Digital Muret : édition numérique du Recueil des monuments antiques de Jean-Baptiste Muret

Digital Muret

Titre

Digital Muret : édition numérique du Recueil des monuments antiques de Jean-Baptiste Muret

Auteur(s)

Équipe éditoriale : Cécile Colonna, direction scientifique du projet ; Christian Mazet, chargé d’études et de recherche à l’INHA ; Bastien Rueff, chargé d’études et de recherche à l’INHA ; Clément Salviani, chargé d’études et de recherche à l’INHA ; Euan Wall, chargé d’études et de recherche à l’INHA ; Mathilde-Avisseau-Broustet, conservatrice en chef à la BnF ; Louise Detrez, conservatrice à la BnF ; Lionel Pernet, directeur du MCAH, Lausanne ; Joëlle Arches, conservatrice stagiaire au MCAH, Lausanne ; Mathilde Vauquelin, stagiaire à l’INHA ; Maylla Bisson, stagiaire à l’INHA.

Description

Site conçu dans le cadre du programme Une histoire de l’art antique inachevée : les dessins de Jean-Baptiste Muret (1795-1866), mené de 2017 à 2022 par l’Institut national d’histoire de l’art et la Bibliothèque nationale de France.

Jean-Baptiste Muret (1795-1866) a été recruté au Cabinet des Médailles (aujourd’hui département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France) par Désiré Raoul-Rochette en 1830, à 35 ans, pour dessiner notamment les œuvres de la collection, et il y resta jusqu’à sa mort en 1866. Le Cabinet conserve aujourd’hui un impressionnant ensemble de 1986 planches portant les dessins de près de 8 000 objets, achetés après la mort de l’artiste à son fils Ernest. Dessinés à la mine de plomb, rarement à l’encre, le plus souvent colorés à la gouache ou à l’aquarelle, les objets y sont rendus avec beaucoup de soin et de talent, de précision dans le rendu des modelés, des matières et des surfaces. Les planches conservées en vingt portefeuilles ont été en 1882 réunies en onze volumes, non indexés ni même classés, ce qui rend leur consultation difficile. On y trouve des œuvres de la Bibliothèque bien sûr, mais pas seulement : elles ne forment même pas la majorité des dessins, qui proviennent d’autres musées ou de collectionneurs privés. Toutes les provenances ne sont pas données : les légendes qui apparaissent au revers d’un peu plus de la moitié des planches fournissent le lieu de conservation pour environ un quart des objets, et il faut un long travail pour retrouver, peu à peu, les provenances manquantes. Les dessins de J.-B. Muret illustrent donc une profusion de collections, publiques et surtout privées : plus de 160 cabinets d’amateurs, fameux ou oubliés, sont ainsi nommés.

URL



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 12 juin). Digital Muret : édition numérique du Recueil des monuments antiques de Jean-Baptiste Muret. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3xd

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search