Colloque « Ladislas Mandel (1921-2006) ou l’humanisme de la lettre », 11 juin 2018

Un colloque en hommage au grand typographe et collectionneur Ladislas Mandel (1921-2006) réunira à la Bibliothèque de l’Arsenal, en co-organisation avec le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon, des conservateurs, des enseignants, des créateurs et des historiens du livre, anciens disciples de Mandel pour la plupart.

Caractères d’imprimerie. Collection Ladislas Mandel © BnF

Roumain d’origine hongroise, Mandel s’établit en France en 1936. Il se forme à la peinture et à la sculpture, puis à la restauration de monuments historiques et à la taille de pierre, affinant sa perception de la forme dans sa tension et son équilibre, ainsi que son approche gestuelle et plastique de l’écriture. Entré en 1954 à la fonderie Deberny & Peignot, il apprend le dessin de lettre auprès d’Adrian Frutiger et invente à ses côtés le métier de « dessinateur de caractères » pour la photocomposition. En 1968, il devient directeur artistique de la firme Lumitype/IPC, avant de se spécialiser dans les caractères à haute lisibilité pour les bottins d’Europe et d’Amérique.

Chacune de ses créations vise à humaniser la lettre, à l’harmoniser au paysage culturel et intérieur du lecteur. Hanté par l’histoire des formes, fasciné par la valeur symbolique du signe, Mandel affirme dans ses écrits, ses alphabets et son enseignement la prééminence de l’homme sur la machine et de la pensée sur l’outil. Il rêve d’écrire une « graphologie générale des arts » pour mettre en perspective les expressions plastiques et scripturales des civilisations et ce qu’elles révèlent d’elles-mêmes dans les formes qu’elles choisissent pour fixer leur existence. Ce dessein inachevé s’incarne dans son extraordinaire collection de curiosités épigraphiques.

La Bibliothèque de l’Arsenal et le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon ont reçu en héritage le fruit de ses travaux et de ses recherches : le fonds parisien sera présenté à l’occasion du colloque, et le fonds lyonnais sera exposé à l’automne.

Programme

9h30-9h45 : Introduction
Par Joseph Belletante, Directeur du Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon et Olivier Bosc, Directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal.

1. Les fonds Mandel de la Bibliothèque de l’Arsenal et du Musée de l’imprimerie
Présidence de séance : Florence Codet (BnF)

9h45-11 h : La collection comme incarnation d’un regard et d’une pensée
Table ronde, avec la participation d’Anne Zali (BnF), Joseph Belletante (Musée de l’Imprimerie et de la communication graphique de Lyon), Claire Lesage (BnF), Sophie Nawrocki (BnF) et Rémi Verron (BnF).

11h-11h15 Pause

2. Mandel typographe et créateur de caractères
Présidence de séance : Fabienne Queyroux, Directrice adjointe de la Bibliothèque de l’Arsenal

11h15-11h45 : Le rôle de Ladislas Mandel dans le Centre d’Étude et de Recherche Typographique et les débuts de l’Atelier National de Recherche Typographique
Par Thomas Huot-Marchand, Directeur de l’ANRT de Nancy et créateur de caractères.

11h45-12h15 : Le « Galfra » et les caractères pour les annuaires téléphoniques de Ladislas Mandel
Par Alice Savoie, créatrice de caractères, historienne de la typographie et enseignante à l’ANRT Nancy et l’ENSBA Lyon.

12h15-12h30 Débat et questions

Présidence de séance : Joseph Belletante

14h30-15h : Les ultimes caractères humanistiques de Ladislas Mandel
Par Xavier Dupré, créateur de caractères.

3. Mandel « collectionneur d’écritures »

15h-15h30 : L’usage pédagogique de la collection Mandel à l’Arsenal
Par Florence Codet (BnF) et Laurence Rivière (BnF)

15h30-15h45 Questions

16h-17h30 : Mandel historien des écritures et de la typographie : le lien entre la collection et le métier
Dialogue entre Olivier Nineuil (créateur de caractères et vice-président des Rencontres internationales de Lure) et Jean-François Porchez (créateur de caractères, fondateur de Typofonderie).

17h30-18h : Conclusion
L’importance des collections typographiques telles que la collection Mandel auprès des jeunes générations, au regard de leur intérêt accru pour le dessin de caractères et son histoire. Le rôle du corpus typographique français mis en ligne par le Musée de l’imprimerie et des initiatives de l’ESAD d’Amiens.
Par Michel Wlassikoff (historien du graphisme et de la typographie, enseignant à l’ESAD Reims, ENSP Arles, École Estienne, ESAG Penninghen, HEAD Genève).

Colloque co-organisé avec le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique (Lyon), avec le soutien de l’Institut d’histoire du livre.

Avec une exposition de la collection de Ladislas Mandel, du 5 au 26 juin 2018, Bibliothèque de l’Arsenal, 1 rue de Sully, 75004 Paris

Modalités pratiques

Lundi 11 juin 2018, 9h30-18h
Bibliothèque de l’Arsenal
1, rue de Sully – Paris 4e

Entrée libre sur réservation obligatoire au 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *