Vacarme, tintamarre ou murmure et bruissement : comment retrouver les sons d’une ville

Vue de l’Apport de Paris et du Grand Chatelet - Maquette Bretez, ©PI2A-AudioMSH-LSE UAR2000CNRS
Vue de l’Apport de Paris et du Grand Chatelet – Maquette Bretez, © PI2A-AudioMSH-LSE UAR2000CNRS

L’espace urbain est un espace complexe où se retrouvent des sociabilités, des activités, des éléments tangibles et d’autres beaucoup moins, comme la sensorialité de la ville. Retrouver les ambiances sonores du passé, ce n’est pas dresser un portrait sonore, ce n’est pas non plus proposer un travail sonore cinématographique qui doit accompagner une trame narrative. C’est se plonger dans le cœur même de la vie urbaine afin d’en comprendre les articulations et, de cette manière, permettre l’élaboration d’une possible restitution. C’est une enquête complexe tant dans le passé (dans les sources) que dans le présent (retrouver ces bruits et ces sons).

Intervenants
Martin Guesney (Maison des sciences de l’homme – CNRS), Mylène Pardoen (Maison des sciences de l’homme – CNRS)

À propos de ce séminaire

Le cycle de séminaires du projet « Richelieu. Histoire du quartier » explore les méthodes de recherche mises en œuvre dans l’étude d’une ville, d’un quartier, d’une rue ou d’un bâtiment.

Après l’état des lieux des principaux éléments ayant façonné ce secteur au fil des siècles (en 2018-2019), son histoire urbaine, architecturale, sociale, économique et culturelle sur un large XIXe siècle a été documentée par l’analyse de corpus iconographiques hétérogènes (en 2021-2022). Pour ce troisième cycle, les intervenants poursuivent ces réflexions en interrogeant des cas d’étude mêlant travaux historiques et pratiques numériques. Il s’agit de croiser et questionner les pratiques propres à la rencontre entre ces disciplines. Cartographie, photogrammétrie et modélisation fournissent des outils d’exposition de l’iconographie, et de clarification des problématiques qu’elle soulève. Constitutif de certains courants, comme le spatial turn, l’espace urbain et architectural est aussi abordé dans ses usages par la société, et à travers les réseaux qui en sous-tendent les transformations. Ce dialogue interdisciplinaire ouvre des perspectives d’exploitation, d’exposition et de pérennisation des sources.

Informations pratiques

  • Vendredi 14 avril 2023, 16h30 – 18h30
  • Institut national d’histoire de l’art – Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari
  • 2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs – 75002 Paris – 75002 Paris

En partenariat avec l’École nationale des chartes (ENC), le Centre allemand d’histoire de l’art (DFK), la Bibliothèque nationale de France (BnF), l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le centre André Chastel, avec le soutien de la Banque de France et de la Fondation des sciences du patrimoine (FSP).

Responsables scientifiques
Charlotte Duvette (Projet Richelieu), Loïc Jeanson (Projet Richelieu), France Nerlich (INHA)



Citer ce billet
Olivier Jacquot (2023, 11 avril). Vacarme, tintamarre ou murmure et bruissement : comment retrouver les sons d’une ville. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3wi

Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search