La Bibliothèque Nationale en 1900

Dans Paris exposition 1900, soit le guide pratique du visiteur de Paris et de l’exposition internationale 1900 que publient les éditions Hachette1, nombre de monuments susceptibles d’être visités par le public de l’Exposition bénéficient d’une courte présentation.

C’est le cas de la Bibliothèque Nationale (p. 53-55), avec une description que nous transcrivons ci-dessous et qui décrivent des pièces que le public peut encore voir — pour nombre d’entre elles — dans le récent musée de la BnF2 qui a ouvert ses portes à l’occasion de la fin des travaux de réfection dudit Projet Richelieu3.

PARIS — Bibliothèque Nationale, Ed. Lefèvre, édit. 2 rue du 4 septembre, Paris

L’éditeur attribue de zéro à cinq roses [?] aux monuments selon leur intérêt. La Bibliothèque Mazarine en reçoit trois mais la Bibliothèque Nationale seulement deux.


BIBLIOTHÈQUE NATIONALE **

La Biblothèque N[ationale]. constitue, avec ses 3 millions de volumes, ses 91000 manuscrits, ses 2 200 000 estampes et ses 200 000 médailles, le plus vaste dépôt littéraire et scientifique du monde entier. C’est grâce à cet incomparable trésor que la capitale de la France a exercé une considérable influence sur le progrès et la diffusion des connaissances humaines.

58, R[ue]. Richelieu.
Omnibus : Batignolles-Clichy-Odéon || Buttes-Chaumont-Palais-Royal || Carrefour des Feuillantines-Pl[ace]. Clichy || Pl[ace]. Wagram-Bastille.

Le public est admis sans carte à visiter les Galeries et Salles d’exposition le Mardi et le Vendredi de chaque semaine de 10 h[eures]. à 4 h[eures]. Une carte d’admission demandée par écrit au Secrétariat est nécessaire les autres jours. Vestiaire gratuit. — Garage privé pour bicyclettes, en face, 61, R[ue]. Richelieu (3o c[entimes].).

Restaurant-buvette, sous le Vestibule.
La Bibliothèque N[ationale]. est fermée, exception pour la Salle publique de Lecture, pendant les 15 jours précédant Pâques.

La B[ibliothèque]. N[ationale]. comprend 4 départements : 1° les Imprimés, cartes et collections géographiques, 2° les Manuscrits, chartes, diplômes, 3° les Médailles, pierres gravées et antiques, 4° les Estampes.
C’est en 1766 que Colbert l’installa R[ue]. Vivienne.
Dès lors les collections s’augmentent régulièrement. Récemment la B[ibliothèque]. N[ationale]. est entrée en possession des manuscrits de Victor Hugo. Chaque jour, un exemplaire des publications périodiques, journaux, etc., est déposé à la B[ibliothèque]. N[ationale]., dont les volumes rangés sur des tablettes couvriraient une longueur de 60 kilomètres.

On pénètre dans la B[ibliothèque]. N[ationale]. par la grande Entrée de la R[ue]. Richelieu. Dans la Cour d’Honneur, se diriger à dr[oite]. vers la Porte que surmonte une horloge. En face de l’Entrée, ouvrant sur le Vestibule, la Salle de Travail que l’on aperçoit à travers une glace sans tain. A l’extrémité g[auche]. du vestibule, le Bureau de l’Administration, les Cabinets et Lavabos gratuits. A dr[oite]., le Cabinet des Estampes, comprenant une salle et une galerie construite par Mansard [sic] au rez-de-chaussée du palais Mazarin. Plus de 2 700 000 gravures ou photographies sont renfermées là, qui exigeraient, pour les noter pièce à pièce, 50 années de travail de 20 personnes.

Les plus précieux spécimens de la Gravure en France et à l’étranger sont encadrés et disposés près des fenêtres des Cabinets (eaux-fortes de Rembrandt) représentant des valeurs considérables. Dans la Ire Salle, la *Paix de Finiguerra (1452), le plus ancien spécimen de la Gravure en taille-douce.

Napoléon Ier à lui seul occupe 15 volumes. — Les albums des costumes militaires, des costumes de la France et de l’étranger sont des plus précieux et des plus rares. Les caricatures sont innombrables. Un atelier de photographie est mis à la disposition des personnes qui désirent reproduire des estampes.

PREMIER ÉTAGE *

Un Vestibule ouvert où sont rangés des inscriptions puniques et des pastels sur l’Égypte donne accès à g[auche]. à la Galerie Mazarine, en face à la Galerie de Géographie, à d[roite]. à la Salle des Manuscrits.

La Galerie Mazarine est précédée d’une Salle au centre de laquelle s’élève le Parnasse français, monument en bronze exécuté par Louis Garnier. Tout autour de la

BIBLIOTHÈQUE NATIONALE (Cliché Monuments historiques).

salle, de belles tapisseries des Gobelins.

Dans la ᴠɪᴛʀ[ɪɴᴇ] 4, Théophraste et Hippocrate avec Autographe de Rabelais, Sophocle annoté par Racine.

La Galerie Mazarine, qui fut la Galerie de tableaux de Mazarin, est ornée du magnifique plafond peint par Romanelli ; cette salle renferme les joyaux de la Bibliothèque.

Pièces diverses. Premier Catalogue de la Bibliothèque (1373). Bible copiée en l’an 822. Armoire XIIe s[iècle]. * Évangéliaire de Charlemagne. — N° 247,* Livre d’heures de Marie Stuart. N° 299 quittance de Duguesclin
avec signature. N° 359 manuscrit autographe des Pensées de Pascal.

Dans la ᴠɪᴛʀ[ɪɴᴇ] du fond, N° 339, lettres de Henri IV, lettres de Corneille, Racine, de Mme de Sévigné, de Voltaire, Rousseau, Fénelon, Lord Byron, etc.

Dans 18 armoires ou vitr[ines]. figurent les exemplaires des productions les plus impor[t]antes de l’Imprimerie, depuis son invention. N° 41-42, exemplaires de Bible Mazarine* dont l’impression est attribuée à Gutenberg.

Dans les ᴠɪᴛʀ[ɪɴᴇs] du milieu, magnifiques reliures* du Moyen Age. Un missel de l’Abbaye de St-Denis (** 11-12-15) et quatre évangéliaires de la Ste-Chapelle (IIe-XVe s[iècle].).

La Galerie de Chartres contient des papiers grecs égyptiens et des documents relatifs à l’histoire de France, à dr[oite]., des cartes géographiques et des manuscrits du Moyen Age.

La Salle des Manuscrits nous fait suivre les transformations de l’écriture siècle par siècle depuis l’antiquité jusqu’à l’invention de l’Imprimerie. Manuscrits orientaux, arabes, chinois, hébreux, etc., grecs, latins, français, éthiopiens.

Le N° 3638 est tout entier écrit de la main de Jean le Bon, prisonnier du prince Noir.

Cabinet des Médailles. Entrée R[ue]. Richelieu en face le n° 61. Sonner à la porte. Il contient plus de 400 000
pièces. Dans le Vestibule et l’Escalier, des stèles, des inscriptions phéniciennes, grecques, etc.

L’Antichambre donne accès à g[auche]. à la Grande Galerie, à dr[oite]. à la Salle de Luynes suivie de la Salle
de la Renaissance
et de la Rotonde. Dans la grande galerie à dr[oite]. en entrant le « caillou Michaux », dont les inscriptions ont été le point de départ des études assyriennes.

A g[auche]., deux plats et un vase de Parteh ; le Musée du Louvre vient d’acquérir, au prix de 3o ooo fr[ancs]. un vase semblable.

Au fond, les vitrines renferment les monnaies étrangères, entre autres, la monnaie actuelle du Tibet, la monnaie romaine ; près de la 5e fenêtre, la carte de la Gaule, indiquant les peuples, les villes, avec leur mo[n]naie.

Vɪᴛʀɪɴᴇs des camées antiques et modernes dont le camée de la S[ain]te-Chapelle * Au centre, les objets les plus précieux : le canthare dyonisiaque en onyx, dont l’effet, au soleil, est merveilleux ; la coupe de Chosroès, la patère de Renner, divers objets de haute antiquité trouvés à S[ain]t-Denis ; le * Buste de Constantin qui formait le bâton du chantre de la S[ain]te-Chapelle.

Dans la Salle de Luynes, à g[auche]. le plus riche présent archéologique qui ait jamais été fait à un musée, un meuble de Boulle * fait avec des matériaux expédiés de Chine.

Dans la Salle de la Renaissance : le fauteuil du Roi Dagobert ; des fragments trouvés dans le tombeau de Childéric, deux abeilles d’or (il en existait plus de 3oo) ; deux pièces de monnaie en or (il y en avait 92) ; plusieurs pièces de l’échiquier offert Charlemagne par Haroun-al-Raschid.

Dans la Rotonde, la grande vitrine renfermant la série des médailles depuis celles frappées par Charles VII, commémorant l’expulsion des Anglais jusqu’à celle représentant le dernier Président de la République.

Deux Salles sont affectées à la communication des imprimés : l’une, dont l’entrée est R[ue]. Colbert (entrée provisoire 60, R[ue]. Richelieu), est ouverte à tout le monde, t[ous]. l[es]. j[ours]., même le Dimanche, de 9 h[eures]. à 4 h[eures]. du 15 Oct[obre], au 15 Fév[rier]. ; de 9 h[eures]. à 5 h[eures]. du 16 Fév[rier]. au 31 Mars, et du 15 Sept[embre]., au 15 Oct[obre]. ; de 9 h[eures]. à 6 h[eures]. du Ier Avril au 15 Sept[embre].

Salle de Travail (entrée 58, R[ue]. Richelieu) est ouverte (Dimanche et jours de fêtes exceptés), aux mêmes heures que la salle ci-dessus, aux personnes ayant une carte d’admission demandée par écrit au Secrétariat.

140 000 lecteurs par an y consultent 500 000 ouvrages.


Notes

  1. Exposition internationale (1900 ; Paris), Paris exposition 1900 : guide pratique du visiteur de Paris et de l’exposition, Paris : Hachette, 1900, 1 vol. (XXIV-484 p.) : ill., cartes, plans, tabl., couv. ill. en coul. ; 19 cm. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54873590> ou <https://archive.org/details/parisexposition00pari>. []
  2. Voir « Le musée de la BnF », bnf.fr, [s.d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.bnf.fr/fr/le-musee-de-la-bnf>. []
  3. Voir : Richelieu, Bibliothèques – Musée – Galeries, 2019. Disponible sur Internet, url : <https://mcpnprojetbnf2019.wixsite.com/projet-richelieu>. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Olivier Jacquot (13 février 2023). La Bibliothèque Nationale en 1900. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3v8


Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search