La Fondation des sciences du patrimoine fête ses 10 ans à la Philharmonie de Paris !

La Fondation des sciences du patrimoine (FSP) fête son dixième anniversaire. C’est l’occasion de revenir sur les activités de cette structure qui, en l’espace de quelques années, a acquis une place prépondérante au sein du paysage français de la recherche sur les patrimoines.

Fondée en 2013, la FSP est une fondation partenariale placée sous le haut patronage du ministère de la Culture et du CNRS. Les membres fondateurs sont au nombre de cinq : les universités de Cergy et de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, le musée du Louvre, le château de Versailles et la Bibliothèque nationale de France. Au fil des ans, elle a su fédérer une quinzaine de membres associés (laboratoires de recherche, établissements d’enseignement supérieur, institutions patrimoniales) de projets de recherche élaborés de façon conjointe. La FSP permet ainsi la structuration d’une recherche de pointe sur le patrimoine culturel matériel.

Au cours des dix dernières années, la FSP a financé ou co-financé plus de 200 projets de recherche, dont près de 90 thèses. Ces projets sont marqués par une forte interdisciplinarité, faisant dialoguer les sciences humaines et sociales, les sciences expérimentales et les sciences de l’information et de la communication. Un grand nombre de disciplines sont représentées, de l’histoire de l’art, l’histoire et la littérature à la physique, la chimie, la robotique, en passant par l’informatique, le droit ou encore l’anthropologie

Parmi les membres associés figurent les Archives nationales, le Centre de recherche et de restauration des musées de France, le Centre de recherche sur la conservation (Laboratoire de recherche des monuments historiques, Centre de recherche sur la conservation des collections, musée de la Musique), l’École du Louvre, l’Institut national d’histoire de l’art, l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles, l’École nationale des chartes, l’Institut national du patrimoine, le musée du quai Branly – Jacques Chirac, le Centre Pompidou, le Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine, le laboratoire Modélisation de l’architecture et du patrimoine. Des accords cadre de coopération ont été signés avec le Synchrotron SOLEIL et avec le projet Patrimalp (Université Grenoble Alpes).

Du LabEx PATRIMA avec l’objet frontière à l’EquipEx ESPADON et l’objet patrimonial augmenté, tout en accompagnant diverses dynamiques internationales comme la JPI-CH ou l’infrastructure E-RIHS, retracer l’histoire de la FSP c’est prendre conscience de l’avancée significative de la structuration d’une communauté d’acteurs autour des sciences du patrimoine mais aussi de la reconnaissance de l’excellence française dans le domaine.

Informations pratiques



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 27 septembre). La Fondation des sciences du patrimoine fête ses 10 ans à la Philharmonie de Paris ! Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3zs

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search