Le mur du son. Quand le son fait sens

Dans son dernier numéro, la revue de la Bibliothèque nationale de France décide de « franchir le mur du son », pour dévoiler la charge de sens – culturel, social… – que dissimule cet ensemble de réalités sensibles. Si le son est une réalité physique omniprésente, il n’est devenu un objet autonome de savoir que récemment avec l’avènement des « sound studies ». Il ne se limite pas aux innovations techniques en matière de captation et de diffusion, mais embrasse les approches historiques, philosophiques et politiques se rapportant à cet objet familier.
Mettre en valeur la richesse et l’étendue des recherches qui sont aujourd’hui consacrées au son en traitant de sa dimension sensible, acoustique et technique et de son « historicité », telle est l’ambition de ce nouveau numéro, qui fait le constat que l’on n’entend pas de la même manière selon les lieux et les époques.
Comment entendre les sons du passé ? C’est la question que posent certains historiens du sensible tels qu’Alain Corbin dans son ouvrage pionnier Les Cloches de la terre. Ce à quoi tente de répondre également
le projet Bretez de reconstitution sonore du Paris du XVIIIe siècle. Ces approches se concentrent sur la question de la « fidélité », de l’authenticité de la restitution sonore, à l’opposé des pratiques des sound designers. Cette modernité dans la conception du son est au cœur de l’évolution historique du cinéma, de son écriture contemporaine et de l’histoire du jeu vidéo.
L’exploration du son dans le temps permet de confronter nos expériences d’écoute de la musique à celles d’autres aires géographiques : la définition d’une « bonne » écoute lors d’un concert ne sera pas la même en Inde ou en France. Certain sons sont jugés harmonieux ou inacceptables en fonction des époques, des lieux, des contextes. L’hypersensibilisation actuelle au bruit et aux nuisances témoigne par ailleurs d’une volonté nouvelle de s’isoler, souvent au détriment de l’identité sonore des villes.
Le son et la musique sont à l’honneur de la 2ème édition du Hackathon organisé par la BnF les samedi 25 et dimanche 26 novembre prochains, un événement qui réunit curieux et passionnés afin d’imaginer de nouveaux services et usages pour les données numériques de la BnF.

Sommaire

Éditorial, Ève Netchine, page 3

Dossier : Le mur du son, Bertrand Dicale, Pascal Cordereix, p. 9 à 11.

La leçon des cloches. Entretien avec Alain Corbin. Propos recueillis par Bertrand Dicale, et Pascal Cordereix, p. 12 à 19.

Sound studies. Sons de l’histoire et histoires du son, Philippe Le Guern, p. 21 à 29.

Archéologie du paysage sonore. Reconstruire le son du passé, Mylène Pardoen, p. 30 à 39.

Le ronéophone Pathé, au cœur de l’enquête des Ardennes, Pascal Cordereix, Luc Verrier, p. 40 à 51.

Les inventeurs de sons inouïs. Entretien avec Laurent de Wilde. Propos recueillis par Bertrand Dicale, p. 52 à 59.

À l’écoute du regard. Composer pour le cinéma indépendant aujourd’hui, Philippe Langlois, p. 60 à 69.

De Pong à Mario, quand le son devient musique, Jean Zeid, p. 70 à 76.

Les antonymes : les créatures sonores ambulantes, Azadeh Nilchiani, p. 77 à 87.

Nuisances sonores. Réflexion critique et principes opérationnels, Pascal Amphoux, p. 88 à 101.

Essai de géographie du son, du silence et de la nuisance, Henri Tournier, p. 102 à 113.

Autour d’une œuvre : Chronique d’une matinée poétique. Guillaume Apollinaire aux Archives de la parole, Pascal Cordereix, p. 114 à 125.

Découverte : « Rendre vie à une lettre, c’est entendre sa voix ». Roger Druet, Sophie Nawrocki, p. 126 à 137.

Galerie : Label image. Pochettes de disques 78 tours, Lionel Michaux,
p. 138 à 147.

Histoire de la bibliothèque : La Bibliothèque nationale au début du XIXe siècle. Visite guidée, Charles-Éloi Vial, p. 148 à 161.

Inédit : En direct de l’histoire : les archives sonores de Chronique d’un été, Frédérique Berthet, p. 162 à 173.

Portrait : Marcelle Lalou, une tibétologue à Paris, Emanuela Garatti, p. 174 à 183.

Informations pratiques

Revue de la BnF – Le mur du son
Sous la direction de Bertrand Dicale, journaliste spécialisé dans les musiques populaires et la chanson française et Pascal Cordereix, chef du service son au sein du département de l’Audiovisuel de la BnF.
17 x 24 cm, 184 pages, 120 illustrations, 25 euros
ISBN/EAN978-2-7177-2734-0 / 9782717727340
Parution : 12 octobre 2017

Enregistrer


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *