Appel à communication : Les lieux d’étude et de la recherche aujourd’hui : entre fonctions sociales et fonctions documentaires

Salle Ovale © Guillaume Murat / BnF
Salle Ovale © Guillaume Murat / BnF

Enquêter sur les lieux d’étude et de la recherche s’inscrit dans une réflexion plus large qui interroge les conditions matérielles des parcours de formation actuels. De quelles façons varient-elles selon les ancrages disciplinaires et géographiques, les attributs socioéconomiques et de genre ? Quels espaces sont prioritairement investis par les étudiants et les chercheurs, comment et pour quels motifs ? En effet, les bibliothèques sont traversées aujourd’hui par deux courants de transformations : d’une part celles liées aux évolutions de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR), d’autre part celles liées au numérique dans la construction des savoirs.

Depuis quelques années, le monde de l’ESR porte un intérêt croissant à ces questions. Celui-ci se manifeste tant par des apports théoriques portant sur la place actuelle des lieux de savoir (Jacob, 2007 ; Wacquet, 2015, 2018), que par la structuration d’espaces de discussion1. Les espaces documentaires et lieux d’étude s’en emparent également avec un souci amplifié par la pandémie, révélatrice en creux de l’importance et de la multiplicité de leurs fonctions sociales. Les bibliothèques publiques, patrimoniales, universitaires, sont quotidiennement investies par des étudiants et des chercheurs qui s’y rendent pour des raisons multiples. Les projets pour renouveler et aménager ces espaces s’efforcent ainsi de considérer la perspective des usagers (Beudon, 2016) pour intégrer des pratiques qui dépassent les besoins documentaires : trouver un espace de travail, un rythme, un lieu où retrouver ses pairs s’imposent en effet comme autant de moteurs de venue pour ces publics.

Analyser ce qui se joue dans ces espaces invite à penser leur place, liée au monde académique tout en lui restant périphérique, et à mettre au jour les besoins des personnes qui évoluent aujourd’hui à l’université.

Le numérique a également rebattu les cartes des modes d’accès aux savoirs. La numérisation des sources rend désormais accessibles à des amateurs des documents auparavant visibles uniquement entre les murs des espaces patrimoniaux et destinés aux professionnels de la recherche. La production éditoriale d’articles et revues est versée dans de multiples bases de données électroniques, où la navigation de liens en liens remplace l’exploration des étagères (Dumas-Primbault, 2022). Enfin, le travail d’étude et recherche se discute désormais sur des espaces en ligne – dans les commentaires de blogs, en s’agrégeant sous le hashtag d’un réseau social – rappelant le rôle des sociabilités, ici numériques, dans la construction des savoirs (Beaudouin, 2019 ; Clavert, Mueller, 2020). Tous ces éléments tendent à recomposer l’environnement dans lequel s’inscrivent aujourd’hui les bibliothèques.

Cette journée d’étude a pour objectif de réunir des chercheurs et chercheuses de tous horizons professionnels dans les champs des sciences sociales et du monde des bibliothèques, afin de présenter leurs travaux et partager leurs réflexions. Les propositions de jeunes chercheurs et chercheuses sont les bienvenues.

Agenda et modalités de proposition

La journée d’étude se déroulera à la Bibliothèque nationale de France le 30 novembre 2023 au Petit Auditorium de la BnF (site François Mitterrand).
Les propositions d’intervention devront être envoyées d’ici au 5 août vendredi 8 septembre aux adresses suivantes : floriane.zaslavsky@bnf.fr, irene.bastard@bnf.fr. Toute proposition doit comporter :

  • votre nom et fonction ;
  • un titre et un court résumé de l’objet et de la problématique de votre intervention, ainsi que de votre méthode d’enquête, de 2000 signes (espaces compris) ;
  • un CV.

Thèmes

Votre proposition devra s’inscrire dans l’un des thèmes suivants :

  • Étudiants et jeunes chercheurs : conditions de vie, conditions d’étude
  • Les sociabilités académiques : quels espaces, quels enjeux ?
  • Pratiques documentaires, pratiques sociales : observer les publics des bibliothèques
  • Les bibliothèques, lieux d’études et d’apprentissages
  • La place des bibliothèques dans la construction des savoirs académiques et amateurs
  • La reconfiguration des lieux d’étude physiques à l’heure du numérique


Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 16 juin). Appel à communication : Les lieux d’étude et de la recherche aujourd’hui : entre fonctions sociales et fonctions documentaires. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3xi

  1. Voir, par exemple, les séminaires de recherche sur la politique des sciences : <https://pds.hypotheses.org/>. []

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search