La re-médiation du patrimoine à la BnF

Comment traduire en texte et en images figées la langue des signes, pratique éminemment incarnée et dynamique ? Quel effet la composition d’un « recueil factice » à partir de libelles volants a-t-elle sur leur réception et leur conservation ? Que se passe-t-il du dessin sur le papier d’un objet pour un jeu vidéo à son encodage numérique dans des formes les plus économes en espace ? Ces problématiques soulèvent la question des media du patrimoine et des opérations de (re-)médiation de pratiques incorporées dans du papier, de fragments rassemblés en un tout, de dessin dans du code…

La re-médiation du patrimoine à la BnF

Au croisement de la philosophie, de la théorie des médias et de la sociologie de la traduction, nous pouvons définir assez largement un medium comme un dispositif technique (textuel, schématique, mécanique…) qui insère une chose encore informe dans un régime signifiant (en la rendant lisible, visible, actionnable selon une grammaire textuelle/visuelle ou un ensemble d’opérations prescrites) tout en contraignant les possibilités de signification du fait même de la matérialité et des affordances qui rendent celle-ci possible – ainsi, réciproquement, la pratique d’un medium donné informe en retour le régime signifiant. Ce faisant, les media mettent en relation des altérités autrement sourdes les unes aux autres, c’est là leur fonction « médiale ». Enfin, tout dispositif médial efface son action même : l’appropriation ou l’interprétation de la signification ainsi portée à l’être se fait à travers le medium dont les propriétés matérielles ne peuvent plus être tenues pour pertinentes dans la détermination du sens.

Dans ce cadre théorique, il devient intéressant de se pencher sur les opérations de « re-médiation », c’est-à-dire aux opérations de traduction d’un discours (ou d’une pratique, d’un objet…) depuis un support matériel vers un autre (un genre vers un autre, un medium vers un autre, un code vers un autre…) avec une attention particulière à ce que le changement de matérialité fait aux pratiques de circulation et d’appropriation des objets et à leurs publics.

Cette journée d’étude ouverte au public regroupe des chercheur·euses associé·es de la BnF et des expert·es en médiation culturelle, conservation, archivistique, bibliothéconomie ou sociologie afin de présenter des études de cas sur la (re-)médiation du patrimoine à la BnF :

  • lorsqu’un recueil factice est composé d’une collection de libelles, qu’est-ce que cela fait à la réception à la fois en termes de pratiques de lecture mais également de conservation et d’archivage ?
  • lors d’une conférence publique, qu’est-ce qu’une image projetée (en parallèle d’un discours oral) fait au spectateur de l’époque qui appréhende l’objet présenté au croisement de deux supports ?
  • qu’est-ce que cela implique pour l’archive de constituer une base de données iconographique à partir de manuscrits de de diverses époques et aires culturelles ?
  • quel usage des collections de Gallica font des publics qui téléchargent en quantité des fonds coloniaux pour les réordonner et exposer sur des sites privés ?
  • comment faire sortir de la BnF l’archive et le discours sur l’archive en traduisant pour un public plus large (vulgarisation, expositions…) ?

Ces présentations permettront d’ouvrir ainsi le champ à une discussion plus libre sur la notion même de (re-)médiation — et, plus informellement, à ce qui ferait la « marque de fabrique » des chercheur·euses associé·es de la BnF. L’évènement sera suivi, nous l’espérons par d’autres ateliers qui permettront de collaborer à la rédaction d’un recueil d’articles sur le sujet.

Programme

9h30 – 9h45 Mot d’accueil, présentation du programme

9h45 – 11h00 La (re-)médiation des pratiques

  • « Le patrimoine écrit de la LSF : du matériel à l’immatériel »
    Flora AMANN
    Expert associé : Florian Forestier (BnF)
  • « Les illustrations de racines dans le corpus botanique de la BnF »
    Tassanee ALLEAU
    Expert associé : Luc Menapace (BnF)
  • « Numériser une bibliothèque : collections, espaces, sociabilités »
    Simon DUMAS PRIMBAULT
    Experte associée : Irène Bastard (BnF)

11h00 – 11h15 Pause

11h15 – 12h15 La (re-)médiation comme acte créatif

  • « Du moule et de la pellicule à la page : les adaptations sous licences dans les publications de Marvel Comics »
    Savinien CAPY
    Expert associé : Xavier Fournier (BnF)
  • « Remédiations temporelles, langagières et formelles du Kaddish d’André Schwarz-Bart »
    Keren MOCK
    Expert associé : Jérôme Villeminoz (BnF)

12h15 – 14h00 Déjeuner

14h00 – 15h00 Politiques de la (re-)médiation

  • « Fonds Suzanne Citron : comment raconter autrement une vie engagée »
    Letizia GORETTI
    Experte associée : Claire Lesage (BnF)
  • « Eugène Gallois (1856-1916) : de l’image des colonies à la mémoire des lieux. Médiations et remédiations d’une œuvre de
    promotion coloniale »
    Florence ADROVER
    Expert·es associé·es : Olivier Loiseaux (BnF, CPL) et Flora Triebel (BnF, EST)

15h00 – 16h15 La médiation du patrimoine de la BnF

  • « Importer Gallica dans le Métavers »
    Guillaume LEVRIER
  • « L’écriture narrative comme outil de médiation des fonds et archives coloniales »
    Vy CAO
    Expert·es associé·es : Nguyễn Thị Hải (BULAC, Inalco) et Nguyễn Giáng Hương (BnF)
  • « Vulgariser et médiatiser le travail universitaire auprès du grand public »
    Tudi CREQUER
    Experte associée : Anna Quéré (Bretagne Culture Diversité)

16h15 – 16h45 Pause

16h45 – 17h30 Discussion libre
Retours réflexifs sur la notion de (re-)médiation
Qu’est-ce qui fait la marque de fabrique d’un·e chercheur·euse BnF ?

Informations pratiques

  • 20 décembre 2023 | 9h30 – 17h30
  • BnF François Mitterrand | salle 70
  • Journée d’étude ouverte au public | Format hybride


Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 5 décembre). La re-médiation du patrimoine à la BnF. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m40y

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search