La BnF à la Paris Games Week : 2 tables rondes

Détentrice de la première collection publique de jeux vidéo en France, la BnF sera présente à la prochaine Paris Games Week (PGW), du vendredi 26 au mardi 30 octobre 2018, afin de mieux faire connaître aux producteurs de jeux vidéo et au public le rôle majeur de la
Bibliothèque dans la conservation et la diffusion du patrimoine vidéoludique.
Organisée par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) depuis 2010, la Paris Games week compte parmi les salons de jeu vidéo les plus fréquentés dans le monde, avec 304 000 visiteurs pour l’édition 2017.

Objet culturel inventif et populaire, le jeu vidéo a fait son entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France il y a plus de 25 ans. En 1992, sur le modèle du dépôt légal des imprimés, les éditeurs de jeux vidéos ont l’obligation d’y déposer les jeux vidéo distribués en France. Grâce à ce dispositif, la Bibliothèque conserve aujourd’hui plus de 16 000 titres de jeux
vidéos, français comme étrangers. Chaque année, la collection s’enrichit d’environ un millier de jeux entrés par dépôt légal, dons ou acquisitions. Le plus ancien date de 1973 et a été édité pour la première console de salon, la Magnavox Odyssey, acquise par la BnF.

La collection du département de l’Audiovisuel de la BnF, en perpétuelle évolution, rassemble tous les types de supports : cartouches, cassettes logicielles, disquettes et disques optiques, éditions simples ou collectors ainsi qu’un ensemble de consoles anciennes. Les jeux vidéo collectés au titre du dépôt légal sont accessibles aux chercheurs et aux professionnels tandis qu’une sélection de jeux contemporains, sur PC, tablettes, consoles et même en réalité virtuelle, est proposée à tous les publics.

La BnF à la Paris Games Week

Sur le stand de la BnF (hall 2.2), les visiteurs pourront jouer en émulation à plus d’une vingtaine de jeux anciens, découvrir leurs boîtiers et consoles d’origine ainsi qu’une sélection de documents audiovisuels et multimédias autour du thème du sport dans les jeux vidéo. Un grand écran permettra de
jouer à plusieurs. Une exposition virtuelle de consoles anciennes conservées à la BnF sera accessible depuis le stand via Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.

Deux tables rondes réunissant chercheurs, éditeurs, et développeurs,
Lundi 29 octobre 15h – 18h30

Objet d’études et de recherches universitaires, le jeu vidéo mobilise aujourd’hui de nombreux chercheurs de toutes disciplines en France et à travers le monde qui en étudient tous les aspects.

La BnF et la Paris Games week s’associent pour organiser, pour la première fois sur le salon, deux tables rondes, l’une sur la recherche et la formation en jeu vidéo et l’autre centrée sur l’analyse, avec un développeur, d’un jeu dont la sortie est imminente.

Y participeront, entre autres, Jean-Charles Ray, chercheur, lauréat en 2017 de la bourse BnF allouée par le mécène Mark Pigott et accueilli depuis un an au département de l’Audiovisuel, qui a contribué à l’organisation de ces rencontres inédites à la PGW, Sébastien Genvo, professeur à l’université de
Lorraine et ancien game designer chez Ubisoft, Alexis Blanchet, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et Jean-Marc Gueney, game designer chez Cyanide.

La BnF et la Paris Games Week s’associent pour créer un point de contact entre la recherche universitaire et les créateurs et éditeurs de jeux vidéo sur le plus grand salon consacré au jeu vidéo en France.

Programme

  • 15h Accueil
  • 15h10 – Recherche et formation en jeu vidéo : « Du jeu vidéo à l’université ? Mais vous faîtes quoi exactement ? »
    La question revient régulièrement, comme s’il était moins évident d’étudier un jeu vidéo qu’un roman ou un film. Pourtant, cela fait près de vingt ans que des universitaires analysent le jeu vidéo et transmettent leurs connaissances.
    Sébastien Genvo, professeur à l’université de Lorraine et ancien game designer chez Ubisoft, et Alexis Blanchet, maître de conférences à l’université Sorbonne Nouvelle- Paris 3, dresseront un état des lieux de la recherche sur le jeu vidéo en France.
    Ils évoqueront notamment ce que sont les études du jeu vidéo, les orientations de la recherche et les différences et synergies entre la formation universitaire et la formation professionnelle dans ce domaine.
  • 16h40 – L’Appel de Lovecraft : le mythe de Cthulhu et le jeu vidéo
    Howard Philips Lovecraft, qui n’a connu de son vivant que des publications en magazines, est devenu un écrivain culte et l’un des écrivains ayant le plus influencé le jeu vidéo.
    La sortie prochaine du Call of Cthulhu de Cyanide est l’occasion de se plonger à nouveau dans les ténébreux mystères du Mythe lovecraftien au fil de ses adaptations et influences vidéoludiques.
    Jean-Marc Gueney, game designer chez Cyanide, et Jean-Charles Ray, chercheur, qui a particulièrement travaillé sur le thème de l’horreur dans le jeu vidéo et la littérature, présenteront les liens qui unissent Lovecraft et le jeu vidéo, l’histoire de cette source d’inspiration et les enjeux de l’adaptation de son univers.
  • 18h Cocktail
  • 18h30 Fin du cycle

Informations pratiques

Paris Games Week
Du vendredi 26 au mardi 30 octobre 2018
De 8h30 à 18h30 tous les jours sauf fermeture à 18h le dernier jour du salon
Paris Expo – Parc des expositions – Porte de Versailles
Hall 2.2

Inscription obligatoire aux tables rondes sur eventbrite


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.