Colloque : Auctorialité du collectionneur d’estampes (XVIe-XIXe siècle)

Ce colloque international se propose d’étudier certaines collections d’estampes constituées entre le XVIe et le XIXe siècles sous l’angle des pratiques de leurs propriétaires, en envisageant comment ils ont pu contribuer à modifier le sens initial des pièces qu’ils possédaient. En effet, plus qu’aucune autre forme de collection à la période moderne, la collection d’estampes permet une transformation, à la fois physique et symbolique, de ses objets, notamment en raison de leur maniabilité, de leur très grande disponibilité et de leur faible coût. De fait, les modalités d’exposition et d’organisation des pièces dans des volumes ou dans des portefeuilles, les modifications physiques que les collectionneurs faisaient subir à leurs pièces (par exemple en les découpant, en les collant ou en les enluminant) ont pu donner aux estampes de nouvelles significations et de nouvelles fonctions. Par l’examen de catalogues ou d’inventaires et surtout de recueils aujourd’hui encore conservés dans leur état originel, il s’agit dès lors de montrer que ce ne sont pas seulement les artistes ou les commanditaires – c’est-à-dire ceux qui projettent et fabriquent les objets d’art – qui donnent un sens aux œuvres, mais également ceux qui les consomment. Il convient donc de penser la part d’auctorialité des collectionneurs d’estampes sur les pièces qu’ils possédaient et de tenter de définir la notion d'”auteur de la collection”, déjà employée au XIXe siècle. Pour ce faire, la première session de ce colloque permettra d’aborder la pluralité des motivations des grands collectionneurs entre plaisir esthétique, désir de distinction sociale, et volonté d’accumuler des connaissances sous forme visuelle, afin de réfléchir à la manière dont ces motivations contribuent à donner de nouvelles fonctions aux estampes. La deuxième session se concentrera plus précisément sur la question du rôle des estampes dans l’évolution des pratiques historiographiques, question directement liée à celle, centrale, de l’histoire de l’usage des sources visuelles dans l’écriture de l’histoire. Enfin, la troisième session portera sur le développement de l’expertise des collectionneurs et des marchands dans le domaine de l’estampe, expertise qui a en partie contribué à fonder la discipline de l’histoire de l’art telle qu’on la pratique encore aujourd’hui.

Bosse, Abraham (1602-1676), L'atelier du graveur au burin et à l'eaue-forte : [estampe]
Bosse, Abraham (1602-1676), L’atelier du graveur au burin et à l’eaue-forte : [estampe], https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8403857j

Programme

Jeudi 7 décembre

  • 9h15 – Accueil des participants
  • 9h30 – Introduction de Gennaro Toscano
  • 9h45 – Antoine Gallay, Chloé Perrot, Claire Sourdin

Session 1. L’identité du collectionneur à la lumière de sa collection

Modération : Nastasia Gallian

  • 10h00 – Hanna Lehner (Ruhr-Universität Bochum) Arrangement Strategy and (De-)Contextualization in the Wolfegg Print Album Collection
  • 10h30 – Carla Julie (Université de Lausanne) La construction littéraire de l’image du curieux d’estampes à l’épreuve de ses propres collections : le cas Michel de Marolles (1600-1681)

11h00 – Pause

  • 11h30 – Ingrid Vermeulen (Vrije Universiteit Amsterdam) Impressions of the Etching Revival. The Transnational, Image Technological, and Social Conditions of the Print Collection of the Amsterdam Couple Willet-Holthuysen

12h00 – Discussions

12h30 – Déjeuner

Session 2. La collection et l’écriture de l’histoire

Modération : Véronique Meyer

  • 14h00 – Nastasia Gallian (Sorbonne Université, membre du Centre Chastel) Écrire une histoire calviniste de l’Europe avec des portraits gravés : princes, papes et théologiens dans le Thesaurus picturarum de Marcus zum Lamm (1544-1606)
  • 14h30 – Pierre Wachenheim (Université de Lorraine) Les « Estampes historiques sur les Jésuites, la Constitution, &c. » de Fevret de Fontette : découpage, collage et montage, la fabrique de l’Histoire

15h00 – Pause

  • 15h30 – Vanessa Selbach (Bibliothèque nationale de France) Les frontispices de Fevret de Fontette : la construction d’une histoire de France par l’image
  • 16h00 – Jude Talbot (Bibliothèque nationale de France) Avant Hennin, avant De Vinck : la collection Laterrade (1795-1866) au Cabinet des Estampes
  • 16h30 – Discussions
  • 17h00 – Conclusion de la journée

Vendredi 8 décembre

Session 3. Le collectionneur et la fabrique d’un discours sur l’estampe

Modération : Jan Blanc

  • 9h30 – Robert Fucci (University of Amsterdam) ‘Met alle de veranderingen’: Rembrandt’s State Changes Through the Eyes of His Earliest Collectors
  • 10h00 – Antoine Gallay (Université de Genève) Charles-Antoine Jombert (1712-1784) et les manières de collectionner l’œuvre d’un graveur

10h30 – Pause

  • 11h00 – Véronique Meyer (Université de Poitiers) Michael Huber (1727-1804), historien de la gravure et collectionneur d’estampes
  • 11h30 – Joëlle Raineau (Petit Palais, Paris) Eugène Dutuit (1807-1886) et l’estampe : du collectionneur à l’érudit
  • 12h00 – Discussions

Conclusion

12h30 – Conclusion de Corinne Le Bitouzé

Clôture de l’évènement

Organisation

  • Antoine Gallay (Chercheur postdoctoral, Université de Genève),
  • Chloé Perrot (Conservateur, BnF, département des Estampes et de la photographie),
  • Claire Sourdin (Doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Comité scientifique

  • Jan Blanc (Professeur ordinaire, Université de Genève)
  • Nastasia Gallian (Maître de conférences, Sorbonne Université, membre du Centre Chastel)
  • Corinne Le Bitouzé (Conservateur général des bibliothèques, directrice adjointe du Département des Estampes et de la photographie, BnF)
  • Véronique Meyer (Professeur émérite, Université de Poitiers)
  • Gennaro Toscano (Conseiller scientifique pour le Musée, la recherche et la valorisation à la BnF ; professeur d’histoire des collections et du patrimoine à l’École nationale des chartes)

Avec le soutien de l’université de Genève, de la Bibliothèque nationale de France et du Comité national de l’estampe

Informations pratiques

  • 7-8 décembre 2023
  • Bibliothèque nationale de France, Hôtel Tubeuf, 3e étage – 5, rue Vivienne, Paris (75002)
  • Événement uniquement sur site
  • Contact : Chloé Perrot, chloe [dot] perrot [at] bnf [dot] fr


Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 21 novembre). Colloque : Auctorialité du collectionneur d’estampes (XVIe-XIXe siècle). Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 21 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m40s

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search