Le docteur Vidal, médecin bénévole de la Bibliothèque impériale

Dans ces pages, nous avons évoqué les souvenirs de jeunesse de l’historien René de Belleval, lecteur de la Bibliothèque impériale, dressant un portrait de Carl Bénédicte Hase (1780-1864) trônant à la présidence de la salle de lecture du département des Manuscrits1. Il faisait également part de la présence d’un médecin attaché à la Bibliothèque alors que les effectifs de l’époque n’en comptaient aucun…

La trace de ce dernier est à retrouver dans les Procès-verbaux du Comité consultatif de la Bibliothèque qui confirment la présence d’un médecin attaché à la Bibliothèque puisque lors de la séance du 28 septembre 1864.

Le Comité consultatif était l’instance collaborative dirigeante de l’établissement. Elle faisait suit au Conservatoire mis en place lors de la Révolution2. En 1864, le Comité est constitué de l’administrateur de la Bibliothèque et président du Comité consultatif Jules-Antoine Taschereau (1801-1874), du conservateur sous-directeur Jules Ravenel (1801-1885), de Natalis de Wailly (1805-1886), conservateur des manuscrits, de Joseph Toussaint Reinaud (1795-1867), conservateur des manuscrits orientaux, d’Anatole Chabouillet (1814-1899), conservateur des médailles et antiques, et Henri Delaborde (1811-1899), conservateur du Cabinet des estampes.

Le 28 septembre, l’Administrateur informe ses collègues « de la nomination au grade de Chevalier de la Légion-d’honneur de Mr Vidal, médecin de la Bibliothèque Impériale. Cette récompense, sollicitée à plusieurs reprises par l’Administration de la Bibliothèque, a été accordée à M. Vidal à l’occasion du 15 août. »

ADMINISTRATION. Procès-verbaux du Conservatoire (du Comité consultatif après 1858). Informations sur le Cabinet des Médailles, p. 91. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t5705788r/f97.item#>.

A cette date, le 15 août est le jour de la fête nationale en France, institué en tant que tel en 1806 par le régime impérial, moins parce que la date coïncide avec l’Assomption — jour de fête en l’honneur de la Vierge Marie voulue par Louis XIII — que parce qu’elle est le jour de naissance de l’empereur Napoléon Bonaparte né un 15 août 1769 ainsi que le jour de la signature du concordat de 1801. Si la mesure fut abrogée en 1813, la fête du 15 août fut réinstaurée par Napoléon III et le resta jusqu’à la chute de ce dernier en 1870. 

Le docteur Vidal est élevé au grade de chevalier par décret en date du 12 août 1864, rendu sur la proposition du ministre de l’instruction publique3. L’information est relayée dans divers périodiques médicaux, comme :

Revue de thérapeutique médico-chirurgicale : journal des connaissances médico-chirurgicales, 1er septembre 1864, n° 17, p. 473.
Revue de thérapeutique médico-chirurgicale : journal des connaissances médico-chirurgicales, 1er septembre 1864, n° 17, p. 473. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t53749230/f479.item>.
« Chronique », L'Union médicale : journal des intérêts scientifiques et pratiques moraux et professionnels du corps médical, 1864, janvier, vol. 23, p. 319.
« Chronique », L’Union médicale : journal des intérêts scientifiques et pratiques moraux et professionnels du corps médical, 1864, mardi 16 et jeudi 18 août, n° 97, p. 319. Disponible sur Internet, url : <https://archive.org/details/BIUSante_90068x1864x23/page/318/mode/2up>.
« Variétés », Bulletin général de thérapeutique, 1864, Volume 67, p. 191.
« Variétés », Bulletin général de thérapeutique, 1864, Volume 67, p. 191. Disponible sur Internet, url : <https://archive.org/details/BIUSante_90014x1864x67/page/190/mode/2up>4.

Les revues nous apprennent qu’il rendit « 17 ans de services gratuits », ce qui explique son absence dans les tableaux des effectifs de la Bibliothèque. En revanche, aucune ne fournit le prénom pour le distinguer parmi tous les Vidal, officiers de santé et docteurs en médecine. La partie supplémentaire du Bulletin des lois de l’Empire français, le Journal général de l’instruction publique et des cultes ainsi que le Bulletin administratif du Ministère de l’Éducation Nationale nous permettent de lever le doute et confirmer qu’il était docteur en médecine :

Le décret de nomination est intégralement reproduit dans le Bulletin administratif de l’instruction publique, ce qui permet de constater qu’il est élevé dans la même promotion que le chirurgien Alphonse Guérin ou l’écrivain Paul Féval :

Bonaparte, Louis-Napoléon ; Duruy, Victor, « Nominations dans l'ordre impérial de la Légion d'honneur », Bulletin administratif de l'instruction publique, 1864, tome 2, n° 32, p. 138-142, Vidal cité p. 142.
Bonaparte, Louis-Napoléon ; Duruy, Victor, « Nominations dans l’ordre impérial de la Légion d’honneur », Bulletin administratif de l’instruction publique, 1864, tome 2, n° 32, p. 138-142, Vidal cité p. 142. Disponible sur Internet, url : <https://education.persee.fr/doc/baip_1254-0714_1864_num_2_32_15948>.

La presse d’information générale du 15 août 1864 relaya aussi l’information que l’on retrouve dans La Gazette5, Le Constitutionnel6, Journal des débats politiques et littéraires7 ou La Patrie8.

Le Grand Journal du 21 août classe les récipiendaires par catégories, introduisant les médecins par la phrase liminaire :

Les médecins rendent des services à l’humanité urbi et orbi ; voilà sans doute pourquoi l’on trouve des noms de médecins sur les listes des décorations de chaque département ministériel.

Le Grand Journal, 21 août 1864, n° 21, p. 2. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/le-grand-journal/21-aout-1864/3826/5312338/2>.

Pour le cas du docteur Vidal, cela s’avérait d’autant plus vrai qu’il officia au bénéfice de la Bibliothèque à titre gracieux au moins de 1847 à 1864.

Il pourrait s’agir d’un médecin voisin de la Bibliothèque impériale qui pouvait sans doute être sollicité en tant que de besoin. Ce ne pouvait être le docteur Vidal qui résidait au 4 rue des Pyramides, soit à 10 minutes à pied de la Bibliothèqu,e puisqu’il était déjà chevalier de l’ordre impérial de la Légion d’honneur en 1855.

« Science médicale », Journal de la ville de Saint-Quentin et de l’arrondissement, 11 juillet 1855, n° 2475, p. [2].

La coïncidence veut que la Bibliothèque nationale de France ait compté un médecin de travail portant le même nom.

Notes



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 19 août). Le docteur Vidal, médecin bénévole de la Bibliothèque impériale. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3ys

  1. Voir Jacquot, Olivier, « Témoignage d’un usager de la Bibliothèque impériale en 1860 », Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, 10 juillet 2023. Disponible sur Internet, url : <https://bnf.hypotheses.org/32350>. []
  2. Voir : Jacquot, Olivier, « Le Conservatoire de la Bibliothèque Nationale : une direction collégiale héritée de la Révolution », Sources pour une histoire administrative croisée. Collège de France et Bibliothèque nationale de France, 1773-1815, 19 juin 2023. Disponible sur Internet, url : <https://bnf.hal.science/hal-04133455/>. []
  3. Nous n’avons pas trouvé l’information dans le Gazette nationale ou le Moniteur universel des 12 août 1864 et jours suivants qui fournissent les listes des récipiendaires par ministères ni dans la base Léonore des personnes nommées ou promues dans l’Ordre de la Légion d’honneur depuis 1802 et décédées avant 1977… []
  4. L’information parut aussi dans le Journal de médecine et de chirurgie pratique, p. 428, art. 6750. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k209677s/f427.item> ou encore dans « Titres honorifiques », Recueil des lois et actes de l’instruction publique, 1864, n° 31, p. 396. Disponible sur Internet, url : <https://books.google.fr/books?id=z0Cl34GzYecC&pg=PA396&lpg#v=onepage>. []
  5. La Gazette de France, 15 août 1864, p. [2]. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/la-gazette-de-france/15-aout-1864/379/2639295/2>. []
  6. Le Constitutionnel, 15 août 1864, n° 228, p. [1]. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/le-constitutionnel/15-aout-1864/22/459557/1>. []
  7. Journal des débats politiques et littéraires, 15 août 1864, p. [2]. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/journal-des-debats-politiques-et-litteraires/15-aout-1864/134/715803/2>. []
  8. La Patrie, 15 août 1864, édition du matin, p. [2]. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/la-patrie-1841-1937/15-aout-1864/2935/4595253/2>. []

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search