Décrire l’estampe : discours et usages littéraires autour de la gravure en France et en Europe XVIe-XVIIIe s. (17-18/11)

Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), galerie Colbert, salle Giorgio Vasari (1er étage), 2 rue Vivienne, 75002 Paris

John Raphael Smith, Spectators a Print Shop in St Paul's Church Yard, manière noire, 1774
John Raphael Smith, Spectators a Print Shop in St Paul’s Church Yard, manière noire, 1774, British Museum, 1935,0522.1.16

Alors que la description de peintures, de sculptures ou de pièces d’architecture est un genre reconnu dans l’exercice rhétorique de l’ekphrasis, les caractéristiques et les enjeux de la description d’estampes sont encore peu étudiés. Traditionnellement placée tout en bas de la hiérarchie des arts, la gravure est pourtant, comme ces autres media artistiques, un art du muet qui peut être verbalisé et décrit pour lui-même. Contrairement à la peinture, en effet, la gravure, en tant qu’image le plus souvent en noir et blanc, fondée sur un langage linéaire, dialogue par nature avec le texte imprimé lui-même : objets concrets, multiples et reproductibles, textes et estampes sont des alter ego, faits d’encre et de papier qui circulent et se manipulent de la même manière.

Ce colloque se concentrera sur un aspect spécifique du rapport texte/image, à savoir la mise en discours de l’image imprimée à l’époque moderne, tant dans les textes littéraires que dans les pratiques sociales. Il s’agira ainsi de renverser le rapport habituellement induit par les relations d’illustration pour s’intéresser à la spécificité des descriptions d’estampes, qui ne sont ni des légendes, ni des dédicaces, ni des extraits des textes illustrés. On s’intéressera donc à l’action de décrire une gravure (qui ne consiste ni à l’indexer, ni à l’adresser, ni à la sourcer) pour mettre en valeur les caractéristiques intrinsèques de ce medium.

Programme

Jeudi 17 novembre 2022

  • 9h30 : Accueil des participants.
  • Introduction
    10h Nastasia GALLIAN (Sorbonne Université) et Léo STAMBUL (Université Paul-Valéry de Montpellier).

Le discours sur l’illustration
(présidence : Rachel Darmon)

  • 10h30 : Sébastien BONTEMPS (Musée de l’Armée) : Les rapports dialogiques du texte et de l’image dans les traités et descriptions d’architecture aux XVIIe et XVIIIe siècles : l’estampe d’architecture, paratexte iconique ou iconotexte ?
  • 11h : Bernard TEYSSANDIER (Université de Reims) : Précellence de l’image ou emprise des mot ? Représenter l’enfant-roi dans la France du XVIIe siècle : les enjeux de l’estampe.
  • 11h30 : Carla JULIE (Université de Lausanne / Université de Bourgogne Franche Comté) : Du recueil d’ekphraseis aux catalogues des collections : l’estampe sous la plume de Michel de Marolles (1600-1681).
  • 12h : Discussion.

Déjeuner (12h30-14h).

Descriptions à usage pratique (I)
(présidence : Nastasia Gallian)

  • 14h : Chloé PERROT (Bibliothèque nationale de France) : Le vocabulaire de l’estampe dans les périodiques au XVIIIe siècle.
  • 14h30 : Corinne LE BITOUZE (Bibliothèque nationale de France) : Les estampes décrites dans un tarif d’imprimeur parisien (1704).
  • 15h : Discussion.

Pause (15h30-15h45).

Descriptions à usage pratique (II)
(présidence : Chloé Perrot)

  • 15h45 : Greta KAUCHER (chercheuse indépendante) : Historiographie du catalogue raisonné de graveurs de 1744 à 1774 : d’Edme-François Gersaint (1694-1750) à Charles-Antoine Jombert (1712-1784).
  • 16h15 : Antoine GALLAY (Zentralinstitut für Kunstgeschichte de Munich) : « Morceaux doubles », « premières épreuves » et « différences presque imperceptibles » : l’évolution et la formalisation des pratiques de description des états (1700-1830).
  • 16h45 : Discussion.

Vendredi 18 novembre 2022

  • 9h-10h30 : Visite du Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France (réservée aux intervenants).

La lettre des estampes (I)
(présidence : Catherine Pascal)

  • 11h : Sylvain-Karl GOSSELET (Université Paris-Cité / CNRS) : Mots d’Europe – Pour une recherche sur la lettre des bonnarts.
  • 11h30 : Nicolas BOURGES (Université Paris Nanterre) : La lettre de l’estampe dans les représentations de Charles Ier d’Angleterre.
  • 12h : Discussion.

Déjeuner (12h30-14h).

La lettre des estampes (II)
(présidence : Trung Tran)

  • 14h30 : Iris ROMAGNE (École du Louvre) : La “lettre” des gravures des contes de La Fontaine : Que dis-je et que ne dis-je pas ! L’exemple des gravures de la suite dite de Larmessin.
  • 15h : Discussion.

Pause (15h30-15h45).

Ouverture théorique
(présidence : Trung Tran)

  • 15h45 : Olivier LEPLATRE (Université Jean Moulin – Lyon III) : Le portrait de Charité : transparence et opacité de la représentation (Sorel, Le Berger extravagant).
  • 16h15 : Claire CHARRIER (Université Paris Nanterre) : Pourquoi décrire des gravures ? L’exemple de la collaboration de Dürer et de Chelidonius à la Petite Passion sur bois.
  • 16h45 : Discussion.

Comité scientifique

  • Rachel DARMON, MCF, Littérature française du XVIe siècle (Université Paul Valéry de Montpellier)
  • Nastasia GALLIAN, MCF, Histoire de l’Art des Temps modernes (Sorbonne Université)
  • Marianne GRIVEL, PR, Histoire de l’estampe et de la photographie (Sorbonne Université)
  • Catherine PASCAL, MCF, Littérature française du XVIIe siècle (Université Paul Valéry de Montpellier)
  • Chloé PERROT, Conservateur des bibliothèques (BnF, Département des Estampes et de la Photographie)
  • Léo STAMBUL, MCF, Littérature française du XVIIe siècle (Université Paul Valéry de Montpellier)
  • Trung TRAN, MCF, Littérature française et arts des XVIe et XVIIe siècles (Université de Toulouse Jean Jaurès)

Informations pratiques

  • 17-18 novembre 2022
  • Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), galerie Colbert, salle Giorgio Vasari (1er étage)
  • 2 rue Vivienne, 75002 Paris
  • Contacts :
    – Nastasia Gallian (Sorbonne Université, Centre André-Chastel) : nastasia.gallian@axel2
    – Léo Stambul (Université Paul Valéry de Montpellier, IRCL) : leo.stambul@univ-montp3.fr

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Olivier Jacquot (17 octobre 2022). Décrire l’estampe : discours et usages littéraires autour de la gravure en France et en Europe XVIe-XVIIIe s. (17-18/11). Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/m3s1


Olivier Jacquot

Chargé de collections : manuscrits des fonds américains, Service des manuscrits ORientaux (SOR), département des Manuscrits (MSS), Bibliothèque nationale de France (BnF)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search