Journée d’étude : Droit(s) et apparence vestimentaire – du singulier au pluriel

La manière de s’habiller peut n’être que la traduction d’un besoin (climatique, professionnel…) ou, au contraire, être lourdement signifiante (uniformes, vêtements religieux ou traduisant un signal sexuel…).

Comme chaque année, la Bibliothèque nationale de France, l’Institut de Recherche pour un Droit Attractif (Université Paris 13) et le Centre de recherche juridique Pothier (Université d’Orléans), avec le soutien du LabEx ICCA, organisent un travail de réflexion susceptible d’apporter aux juristes le bénéfice d’une approche pluridisciplinaire et professionnelle sur une problématique contemporaine (et souvent même, intemporelle). Les collections exceptionnelles de la BnF permettent, non seulement de richement illustrer les démonstrations présentées, mais, aussi et surtout, d’apporter des compléments historiques et iconographiques indispensables à la compréhension de tout phénomène propre à l’humanité.

La vêture peut être futilité ou simple utilité, comme au contraire, lourdement signifiante : vêtements religieux, parures des chefs… La mode se situe probablement quelque part entre ces deux extrêmes et mérite également l’intérêt. Comme l’écrivait Georg Simmel : « La mode est l’imitation d’un modèle donné, et ce faisant elle répond au besoin qu’a l’individu d’être soutenu par la société ». Mais, par ailleurs, c’est elle, également, qui, a contrario, permet à l’individu qui le souhaite de se démarquer.
C’est donc de l’apparence de l’être humain dont il sera ici question, mais de l’être humain vêtu. La manière de s’habiller peut n’être que la traduction d’un besoin (climatique, professionnel…) ou, au contraire, être lourdement signifiante (uniformes, vêtements religieux ou traduisant un signal sexuel…). Le vêtement peut être, également, l’expression de deux comportements contraires : la volonté de se singulariser (parures des chefs, habillements des « incroyables » ou des « zazous » de chaque époque…) ou celle de se fondre dans un moule commun (effets de mode, expression collective d’un groupe…). L’apparence vestimentaire, au croisement de ces différentes appréhensions, nous place à l’intersection de l’individuel et du collectif, tiraillés et en recherche d’un équilibre, un peu comme en Droit, où, sans cesse, l’on doit composer entre liberté du citoyen et obligations sociales.
Dès lors, l’apparence vestimentaire mérite d’être appréhendée tant dans ses aspects juridiques, culturels et artistiques que dans ses implications sociétales et patrimoniales.

Programme

  • 9h Accueil
  • 9h30 Ouverture
    Sylviane Tarsot-Gillery, Directrice générale, BnF
    Anne Fauchon, Doyen de la Faculté de Droit, Sciences politiques et sociales, Université Paris13 – Sorbonne Paris Cité
  • 9h45 Introduction : « Utilités, identités, usages »
    Didier Guével
    , Professeur, Doyen honoraire de la Faculté Droit Sciences politiques et sociales, Université Paris13 – Sorbonne Paris Cité, illustré par Hélène Raymond, Coordinatrice scientifique de la numérisation, Département Droit, économie, politique, BnF
  • 9h55 Témoignage d’un couturier : Gustavo Lins

Enjeux patrimoniaux et artistiques
Présidence : Mustapha Mekki, Professeur à l’Université Paris13 – Sorbonne Paris Cité

  • 10h15 Enjeux de patrimoine
    La collection Gaignières ou la construction d’une histoire du costume
    Anne Ritz-Guilbert, Historienne de l’art HDR, Equipe de recherche de l’Ecole du Louvre
    La mode dans les collections du département des Estampes et de la photographie de la BnF
    Corinne Le Bitouzé, adjointe à la Directrice du Département des estampes et de la photographie, BnF
    Les enjeux liés aux collections de mode – l’exemple de Madeleine Vionet
    Lydia Kamitsis, Historienne de la mode, Conservatrice
  • Débats
  • 11h30 Enjeux de création
    Mode et propriété industrielle
    Géraldine Goffaux Callebaut, Professeur à l’Université d’Orléans
    Protection du défilé par la propriété littéraire et artistique
    Nathalie Blanc, Professeur à l’Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité
    La mode dans la jurisprudence américaine
    Jean-Christophe Roda, Professeur à l’Université Lyon 3

Débats

  • 13h Enjeux de société et de pouvoir
    Présidence : Catherine Aurérin, Directrice du département Droit, économie, politique, BnF
  • 14h15 Témoignage d’un photographe : Charles Fréger
  • 14h35 Enjeux de société
    Dits et non-dits de l’apparence vestimentaire
    Xavier Chaumette, Historien de la mode
    Droit du travail et tenue vestimentaire
    Laurent Gamet, Professeur à l’Université Paris Est Créteil
    Droit pénal et tenue vestimentaire
    Stéphane Detraz, Maître de conférences à l’Université Paris Sud
    Droit fiscal et tenue vestimentaire
    Anne Fauchon, Maître de conférences HDR à l’Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité, Doyen de la faculté Droit Sciences politiques et sociales

Débats

  • 16h20 Enjeux de pouvoir
    Costumes du monde du droit
    Emmanuel Pierrat, Avocat et écrivain, Conservateur du Musée du Barreau et Secrétaire général du Musée Yves Saint Laurent Paris
    Quand le cinéma habille le juge et déshabille la Justice
    Nathalie Goedert, Maître de conférences HDR à l’Université Paris Sud

Débats

  • 17h15 Propos conclusifs
    Anne-Emmanuelle Kahn, Maître de conférences HDR à l’Université Lyon 2

Organisé avec l’Institut de Recherche pour un Droit Attractif (Université Paris 13) et le Centre de recherche juridique Pothier (Université d’Orléans), avec le soutien du LabEx ICCA.

Informations pratiques

Image de une : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5816205t/f34.item


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.