Recrutement d’un.e post-doctorant.e dans le cadre du projet ANR / FAPESP Transatlantic Cultures. A digital platform for Transatlantic Cultural History (from the end of 18th century to now)

L’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 recrute un.e post-doctorant.e dans le cadre du projet ANR / FAPESP Transatlantic Cultures. A digital platform for Transatlantic Cultural History, 1700 to now. Le / la candidat.e recruté.e sera basé.e au Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CREDA – UMR 7227), partenaire financé de ce projet de recherche, et travaillera sous la responsabilité des coordinateurs scientifiques du projet.

Description du projet

Transatlantic Cultures est un projet de recherche collaborative internationale lancé en 2016, qui a reçu le soutien financier du programme franco-brésilien ANR/ FAPESP, de la MSH Paris-Saclay, du France-Berkeley Fund et de l’Institut des Amériques. Son comité éditorial est composé de 40 chercheurs provenant de 19 universités en Europe, en Afrique et dans les Amériques. Ce projet vise à la réalisation d’une plate-forme numérique d’histoire culturelle transatlantique éditée en ligne : un outil scientifique et technologique innovant, pérenne et évolutif, destiné à analyser les dynamiques circulatoires dans l’espace atlantique et à comprendre la place centrale de ce dernier dans le processus de mondialisation contemporain.

Transatlantic Cultures met en oeuvre une histoire connectée de l’espace atlantique contemporain à travers une série de notices analytiques consacrées aux relations culturelles complexes entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques, dans une perspective pluridisciplinaire associant historiens, anthropologues, sociologues, politistes, musicologues, spécialistes de littérature, arts, théâtre ou cinéma. Il propose une réflexion sur les circulations transatlantiques et la mondialisation culturelle, mais également sur les processus identitaires et les frontières qui ont contribué à l’établissement et au renouvellement de grandes aires culturelles depuis le XVIIIe siècle.

En portant une attention particulière à l’historicité des régimes circulatoires et aux nombreuses inflexions qui interviennent durant la période considérée, cette plate-forme permet de mettre à l’épreuve, à partir de l’espace de circulation séculaire que constitue le monde atlantique, une série de notions telles que « transferts culturels », « histoire connectée », « histoire transnationale » ou « aires culturelles ». Elle propose des notices approfondies sur les objets et les pratiques culturels regroupés au sein de grandes rubriques thématiques (culture visuelle, musique, mouvements littéraires, spectacle vivant, villes, sport, etc.). La réflexion porte également sur les acteurs des échanges (migrants, exilés, intellectuels transnationaux, voyageurs, diplomates, experts, etc.), sur les vecteurs sociologiques de la médiation (livres, revues, pièces, films, chansons, blogs, etc.), sur le poids des industries culturelles (pôles de production, réseaux de distribution, etc.) ou encore sur les politiques publiques de la culture et sur les lieux de la sociabilité culturelle transnationale (capitales culturelles, expositions internationales, congrès scientifiques, organisations internationales, festivals de cinéma, de musique ou de théâtre, etc.).

Ces éléments permettent d’analyser les espaces de circulations et l’évolution des polarités culturelles au sein de l’espace atlantique du XVIIIe au XXIe siècles. En rupture avec le modèle traditionnel d’interprétation opposant un centre (ouest-européen et nord-américain) à des périphéries culturelles (africaines, sud-américaines), le projet Transatlantic Cultures insiste sur les phénomènes de circularité et sur les différents facteurs (économiques, politiques, symboliques) qui ont contribué à l’établissement et au renouvellement des hiérarchies culturelles entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Les espaces de circulation et de dissémination sont envisagés dans une optique résolument ouverte : l’Atlantique nord bien sûr et la question de l’américanisation, mais aussi les liens établis entre les pays africains et latino-américains de « l’Atlantique sud » ; la formation interculturelle de « l’Atlantique noir » et le rôle central de l’espace caraïbe ; ou encore la longue histoire des échanges culturels entre l’Europe et l’Amérique latine.
Plus d’informations : https://tracs.hypotheses.org

Missions

  • Appui des trois coordinateurs scientifiques (Anaïs Fléchet, Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines / CHCSC ; Gabriela Pellegrino Soares, Université de São Paulo / Département d’histoire ; Olivier Compagnon, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / CREDA – UMR 7227) dans la gestion du projet ;
  • Organisation du séminaire du projet (5 à 7 séances par année universitaire) ;
  • Édition scientifique de notices du dictionnaire (notamment en anglais) ;
  • Relation avec les auteurs impliqués dans le projet ;
  • Relation avec certains prestataires impliqués dans le projet (webdesign, cartographes, etc.) ;
  • Recherche iconographique ;
  • Contribution à la rédaction de notices.

Profil

  • Être titulaire d’un doctorat en sciences humaines et sociales soutenu au plus tard le 31 août 2018. Être titulaire d’un doctorat en histoire – et plus spécifiquement en histoire culturelle – sera considéré comme un atout, mais ne constitue pas une condition exclusive ;
  • Excellente maîtrise du français et de l’anglais (incluant notamment une capacité à rédiger et à éditer des textes en anglais). Une connaissance de l’espagnol ou du portugais sera considérée comme un plus ;
  • Intérêt pour les humanités numériques et ses enjeux ;
  • Une expérience dans l’édition scientifique sera considérée comme un atout.

Dossier de candidature

  • Un CV détaillé comprenant notamment une description précise du sujet de thèse ;
  • Une lettre de motivation démontrant l’adéquation du / de la candidat.e avec le profil recherché.

À envoyer au plus tard le 29 juin 2018 à l’adresse contact@transatlantic-cultures.org
Résultats le 4 juillet 2018.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.