Bibliothèques d’écrivains : lecture et création, histoire et transmission

Grâce au concours financier de la Fondation des sciences du patrimoine (LabEx Patrima),  un publication impliquant la Bibliothèque nationale de France va pouvoir être publiée.

Issu d’un séminaire de recherche et d’un colloque international, le volume Bibliothèques d’écrivains : lecture et création, histoire et transmission contribuera de manière substantielle (près de 30 articles de spécialistes, chercheurs et conservateurs) à l’étude matérielle  et symbolique de la bibliothèque d’écrivain, ce lieu emblématique de la patrimonialisation de la littérature. L’originalité des approches réunies tient non seulement à l’ampleur du cadrage historique et géographique (du Moyen Âge à nos jours, de la Chine à l’Europe) mais aussi au déploiement des différentes facettes de la bibliothèque, à la fois instrument de transmission culturelle qui jette un pont entre collection personnelle et institution publique, instrument de création littéraire, artistique et philosophique où la lecture s’avère indissociable de l’écriture, mais aussi espace d’échanges intertextuels et intellectuels qui dessinent une véritable circulation des idées, des discours et des mots. Autant d’axes qui sont examinés dans les différents parties de l’ouvrage et qui font de la bibliothèque d’écrivain un lieu ouvert -une aire de partages, de passages et de tissages culturels.

Le volume éclaire des processus d’institutionnalisation et de transmission qui naviguent souvent entre espace public et privé, devenant miroirs à la fois des lieux communs de la littérature et des ressources rares liées à tel parcours d’esthète. Il aborde la dimension matérielle des collections étudiées, ce qui pose la question de la conservation et du devenir des livres, documents originaux lus par les créateurs qui ont pu y laisser des traces.

La publication qui devrait paraître avant l’été 2018 dans la collection « Biblioteca du Studi Francesi » de la maison d’édition turinoise Rosenberg et Sellier, assurera une diffusion et valorisation internationales à ce volume, consacré à cet objet de la patrimonialisation littéraire et artistique : cette collection est en effet issue de l’expérience de la prestigieuse revue Studi Francesi, fondée en 1957, et qui contribue depuis au rayonnement européen de la littérature et à l’histoire culturelles françaises.

Le volume constitue pour partie les actes du colloque international « D’une bibliothèque l’autre » organisé les 27-28 novembre 2014 qui a mis en lumière le rôle des bibliothèque matérielles – instruments de la constitution du patrimoine – dans le triple espace de la création littéraire et artistique, de l’élaboration de la pensée philosophique ou scientifique, et de la circulation des idées et des cultures.

 

 


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Une réflexion sur « Bibliothèques d’écrivains : lecture et création, histoire et transmission »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *