Colloque international Foucault, les Pères et le sexe, Paris, 1-2-3 février 2018

A l’occasion de la parution du quatrième et dernier volume inédit du projet d’histoire de la sexualité de Michel Foucault, Les Aveux de la chair, la Bibliothèque nationale de France organise un colloque en partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne (UMR 8103, CNRS/Université Paris 1), l’Institut des Sources chrétiennes (UMR 5189 – Hisoma, CNRS/Université Lyon 2) et l’Association pour le Centre Michel Foucault.

Michel Foucault © Roland Allard/Agence VU’

Les travaux de Michel Foucault sur les Pères de l’Église forment au sein de l’œuvre un chantier qui reste à parcourir. D’un côté, ils inaugurent la réflexion sur la subjectivité et la subjectivation ; de l’autre, ils constituent un point d’analyse privilégié de l’émergence de la sexualité moderne et du rôle qu’y a joué le christianisme. S’y entendent la fréquentation de l’œuvre de Peter Brown et les échanges réguliers avec Paul Veyne.
Longtemps attendu par les spécialistes comme par le grand public, Les Aveux de la chair, quatrième et dernier volume inédit du projet d’histoire de la sexualité de Michel Foucault, paraissent début 2018 aux éditions Gallimard. Événement intellectuel et éditorial, cette parution vient refermer le volumineux dossier « Patristique » que Foucault avait ouvert dès 1976 et dont plusieurs pièces majeures nous étaient déjà accessibles. En 2012 est paru Du gouvernement des vivants, cours au Collège de France de 1980 consacré pour une large part aux Pères de l’Église (Hermas, Tertullien, Cassien, Clément de Rome, etc.), dont la lecture serrée était l’occasion d’analyses novatrices des « régimes chrétiens de vérité » (baptême, pénitence). Non seulement ces leçons annoncent ce que l’on a couramment appelé le « dernier Foucault » – celui des techniques de soi –, mais elles renouvellent profondément ce que nous croyions être la vision foucaldienne du christianisme, en apparence cristallisée en 1976 dans La Volonté de savoir et devenue doxa pour un large public : le christianisme ne serait que la religion de l’aveu et de l’obéissance. Une part important des Aveux de la chair reprend d’ailleurs le matériau du cours de 1980, augmenté d’une longue et étonnante analyse d’Augustin.
Si cette place du christianisme dans l’œuvre de Foucault a fait l’objet depuis une dizaine d’années d’une attention renouvelée, l’espace historique d’émergence et les acteurs majeurs de cette problématisation du sujet moderne – les Pères grecs et latins du IIe au Ve siècle – ont été rarement explorés pour eux-mêmes. La rencontre entre l’œuvre de Foucault et le monde de la recherche patristique (patrologues, philologues, historiens, théologiens) n’a pas encore eu lieu, alors même qu’elle est devenue une activité courante dans des domaines aussi variés que l’histoire de l’Antiquité gréco-romaine ou les sciences sociales.
Ce grand colloque international, le premier consacré à ce thème, espère combler ce manque.

En partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne (UMR 8103, CNRS/Université Paris 1), l’Institut des Sources chrétiennes (UMR 5189 – Hisoma, CNRS/Université Lyon 2) et l’Association pour le Centre Michel Foucault.

Comité scientifique
Philippe Büttgen, Philippe Chevallier, Agustín Colombo, Frédéric Gros, Bernard Meunier, Judith Revel, Philippe Sabot, Michel Senellart, Arianna Sforzini

Comité d’organisation
Philippe Büttgen, Philippe Chevallier, Agustín Colombo, Laurence Le Bras, Bernard Meunier, François Nida, Arianna Sforzini

Programme (sous réserve)

Jeudi 1er février
à l’Auditorium Colbert, 2 Rue Vivienne, 75002 Paris.
18h-19h30 : Conférence inaugurale, par Paul Veyne, suivie de Editer Les Aveux de la chair par Frédéric Gros

Vendredi 2 février
à l’Auditorium Colbert, 2 Rue Vivienne, 75002 Paris.
9h30-12h15 : Le tournant chrétien
14h15-17h30 : Une lecture singulière des Pères

Samedi 3 février
à l’Amphithéâtre Turgot, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris.
9h30-12h15 : Augustin, finalement
14h15-17h30 : Ouvertures

Informations pratiques

Entré libre dans la limite des places disponibles
Jeudi 1er février et vendredi 2 février : à l’Auditorium Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.
Samedi 3 février : à l’Amphithéâtre Turgot, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris.

Accès le samedi sur inscription préalable à l’adresse : Philo-Recherche@univ-paris1.fr.

Enregistrer


Philippe Chevallier

Responsable des études à la délégation à la Stratégie et à la recherche de la Bibliothèque nationale de France

More Posts

Une réflexion au sujet de « Colloque international Foucault, les Pères et le sexe, Paris, 1-2-3 février 2018 »

  1. Chers Amis,
    je ne doute pas un seul instant de l’intérêt et de la qualité du colloque à venir, on ne peut qu’y souscrire. Toutefois, il est une réalité, ce qu’on a enseigné et ce qu’on enseigne dans l’ église, particulièrement dans les séminaires que j’ai connus. On ne dit jamais le fond des choses. Parce que cette réalité, c’est une
    pluie de symptômes, sexophobie, homophobie, misogynie, et autres, qui nuisent gravement aux prêtres et fidèles, trop-fidèles. Un crime contre la vie. C’est ce à quoi je m’attache à démontrer dans « la sexophobie de l’église » et dans un prochain livre que je prépare.
    Je suis à votre disposition si vous désirez en parler.
    Très cordialement,
    Bernard Garel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *