Pour une exploration parfumée des collections de la Bibliothèque nationale de France

Docteur en histoire, Amaury Bernard a été accueilli de mars 2023 à mars 2024 au service histoire de la BnF grâce à un contrat doctoral réalisé grâce au mécénat du Fonds de dotation Per Fumum. Il retrace dans ce billet sa recherche et son principal résultat : un guide des sources pour l’histoire du parfum de 1850 à nos jours.

L'Amour de l'art : revue mensuelle, 1950. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t5368919s
L’Amour de l’art : revue mensuelle, 1950. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t5368919s

Cote : 4-WZ-7477. Chanel. Recueils. Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme. Bibliothèque nationale de France. Une boîte Cauchard, toute simple, en polypropylène. Classique. Jusqu’à l’ouverture de la boîte. Et soudain, l’histoire prend sens, l’histoire est faite sens. N’émane pas du carton l’odeur habituelle de papier acide, typique des longues journées en archives. A la place, une douce odeur, fraîche, inhabituelle qui nous plonge dans des documents publicitaires parfumés des Eaux de Chanel, où la fragrance subsiste, s’accroche. Pour un historien aux champs d’étude éloignés de l’olfaction, la découverte est atypique et agréable : elle rappelle que faire l’histoire des parfums, c’est faire l’histoire d’un sens, du sens le moins étudié. C’est aussi faire l’histoire d’un geste de l’habitude et du raffinement, du luxe au quotidien. Le parfum est un univers odoriférant, sensoriel, mémoriel. C’est le souvenir d’une légère pression machinale sur un pulvérisateur qui libère les senteurs à l’air libre. C’est le souvenir du soin apporté au choix de son odeur avant un rendez-vous ou une occasion importante. C’est la volonté d’assurer une présence agréable, mémorable. Cet univers olfactif a été l’objet d’une attention toute particulière depuis mars 2023 : un guide des sources sur l’histoire des parfums à travers les collections de la BnF vient d’être publié.

Le projet de ce guide des sources est né de la volonté de Francis Kurkdjian, parfumeur-créateur et fondateur du Fonds de Dotation Per Fumum. Ce guide est destiné à un public large :

  • de professionnels et de professionnelles du monde de la parfumerie, qui pourraient venir y puiser idées et inspiration,
  • de chercheurs et de chercheuses ensuite, les aidant à se repérer dans les fonds de la BnF,
  • d’amateurs et amatrices de parfum, de mode ou de luxe, les invitant à satisfaire leur curiosité avec des documents inédits et variés.

Sans chercher l’exhaustivité, ce guide des sources est un premier pas, une porte d’entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France sur le parfum pour celles et ceux qui veulent s’y aventurer. Au fil de cette balade odorante, parfumée, lecteurs et lectrices s’apercevront de la richesse des collections : les manuels de parfumerie y côtoient la presse de mode, les factums – documents écrits pour des affaires juridiques en cours de jugement – complètent les études de marché, les affiches et les clips publicitaires illustrent les catalogues de prix. A travers les entrées du guide se dessine une histoire globale des parfums du milieu du XIXe siècle à nos jours. La parfumerie moderne en France, qui naît des innovations techniques, scientifiques et commerciales de la Révolution industrielle, tend à se démocratiser tout au long de la période. La parfumerie est attachée à son image de luxe, à travers les flacons de parfum réalisés par de célèbres artisans et artistes, à travers les égéries choisies pour représenter les marques, à travers les campagnes publicitaires. Cependant, la mode et le luxe ne sont pas les seuls axes pour étudier les parfums : la représentation des femmes dans les publicités pour parfum, ou l’arrivée progressive de parfums masculins suggèrent des rapprochements avec les gender studies ; l’exploitation par la parfumerie moderne de matières premières extra-européennes, imposant l’organisation de certains territoires pour la production de plantes à parfum, possible uniquement dans le cadre de la domination coloniale sur les espaces et les populations, la place culturelle du parfum comme symbole et marqueur d’une classe sociale émergente, qui inscrit le parfum comme un objet culturel qui va imprégner les arts et la littérature, et bien sûr toutes les autres pistes et intuitions de recherche que ce guide souhaite susciter…

Travailler sur ce guide des sources a été un défi intellectuel passionnant. Outre découvrir un sujet qui n’était pas le mien, il s’agissait également d’apprivoiser les outils de recherches de la Bibliothèque nationale de France : partir du catalogue général pour naviguer vers DataBnF ou Gallica, distinguer les ensembles, les catalogues moissonnés, s’interroger sur les différentes entrées du portail documentaire et distinguer lesquelles étaient pertinentes pour notre recherche sur les parfums. Ce travail ne fut pas un travail solitaire : jongler entre les différents catalogues ne fut pas chose aisée et je fus guidé tout au long de mon travail par des collègues bienveillants et bienveillantes, à travers de nombreux départements de la BnF. Ce fut l’une des clés de la réussite de ce projet : cette collaboration a pu faire naître des liens, des connexions inédites entre les différents documents liés à l’histoire du parfum. Deux exemples illustrent bien ce processus : entre les recueils du Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme où le script d’un court-métrage publicitaire pour Chanel peut être rapproché du clip en question, conservé au Département Son, vidéo, multimédia ; ou second exemple, l’expérience de mémoire collective auprès du Département Littérature et Arts pour retrouver des œuvres traitant du parfum à travers les collections. Transcender les limites du catalogue afin de découvrir de nouvelles pistes, de nouveaux documents, afin d’identifier ce qui n’est pas référencé, n’a pu être possible que grâce à l’implication de chacun et chacune dans la réalisation de ce guide.

Les bornes chronologiques retenues ont été également un enjeu méthodologique. Travailler sur du très contemporain invite chercheurs et chercheuses à s’interroger sur les nouvelles sources à notre disposition. La place des archives d’Internet dans la recherche, qui s’exprime par exemple dans l’industrie du parfum par les sites de vente en ligne, ou les bandeaux publicitaires est un enjeu auquel le dépôt légal du Web, qui moissonne de nombreux sites Internet français apporte un premier élément de réponse.

Le guide des sources se divise en trois parties, et veut couvrir l’ensemble des thématiques liées au parfum. Il s’agit tout d’abord d’explorer l’industrie du parfum, à travers les matières premières, les métiers, le droit des parfums et la distribution du produit. Puis il s’agit ensuite .de s’intéresser au parfum et à ses représentations dans la société, comme un objet culturel, à travers les arts et la littérature. Le dernier point est davantage de l’ordre méthodologique, s’appuyant sur quelques grandes marques de parfumerie comme Dior ou Chanel et de retrouver leur trace à travers les collections de la BnF. Il est désormais en ligne, sur le site du Fonds de Dotation Per Fumum1, sur le site de la Bibliothèque nationale de France et sur HAL2.

Logo fonds Per Fumum


Citer ce billet
Amaury Bernard (2024, 5 avril). Pour une exploration parfumée des collections de la Bibliothèque nationale de France. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w63h

  1. « Inventaire inédit sur l’histoire du parfum dans les collections de la BnF », Per Fumum, [s.d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.fondsperfumum.org/inventaire-inedit-sur-lhistoire-du-parfum-dans-les-collections-de-la-bnf/>. []
  2. Amaury Bernard ; Frédéric Manfrin, Des sources pour l’histoire du parfum de 1850 à nos jours, 2024. Disponible sur Internet, url : <https://bnf.hal.science/hal-04520528>. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search