Soutenance de thèse : Geoffrey Phelippot

Geoffrey Phelippot, chercheur associé de la Bibliothèque nationale de France 2021-20221, soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « La Sphère royale. L’entreprise cartographique de Nicolas de Fer à Paris (v. 1640-1720) », menée à l’EHESS sous la direction d’Antonella Romano.

Nicolas de Fer par Konrad Westermayr, Public domain, via Wikimedia Commons
Nicolas de Fer par Konrad Westermayr, Public domain, via Wikimedia Commons

Résumé

Cette thèse a pour objet d’étude Nicolas de Fer (1647-1720) et la production de son atelier cartographique de la Sphère royale. 

Contemporain de Vincenzo Coronelli, cosmographe et fabricant des globes de Louis XIV, et de Guillaume Delisle, géographe-astronome lié à la famille Cassini, Nicolas de Fer est, jusqu’à présent, connu comme un simple éditeur de cartes, dépourvu de toute autorité savante, alors qu’il est le premier géographe en France à utiliser les données de l’Académie royale des sciences pour la fabrique de ses cartes. Il devient en outre le géographe du Dauphin (1689) et celui de géographe du roi d’Espagne (1702). L’étude des ressorts de l’articulation entre son activité d’éditeur et celle de géographe est au cœur de cette enquête. La thèse propose d’explorer la trajectoire de Nicolas de Fer à travers le fonctionnement de son atelier-boutique, la Sphère royale, qui représente l’un des principaux centres d’édition et du commerce de cartes dans la France du Grand Siècle. L’angle de l’atelier offre un cadre de travail particulièrement propice pour envisager les motifs de la constitution du double profil de Nicolas de Fer et pour éclairer le fonctionnement d’un lieu de production cartographique. À partir de ce lieu, il s’agit de saisir ses pratiques concrètes afin de les réinscrire dans le contexte social et économique, culturel et politique de la période.

Ce travail repose sur l’articulation de trois niveaux d’analyse : l’étude d’une trajectoire biographique, d’un atelier et d’une abondante production géographique. La thèse se présente donc comme une contribution à l’histoire des savoirs géographiques, à l’histoire de l’estampe, et à l’histoire des sciences et des savoirs. Elle vise à restituer les modes de production et de vente de la Sphère royale pour éclairer en retour la connaissance du milieu parisien de la cartographie des XVIIe et XVIIIe siècles.

The purpose of this doctoral thesis is Nicolas de Fer (1647-1720) and the production of his cartographic workshop of the Sphère royale. A contemporary of Vincenzo Coronelli, cosmographer and maker of Louis XIV’s globes, and of Guillaume Delisle, geographer-astronomer linked to the Cassini family, Nicolas de Fer is, until now, known as a simple map publisher, devoid of any scholarly authority, whereas he was the first geographer in France to use data from the Académie royale des sciences to make his maps. He also became geographer to the Dauphin (1689) and geographer to the King of Spain (1702). At the heart of this investigation is the study of the link between his activities as a publisher and as a geographer. The thesis explores Nicolas de Fer’s career through the workings of his workshop-boutique, the Sphère royale, one of the main centers of map publishing and trade in France during the Grand Siècle. The perspective of the workshop offers a particularly propitious setting in which to consider the motives behind the creation of Nicolas de Fer’s double profile, and to shed light on the workings of a cartographic production site. The aim is to use this place as a starting point to grasp its concrete practices, and to reintegrate them into the social, economic, cultural, and political context of the period. This work is based on the articulation of three levels of analysis: the study of a biographical trajectory, a workshop, and an abundant geographical production. The thesis is therefore a contribution to the history of geographical knowledge, the history of prints, and the history of science and knowledge. It aims to reconstruct the ways in which the Sphère Royale was produced and sold, to shed light on the Parisian cartographic milieu of the 17th and 18th centuries.

Composition du jury

  • Mme Antonella Romano (Directrice de thèse), EHESS
  • M. Jean-Marc Besse, EHESS
  • M. Jean Boutier, EHESS
  • Mme Catherine Hofmann, BnF
  • Mme Isabelle Laboulais, Université de Strasbourg
  • Mme Emilie d’Orgeix, EPHE
  • M. Aurélien Ruellet, Le Mans Université

Informations pratiques

  • La soutenance aura lieu le lundi 8 janvier 2024 à 14h
  • EHESS, salle A07_37, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Note



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2024, 4 janvier). Soutenance de thèse : Geoffrey Phelippot. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 21 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/veg0

  1. Pour son projet « À la Sphère Royale : inventaire de la production cartographique de Nicolas de Fer à la BnF (fin XVIIe et début XVIIIe siècle) », url : <https://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX01/A2022000013_a-la-sphere-royale-inventaire-de-la-production-cartographique-de-nicolas-de-fer-a-la-bnf-fin-xviie-et-debut-xviiie-siecle>. []

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search