Parution de l’ouvrage : « Emmanuel Le Roy Ladurie : une vie face à l’histoire »

Stefan Lemny, chargé des collections d’histoire à la Bibliothèque nationale de France et spécialiste de l’histoire culturelle du XVIIIe siècle1 s’était attelé depuis plusieurs années à la biographie de l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie.


La biographie Emmanuel Le Roy Ladurie : une vie face à l’histoire est la première à montrer la personnalité de l’historien dans toute sa complexité, à partir de fonds d’archives inédits et notamment ceux de l’historien même. En effet, Stefan Lemny, a gagné au fil des ans toute la confiance d’Emmanuel Le Roy Ladurie au point que ce dernier lui ait accordé généreusement le droit de consulter ses volumineuses archives personnelles et professionnelles.

Au-delà de l’historiographie, la biographie explore la vie intellectuelle des soixante dernières années, dont Emmanuel Le Roy Ladurie fut un incontournable acteur et un précieux témoin comme en témoignent les superlatifs qui l’ont désigné : Historien de haut vol, magicien de l’histoire, historien total.

Né en 1929, auteur d’ouvrages majeurs, parmi lesquels Paysans de Languedoc (1966), Histoire du climat depuis l’an mil (1967) et Montaillou, village occitan (1975), il a marqué de sa pensée et de sa plume l’historiographie de la deuxième moitié du XXe siècle, qui a vu s’affirmer des courants novateurs comme l’École des Annales, l’histoire quantitative ou l’histoire du climat.

Cependant, si l’œuvre est essentielle, elle n’explique pas seule sa renommée exceptionnelle. Le rôle qu’il a joué dans le développement de plusieurs institutions prestigieuses – l’EHESS, le Collège de France, la BnF, l’Institut de France – n’y a pas moins contribué. À cela s’ajoutent la place particulière qu’il a occupée sur la scène médiatique, ses prises de position dans les débats de société et son combat en faveur des droits de l’homme dans les années 1970 et 1980, au plus fort du totalitarisme communiste.

Historien marqué par l’Occupation puisqu’en tant que fils de Jacques Le Roy Ladurie, secrétaire d’Etat à l’Agriculture et au Ravitaillement sous le Régime de Vichy, Emmanuel Le Roy Ladurie est aussi ce que Pierre Rigoulot a nommé un enfant de l’épuration2 ce qui peut constituer pour l’historien ce qu’Éric Conan et Henry Rousso considèrent comme un passé qui ne passe pas3. On le voit (cf. la table des matières ci-dessous), la biographie d’Emmanuel Le Roy Ladurie est aussi une histoire familiale, celle des Le Roy Ladurie qui l’ont précédé,  ainsi qu’une histoire intellectuelle et politique de la France depuis la montée des périls, l’engagement au sein du Parti communiste français4, l’anticolonialisme, jusqu’aux luttes contre les dérèglements climatiques.

Informations éditoriales

  • Description
    Broché, 570 pages, 15 x 23 cm
  • Date de parution
    14 février 2018
  • ISBN/EAN
    978 2 7056 9508 8
  • Prix
    28 €
  • Editeur
    Hermann
    Collection Hors collection
  • Disponibilité
    Disponible

Table des matières

Avant-propos
Abréviations utilisées

I. La saga d’une famille

Les ancêtres
Edmond Le Roy Ladurie, l’entrepreneur
Emmanuel Le Roy Ladurie, le capitaine
Gabriel Le Roy Ladurie, l’oncle énigmatique
Jacques Le Roy Ladurie, le père agriculteur et politicien

II. Une enfance normande

Villeray
Le collège catholique Sainte-Marie à Caen
Le premier voyage
Au collège Saint-Joseph
Le journal du débarquement
Le bachelier

III. Les années d’études parisiennes (1945-1953)

La khâgne

D’Henri-IV à Lakanal
Les maîtres et les camarades
La conversion idéologique

Le Normalien

1949, l’année des grandes épreuves
Les nouveaux maîtres
Le militant communiste
Le leader syndical
Du théâtre à la presse
Les études et les premières recherches
Les amitiés

IV. L’expérience languedocienne

Sous les drapeaux
« Les promesses d’un excellent professeur »
Désillusions communistes
La naissance de l’historien

L’historien « à mi-temps »
Le chercheur au CNRS
L’assistant universitaire

De nouvelles recherches politiques et militantes

L’Union rationaliste
Socialisme ou barbarie
Le Comité de défense des libertés et l’Union
de la gauche socialiste
Le Parti socialiste unifié

Les cercles de l’intimité

V. Une première décennie de vie scientifique à Paris (1963-1973)

Au Centre de recherches historiques

L’âge des grandes enquêtes
Un promoteur de la coopération internationale
L’expérience américaine
Chercheur et enseignant

Aux Annales
Le Mai 68 de l’historien
De la Sorbonne à Paris VII
Au CRH après 1973

VI. De l’histoire des paysans à l’histoire du climat

Les Paysans de Languedoc (1966) : une thèse qui fait date
L’historien du monde rural
L’historien du climat
L’historien, l’ordinateur et la plume

VII. Au Collège de France

Les étapes d’une élection
Le cours inaugural : « L’histoire immobile »
Cours, séminaires et recherches
Un militant de base FO
Dans la routine des élections
En campagne pour Roland Barthes, Gérard Genette,
François Furet, Maurice Agulhon, Marc Fumaroli
Invités de prestige
Les dernières années : Pierre Bourdieu, Daniel Roche

VIII. L’histoire d’un best-seller : Montaillou, village occitan,
de 1294 à 1324

Dans l’atelier de l’historien : naissance d’un livre
Les premières réactions
La légende du tirage : les éditions françaises
Un village français qui a conquis le monde :
les éditions étrangères
Le succès mondial : à la une de la presse écrite
Rencontres publiques, radio, télévision
De l’enseignement au tourisme
De la bande dessinée au cinéma
Dans le miroir de la critique savante
Expliquer l’inexplicable

IX. L’âge de la nouvelle histoire

Le Territoire de l’historien et la nouvelle histoire
Carnaval et révolte, amour et mort, sorcellerie
Histoire de France : L’État royal et L’Ancien Régime
Le triomphe de l’égo-histoire : Paris-Montpellier.
P.C.-P.S.U. (1945-1963)
L’historien journaliste
Parmi les historiens
L’historien au micro et à l’écran
Le devoir de mémoire

X. L’historien dans la Cité

L’historien comme chroniqueur du temps présent
L’historien face au pouvoir
« CIEL !! Mon mari… »
Dans les autres lieux du militantisme : le Centre Royaumont,
la fondation Saint-Simon, ATD Quart-monde…
Contre l’invasion de l’Afghanistan et les JO de Moscou
« Une nation fidèle à son histoire » : la Pologne
Pour la défense des droits de l’homme

Au « centre du totalitarisme » : l’URSS
Les pays de l’Est
Les « boat-people »
Le Moyen-Orient
Le totalitarisme de la « périphérie » : l’Amérique latine

L’école, l’université, l’enseignement de l’histoire
Pour l’Europe
La défense des libertés
Contre l’antisémitisme, le racisme, la xénophobie
Les marginaux : « Il faut faire quelque chose
pour ces malheureux »
Un combat sur (presque) tous les fronts

XI. À la tête de la Bibliothèque nationale

Un lecteur de longue date
La nomination d’un « administrateur d’exception »
De la BN à la BnF : la gestion d’une transition

La « BN bis » d’Emmanuel Le Roy Ladurie
La BN face à la « bibliothèque d’un type
entièrement nouveau »
La BN et la Bibliothèque de France : vers la fusion (1989-1992)
1993 : la dernière année de la BN

L’agenda du dernier administrateur général de la BN

En quête d’un « modèle idéal » de bibliothèque
Vers l’apaisement des conflits sociaux
Nouvelle direction, nouveaux chantiers
Enrichir, conserver et valoriser les collections patrimoniales
« Une fenêtre sur le monde » : le rayonnement de la BN
« Que n’aurais-je fait ! Toujours pour la BN »
Voeux pour le Nouvel an et adieux

Président du conseil scientifique de la BnF
Le retour du « lecteur de base »

XII. Le retour de l’historien à plein temps

De l’Académie française à l’Académie des sciences morales et politiques

Une cérémonie riche en symboles
L’activité de l’académicien

Le défi biographique : les Platter
Saint-Simon : une approche « essentiellement systématique »
Entrer dans un nouveau millénaire
L’âge des synthèses

Histoire de France des régions
Histoire des paysans français
Histoire humaine et comparée du climat
… et le combat de l’historien du climat

Une retraite active

Bibliographie sélective
Index des noms
Remerciements

  1. en particulier de la famille princière Cantemir. Nous renvoyons à sa bibliographie recensée à l’adresse url : http://production-scientifique.bnf.fr/CV/lemny-stefan. []
  2. Pierre Rigoulot, Les enfants de l’épuration, Paris : Plon, 1993, 1 vol. (532 p.). En vertu du jugement rendu le 1er juillet 1949 par la Haute Cour de Justice, Jacques Le Roy Ladurie bénéficia d’un non-lieu. Emmanuel Le Roy Ladurie s’est attaché à publier les mémoires de son père, Jacques Le Roy Ladurie, Mémoires (1902-1945), texte établi et présenté par Anthony Rowley et Emmanuel Le Roy Ladurie, Paris : Flammarion, Plon, 1997. []
  3. Éric Conan et Henry Rousso, Vichy, un passé qui ne passe pas, [Paris] : Pluriel, DL 2013, 1 vol. (401 p.). []
  4. passé sur lequel Emmanuel Le Roy Ladurie, avec le franc-parler et le refus des tabous qui le caractérise a évoqué dans Paris-Montpellier : P.C.-P.S.U. [Parti communiste-Parti socialiste unifié], 1945-1963, [Paris] : Gallimard, 1982,  1 vol. (261 p.). []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *