Projets BnF lauréats du sixième appel à manifestation d’intérêt Biblissima

L’Equipex Biblissima a déjà lancé six appels à manifestation d’intérêt pour des opérations conjointes de recherche, de documentation, de numérisation portant sur des collections historiques de manuscrits et d’imprimés anciens. Les résultats du sixième appel à manifestation d’intérêt, clos le 31 janvier 2018, ont été rendus publics au mois de juin. Parmi les lauréats sélectionnés par le Comité de direction de l’Equipex, deux projets impliquent la Bibliothèque nationale de France.

Après examen par le Conseil scientifique des dossiers de candidature reçus en réponse au sixième appel à manifestation d’intérêt Biblissima, le Comité de direction de Biblissima a retenu cinq projets à financer en 2018. Parmi ceux-ci, deux comptent le département des Manuscrits de la BnF parmi leurs partenaires.

La bibliothèque de Mazarin en ligne

Établissement porteur

Bibliothèque Mazarine

Partenaire(s)

  • Centre Jean Mabillon (ENC)
  • Pôle Document numérique, Maison de la recherche en sciences humaines (Caen)
  • Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits

Lauréat en 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018.

Présentation du projet

Le projet consiste à éditer en ligne les sources catalographiques de la bibliothèque de Mazarin (1602-1661), la plus importante collection personnelle du premier âge classique. Le cœur du projet est constitué par l’inventaire de la bibliothèque dressé en 1661, dans les semaines qui ont suivi la mort de Mazarin (environ 27 000 livres imprimés et un peu plus de 2 000 manuscrits), dont l’édition se fera en TEI.

Le projet correspond à plusieurs ambitions complémentaires :

  • diffusion en ligne de l’inventaire d’une grande collection historique afin de développer l’analyse de sa constitution, de son économie, de ses usages, de ses impacts culturels et politiques ; à ce titre, le rôle de Mazarin dans la diplomatie européenne, le volume exceptionnel de sa bibliothèque et la manière dont elle a modélisé l’idéologie documentaire à l’époque moderne, font que la divulgation des données du projet permettra des investigations dans divers domaines: histoire de la documentation politique, du collectionnisme et des pratiques bibliophiliques, de la transmission des textes, des savoirs et des modèles culturels dans l’Europe moderne.
  • identification précise des livres et manuscrits provenant de Mazarin (circonstances d’acquisition, usages, gestion dans l’espace de la bibliothèque, transmission, localisation actuelle).
  • mise en œuvre d’un modèle de reconstitution de bibliothèque ancienne qui soit articulé avec les outils actuels de signalement des manuscrits ou imprimés anciens.

Le périmètre historique et documentaire du projet est resserré autour de la bibliothèque personnelle de Mazarin (de 1643, date de sa constitution, à 1668, date de l’échange pratiqué avec la bibliothèque royale sept ans après la mort de Mazarin).

La bibliothèque du cardinal de Richelieu

Établissement porteur

Bibliothèque Mazarine

Partenaire(s)

  • Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS)
  • Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits
  • Centre Jean Mabillon (ENC)

Lauréat en : 2016, 2018

Présentation du projet

Le cardinal de Richelieu (1585-1642) a passé sa vie à rassembler des livres, manuscrits et imprimés, dont il a fait la première bibliothèque « d’homme d’État » du XVIIe siècle : une réalisation (1300 manuscrits, 6150 imprimés) qui fut imitée et largement dépassée, sur le plan quantitatif, par Mazarin (sans doute 50 000 volumes dans sa 1re bibliothèque en 1650 ; 2400 manuscrits et 26 500 imprimés dans sa seconde en 1661) puis par Colbert (7600 manuscrits, 22 000 imprimés).

Le projet, bien que né presque au même moment que celui sur « la bibliothèque de Mazarin en ligne » est présenté à Biblissima seulement aujourd’hui : il répond aux mêmes principes et bénéficie de son expérience technique. Il consiste en la reconstitution virtuelle de la collection, avec identification des ouvrages et renvoi vers les numérisations quand elles existent. Il passe par l’édition électronique des inventaires anciens, déjà numérisés, qui sont répartis entre la Bibliothèque Mazarine et la BnF. Le protocole d’édition retenu (XML TEI) est le même que pour Mazarin. L’intégration des livres de Richelieu aux entreprises de bibliothèques en ligne permettra de leur apporter ce qui fut le socle des grandes bibliothèques de l’âge classique.

Enregistrer


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.