Parution en ligne : Étienne Colaud et l’enluminure parisienne sous le règne de François Ier

En 2016, la thèse de Marie-Blanche Cousseau était parue à titre posthume aux Presses Universitaires de Rennes. Désormais, les Presses universitaires François-Rabelais la font paraître sous forme électronique au sein de leur portail OpenEdition books.

Présentation

La production parisienne de manuscrits illustrés demeure à ce jour mal connue pour le règne de François Ier. L’étude de Marie-Blanche Cousseau vient combler cette lacune. En s’appuyant sur de nombreux documents d’archives inédits ainsi que sur l’étude minutieuse des œuvres qui nous sont parvenues, l’auteur parvient à dresser un panorama très complet du monde de l’enluminure dans la capitale, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Elle recense près d’une trentaine d’artistes, ce qui érige Paris au rang de centre majeur durant cette période, et restitue avec précision les pratiques professionnelles et commerciales et les processus de création. Étienne Colaud occupe une place centrale dans ce travail. Son nom est depuis longtemps associé aux manuscrits des Statuts de l’ordre de Saint-Michel produits en série à Paris pour le roi, mais la découverte d’un livre d’heures portant sa souscription permet de mieux cerner sa personnalité artistique et de comprendre le rôle qu’il joua au sein de cette production. La confrontation des actes documentant sa carrière entre 1512 et 1541 avec dix-huit manuscrits de grande qualité, dans lesquels on peut désormais reconnaître sa main, éclaire aussi d’un jour nouveau l’autre activité à laquelle il se livra, celle de libraire, qui lui permit de recevoir des commandes prestigieuses et de collaborer avec plusieurs autres artistes importants.

Marie-Blanche Cousseau (1976-2011)

Marie-Blanche Cousseau avait soutenu sa thèse à l’École pratique des hautes études en 2009 mais n’avait pu achever la mise au point de son manuscrit. Décédée le 30 novembre 2011, c’est donc Guy-Michel Leproux qui s’est livré, à partir des notes qu’elle avait laissées, à un travail de reconstitution du texte et de préparation du manuscrit avec les amis de Marie-Blanche Cousseau.

À la Bibliothèque nationale de France, Marie-Blanche Cousseau1 était assistante de recherche au département des Manuscrits depuis février 2010, où elle était chargée du catalogue des manuscrits germaniques enluminés, ambitieuse entreprise à laquelle elle s’était attelée avec ténacité et extrême rigueur. Le programme, mené dans le cadre du plan triennal de la recherche 2010-2012, s’est donc interrompu. Au cours de l’année 2012, malgré recherches et sollicitations, le département des Manuscrits n’est pas parvenu à identifier un chercheur susceptible de continuer le programme. Celui-ci s’avère en effet particulièrement complexe en raison de la diversité des manuscrits en question,  en termes de couverture chronologique et géographique, ce qui soulève des difficultés quant aux compétences à maîtriser, notamment paléographiques2. Au terme du programme, la publication d’un catalogue imprimé reste à l’ordre du jour.

Sommaire

Guy-Michel Leproux

Avant-propos

François Avril

Préface

Informations pratiques

  • Éditeur : Presses universitaires François-Rabelais, Presses Universitaires de Rennes
  • Collection : Renaissance
  • Lieu d’édition : Tours
  • Année d’édition : 2016
  • Publication sur OpenEdition Books : 16 juillet 2018
  • ISBN (Édition imprimée) : 9782869064126
  • ISBN électronique : 9782869065437
  • DOI : 10.4000/books.pufr.8467
  • Nombre de pages : 373 p.
  • URL : https://books.openedition.org/pufr/8467
  1. Cf. sa notice dans le catalogue général de la BnF (http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb16548797r) et sa bibliographie. []
  2. Le programme a continué dans le cadre du Plan triennal de la recherche 2013-2015 de la BnF, mené par Laure Rioust, chargée de collections au département des Manuscrits, assistée d’Olga Karaskova ((Cf. sa page et sa thèse, http://www.theses.fr/2014LIL30019 []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.