Décès de Laure Beaumont-Maillet, directrice honoraire du département des Estampes et de la photographie

Laure Beaumont-Maillet - CopieNous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de Laure Beaumont-Maillet, qui a dirigé le département des Estampes et de la photographie de 1983 à 2006. Archiviste paléographe de formation, au cours de sa carrière elle a beaucoup œuvré pour la valorisation des collections du département en particulier pour le passage au catalogage informatisé puis à la mise en ligne des images. Elle a été commissaire de nombreuses expositions. Nous regrettons aujourd’hui une forte personnalité, une femme droite, généreuse, drôle et brillante.
Ses obsèques auront lieu mercredi 13 juillet 14h30 à Carantec. Une messe sera organisée cet automne à Paris et un hommage lui sera rendu par la BnF. Un article commémoratif paraîtra dans les Nouvelles de l’Estampe et une notice nécrologique détaillée dans la Bibliothèque de l’Ecole des Chartes.

Laure Beaumont-Maillet (1947-2016) a passé 29 années de sa carrière à la BnF où elle a dirigé le département des Estampes et de la photographie de 1983 à 2006. Après l’École des Chartes, elle entre à la Bibliothèque universitaire puis à la BM de Metz dont elle accompagne la rénovation, en 1978, de retour à Paris, elle choisit le département des Estampes et de la photographie. Elle est alors chargée d’harmoniser la recherche documentaire, d’établir un schéma descriptif de l’estampe et un rapport sur le dépôt légal des images. En 1982, elle se voit confier les relations extérieures auprès de l’administrateur général, Alain Gourdon, et le poste de rédactrice en chef de la Revue de la Bibliothèque Nationale avant d’être nommée, un an plus tard, à la tête du département des Estampes et de la photographie qu’elle ne quittera plus. Elle y poursuit l’informatisation (360 000 notices de catalogues ont été versées en 2006 dans BN-Opale Plus) et s’attache à enrichir les collections en encourageant le dépôt légal de l’estampe tout en développant les acquisitions et les dons par des choix remarquables dans tous les domaines. Parmi les enrichissements, figurent les grands noms de l’estampe (Callot et Nanteuil, Bonnard, Bresdin, Daumier, Degas, Gauguin, Renoir, Toulouse- Lautrec,…), de la photographie (Le Gray, Nadar, Niepce, Girault de Prangey,…) et du dessin (des carnets d’Helion et de François Houtin…), sans oublier les dons d’Antonio Saura, Tapiès, Jean Frélaut, Sean Scully ou Jim Dine et les dations pour les fonds Vieillard et Henri Rivière. Elle fut commissaire de plusieurs expositions, en France (Ivan Theimer, Sean Scully, Robert Capa, La Photographie humaniste) et à l’étranger (au Japon L’Estampe en France du XVIe au XIXe, aux Etats-Unis La Caricature française et la Révolution, en Australie Toulouse-Lautrec et en Europe, Dürer, Les Dessins de la Renaissance et Capa ). Elle a par ailleurs beaucoup écrit sur l’histoire de Paris à laquelle elle avait déjà consacré sa thèse et sur les collections de la BnF (Gardez-le toujours, Lettres et dessins des Enfants d’Izieu, Le Florilège de Nassau-Idstein… ). Personnalité originale, rigoureuse, généreuse, attachante, dotée d’un esprit brillant et d’un sens de l’humour décapant, elle a toujours été attentive aux autres, dans son département comme à l’extérieur. Elle nous manquera beaucoup.


Image de Une : Copyright Pascal Lafay/BnF.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *