Offre d’emploi : vacation au Laboratoire du département de la Conservation de la BnF

Étude de l’influence des rayons gamma employés comme moyen de désinfection sur les matériaux de conservation de la Bibliothèque nationale de France

Centre technique de Bussy-Saint-Georges
© Béatrice Lucchese / BnF

En 2016 les Archives nationales ont été amenés à désinfecter par irradiation aux rayonnements gamma (γ) plusieurs kilomètres linéaires de collections appartenant au site de Fontainebleau. Cette intervention a été nécessaire pour détruire tous les micro-organismes présents sur les collections suite à une importante inondation.

La désinfection par irradiation, utilisée dans d’autres pays européens, n’a pas été jusqu’à présent très employée en France. Cette campagne a donc fait l’objet de plusieurs mesures de contrôle de la qualité du traitement et d’évaluation des risques encourus par les collections. Dans le cadre d’une convention entre la BnF et les Archives nationales plusieurs typologies de matériaux témoins ont été traités pas irradiation à l’occasion du traitement de la collection des Archives. Une première étude a été réalisée pour évaluer l’influence des rayonnements γ sur différentes typologies de documents photographiques ; mais d’autres matériaux restent à analyser.

Cette vacation a comme objectif de finaliser les analyses sur la totalité des matériaux qui ont été exposés aux rayonnements γ. Des tests mécaniques, des mesures de la variation de la couleur et de la stabilité chimique des matériaux seront réalisés sur les échantillons qui ont déjà été irradiés. Les résultats obtenus permettront d’évaluer de manière globale l’influence de ce type de traitement de désinfection sur différents types de papiers, cartons, matériaux synthétiques (PE, PP, PVC, PS), textiles et cuirs, et permettront d’envisager des études plus spécifiques par la suite.

Tous les matériaux témoins qui ont été irradiés se retrouvent couramment dans les collections de toute bibliothèque ou archive, il est donc fondamentale de connaitre leur stabilité aux rayonnements γ dans le cas d’un traitement de désinfection avec cette technique. En effet, l’usage de l’oxyde d’éthylène, jusque-là utilisé comme traitement de désinfection est de moins en moins courant et la France est l’un des derniers pays ou son utilisation est encore autorisée. La BnF anticipe ainsi une potentielle interdiction de ce traitement actuellement utilisé dans notre institution et qui contraindrait alors la BnF à adopter un nouveau traitement de désinfection.

Profil recherché

Candidat(e) avec un Master scientifique. Bases solides en physico-chimie et bonne connaissance en chimie analytique. Des connaissances de chimie sous rayonnement seront particulièrement appréciées.

Durée du contrat

4 mois

Type de financement

Vacation du Ministère de la Culture

Lieu de travail

Laboratoire du département de la Conservation de la Bibliothèque nationale de France, Bussy-St-Georges (77)

Date de début du contrat

Août / septembre 2019

Contacts

Envoyer candidature à : eleonora.pellizzi@bnf.fr et stephane.bouvet@bnf.fr

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.