Soutenance de thèse : Pierre Guivaudon

Pierre Guivaudon, qui fut lauréat de la Bourse de recherche Louis Roederer 2018 pour son projet de recherche intitulé Le Sahara projeté : les conférences avec projection de positifs sur verre données par les explorateurs photographes de l’Afrique du Nord à la Société de géographie (1875-1914) mené au département des Cartes et plans de la BnF, soutient sa thèse de doctorat en histoire contemporaine, intitulée Photographies de l’exploration. Production, circulations et usages des photographies rapportées des missions d’exploration françaises outre-mer (années 1870-1910) et réalisée sous la direction de Madame Isabelle Surun de l’Université de Lille – Nord de France – IRHiS UMR 8529.

Résumé de la thèse

Cette recherche s’intéresse aux trajectoires des photographies produites dans le cadre de missions d’exploration françaises dans le monde entier dans le dernier tiers du XIXe siècle. Il s’agit d’abord d’étudier la photographie comme une pratique de terrain parmi d’autres qui s’intègre au savoir-faire ordinaire des explorateurs, via des adaptations techniques, une acculturation progressive à l’outil et des encouragements institutionnels qui valorisent ce mode de collecte. À partir des années 1870, le ministère de l’Instruction publique, par l’intermédiaire de la Commission des missions, s’implique plus directement dans l’encadrement des voyages en soutenant entre autres des recherches sur la pratique photographique. Sur le terrain de l’exploration, cette activité est l’occasion de rencontres entre les photographes et des membres de populations locales, qui leur servent d’assistants ou de modèles. Les corpus photographiques rendent compte d’une pluralité de pratiques, allant de la photographie comprise comme outil scientifique jusqu’à l’image souvenir. Une fois rapportées en France, les photographies circulent sous des formes matérielles et visuelles différentes, touchant différents publics. Ainsi des expositions, des projections au sein des sociétés savantes comme la Société de Géographie de Paris ou bien encore des gravures imprimées dans la presse périodique spécialisée dans les récits de voyages.
Les différents acteurs savants et politiques qui encadrent les missions, les explorateurs ainsi que leurs compagnons, les individus rencontrés lors des voyages et les différents lieux et publics qui accueillent les images participent à la production collective des photographies de l’exploration ainsi qu’à la construction de cultures visuelles plurielles de l’exploration et de l’outre-mer en France. Ces images peuvent servir à la fois et parallèlement de documents à prétention scientifique, de supports pour des narrations médiatiques du phénomène exploratoire et de lieux de rencontres vécues et remémorées avec des populations non-européennes. Si les attendus de la pratique photographique sont normés par un ensemble de textes et de références visuelles, le terrain de l’exploration, compris comme les contingences matérielles, météorologiques et humaines qui caractérisent les territoires parcourus par les voyageurs, influe sur la production photographique, en termes techniques comme esthétiques.
En suivant à la fois les mobilités spécifiques des explorateurs et la circulation des images sous diverses formes et formats, ce travail cherche à définir les fonctions dont sont investies les photographies de l’exploration par une pluralité d’acteurs qui contribuent à les penser, à les produire, à les commenter et à les manipuler.

Jury de soutenance

Le jury est composé de :

  • Hélène Blais, professeure à l’École Normale Supérieure
  • Éléonore Challine, maître de conférence à l’Université Paris 1
  • Manuel Charpy, chargé de recherche CNRS-INHA
  • Daniel Foliard, professeur à l’Université de Paris Cité
  • Isabelle Surun, professeure à l’Université de Lille
  • Sylvain Venayre, professeur à l’Université Grenoble-Alpes

Informations pratiques

  • La soutenance aura lieu le vendredi 2 décembre 2022 à 14h à l’Université de Lille – Campus Pont-de-Bois (accessible en métro depuis la gare Lille Flandres, station Pont de Bois sur la Ligne 1 direction Villeneuve d’Ascq), dans la salle de séminaire A1.152 située à l’étage 1 du bâtiment A, au sein de l’IRHiS (Institut de Recherches Historiques du Septentrion)
  • Plans d’accès : https://masalle.univ-lille.fr/resultat?marecherche=A1.152&numsalle=A1.152

Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search