Chargé(e) de recherches documentaires

ensQuel est le point commun entre Barthélémy Jobert, Alain Vaillant, Anne Moeglin-Delcroix, Christian Jacob,  François Déroche, William Marx, ou encore Véronique Gely ?

A part le fait d’être chercheurs, ils ont tous été pensionnaires ou chargés de recherches documentaires à la Bibliothèque nationale de France.

De 1978 à 1983, d’anciens élèves de l’École Normale Supérieure, dits « pensionnaires », ont été affectés à la Bibliothèque pour travailler à un projet de recherche portant sur les fonds d’un département. Ce dispositif a été rénové par arrêté du 17 mai 1984, portant création des fonctions de chargé de recherches documentaires (CRD)1.

La Bibliothèque a pu accueillir près de 55 Pensionnaires puis CRD au cours des trente-huit dernières années.

« Pensionnaires,  » « chargés de recherches documentaires » (CRD), quésaco ?

Il s’agit d’un contrat doctoral réservé aux normaliens agrégés de moins de 27 ans, en lettres et sciences humaines. Ce contrat consiste en un service d’enseignement de 96 heures par an dans un établissement d’enseignement complété par 400 heures par an dans un organisme documentaire, notamment de l’enseignement supérieur (SCD, BIU). Ce contrat assure une titularisation dans le corps des agrégés, par validation de la première année d’enseignement. Le contrat fait l’objet d’une convention tripartite entre :

  • Le candidat CRD ;
  • L’établissement d’enseignement ;
  • L’établissement documentaire.

Les CRD constituent une opportunité exceptionnelle, tant pour les jeunes agrégés anciens élèves de l’ENS à la recherche d’un débouché, que pour les établissements d’accueil à la recherche de compétences de haut niveau.

Comment faire ?

Le processus de recrutement est porté par la Mission de l’information scientifique et technique et du réseau documentaire (MISTRD) du Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche (MESR). Le processus de recrutement est lancé vers février-mars. Les dossiers de candidature doivent être adressés au MESR pour la fin mai. La sélection des candidatures a lieu au cours de la première quinzaine de juin. La prise de poste s’effectue au 1er septembre de l’année en cours.

Pour identifier des projets de recherche, le candidats peuvent consulter les sujets proposés dans le cadre de l’appel à chercheurs de la BnF. Les candidats peuvent également proposer des sujets en lien avec leur projet de thèse et un fonds documentaire précis et/ou prendre l’attache des coordonnateurs de la recherche à la BnF : Olivier Jacquot, coordonnateur de la recherche de la BnF, Régis Stauder, coordonnateur de la recherche et de la valorisation de la direction des Collections.

Le dossier doit démontrer l’articulation du travail de thèse et du fonds documentaire concerné et assortir le tout d’une bibliographie.

Candidater ?

Les candidats à un poste de CRD constituent un dossier auprès de l’ENS dont ils dépendent avec les éléments suivants :

  • une lettre de candidature
  • un curriculum vitæ
  • un document détaillant le projet de recherche envisagé, précisant notamment la nature du travail envisagé sur les collections et les perspectives de valorisation du fonds documentaire pour la communauté des chercheurs, par exemple grâce à l’utilisation des nouvelles technologies
  • une convention attestant l’accord de l’établissement où serait implanté le poste et celui de l’organisme documentaire concerné (en l’occurrence la BnF).

Sélectivité

Les critères pour bénéficier d’un tel contrat sont les mêmes que pour les contrats doctoraux de l’ENS. Cependant, la concurrence reste raisonnable malgré le nombre très limité de CRD : 4 par an pour l’ensemble des ENS.

Obligations

A part les heures d’enseignement (96h/an) et de recherche (400 h/an), la principale obligation consiste à accorder une place de fond au corpus de sources mis à disposition par les établissements d’accueil.

Durée et rémunération

La durée du contrat des CRD est de quatre ans pour une rémunération au minimum de 1800 (elle dépend de l’échelon en tant qu’agrégé, qui lui-même est fonction de la progression à l’ancienneté ou au choix).

  1. « Arrêté du 18 mai 1994 modifiant l’arrêté du 17 mai 1984 modifié et portant création des fonctions de chargé de recherches documentaires », JORF, n° 136, 14 juin 1994, p. 8581 . Disponible sur le Web : <https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000184002> []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Une réflexion au sujet de « Chargé(e) de recherches documentaires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *