Journée d’étude : Quels algorithmes pour comprendre la nature ?

Les algorithmes, suites d’instructions élémentaires, existent depuis l’Antiquité. Ces « savoir-faire » n’ont cessé depuis de se perfectionner et sont appliqués à de nombreux domaines. C’est aux ordinateurs que l’on doit leur pénétration massive dans les sciences contemporaines.

Les rencontres « Physique et interrogations fondamentales » (PIF) sont l’occasion pour des scientifiques et philosophes de formations très différentes, de confronter leurs points de vue sur un thème lié aux grandes questions de la science contemporaine. Elles se situent à un niveau permettant à un public cultivé mais non spécialisé de suivre les exposés. Elles se tiennent tous les deux ans dans le grand amphithéâtre du site François Mitterrand de la Bibliothèque nationale de France qui les co-organise avec la Société française de physique.

Argument

Les algorithmes, suites d’instructions élémentaires, existent depuis l’Antiquité. Ces « savoir-faire » n’ont cessé depuis de se perfectionner et sont appliqués à de nombreux domaines. C’est aux ordinateurs que l’on doit leur pénétration massive dans les sciences contemporaines. Ces algorithmes informatiques ont évolué vers de nouvelles formes, comme le Deep Learning, et sont passés du statut d’outils développés par les chercheurs au rang d’acteurs de la recherche. S’achemine-t-on vers la disparition du chercheur humain et son remplacement par des robots ? 
Cette 16e rencontre PIF apporte un éclairage sur cette transformation algorithmique qui concerne tant la science fondamentale que la société, propose des exemples de ses applications dans plusieurs champs scientifiques et s’interroge sur les enjeux actuels pour la société.

  • Introduction aux algorithmes
    Claire Mathieu, mathématicienne, Collège de France, chaire Informatique et sciences numériques
  • Algorithmes pour comprendre ou pour normer le monde ? Outils ou formatages de la science et de l’action ? 
    Giuseppe Longo; mathématicien, CNRS-Ens, Paris, et Tufts University, Boston
  • Quels algorithmes pour la physique des particules ? 
    Pierre Billoir, physicien, Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Énergies, Université Paris Diderot / Sorbonne Université)
  • Quels algorithmes pour la Relativité Générale ?
    Philippe Grandclément, astrophysicien CNRS, Laboratoire Univers et Théories (LUTH), Observatoire de Paris
  • Décoder l’activité cérébrale: promesses, avancées et écueils 
    Maureen Clerc, INRIA Sophia Antipolis-Méditerranée 
  • Les algorithmes et la bêtise artificielle
    Bernard Stiegler, philosophe, directeur de l’Institut de recherche et d’innovation
  • Table ronde : Intelligence artificielle & Intelligence collective
  • Ouverture musicale 
  • Quels algorithmes pour écrire une chanson ? 
    François Pachet, directeur de Spotify Creator Technology Research Lab
  • Apprendre à parler aux algorithmes 
    Claire Nédellec, directrice de recherche en informatique, Institut national de la recherche agronomique (INRA), Unité de recherche « Mathématiques et Informatique Appliquées du Génome à l’Environnement » (MaIAGE ) 
  • La gouvernementalité des algorithmes
    Antoinette Rouvroy, juriste, Centre de Recherche Information, Droit et Société (CRIDS) de l’Université de Namur
  • Une axiomatisation de l’activité inventive est-elle envisageable ? 
    Denis Cavallucci, professeur en Ingénierie de l’Innovation à l’INSA de Strasbourg – Responsable de l’équipe CSIP à ICube (UMR CNRS 7357)
  • Clôture musicale : François Pachet

Journée d’étude organisée avec la Société française de physique.

Informations pratiques


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.