibliothèques spoliées : restituées, perdues, retrouvées, cachées ?
  • Chapitre 3. Une bibliothèque alsacienne disparue en Allemagne en 1940 : une quête en cours, par Nathalie Neumann
  • Chapitre 4. La bibliothèque d’art d’August Liebmann Mayer : Munich – Paris – Munich, par Maria Tischner
  • Chapitre 5. Livres français spoliés dans les collections de la Bibliothèque nationale de Biélorussiepar Anatole Steburaka
  • Chapitre 6. “28 sacs” de livres français pour la bibliothèque universitaire de Vienne : présentation d’une recherche de provenance en cours, par Christina Köstner-Pemsel
  • Chapitre 7. Paris-Berlin-Paris. Sur la piste de livres spoliés en France par les nazis : comment les retrouver et les restituer, par Sebastian Finsterwalder
  • Chapitre 8. La spoliation d’une bibliothèque privée sous l’Occupation : le cas de Pierre Guerquin, bibliophile, par Patricia Sorel
  • Partie III. Des livres spoliés dans les bibliothèques publiques françaises
  • Chapitre 9. Les documents spoliés déposés à la Bibliothèque nationale : les résultats d’une enquête, par Anne Pasquignon, avec la collaboration de Cécile Bellon
  • Chapitre 10. Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque des langues orientales : une source pour l’histoire de la destruction des diasporas d’Europe centrale et orientale en France, par Benjamin Guichard
  • Chapitre 11. Le « Fonds Séquestres » de la BDIC, histoire d’une spoliation invisible, par Dominique Bouchery
  • Chapitre 12. Spoliations, confiscations et vols à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg entre 1940 et 1944, par Catherine Maurer
  • Chapitre 13. Octobre 1942 à la Bibliothèque nationale : des faits de collaboration par les livres, par Eve Netchine
  • Glossaire
  • Index
  • Bibliographie
  • Liste des illustrations
  • Encadré. Les principes de Washington
  • Liste des auteurs
  • Table des matières

Informations pratiques

  • Parution : mai 2019
  • Broché
  • Editeur : Presses de l’enssib

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.