Les manuscrits de l’école palatine de Charlemagne

La Bibliothèque municipale de Trèves (Stadtbibliotheken Trier) œuvre pour faire inscrire les manuscrits de l’école palatine de Charlemagnesur le Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO (https://fr.unesco.org/programme/mow). Le projet comprend trois manuscrits issus des collections de la Bibliothèque nationale de France.

Corpus

Le projet de la Stadtbibliotheken Trier concerne un corpus comprenant huit manuscrits complets et un fragment, complété par l’Évangéliaire du couronnement de Vienne (Wiener Krönungsevangeliar) :

  • L’Evangelia quattuor [Évangiles de la cour de Charlemagne ou Évangéliaire d’or ; ce manuscrit a également été connu sous le nom d’Évangéliaire de Saint-Martin-des-Champs] est conservé à Paris, à la Bibliothèque nationale de France / Bibliothèque de l’Arsenal, sous la cote : [Ms 599.
    Sa notice descriptive est disponible en ligne à l’adresse url : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc79804f>. Le manuscrit numérisé est  accessible en ligne,  sur Gallica : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84559055>.
    • L’Évangéliaire d’Ada,  conservé à Trèves, à la Stadtsbibliothek, sous la cote : [Cod. 22.
      Sa notice descriptive est disponible en ligne à l’adresse url : <http://urlz.fr/7Lmu>.

Colloque international

Dans le cadre de cette initiative, la bibliothèque organise un colloque international du 11 au 13 octobre 2018 : « Die Handschriften der Hofschule Kaiser Karls des Großen – individuelle Gestalt und europäisches Kulturerbe » / « The manuscripts of Charlemagne’s Court School – Individual creation and European cultural heritage ».

Piloté par Michael Embach et Claudine Moulin, le colloque se tiendra à la Stadtbibliothek Trier, Weberbach 25, 54290.

Le colloque se déroulera en deux parties. La première sera consacrée à un inventaire actualisé des manuscrits de l’école palatine de Charlemagne, sous la forme de présentations suivie de discussions (20 min de présentations + 10 min discussion) en prenant en compte l’état actuel des recherches. La deuxième partie sera consacrée au cadre intellectuel et culturel de l’Académie palatine et son développement (conférence 30 min + 15 min discussion).

  1. Aspects de l’histoire littéraire de l’époque carolingienne
  2. L’art carolingien et la perception de l’Antiquité
  3. La philologie biblique autour de l’an 800
  4. L’iconoclasme byzantin et la position de la cour carolingienne
  5. L’importance de l’abbaye de Tours pour la production de l’école palatine carolingienne
  6. Le programme d’éducation d’Alcuin
  7. Les manuscrits des fondateurs de l’époque carolingienne
  8. Paratexte dans les manuscrits de l’école palatine carolingienne
  9. La sociographie des artistes créateurs des manuscrits de l’école palatine
  10. Les implications politiques des manuscrits de l’école palatine
  11. Les manuscrits de l’école palatine de Charlemagne du point de vue des humanités numériques

Mémoire du monde

Le projet international oeuvrant au classement est porté par 
la majorité des institutions propriétaires. L’objectif est de placer ce patrimoine culturel européen sous la protection de l’UNESCO et de sensibiliser le public à son importance. Si le projet aboutit, l’UNESCO attend des institutions propriétaires qu’elles numérisent les manuscrits, ce qui est déjà le cas pour nombre d’entre eux. La décision de l’UNESCO est attendue en 2020.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Olivier Jacquot (8 octobre 2018). Les manuscrits de l’école palatine de Charlemagne. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3eu


Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 30 août 2023

    […] Les manuscrits du groupe d’Ada sont les manuscrits de l’école de la cour de Charlemagne. Ils ont été enluminés à la fin du VIIIe siècle et au début du IXe siècle dans l’entourage de Charlemagne. Cette dénomination a été établie par l’historien Wilhelm Koelher. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search