Dons faits à la Bibliothèque impériale en 1868 : voyage à travers le temps et les continents

Au début de l’année 1869, le Moniteur des arts, hebdomadaire spécialisé dans le domaine des beaux-arts, proposant une revue des expositions et des ventes publiques, paru entre 1858 et 1890, rendit compte des dons faits à la Bibliothèque nationale au cours de l’année 1868. La transcription de l’article permet de tirer le fil de ces dons et de voyager de la Grèce à la Corée en passant par le Caucase et revenir au Vexin par Antioche, Venise et la Suède. Le Nouveau monde n’est pas absent avec le Canada, le pays des colts et le Mexique dessiné par Waldeck.


Le Moniteur des arts

Au commencement de chaque année, la Bibliothèque impériale publie le tableau des dons qui lui ont été adressés pendant le cours de l’année précédente : cet exposé d’ensemble met à même de mieux juger de l’importance de ces libéralités et de mieux apprécier leur intérêt.

Comme ses devancières, l’année 1868 accuse des résultats profitables et utiles que nous indiquerons brièvement, nous bornant, comme d’habitude, aux choses qui intéressent la spécialité du Moniteur des Arts :

Le département des imprimés, entre autres ouvrages, a reçu de M. Rey fils un exemplaire du Voyage pittoresque en Grèce et dans le Levant, par M.M. Rey, peintre, et Chenavard et Dalgabio, architectes, et de MM. A. Régnier, membre de l’institut ; Michel Chevalier, sénateur, de Kbanikof, de Sourdeval, Oscar de Watteville, Goubert, de Rougé ; Dupré, bibliothécaire de la ville de Blois ; Sam Colt, de Hartford (Connecticut), de gracieux hommages de publications de différents genres qui manquaient aux collections.

En même temps que les ministères, que les grandes administrations de l’Empire et que les gouvernements étrangers ont continué à adresser à la Bibliothèque des envois des grandes publications officielles, les principales institutions littéraires et scientifiques de l’étranger lui ont fait parvenir, comme précédemment, les suites de leurs collections de Mémoires, etc. On peut citer, dans le nombre, la Société des antiquaires de Londres, celle d’Ecosse et celle d’Irlande.

Au département des manuscrits, l’Empereur a fait don d’un magnifique présent du roi des Birmans, le grand ouvrage bouddhique désigné sous le nom de Tripitaka (la Triple corbeille). Il forme 28 volumes écrits à la pointe, en caractères birmans, sur ôles ou feuilles de palmier, superbes volumes renfermés entre des planchettes de bois indigène dorées on ornées de peintures. Il y est joint un exemplaire de Kamavacca écrit en anciens caractères pâli, dont chaque feuillet est entouré de figures tel d’ornements tracés en rouge sur fond noir.

Au département des médailles et antiques, 20 impériales d’or, dont les similaires avaient pour la plupart disparu dans le vol de 1831, et qui n’avaient pu être jusqu’à présent remplacées, ont comblé cette lacune partielle et enrichi les médailliers. Dans ces monnaies d’une extrême rareté, on peut citer un Caïus César, fils d’Agrippa, un Dide Julien, un Diaduménien, un Tribonien Galle, un Valérien jeune, du plus haut intérêt. C’est à l’auguste sollicitude de l’Empereur qu’il faut faire remonter l’origine de cet accroissement heureux et inespéré, qui a pu être réalisé, grâce aux ordres généreux de Sa Majesté.

Le Prince Napoléon a fait don au même département d’une, série de pièces romaines, byzantines et hongroises, rapportées de son voyage dans les provinces danubiennes.

Le département des médailles et antiques doit aussi à M. Lagerberg, conservateur du musée de Gothembourg, plusieurs médailles suédoises ; — à M. de Saulcy, sénateur et membre de l’institut, une rare monnaie des croisades ; — à MM. Morel-Fatio et A. de Barthélemy, des pièces vénitiennes et des monnaies françaises du moyen âge.

Le département des estampes, comme les précédentes années, s’est vu attribuer par le ministère de la Maison de l’Empereur et des Beaux-Arts des exemplaires de grands ouvrages d’art et d’archéologie, auxquels ont été accordés, sous forme de souscriptions, les encouragements de l’Etat.

Un autre don d’un intérêt exceptionnel est celui qui a été fait par le ministre de l’instruction publique d’une collection de dessins, peintures, aquarelles, etc., exécutées par M. de Waldeck sur les ruines de divers monuments du Mexique. Cette collection, acquise par l’Etat, et qui a servi à la publication de l’ouvrage intitulé : Monuments anciens du Mexique, ruines de Palanqué, Ococingo, etc., est de nature à fournir les plus utiles et les plus exacts renseignements sur le développement de la civilisation et des arts dans une contrée où il ne reste plus aujourd’hui que de rares vestiges de son ancienne splendeur.

On peut citer encore, pour le département des estampes, sept pièces à l’état d’épreuves d’essai, dues à M. Henriquel-Dupont, qui ont enrichi l’œuvre de cet illustre maître de la gravure contemporaine ; — une collection de banknotes américaines offerte par S. A. I. le Prince Napoléon ; — des eaux-fortes de M. Haussolier [sic], par lui gravées d’après un dessin d’Ingres et d’après les nouvelles peintures de M. Bezard à l’église Saint-Eustache ; — enfin, 113 épreuves de choix ou avant la lettre de pièces gravées pour la Gazette des Beaux-Arts1 et données par M. Galichon, son directeur, l’un des bienfaiteurs les plus assidus du département des estampes.

Moniteur des arts, 16 février 1869, n° 781, p. [1]-[2]. Disponible sur Internet, url : <https://www.retronews.fr/journal/moniteur-des-arts/16-fevrier-1869/3328/5028314/1>.

Les donateurs et leur don

Rey fils

Le fils de l’artiste Étienne Rey (1789-1867) fit don d’un exemplaire du Voyage pittoresque en Grèce et dans le Levant2, illustré par son père. L’ouvrage rend compte du voyage effectué de septembre 1843 à janvier 1844 par Antoine-Marie Chenavard (1787-1883), en compagnie de l’architecte Jean-Michel Dalgabio (1788-1852) et du peintre en Grèce, Turquie et Egypte.

L’article ne précise pas s’il s’agit de l’édition de 1849 ou celle de 1858 qui fut donnée mais le registre des dons des Imprimés nous éclaire : sous le n° 12196, le don fait après le 19 juillet 1868 indique qu’il s’agit du premier tome de 1867 :

  • Rey, Étienne (1789-1867) ; Chenavard, Antoine-Marie (1787-1883) ; Dalgabio, Jean-Michel (1788-1852), Voyage pittoresque en Grèce et dans le Levant, fait en 1843-44 / par E. Rey, peintre, et A. Chenavard, architecte,… et Dalgabio, architecte. Journal de voyage, dessins et planches lithographiées / par Étienne Rey [Notice biographique sur Étienne Rey signée E.-C. Martin Daussigny], Lyon : impr. de L. Perrin, 1867, 2 tomes en 1 vol. in-fol., fig. et planche
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f340

Adolphe Regnier (1804-1884)

Adolphe Regnier (1804-1884), membre de l’institut, n’ayant aucun rôle dans l’ouvrage précédent, il faut supposer qu’il fut l’un des autres donateurs de 1868. De fait, le registre des entrées des imprimés par dons signale un don consenti avant le 20 janvier 1868, sous le n° 11843 : Le Chemin du salut, dévotion des âmes sincères et pénitentes, par Pierre Corneille3 :

Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f323

Michel Chevalier (1806-1879)

Le registre des entrées d’imprimés par dons pour l’année 1868 signale, sous les numéros 12395, 12396 et 12399, les dons effectués par leur auteur, de trois ouvrages, dont l’un reçu le 26 novembre :

Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f359
  • Chevalier, Michel (1806-1879) ; Exposition internationale (1867 ; Paris), Rapports du jury international / introduction par M. Michel Chevalier,…, Paris : impr. de P. Dupont, 1868, 1 vol. (544 p.) ; in-8. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62360204>.
  • Exposition internationale (1867 ; Paris) ; Chevalier, Michel (1806-1879) (dir.), Exposition universelle de 1867 à Paris. Rapports du jury international / publiés sous la direction de M. Michel Chevalier,…, Paris : P. Dupont, 1868, 13 vol. in-8°
    Comprend : T. I. Introduction par M. Michel Chevalier. – Groupe I. Classes 1 à 5. Rapport du jury spécial (Nouvel ordre de récompenses ; T. II. Groupe II. – Classes 6-13 ; T. III. Groupe III. – Classes 14 à 26 ; T. IV. Groupe IV. – Classes 27 à 39 ; T. V. Groupe V. – Classe 40 ; T. VI. Groupe V. – Classes 41 à 43 ; T. VII. Groupe V. – Classes 44 à 46 ; T. VIII. Groupe VI. – Classes 47 à 52 ; T. IX. Groupe VI. – Classes 53 à 63 ; T. X. Groupe VI. – Classes 64-66 ; T. XI. Groupe VII. – Classes 67 à 73 ; T. XII. Groupes VIII et IX. – Classes 74 à 88 ; T. XIII. Groupe X. – Classes 89 à 95
  • Exposition internationale (1867 ; Paris) ; Chevalier, Michel (1806-1879) (dir.), Exposition universelle de 1867 à Paris. Rapports du jury international, tome V, groupe V, classe 40, Paris : P. Dupont, 1868.
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f359
Michel Chevalier (1806-1879)
Michel Chevalier (1806-1879)
Bisson Frères, Public domain, via Wikimedia Commons

Nicolas de Khanikoff (1819-1878)

Parmi les « publications de différents genres qui manquaient aux collections » figurent celles données par Nicolas de Khanikoff (1819-1878), l’une donnée le 18 juin 1868 (pour le n° 12135) et le n° 12466bis donné en février 1869 :

  • le 1er volume des Actes de la Commission d’archéographie du Caucase = Aкты, собранные Kавказской археографической комиссией d’Adolf Bergé (1828-1888), paru en 18664 :
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f335

En 1869, Nicolas de Khanikoff donnait le catalogue des xylographes orientaux de la Bibliothèque impériale publique de Saint-Pétersbourg :

  • Rost, Reinhold (1822-1896) ; Dorn, Bernhard (1805-1881), Catalogue des manuscrits et xylographes orientaux de la Bibliothèque impériale publique de Saint-Pétersbourg, Saint-Pétersbourg : impr. de l’Académie impériale des sciences, 1852, 1 vol. (XLIV-719 p.) ; in-4. Un autre exemplaire est disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5475144z>.
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f363

Charles Mourain de Sourdeval (1800-1879)

Le magistrat Charles Mourain de Sourdeval (1800-1879) fut aussi secrétaire perpétuel puis président de la Société d’agriculture, arts, sciences et belles-lettres du département d’Indre-et-Loire, ainsi que, de janvier 1848 à janvier 1853, président de la Société archéologique de Touraine. Le 30 juin 1868, ce romaniste donna l’ouvrage enregistré sous le n° 12162 :

  • Molbech, Christian (1783-1857), Dansk ordbog, indeholdende det danske sprogs stammeord tilligemed afledele og sammensatte ord, efter den nuv Sigmarende sprogbrug forklarede i deres forskiellige betydninger og ved talemaader og exempler oplyste, af Christian Molbech,… Med en kort oversigt af det danske sprogs historie, Kiøbenhavn : Gyldendal, 1833, 2 vol. in-8°
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f337
Molbech, Christian (1783-1857), Dansk ordbog

Oscar de Watteville (1824-1901)

Entre le 10 et le 20 janvier 1868, Oscar de Watteville (1824-1901), chef de bureau au ministère de l’Instruction publique, fit le don, enregistré sous le n° 11841, du code civil du bas-Canada :

Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f323.item
Code civil du Bas Canada : premier, second et troisième rapports, Québec : G.E. Desbarats, 1865
Code civil du Bas Canada : premier, second et troisième rapports, Québec : G.E. Desbarats, 1865
[Oscar de Watteville] / A. Quinet
[Oscar de Watteville] / A. Quinet
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8450453z

L.-L. Goubert

Le 8 décembre 1868, L.-L. Goubert donna l’ouvrage numéroté 12403 :

  • Goubert, L.-L. , Notice sur St Nigaise, apôtre du Vexin, et dissertation sur le lieu de son martyre établissant que c’est bien Écos, suivies d’un appendice où sont les pièces justificatives,…, Paris : impr. de Monrocq, 1867, 1 vol. (560 p. et pl.) : autogr. ; in-8°

L’ouvrage comporte en tête une reproduction d’un tableau de la chapelle de Saint-Nigaise d’Écos. Le registre des dons ajoute : « N[ota]. B[ene]. au bas du faux-titre, on lit : “(2e des deux notices)” Autographié par l’auteur, impr[essi]on, lithogr[aphique]. de Monrocq, à Paris, (“tiré en fort petite quantité.”) ». L.-.L. Goubert fit appel aux presses de Jean Noël Goubert (1819-1913)5

Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f360.item

L’auteur fit également un don de l’ouvrage à la Bibliothèque de l’Arsenal6 et à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne7, parmi d’autres bibliothèques encore, ce qu’explique Paul Pinson quand il rendit compte de la parution de l’ouvrage dans L’Intermédiaire des chercheurs et curieux :

Livres autographiés. — J’ai sous les yeux un volume in-8°, de 569 pages,
d’une écriture fine et serrée, intitulé : Notice sur Saint Nigaise, apôtre du Vexin, par L. Goubert, 1867. Cet ouvrage, tiré à une soixantaine d’exemplaires, tous destinés à des bibliothèques publiques, est entièrement autographe par l’auteur.
Quelques écrivains ont fait usage de l’autographie pour la publication d’écrits de quelques pages mais c’est la première fois que je rencontre un ouvrage aussi considérable reproduit par ce procédé. En connaîtrait-on d’autres exemples ?
(Lisieux.)
Paul Pinson.

Painson, Paul, « Livres autographiés », L’Intermédiaire des chercheurs et curieux, 10 juillet 1879, n° 268, p. 393. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k614503/f213>.

Emmanuel de Rougé (1811-1872)

Si l’article du Moniteur mentionne l’égyptologue de Rougé, le registre des dons d’imprimés de 1868 liste trois dons numérotés 12241-12242 mais d’un « M. de Rouzé, à Paris » :

Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f343
  • Le grand dictionnaire françois et flamand formé sur celui de M. Pierre Richelet… Quatrième édition revue…, Bruxelles : G. Friex, 1764-1765, 2 vol. in-folio
    Le premier volume porte le titre en flamand
  • Wilmot, J.-F., Nouveau tarif de réduction des monnaies / publié par J.-F. Wilmot, professeur de comptabilité, Chaux-de-Fonds : Libr. de Convert et Heinzely, 1843, 1 vol. (143 p.) ; in-16 ; 17 cm. Disponible sur Internet, url : <https://doc.rero.ch/record/20074>.
Emmanuel de Rougé (1811-1872), dessin d'Eugène Giraud (1806-1881)
Emmanuel de Rougé (1811-1872), dessin d’Eugène Giraud (1806-1881)
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10508872m#

Alexandre Dupré (1815-1896)

Nous n’avons pas retrouvé le don de « Dupré, bibliothécaire de la ville de Blois », soit Alexandre Dupré (1815-1896), dans le registre des dons d’imprimés de 1868…

Samuel Colt (1814-1862)

Le 19 décembre 1868, Samuel Colt (1814-1862), l’inventeur du revolver qui porte son nom, donna son ouvrage, enregistré sous le n° de don 12416 :

  • Colt, Samuel (1814-1862) ; Barnard, Henry, Armsmear, the home, the arm and the armory of Samuel Colt, a memorial / by Henry Barnard, New York, 1866, 1 vol. (XIII-399 p.) : pl. et portrait ; in-4°
Registre d'entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 - 16151
Registre d’entrées des imprimés du département Littérature et art. Registres des dons. Registre des dons, 5902 – 16151, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051953/f360
Armsmear, the home, the arm and the armory of Samuel Colt, a memorial , planche
Armsmear, the home, the arm and the armory of Samuel Colt, a memorial
Armsmear, the home, the arm and the armory of Samuel Colt, a memorial , planche
Armsmear, the home, the arm and the armory of Samuel Colt, a memorial , planche

Louis Bonaparte (1856-1879)

Le Prince Napoléon-Louis Bonaparte, empereur des Français sous le nom de Napoléon III (1808-1873).

Le Moniteur revient sur le présent que Monseigneur Paul Ambroise Bigandet (1813-1894), évêque de Rangoon, obtint du roi de Birmanie, Thibaw Min (1859-1916), en 1868. Le don comprenait un Tipiṭaka de vingt-huit volumes écrits sur ôles et un exemplaire du Kamavacca écrit en caractères pāli.

BnF, département des Manuscrits, Pali 25
BnF, département des Manuscrits, Pali 25

La feuille des dons consentis le 6 janvier 1868 liste, sous les numéros 1524 à 1527, les « inscriptions chinoises rapportées des côtes de Corée par Mr l’Amiral Roze en 1867 »8 destinées au Cabinet des médailles (mais qui ne figurent pas dans le catalogue BnF Médailles et Antiques : https://medaillesetantiques.bnf.fr/) :

Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868
Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051249/f393
  • 1524 : plaque de marbre — sans doute du jade — gravée sur les deux faces. Hauteur : 33 cm ; Largeur : 29 cm
  • 1525 : plaque de marbre gravée sur les deux faces. Hauteur : 33,5 cm ; Largeur : 29 cm
  • 1526 : plaque de marbre gravée sur les deux faces. Hauteur : 33 cm ; Largeur : 29 cm
  • 1527 : inscriptions sur marbre, renfermées dans un livre, 12 feuillets, le dernier sans inscription. Hauteur : 22 cm ; Largeur : 16 cm
Livre de jade, Chine, 1790 ou 1795. Gravure sur jadéite verte rehaussée à l'encre d'or, 17,5 x 12,8 cm. BnF, Manuscrits orientaux, chinois 12096
Livre de jade, Chine, 1790 ou 1795. Gravure sur jadéite verte rehaussée à l’encre d’or, 17,5 x 12,8 cm. BnF, Manuscrits orientaux, chinois 12096. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52507406z/f1.planchecontact>.

Henri Jouan (1821-1907), dans le récit de l’expédition qu’il fit, évoque « des tablettes en marbre avec des inscriptions dorées » (p. 179) et des « tablettes en marbre blanc, articulées entre elles, comme les pièces d’un paravent, et couvertes d’inscriptions dorées. C’était, croit-on, des présents faits par les empereurs de la Chine aux rois de Corée lors de leur avénementOn pourra être fixé là-dessus, trois de ces tablettes ont été envoyées en France, l’une offerte à l’Empereur, l’autre au ministre de la marine, la troisième à la Bibliothèque Impériale.. » (p. 224-225) 9.

Les « pièces romaines, byzantines et hongroises, rapportées de son voyage dans les provinces danubiennes » figurent dans le registre des dons, au 24 août 1868, sous les numéros 1571-1594 :

Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 94-95
Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 94-95, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f104
Cohen 298
Cohen 298
Cohen 58

La référence à Cohen renvoie à l’ouvrage : Cohen, Henry (1808-1880), Description historique des monnaies frappées sous l’Empire romain, communément appelées médailles impériales, Paris : Rollin, 1859-1868, 7 vol. Disponible sur Internet, url : <http://ark.bnf.fr/ark:/12148/cb30254874g>.

Parmi les « monnaies d’une extrême rareté » citées par l’article du Moniteur, « on peut citer un Caïus César, fils d’Agrippa, un Dide Julien, un Diaduménien, un Tribonien Galle, un Valérien jeune, du plus haut intérêt. ». Le département des monnaies médailles et antiques conserve 19 monnaies émises par Caius César10, 258 monnaies de l’empereur Diaduménien ((Voir la liste, url : <https://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=16490886&typeNotice=p>.)), 318 de Trébonien Galle11, 757 de l’empereur Valérien12. Nous n’avons pas retrouvé la monnaie émise par Didius Julianus (empereur romain, 013.?-0193).

Le don fait de 100 banknotes figure sous le n° 5211 du registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 58v :

Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 58v
Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 58v, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105492451/f124

Sur la feuille des dons du 3 avril 1868, le don figure également mais réduit à 75 épreuves :

Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868
Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051249/f387
Louis Bonaparte (1856-1879) par Alexander Bassano (1829-1913)
Louis Bonaparte (1856-1879) par Alexander Bassano (1829-1913), https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b104621711/f1

Adam Magnus Emanuel Lagerberg (1844-1920)

Adam Magnus Emanuel Lagerberg (1844-1920)
Adam Magnus Emanuel Lagerberg (1844-1920)
Public domain, via Wikimedia Commons

Les pièces données par M. Lagerberg (1844-1920) furent enregistrées sous les numéros 1601-1608 au registre des dons du département des Monnaies, médailles et antiques des années 1860-1890 :

Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 96
Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 96, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f106

Ces médailles suédoises, en argent, cuivre et bronze, sont :

  • n° 1601 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 5 ÖRE 1862
  • n° 1602 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 25 ÖRE 1866
  • n° 1603 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 25 ÖRE 1867
  • n° 1604 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 10 ÖRE 1867
  • n° 1605 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 5 ÖRE 1866
  • n° 1606 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 2 ÖRE 1866
  • n° 1607 : Charles XV. Avers : CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG. Revers : 1 ÖRE 1866
  • n° 1608 : médaille de bronze. Avers : OSCAR FREDRIK SVERIGES OCH NORGES ARFFURSTE. Revers : TILL EN UPPLYST OCH NITISK LEDARE AF K CENTRAL KOMMITEN FÖR ALLM INDVSTRI O KONST UTSTÄLN I STOCKH
CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG.
CARL XV SVERIGES NORR. GÖTH. O. VEND. KONUNG.
n° 1603
n° 1603
n° 1607
n° 1607
n° 1608
n° 1608

Félicien de Saulcy (1807-1880)

Le registre des dons du département des Monnaies, médailles et antiques recense les monnaies de la principauté d’Antioche données par Félicien de Saulcy sous les numéros 1623-1624 :

Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 98
Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies, médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 98, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f108
  • N° 1623 : le texte cite « Boemond Rupin. 1205-1208 », mêlant donc Bohémond IV de Poitiers fut Prince d’Antioche (1201-1216) et Raymond-Roupen (1199-1221), prince d’Antioche (1216-1219). Avers : ✠⁝RV:P:I⁝NV:S. Revers : ✠A°ITIʘCI°I°IA :
Denier de Raymond-Roupen, prince d'Antioche
Denier de Raymond-Roupen, prince d’Antioche
  • N° 1624 : denier de Bohémond IV (1201-1216). Avers : ✠•BOAMVNDUS. Revers : ✠•ANTIOCHIA :
Denier de Bohémond IV (1201-1216)
Denier de Bohémond IV (1201-1216)

Léon Morel-Fatio (1810-1871)

Le don de pièces vénitiennes consenti par Léon Morel-Fatio est daté du 27 avril 1868 dans le registre des dons du département des Monnaies, médailles et antiques de la période 1860-1890 :

Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 92r.
Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 92r, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f102
  • le n° 1533, indiqué être un matapan en argent mais a priori plutôt un grosso, d’Enrico Dandolo (1192-1205). Avers : S•M•VENETI•H•DANDOL•DVX ; revers : IC•XC
  • le n° 1534, un soldino en argent de Marcantonio Memmo (1612-1615). Avers : M•ANTON•MEMO•DVX•✠ ; revers : SANCT•MARCVS•VEN•
Soldino en argent de Marcantonio Memmo (1612-1615)
  • le n° 1535 de Nicolò Contarini (1630-1631), sans doute un soldo de 12 bagattini. Avers : S•M•V•NIC•CONT•12 ; revers : DEFENS•NOSTER
Soldo, 12 bagattini, Nicolò Contarini (1630-1631)
Portrait de Antoine Léon Morel-Fatio (1810-1871) par Emmanuel Barcet (1870-1940)
Portrait de Antoine Léon Morel-Fatio (1810-1871) par Emmanuel Barcet (1870-1940)
Public domain, via Wikimedia Commons

Le don bénéficie aussi d’une feuille de don pour l’année 1868 signée par Anatole Chabouillet (1814-1899), conservateur du département des monnaies, médailles et antiques de 1859 à 1890 :

Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868
Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051249/f395.item

Anatole de Barthélemy (1821-1904)

Le pièces françaises du moyen âge données par Anatole de Barthélemy figurent dans le même registre, à la date du 27 avril 1868, sous les numéros 1539 et 1541 :

Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 93r
Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 93r, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f103
  • le n° 1539, un billon de Charles VI. Avers : KAROLVS•FRANCORV•REX ; revers : SIT•NOME•DNI•BENEDICTV•
Billon de Charles VI
  • le n° 1540, un billon de Charles VII. Avers : KAROLVS•FRANCORV•R•FL ; revers : SIT•NOME•DNI•BENEDICTV•
Billon de Charles VII

Le 8 octobre 1868, le savant complétait son don de trois autres objets :

Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 96
Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 96, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f106
  • le n° 1610, une bulle byzantine avec le monogramme ΘΕOΔΩPOC [Théodore ?].
  • le n° 1611 est reproduit dans la Revue numismatique, 1867, Pl. XIV, n° 18 :

Les numéros 1610-1611 sont décrits par E. Miller dans la Revue numismatique, 1867, p. 43413 :

Je termine par la description de deux plombs qui présentent le monogramme de ΘΕOΔΩPOC, et qui m’ont été
confiés par M. de Barthélemy. (Pl. XIV, n° 18.)
L’un d’eux offre au droit un aigle aux ailes éployées en cercle, comme on en voit dans Ficoroni (Piombi antichi,
pl. XIV, 5 ; pl. XV, 3, 5, 9, 10 ; pl. XVI, 2, 12, etc.) .
L’autre, bien conservé du côté du monogramme, est méconnaissable du côté qui porte un type. Vous m’avez fait
remarquer que cette forme circulaire, donnée aux ailes des oiseaux ramenées l’une vers l’autre, remonte à une très haute antiquité, ainsi que le prouve, entre autres exemples, une peinture funéraire de Thèbes, reproduite par
WilkinsonManners and customs of the ancient Egyptians, 2e série, pl. 83. L’observation est bonne à consigner.

  • le n° 1612 fait songer aux sceaux des bulles papales aux visages en face à face :

Après le 26 octobre 1868, il donnait encore une médaille :

Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d'acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 97
Registres et inventaires produits pour la gestion des collections conservées au Département des monnaies , médailles et antiques (anciennement Cabinet des médailles). Acquisitions du Cabinet des médailles. Registres d’acquisitions des collections patrimoniales. Registre F. Dons (1860-1890), p. 97, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53096749d/f107

Le n° 1616 décrit une médaille satyrique du numismate Renier Chalon (1802-1889)14. Le texte fait référence au catalogue imaginaire de la bibliothèque du personnage fictif Jean-Népomucène-Auguste Pichauld, comte de Fortsas (1770-1839), inventé par le collectionneur belge Renier Chalon : Chalon, Renier Hubert G., Catalogue d’une très riche mais peu nombreuse collection de livres provenant de la bibliothèque de feu Mr. le comte J.-N.-A. de Fortsas : dont la vente se fera à Binche, le 10 août 1840, à onze heures du matin, en l’étude et par le ministère de Me Mourlon, notaire, rue de l’Église, n° 9, Mons : typ. Em. Hoyois, [1840], 1 vol. (12 p.) : fig. au titre, culs-de-lampe ; 21 cm.15.

La médaille satyrique fut émise pour la Société des Agathopèdes, fondée à Bruxelles en 1846. Elle porte à l’avers : « Au dernier et au plus fort des mystificateurs / Jean / Népomucène / Auguste Pichauld / comte de Fortsas / Agat ∴ (Le goupil) etc. / Dr Müller / Lange Kat / né à Mons / le 4 dec. 1802 / Académicien belge / littérateur / spécialiste » avec un long chat avec la tête de Renier Chalon coiffé d’in bonnet entre deux tours. Le revers porte deux chiens soupesant des sacs et le texte : « Bouquins paperasses vieux cuivre vieilles baraques / receveur humain de la taxe sur les chiens / ses contribuables désolés / Le 1 aout / 1866 » :

La Bibliothèque royale de Belgique conserve une version en bronze et une version en cuivre doré.

Renier Chalon, qui fut président de la Société royale de Numismatique de Belgique, s’amusa à éditer une médaille satirique d’Armand de Perceval portant au revers : « Élu en 1848 membre de la chambre des représentants de l’arr[ondissemen]t de Malines » , mais en y ajoutant une paire de fesses :

La Société royale de Numismatique de Belgique édita plusieurs médailles commémoratives en l’honneur de Renier Chalon, au point que François De Callataÿ affirme que « nul numismate belge n’a été plus reproduit dans le métal que Renier Chalon ».

Anatole Jean-Baptiste Antoine de Barthélemy (1821-1904)
Anatole Jean-Baptiste Antoine de Barthélemy (1821-1904)

Victor Duruy (1811-1894)

Victor Duruy (1811-1894) par Eugène Pirou (1841-1909)
Victor Duruy (1811-1894) par Eugène Pirou (1841-1909)
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8450798k#

Entre 1863 à 1869, le ministre de l’Instruction publique fut Victor Duruy. Les œuvres de Jean-Frédéric Waldeck (1766-1875) qu’il donna à la Bibliothèque furent regroupées dans un recueil intitulé : Antiquités mexicaines16 qui consiste en un ensemble de 188 dessins reliés en 3 volumes. Ces aquarelles et dessins à l’encre portent l’estampille du Ministère de l’Instruction publique. L’ensemble fut détaillé dans un inventaire manuscrit de la main de Waldeck, monté en début du premier volume. L’artiste y décrit les « 188 dessins, 4 albums, 2 liasses de notes » qu’il transmis d’abord en 1860 à une commission chargée d’étudier leur publication éventuelle. La commission émit un avis favorable, ce qui aboutit la même année à l’achat par le Ministère de cet ensemble, contre une rente viagère de 1500 francs à Waldeck — rente qui coûta cher à l’État puisque Waldeck vécut encore seize ans —, et en 1866 à la publication de l’important ouvrage pour les méso-américanistes : Monuments anciens du Mexique : recherches sur les ruines de Palenque et sur les origines de la civilisation du Mexique, illustrés de lithographies d’après les dessins de Waldeck17.

En réalité, l’œuvre dessiné de Waldeck présent dans les collections du département des Estampes et de la photographie comprend les dessins, mais non les albums et liasses mentionnées : le don du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts de novembre 1868 porte le numéro 5261 du registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59v :

Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59v
Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59v, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105492451/f126
Jean-Frédéric Waldeck (1766-1875)
Jean-Frédéric Waldeck (1766-1875)
Reutlinger, Public domain, via Wikimedia Commons

Malheureusement, ce monument artistique de l’histoire de l’archéologie maya n’a pas encore fait l’objet d’une numérisation.

Louis-Pierre Henriquel-Dupont (1797-1892)

L’œuvre du graveur Louis-Pierre Henriquel-Dupont (1797-1892), qui fut président de la Société des artistes graveurs, est conservé dans le recueil : http://ark.bnf.fr/ark:/12148/cb40347505m du département des Estampes et de la photographie.

Le don de 7 épreuves d’essai consenti en 1868 figure sous le n° 5216 du registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59r :

Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59r
Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 59r, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105492451/f125

La feuille des dons du 3 avril 1868 signale les 7 pièces d’épreuves :

Dons effectués à la Bibliothèque nationale puis impériale (cartes, estampes, manuscrits, imprimés, médailles et antiques). Feuilles de dons, 1860-1868, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bd6t57051249/f387
Louis-Pierre Henriquel-Dupont (1797-1892)
Louis-Pierre Henriquel-Dupont (1797-1892), https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84386399/f43

William Haussoullier (1815-1892)

William Payton Haussoulier par Théodore Chasseriau
William Payton Haussoulier par Théodore Chasseriau, Public domain, via Wikimedia Commons

Comme l’indique l’article, William Haussoullier grava un burin d’après L’Odalisque à l’esclave d’Ingres, en 185818 et fit plusieurs burins d’après Jean-Louis Bézard (1799-1881), pour l’église Saint-Eustache dont La conversion de Saint Louis de Gonzague.

L'Odalisque à l'esclave , collection de M. E. Galichon
L’Odalisque à l’esclave , collection de M. E. Galichon, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2030880/f20
Eglise de St. Eustache // Chapelle St Louis de Gonzague / Première Communion du Saint / Le Saint renonce à sa famille et à ses biens, par William Haussoullier
Eglise de St. Eustache // Chapelle St Louis de Gonzague / Première Communion du Saint / Le Saint renonce à sa famille et à ses biens, par William Haussoullier, CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

Émile-Louis Galichon (1829-1875)

Les « 113 épreuves de choix ou avant la lettre de pièces gravées pour la Gazette des Beaux-Arts » données par Émile-Louis Galichon, entrèrent à la Bibliothèque le 14 décembre 1868 sous le n° 5264 du registre des dons qui en compte 114 :

Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 60r
Registre des dons effectués au profit du département des Estampes et de la photographie pour les années 1848 à 1901, f. 60r, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105492451/f127

Le don était complété d’une table alphabétique analytique de la Gazette des Beaux-arts pour les années 1859-1863 et d’un nouveau dons consenti dès les 4 avril 1869, d’une épreuve avant la lettre d’un portrait d’homme gravé au burin par Gaillard d’après un maître flamand du XVe siècle.

En 1863, cet entrepreneur avait reprit la Gazette des Beaux-Arts dont il devint directeur. Cette revue française de critique et d’histoire de l’art avait été fondée en janvier 1859 par Charles Blanc (1813-1882).

Parmi les épreuves données en 1868 figure celle de Francisco de Goya (1746-1828) :

[Tan bárbara la seguridad como el delito] : [estampe] / [Goya]
[Tan bárbara la seguridad como el delito] : [estampe] / [Goya], https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8451670g#

L’article rappelle qu’il fut « l’un des bienfaiteurs les plus assidus du département des estampes » puisqu’il avait déjà fait des dons au préalable, par exemple le 17 février 1866, avec les Muletiers de Tétuan de Delacroix :

Muletiers de Tétuan : [estampe] ([2e état, avec le titre, le nom et l'adresse de l'imprimeur Bertauts à droite et la mention "Gazette des Beaux-Arts" à gauche, sous l'image]) / Eug. Delacroix // 1833
Muletiers de Tétuan : [estampe] ([2e état, avec le titre, le nom et l’adresse de l’imprimeur Bertauts à droite et la mention “Gazette des Beaux-Arts” à gauche, sous l’image]) / Eug. Delacroix // 1833, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10029816h#

Comme le rapporte Pascale Cugy à son propos, Émile-Louis Galichon, passionné par l’art, se constitua une collection d’estampes anciennes et de dessins : « Coûteuse en temps et en énergie, son activité de collectionneur voulant comprendre et diffuser ses acquisitions fut le principal souci de sa vie »19.

Ses collections furent dispersées à sa mort en salle de vente aux enchères20, vente qui enrichit d’autres collections, dont celle de John Malcolm (1805-1893) qui y acquit le jeu de tarots ou encore celle de William Mitchel (décédé en 1908) qui y acquit le portrait de Philippe le Bon par van Eyck. Trois jours après cette vente, sa collection de livres fut dispersée21.

Tradition

Le signalement annuel des dons par la Bibliothèque est une tradition qui perdure. Longtemps, les dons les plus remarquables étaient signalés dans le Revue de la Bibliothèque nationale de France dans une rubrique annuelle consacré aux enrichissements22. De nos jours ils font l’objet de rubriques du rapport annuel de l’établissement dans la partie consacrée aux acquisitions23 voire de son site Internet24.

En outre, depuis le printemps 2010, sur son site Tolbiac, la BnF a également ouvert un espace d’exposition temporaire de 100 m² destiné à mettre en avant les principaux dons récents, exposés pendant un mois et demi, dans la Galerie des donateurs. Les donateurs répondant aux appels à mécénat pour des acquisitions remarquables par leur qualité et leur prix sont remerciés en ligne25.

La Bibliothèque nationale de France ne peut que saluer la générosité de ses donateurs passés, présents et à venir, notamment dans le contexte économique actuel qui voit les prix de vente sur le marché de l’art s’envoler à des hauteurs que les baisses des budgets d’acquisition ne permettent plus de suivre. « Pour la première fois en 2021, le produit des ventes publiques en France a atteint plus de 4 milliards d’euros, en progression de 39,5 %. »26.

Comme l’ensemble des institutions patrimoniales, dont les musées qui n’ont plus les moyens de suivre cette cadence pour enrichir le patrimoine culturel et artistique de la Nation, les bibliothèques sont obligées de faire appel à des mécènes ou à la générosité publique comme avec les campagnes “Tous mécènes !” du musée du Louvre. Le droit de préemption27 dont ces institutions bénéficient n’est pas une véritable solution puisque, s’il permet bien aux représentants de l’État de se substituer au dernier enchérisseur d’un bien proposé lors d’une vente aux enchères, il ne faut pas oublier que cela se fait au dernier prix annoncé par le commissaire-priseur.

Notes

  1. Revue française de critique et d’histoire de l’art, fondée en janvier 1859 par Charles Blanc (1813-1882). []
  2. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105153972>. []
  3. Corneille, Pierre (1606-1684), Le Chemin du salut, dévotion des âmes sincères et pénitentes, par Pierre Corneille, et selon la Bible. Dédié aux Français régénérés, Paris ; Berne : la Société typographique, an IX-1801, 1 vol. (576 p.) : pl. ; in-32. []
  4. Parus en 13 volumes non encore recatalogués dans le Catalogue général de la BnF qui ne conserve que la notice retroconvertie sans ses caractères cyrilliques, url : <http://ark.bnf.fr/ark:/12148/cb300873178>. Les volumes des Aкты, собранные Kавказской археографической комиссией sont disponibles sur Internet, url : <https://runivers.ru/lib/book3029/>. []
  5. « MONROCQ Jean, Noël », Dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXsiècle, 8/12/2019. Disponible sur Internet, url : <http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/node/22841>. []
  6. Ms-3388, url : <https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc84078w>. []
  7. MS 1235, url : <http://www.calames.abes.fr/pub/ms/UNIA12963>. []
  8. Voir : Gomane, Jean-Pierre, « L’expédition de l’amiral Roze en Corée en 1866 », Revue du Souvenir Napoléonien, 1993, octobre-novembre, n° 391, p. 20-23. Disponible sur Internet, url : <https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/lexpedition-de-lamiral-roze-en-coree-en-1866/>. []
  9. Jouan, Henri, « L’expédition de Corée en 1866 : épisode d’une station navale dans les mers de Chine », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, 1871, p. [145]-. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k486946t/f199>. []
  10. Voir la liste, url : <https://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=12033007>. []
  11. Voir la liste, url : <https://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=16491314>. []
  12. Voir la liste, url : <https://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=16932028&typeNotice=p>. []
  13. Disponible sur Internet, url : <http://bibnum.enc.sorbonne.fr/files/original/305c9b1559974fb9c4cacc21e2db60f8.PDF>. []
  14. A son sujet, voir : De Callataÿ, François ; Sorgeloos, Claude, Renier Chalon alias Fortsas : un érudit malicieux au mitan du XIXe siècle / édité par François de Callatay, Claude Sorgeloos, Morlanwelz : Musée royal de Mariemont, DL 2008, 1 vol. (155 p.) : ill. ; 28 cm. – (Monographies du Musée royal de Mariemont ; 16) et notamment le chapitre : De Callataÿ, François, « Renier Chalon (1802-1889) : numismate encensé et mystificateur », dans : De Callataÿ, François ; Sorgeloos, Claude, Renier Chalon alias Fortsas : un érudit malicieux au mitan du XIXe siècle, Morlanwelz : Musée royal de Mariemont, p. 103-128 []
  15. Disponible sur Internet, url : <https://play.google.com/books/reader?id=mBpcAAAAcAAJ&pg=GBS.PA2&hl=fr>. Sur la vente Fortsas, voir : Picard, Jacques, « La vente Fortsas, un canular bibliophile d’anthologie », Le Dicopathe, [s.d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.dicopathe.com/la-vente-fortsas-un-canular-bibliophile-danthologie/> et Reiffenberg, Frédéric Auguste Ferdinand Thomas de (1795-1850), « Mystification bibliographique », Bulletin du bibliophile, 1840, 4e série, p. 394-397. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9659785z/f450.item>. []
  16. Voir url : <http://ark.bnf.fr/ark:/12148/cb40349037b>. []
  17. Brasseur de Bourbourg, Étienne-Charles (1814-1874), Monuments anciens du Mexique : recherches sur les ruines de Palenqué et sur les origines de la civilisation du Mexique, Paris : A. Bertrand, 1866, 1 vol. (XXIII-83-VIII p.-56 f. de pl.) ; gr. in-fol. Disponibles sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k130466g>. []
  18. Reproduit dans la Gazette des Beaux Arts, 1868, 1er janvier, t. XXIV, n° 138, p. 18. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2030880/f19.item>. []
  19. Cugy, Pascale, « GALICHON, Émile-Louis », Dictionnaire critique des historiens de l’art actifs en France de la Révolution à la Première Guerre mondiale, 20 novembre 2008. Disponible sur Internet, url : <https://www.inha.fr/fr/ressources/publications/publications-numeriques/dictionnaire-critique-des-historiens-de-l-art/galichon-emile-louis.html>. []
  20. Catalogue d’estampes anciennes et dessins composant la magnifique collection de feu M. Emile Galichon, ancien directeur de la Gazette des beaux-arts, dont la vente… aura lieu Hôtel Drouot… le lundi 10 mai 1875 et les quatre jours suivants… / Me Delbergue-Cormont, commissaire-priseur ; [expert] M. Clément, marchand d’estampes de la Bibliothèque nationale, [S.l.] : [s.n.], [ca 1875], 1 vol. (112 p.) ; 25 cm. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k380297w>. []
  21. Catalogue des livres sur les beaux-arts provenant en partie du cabinet de feu M. Emile Galichon,… [Vente Maison Silvestre. 13-15 Mai 1875], Paris : A. Labitte, 1875, 1 vol.  68 p.) ; 24 cm. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1240117c>. []
  22. « Enrichissements du département Sciences et Techniques, 2009-2014 », Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2015/1, n° 49, p. 94-95. DOI : 10.3917/rbnf.049.0094. Disponible sur Internet, url : <https://www.cairn.info/revue-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-2015-1-page-94.htm> ou « Acquisitions du Centre national de la littérature pour la jeunesse – La joie par les livres. 2011 », Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2012/1, n° 40, p. 93-95. DOI : 10.3917/rbnf.040.0093. Disponible sur Internet, url : <https://www.cairn.info/revue-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-2012-1-page-93.htm>. []
  23. « Rapport d’activité 2020 – Les acquisitions patrimoniales et remarquables », bnf.fr, [s. d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.bnf.fr/fr/rapport-dactivite-2020-les-acquisitions-patrimoniales-et-remarquables> ou « Rapport annuel
    2019 : rapport sur les entrées patrimoniales remarquables », Rapport d’activité 2019 – entrées patrimoniales remarquables, 28 mai 2020. Disponible sur Internet, url : <https://multimedia-ext.bnf.fr/pdf/rapport_2019_acquisitions.pdf>. []
  24. « Sélection de dons faits à la BnF en 2007 », bnf.fr, [s. d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.bnf.fr/fr/selection-de-dons-faits-la-bnf-en-2007>. []
  25. « Merci à nos donateurs ! », bnf.fr, [s. d.]. Disponible sur Internet, url : <https://www.bnf.fr/fr/merci-nos-donateurs>. []
  26. « Bilan 2021 – Les nouvelles tendances du marché de l’art », Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, 26 septembre 2022. Disponible sur Internet, url : <https://www.conseildesventes.fr/sites/default/files/documents/CVV%202022%20BAT%20V4.pdf> ; « Les ventes aux enchères de livres en France en 2016 », Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, 10 février 2017. Disponible sur Internet, url : <https://www.conseildesventes.fr/sites/default/files/sites/focus_livres_10_02_2017.pdf> ; Deville, Jacques, « Les bibliothèques dans le marché du patrimoine écrit et graphique », Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2000, n° 2, p. 52-62. Disponible sur Internet, url : <https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-02-0052-007>. []
  27. Pauthe, Nicolas, « Plaidoyer pour la préemption des biens culturels », La Gazette Drouot, 3 mars 2022. Disponible sur Internet, url : <https://www.gazette-drouot.com/article/plaidoyer-pour-la-preemption-des-biens-culturels/32644> ; Lenell, François, « Le rôle du service du livre et de la lecture dans la préparation et la réalisation d’interventions lors de ventes aux enchères publiques avant la vente », Ministère de la culture, 22 septembre 2000. Disponible sur Internet, url : <https://www.culture.gouv.fr/content/download/274731/file/Pr%C3%A9sentation%20des%20modalit%C3%A9s%20d%27interventions%20lors%20des%20ventes%20aux%20ench%C3%A8res%20publiques.pdf>. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Olivier Jacquot (1 février 2023). Dons faits à la Bibliothèque impériale en 1868 : voyage à travers le temps et les continents. Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3v2


Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search