Mandragore, base des manuscrits enluminés de la BnF

Le Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France se propose de recenser des ressources issues de programmes de recherche, complémentaires des outils de signalement1 et de diffusion de la BnF2.

Page d’accueil de Mandragore

URL

http://mandragore.bnf.fr/

Description

La base de donnée Mandragore est un effet secondaire d’un programme de recherche interne de la Bibliothèque nationale de France conduit par le département des Manuscrits autour des manuscrits enluminés. Le projet était porté par le Centre de recherche des manuscrits enluminés (CRME), entité interne créée par François Avril.

Le programme visait à recenser et cataloguer, en fonction de leur origine géographique, les manuscrits à peintures conservés à la bibliothèque. En 1989, ce projet de recensement et de catalogage s’est vu complété du projet de constitution d’une base de données pour enregistrer le matériel iconographique contenu dans ces manuscrits. Ce volet était réalisé par l’ingénieur d’études Jean-Pierre Aniel et la technicienne de recherche Nicole Fleurier.

À partir de là, le projet Mandragore est devenu un programme à part entière consistant à mener l’indexation iconographique des manuscrits en employant un même thesaurus pour l’ensemble des manuscrits, qu’ils soient occidentaux ou orientaux. Pour ces derniers, il était prévu de couvrir toutes les peintures des manuscrits persans de la BnF (achevé en février 1993 avec plus de 6000 images indexées), 25 manuscrits orientaux de la collection Smith-Lesouëf, les manuscrits coptes (achevé en novembre 1993), les manuscrits syriaques et géorgiens (achevé en janvier 1995), éthiopiens, arabes (160 manuscrits représentant 6000 images), arméniens, hébreux et turcs, et éventuellement des manuscrits indiens et sanskrits.

Au départ uniquement accessible en interne, le projet de publication de la base a été porté par Monique Cohen. Au terme de sa mise en ligne, le travail d’enrichissement et d’indexation s’est poursuivi – et se poursuit – dans le cadre des activités scientifiques du département des Manuscrits.

En accroissement continu, la base compte plus de 170 000 notices analysant des œuvres conservées du département des manuscrits mais aussi de la Bibliothèque de l’Arsenal employant un vocabulaire de plus de 18 000 descripteurs.

Chaque manuscrit et chaque enluminure font l’objet d’une notice bibliographique et iconographique structurées, réalisées selon des principes de catalogage préétablis et un contrôle strict des formes retenues (œuvres copiées, enlumineurs, date et lieu de décor, scène représentée, texte rubriqué, inscriptions dans l’image et notes).

L’indexation applique un vocabulaire iconographique multilingue (français, anglais, allemand, espagnol, italien) de 20 349 termes. Ce référentiel est construit selon les principes de description du Système descriptif des représentations de François Garnier, commandité en 1981 par le Ministère de la Culture et le Centre National de la Recherche Scientifique , mais a largement dépassé ce cadre de départ au fur et à mesure de son enrichissement. Il se rapproche en cela des thésaurus des bases de données Initiale (CNRS, enluminures des bibliothèques publiques de France) ou Joconde (Ministère de la Culture, collections des musées de France), conçus selon les mêmes principes, mais dont l’évolution s’est faite séparément.
Le vocabulaire iconographique de Mandragore n’est pas hiérarchisé, mais les concepts qui le composent sont classés selon les principales classes et sous-classes de la classification décimale de Dewey.

Au gré du développement de la numérisation, cette indexation est complétée de l’image numérisée de l’iconographie avec plus de 80 000 images.

Pays

France

Langue(s)

Français

Auteur(s)

Bibliothèque nationale de France (BnF)


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.