La Librairie des rois Charles V et Charles VI

La Librairie que le roi Charles V avait organisée au Louvre et dans ses différentes résidences parisiennes comptait environ 1100 manuscrits, un chiffre exceptionnel pour une bibliothèque princière, en majeure partie en français. Du fait de son importance numérique et intellectuelle, elle se trouvait être le pendant aristocratique, en langue vernaculaire de ce qu’était, à la même époque la Bibliothèque du collège de Sorbonne, en latin, pour le monde universitaire. Première bibliothèque royale française, son rôle comme fondement de l’autorité monarchique et source d’une culture commune en langue vernaculaire pour l’aristocratie fut essentiel.

Édition scientifique

Dans le cadre du plan quadriennal de la recherche de la BnF, le département des Manuscrits oeuvre à une édition scientifique du contenu de la Libraire de Charles V1, telle qu’elle était en 1380, à la mort du roi, et des échanges qu’elle suscita sous le règne de Charles VI, à partir des données des 13 inventaires, qui, de 1380 à 1424, recensent les livres de la tour de la Fauconnerie au Louvre (917 manuscrits) et ceux des résidences du roi, à Vincennes, Saint-Germain-en-Laye, Beaulté-sur-Marne, Melun… (114 manuscrits). Le manuscrit BnF, Français 27002 sert de base à l’édition ; il s’agit d’une copie de l’inventaire remis à Gilles Malet, garde de la Librairie, et qu’il annota.

Le programme aboutira à la publication de l’édition scientifique des inventaires en deux tomes, de 800 p. chacun, dans la collection Documents Etudes, et Répertoires, dirigée par F. Bougard, directeur de l’IRHT, consacrée à l’histoire des bibliothèques médiévales. La publication proposera l’identification textuelle des 1100 manuscrits (généralement des recueils) conservés au Louvre et dans les résidences royales et la description des 185 manuscrits subsistants.

Outre l’édition imprimée, le projet entend proposer une publication électronique de la transcription des 13 inventaires de la Librairie de Charles V et Charles VI.

Apports

Le projet apportera un éclairage original sur la manière dont s’est constituée la première bibliothèque royale et, à travers la « première » dispersion de ses manuscrits, sur les éléments qui ont présidé à la formation de la culture française dans la seconde moitié du XIVe siècle et au début du XVe siècle, ferment d’une identité aristocratique commune au XVe siècle.

Pour la première fois, le contenu intellectuel et l’organisation matérielle d’une bibliothèque royale médiévale sera ainsi appréhendée. Cette recherche met l’accent sur la constitution de la bibliothèque royale à partir de réseaux familiaux princiers et sur sa dispersion, au gré des pérégrinations de ses manuscrits dans les collections européennes d’Ancien Régime, pour aboutir finalement à la BnF et dans les bibliothèques publiques d’Europe du Nord et des États-Unis.

La publication est appelée à remplacer les Recherches sur la Librairie de Charles V3 que publia en 1907, en 2 volumes, Léopold Delisle, et à compléter les données de l’exposition La Librairie de Charles V, organisé à la BN en 1968, dont le maître d’œuvre était François Avril.

Ce projet bénéficiera des résultats obtenus à la suite de différents programmes de recherche menés sur la Librairie de Charles V et Charles VI comme le programme européen EUROPEANA REGIA  qui comprenait la numérisation des 80 manuscrits de Charles V4.

Partenariat

Piloté par Marie-Hélène Tesnière, conservateur général au département des Manuscrits, ce programme est le résultat d’une collaboration entre la BnF et l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) : Monique Peyrafort-Huin et Françoise Féry-Hue.


Pour en savoir plus : Marie-Hélène Tesnière, Ann Kelders et Yann Sordet, La reconstitution virtuelle d’une bibliothèque perdue : la librairie de Charles V, in Numérisation du patrimoine écrit. Du projet scientifique à sa mise en oeuvre : l‘exemple d' »Europeana Regia », Colloque des 30 et 31 mars 2010. Disponible en ligne : <http://www.inp.fr/Mediatheque-numerique/Colloques/La-numerisation-du-patrimoine-ecrit.-Du-projet-scientifique-a-sa-mise-en-oeuvre-l-exemple-d-Europeana-Regia/La-reconstitution-virtuelle-d-une-bibliotheque-perdue-la-librairie-de-Charles-V>.

Image de Une : Le Duc de Bourbon rend hommage au Roi Charles V.

  1. La librairie de Charles V (1364-1380) : fiche pédagogique. Disponible en ligne : <http://classes.bnf.fr/rendezvous/pdf/fiche_livre3.pdf> []
  2. Inventaire des « livres de tres souverain et tres excellent prince roy Charles le Quint,… l’an de grace.MCCCLXXIII… par… GILET MALET, son varlet de chambre ». Disponible en ligne : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9009689x> []
  3. Recherches sur la librairie de Charles V, Paris : H. Champion, 1907. Disponible en ligne : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k131727p> []
  4. « La Librairie de Charles V et sa famille. La reconstitution d’un modèle des bibliothèques princières », europeana Regia. Disponible en ligne : <http://www.europeanaregia.eu/fr/collections-historiques/librairie-charles-v-famille> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *