Journée d’étude : L’art médiéval est-il contemporain ? Pour un décloisonnement des regards

Comment et pourquoi l’art du Moyen Âge, et en particulier l’art alto-médiéval, a-t-il irrigué la création contemporaine depuis les années 1950 ? Que lui a-t-il apporté ? Cette journée d’études a pour objectif de proposer des lectures croisées des deux périodes : elle questionnera la manière dont les artistes contemporains et les historiens de l’art contemporain perçoivent l’art du Moyen Âge et inversement, la façon dont les historiens de l’art médiévistes comprennent les échos de la création et de l’esthétique du Moyen Âge dans l’art contemporain.

Organisée dans le cadre de l’exposition Make it New, qui met en regard les poèmes figurés de la louange à la Sainte Croix de Raban Maur avec un ensemble d’œuvres d’artistes conceptuels, minimalistes et du Land Art, elle s’inscrit dans la continuité de l’atelier qui s’est tenu à l’INHA en 2016 autour des liens entre art médiéval et art contemporain.

Autour de l’exposition Make it New. Conversations avec l’art médiéval. Carte blanche à Jan Dibbets jusqu’au 10 février 2019 – Galerie 1 Make it New : d’après l’expression d’Ezra Pound (1885-1972)appelant au renouvellement des formes poétiques.

Programme

  • 9 h 30 Ouverture Denis Bruckmann, directeur général adjoint, directeur des collections, Bibliothèque nationale de France
  • 9 h45 Introduction Éric de Chassey, directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art
  • Présidente de séance : Larisa Dryansky
  • 10 h 15 Au-delà des périodisations par Nancy Thebaut (Université de Chicago)
  • 10 h 45 Suitcases par Amy Knight Powell (Université de Californie, Irvine)

11 h 15 – 11 h 30 pause

Président de séance: Erik Verhagen

  • 11 h 30 L’artiste conceptuel à son pupitre par Valérie Mavridorakis (Sorbonne Université / Centre André Chastel)
  • 12 h 00 Qui était Jean Fouquet pour François Robertet ? Une autorité dans l’art de la fin du Moyen Âge par Elliot Adam (Sorbonne Université / Centre André Chastel)
  • 12 h30 L’art conceptuel est-il thomiste ? L’exemple de Michael Craig-Martin  par Benjamin Riado (docteur en esthétique et sciences de l’art, agrégé d’arts plastiques)

13 h – 14 h 30 déjeuner

Présidente de séance: Charlotte Denoël

  • 14 h30 All form is a process of notation: Looking at medieval carmina figurata with Dick Higgins and Boethius par Aden Kumler (Université de Chicago)
  • 15 h 00 La toolbox mathématique des enlumineurs des VIIIe-IXe siècles par Isabelle Marchesin (INHA)
  • 15 h30 De luce. Le minimalisme filmique de Hollis Frampton et la métaphysique scolastique de la lumière par Larisa Dryansky (Sorbonne Université / Centre André Chastel)

16 h – 16 h 15 pause

Présidente de séance: Isabelle Marchesin

  • 16 h 15 The Medieval Performative Image and Contemporary Installation Art par Bissera Pentcheva (Université de Stanford)
  • 16 h 45 Sang des images et christianisation des affects : les performances de Gina Pane au prisme des enluminures médiévales, par Janig Bégoc (Université de Strasbourg)
  • 17h 15 Table ronde avec Jan Dibbets et Franz E. Walther

Organisation scientifique

  • Charlotte Denoël, BnF
  • Larisa Dryansky, Sorbonne Université/Centre André Chastel
  • Isabelle Marchesin, INHA
  • Erik Verhagen, Université polytechnique Hauts-de-France/Calhiste (équipe d’accueil 4343)
  • Avec le soutien de la galerie Jocelyn Wolff, Paris

Informations pratiques

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.