La BnF à la 47e conférence annuelle de LIBER

Fondée en 1971 et basée à la Haye, LIBER (Ligue des Bibliothèques Européennes de Recherche), est une association non gouvernementale de droit néerlandais fédérant plus de 400 bibliothèques de recherche principalement en Europe. Parmi ses membres figurent des bibliothèques universitaires, des bibliothèques de centres de recherche, des bibliothèques nationales ainsi que des bibliothèques municipales et patrimoniales dont les collections sont de niveau recherche. LIBER représente les intérêts de ces institutions et promeut leur collaboration, la recherche, l’amélioration des services et l’innovation.

Sa 47e conférence annuelle se tient cette année à Lille au LILLIAD Learning Center Innovation de l’université de Lille. Inauguré par la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, le congrès LIBER rassemble autour de la thématique « Research Libraries as an Open Science Hub: from Strategy to Action » une quarantaine d’interventions traitant du rôle des bibliothèques dans la mise en œuvre et la diffusion de la science ouverte.

La Bibliothèque nationale de France, membre de la Ligue, intervient au cours de la conférence pour présenter plusieurs projets.

Session 3 : Let’s Work Together : Developing Partnerships

Dans le cadre de la session « Let’s work together: developing partnerships », la Bibliothèque nationale de France a pu présenter deux programmes numériques collaboratifs en cours de réalisation, la bibliothèque numérique France-Pologne et le programme « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library ». L’accent a été mis sur les enseignements à tirer quant à la réalisation d’un tel projet d’un point de vue méthodologique tant en interne qu’en externe.

Retour sur le projet France-Pologne

La bibliothèque numérique France-Pologne a été présentée par Bruno Sagna, adjoint à la directrice déléguée aux Relations internationales, chargé de mission Europe et Amérique du Nord.

Cela a été l’occasion de présenter l’action internationale de la BnF, la stratégie d’unification numérique à travers la collection Patrimoines Partagés et la Bibliothèque francophone numérique et de mettre l’accent sur les enjeux de valorisation et l’implication des communautés de chercheurs. Les cartes postales et marque-pages des diverses réalisations graphiques ont connu un franc succès auprès des participants.

Présentation : Bruno Sagna, « The France-Poland digital Library: an example of Digital Unification », http://production-scientifique.bnf.fr/sites/default/files/france-pologne.pdf

An innovative partnership between the French National Library and the British Library in the field of digital humanities : the Polonsky program

Charlotte Denoël, cheffe du service des Manuscrits médiévaux a présenté le projet « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library ». Mené depuis juillet 2016 grâce à un mécénat exceptionnel de la Fondation Polonsky, France-Angleterre, 700-1200 est un vaste programme de numérisation et diffusion incluant un ensemble de 800 manuscrits médiévaux, conservés à parts égales entre la BnF et la British Library. Entre autres nombreuses opérations, il donnera lieu à l’automne au lancement par la BnF d’un site Gallica marque blanche. Ce site proposera un accès à l’ensemble des documents numériques inclus dans le programme grâce au standard IIIF et au visualiseur Mirador, deux outils qui permettent de rendre interopérables des images provenant de différents établissements. »

Présentation : Charlotte Denoël, « An innovative partnership between the French National Library and the British Library in the field of digital humanities: the Polonsky  program », http://production-scientifique.bnf.fr/sites/default/files/polonsky_0.pdf

Session 6 : Exploring OPEN & FAIR Opportunities

Au cours de cette session, Emmanuelle Bermès, Adjointe chargée des questions scientifiques et techniques auprès du Directeur des services et des réseaux et Jean-Philippe Moreux, Expert-e scientifique Gallica /Chef-fe de projet de coopération numérique, présentent le cas de la BnF qui illustre le rôle des bibliothèques nationales dans la mise en place de services destinés aux chercheurs, notamment en humanités numériques.

Présentation : Emmanuelle Bermès et Jean-Philippe Moreux, « National libraries as service providers for research: BnF case study ».

Session 8 : Understanding Researcher’s Needs

Dans le cadre de cette session  sur les besoins des chercheurs, Peter Stirling, chargé de collections numériques au service du Dépôt légal numérique, a présenté la manière dont la BnF a abordé l’utilisation par des chercheurs d’approches nouvelles de fouille et d’analyse sur les collections du dépôt légal de l’internet. Après plusieurs projets où la BnF a travaillé de manière collaborative avec les équipes de recherche sur le développement des solutions, la BnF cherche à définir une offre de service dans le contexte du projet Corpus, pour être en mesure de répondre de manière plus simple aux demandes des chercheurs.

Des parallèles ont été tissés avec la présentation de la bibliothèque universitaire de Louvain, sur la création d’un portefeuille de services informatiques en soutien de projets de recherche, avec des solutions qui peuvent être réutilisées et adaptées à de nouvelles demandes. Cela entre en résonance avec la présentation de l’Université de York sur la perception des bibliothèques chez les universitaires qui a démontré que, dans un contexte où des ressources en ligne sont de plus en plus utilisées, ils apprécient toujours l’espace physique de la bibliothèque, et que les bibliothécaires ont un rôle important en accompagnant les usagers dans la recherche et l’exploitation de l’information numérique.

Présentation ; Peter Stirling et Sara Aubry, « Meeting researchers’ needs in mining web archives: the experience of the National Library of France » : http://production-scientifique.bnf.fr/sites/default/files/meeting_researchers_needs.pdf

Les objectifs de LIBER

La stratégie 2018-2022 de LIBER comprend 3 axes stratégiques 2018-2022 très proches des préoccupations des bibliothèques universitaires et de recherche, mais également des bibliothèques nationales, spécialisées, et des consortiums documentaires et visant à relever les défis numériques de demain :

  • les bibliothèques, plateformes pour une communication scientifique innovante ;
  • les bibliothèques, hub de compétences et de services numériques ;
  • les bibliothèques, partenaires de l’infrastructure de recherche.

LIBER stratégie 2018-2022 ; copyright LIBERElle est mise en œuvre par 9 groupes de travail :

  • Architecture
  • Copyright & Legal Matters
  • Digital Humanities & Digital Cultural Heritage
  • Digital Skills for Library Staff & Researchers
  • Leadership Programmes
  • Linked Open Data
  • Innovative Metrics
  • Open Access
  • Research Data Management

La BnF participe au groupe de travail Digital Humanities & Digital Cultural Heritage.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.