Christian Förstel, docteur ès-lettres

Christian Förstel, conservateur responsable des fonds grecs du département des Manuscrits a obtenu le titre de docteur ès-lettres avec une mention très honorable, assortie des félicitations du jury. Il est encouragé à publier rapidement les fructueux résultats de sa thèse intitulée « Marsile Ficin et les Ennéades : la génèse de la traduction et du commentaire de Plotin », et préparée sous la direction de M. Philippe Hoffmann.

Jury

Le jury était composé de : M. Riccardo CHIARADONNA, M. Sebastiano GENTILE, M. Philippe HOFFMANN, M. Marwan RASHED, M. Stéphane TOUSSAINT

Résumé de la thèse

La publication en 1492, par Marsile Ficin, de la première traduction latine des Ennéades et du monumental commentaire qui l’accompagne marque le retour de Plotin en Occident. Le manuscrit de travail de Ficin, le Parisinus graecus 1816 de la Bibliothèque nationale de France nous offre un témoignage exceptionnel concernant les principales étapes philosophiques et historiques qui ont marqué l’élaboration du Plotinus latinus. Les quelque 2500 annotations inscrites par Ficin sur les marges de ce manuscrit qui fut mis à sa disposition par Côme l’Ancien sont ici éditées, traduites et commentées. Cet important apparat exégétique jusque là inédit éclaire les différentes facettes du travail accompli par Ficin durant plusieurs décennies sur le texte très difficile de Plotin : des corrections apportées au texte transmis – une partie de ces interventions ont trouvé leur chemin jusque dans les éditions contemporaines sans toutefois que leur origine ait toujours été reconnue – à la confrontation doctrinale avec le néoplatonisme profondément original de Plotin, le manuscrit met en scène un Ficin soucieux d’intégrer les Ennéades dans sa vision à la fois chrétienne et platonicienne de la concordia philosophorum, mais aussi conscient des aspérités et audaces difficilement récupérables du texte plotinien. Cette lecture ficinienne des Ennéades produit à son tour de multiples échos dans l’œuvre propre de Ficin et contribue ainsi à irriguer les débats philosophiques de la Renaissance et au-delà.


Image à la une : Grec 1816.

Citer ce billet : Olivier Jacquot. “Christian Förstel, docteur ès-lettres”. Dans Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France [En ligne]. https://bnf.hypotheses.org/78 (consulté le 6 février 2016).

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *