Parution : Humanisme actif : mélanges d’art et de littérature offerts à Julien Cain

En lien avec le Comité d’histoire de la BnF (http://comitehistoire.bnf.fr/), ce carnet entend signaler des parutions ayant trait à l’histoire de l’établissement sous ses divers aspects (collections, bâtiments, personnels, etc.), des origines à nos jours.

Humanisme actif

En 1968 paraissait un volume de mélanges en hommage à Julien Cain, ancien administrateur de la Bibliothèque Nationale, regroupant des articles écrits par divers auteurs dont de nombreux collaborateurs de la bibliothèque. Les contributions concernaient les divers centres d’intérêt de Julien Cain : la littérature, l’art, le livre, les bibliothèques et la bibliothéconomie.

Cet ouvrage, comme souvent avec les mélanges, a peu attiré l’attention de l’historiographie à part celle concernant de près la vie et l’œuvre de Julien Cain et celle des bibliothécaires s’intéressant à l’histoire de la Bibliothèque Nationale.

La méconnaissance relative de cet ouvrage procède sans doute de son genre qui relève de ce que les bibliographes ont désigné de « mélanges » en français, de Festschriften  en allemand, terme également adopté dans le monde anglo-saxon, quand le monde hispanique emploie le terme Homenajes et les italiens utilisent le terme Miscellanee in onore.

Selon les normes de catalogage des bibliothécaires, Les mélanges sont des ouvrages collectifs offerts à un savant et consacrés à la discipline dans laquelle ce savant s’est illustré. Ils peuvent aussi être offerts à une collectivité (académie, société savante, etc.).

Selon ces règles, les bibliothécaires doivent créer un titre de forme pour unifier ce type de publication dont le titre ne porte pas toujours le terme désignant la nature du document1.

Au sein de la classification de Nicolas Clément qui a longtemps servi de cadre de classement des collections de la Bibliothèque Nationale, il n’est pas étonnant de les trouver au sein de la division « Z », la dernière de l’alphabet, c’est-à-dire la catégorie fourre-tout destinée à tout ce qui ne pouvait pas être classé dans les précédents lettrages thématiques, à savoir : Polygraphie et mélanges.

Comme l’écrivait Françoise Waquet au sujet de ce type de publication qui a fleuri dans le monde académique :

Il en est résulté une production considérable qui n’a guère attiré l’attention des historiens en dépit de la part qu’ils ont prise à la croissance du genre. Bibliothécaires et bibliographes ont été presque les seuls à s’intéresser à ces ouvrages qui, difficiles à repérer, à cataloguer, à indexer, ont fait leur désespoir. Ils ont souligné que ces volumes n’étant point répertoriés ni dépouillés, une masse importante d’information se trouvait perdue. Les mélanges étaient « le tombeau du savoir ».

Waquet, Françoise, « Les « mélanges » : honneur et gratitude dans l’Université contemporaine », Revue d’histoire moderne & contemporaine, 2006, vol. 53, n° 3, p. 100-121. Disponible sur Internet, url : <https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2006-3-page-100.htm>.

Les deux volumes produits en l’honneur de Julien Cain, vendus sous coffret, étaient illustrés d’une lithographie originale en couleurs de Marc Chagall (1887-1985) en frontispice du tome 1 et d’une eau-forte originale d’André Dunoyer de Segonzac en frontispice du tome 2. Il comportent en outre 112 illustrations documentaires dans le texte.

Lors de leur parution André Chastel décrivait l’ensemble dans Le Monde sous ces termes :

Soixante-quinze contributions, où l’on ne s’étonnera pas de trouver des noms de savants, d’historiens, d’écrivains aussi notoires que J. Pommier, H. Guillemin, P. Marot. C. Samaran, P. Renouvin, auprès de ceux d’Etiemble, d’Edgar Faure ou d’André Maurois, ont répondu à ce programme. Il en résulte une belle et nette publication en deux volumes, que l’éditeur, connaissant l’attachement de Julien Cain pour les artistes, a tenu à accompagner d’une eau-forte de Segonzac et d’une lithographie de Chagall. C’est comme une chaîne de points sensibles mettant en valeur, parfois avec des trésors d’érudition, toutes les facettes de la vie intellectuelle et des instruments qui en recueillent les fruits. On révèle ainsi les traits d’un grand labeur sous-jacent aux expressions variées de la culture.

André Chastel, « Hommage à Julien Cain », Le Monde, 11 juillet 1968. Disponible sur Internet, url : <https://www.lemonde.fr/archives/article/1968/07/11/hommage-a-julien-cain_2500672_1819218.html.

Les très nombreuses participations – que nous signalons plus loin – sont classées par thème.

Conservateur en chef honoraire à la Bibliothèque Nationale, Jean Porcher (1892-1966) avait établi le plan de l’ouvrage. Après sa mort survenue le 26 avril 1966, la mise au point de la publication fut assurée par l’inspecteur général des bibliothèques André Masson (1900-1986).

Humanisme actif : page de titre

Créateur

  • Dennery, Étienne (1903-1979). Préfacier
  • Chagall, Marc (1887-1985). Lithographe
  • Dunoyer de Segonzac, André (1884-1974). Graveur

Sommaire

Nous reproduisons ci-après le contenu de la table qui figure en tête du volume I que nous complétons entre crochets des compléments du titre qui figurent au sein de l’ouvrage. De même pour la pagination extrême des contributions.

Volume I

Marc Chagall
  • Préface, Étienne Dennerey, p. 17[-19]

Évocations et souvenirs

  • Jean Adhémar, « Expositions et inspiration littéraire », p. 23[-27]
  • Robert-Henri Bautier, « Le comité des travaux historiques et scientifiques [: Bilan d’activité, 1945-1965] », p. 29[-46]
  • Albert Laprade, « Julien Cain bâtisseur », p. 47[-49]
  • Paul Poindron, « Naissance d’une direction », p. 51[-56]
  • Jules Romains, « L’homme Julien Cain », p. 57[-59]

Littérature

  • Jean Babelon, « L’Utopie », p. 63[-72 : [2] p. de pl. ill.]
  • Simone Balayé, « La nationalité de Mme de Staël. Textes inédits [de Mme de Staël et de Benjamin Constant] », p. 73[-85]
  • Théodore Besterman, « Shakespeare et Voltaire », p. 87[-104 : [1] p. de pl. ill.]
  • Pierre Breillat, « Le Guignon de Stéphane Mallarmé », p. 105[-110]
  • Jean Cassou, « Laforgue et l’impressionnisme », p. 111[-115]
  • Marie-Louise Concasty, « De Bordeaux à Rio-de-Janeiro : lettres inédites d’Arthur Gobineau », p. 117[-130 : ill.]
  • Madeleine Cottin, « Impressions d’un touriste : Astolphe de Custine », p. 131[-136 : [1] f. de pl. ill.]
  • Étiemble, « Le sonnet des voyelles en hébreu moderne », p. 137[-142]
  • Édgar Faure, « Une affinité singulière : [deux cent dix-sept lettres de ] Turgot [à la Duchesse d’Enville] », p. 143[-163]
  • Bernard Gagnebin, « Jean-Jacques Rousseau trahi ? », p. 165[-174 : [2] p. de pl. ill.]
  • Henri Guillemin, « Lettres inédites de La Mennais », p. 175[-183]
  • Pierre Josserand, « Sur H.B. », p. 185[-196]
  • André Maurois, « La littérature a-t-elle un avenir ? », p. 197[-205]
  • Claude Pichois, « Baudelaire jeune, collectionneur », p. 207[-211]
  • Gaëtan Picon, « Songeant à l’œuvre de Colette… », p. 213[-216]
  • Jean Pommier, « Aux sources de la pensée esthétique de Renan », p. 217[-231 : [1] p. de pl. ill.]
  • Jean-Pierre Seguin, « Les exemplaires de présent de Barbey d’Aurevilly [: supplément au recueil de ses dédicaces a [sic]la main] », p. 233[-245 : fac-sim.]
  • Marcel Thomas, « Une toute première version d’En route », p. 247[-257]
  • Pierre Vaillant, « Stendhal et ses amis Crozet et Mareste », p. 259[-268

Art et Histoire

  • Marie-Madeleine Gauthier, « Les reliures en émail de Limoges conservées en France [: recensement raisonné] », p. 271[-287 : [3 p. de pl. ill.]
  • Jean Hubert, « La poule aux poussins d’or du trésor de Monza », p. 289[-296 : [1] p. de pl. ill.]
  • Jean Lafaurie, « La gravure en taille-douce et la confection des assignats », p. 297[-308 : [1] p. de pl. ill.]
  • Pierre Lelièvre, « Les débuts de l’iconographie napoléonienne [: au salon de 1801] », p. 309[-312]
  • Georges Le Rider, « Un groupe de monnaies crétoises à types athéniens », p. 313[-335 : [2] p. de pl. ill., carte]
  • François Lesure, « Claude Debussy, Ernest Chausson et Henri Lerolle », p. 337[-344]
  • Pierre Marot, « Le tombeau de Charles le Téméraire à Nancy », p. 345[-358 : [1] f. de pl. ill., [1] p. de pl. ill.]
  • Pierre Pradel, « Les sculptures du palais ducal de Bourges et du château de Mehun », p. 359[-363 : [1] p. de pl. ill.]
  • Charles Samaran, « La châsse de Thomas Basin, évêque de Lisieux [historien de Charles VII et de Louis XI] », p. 365[-368 : [1] p. de pl. ill.]
  • Jacques Suffel, « Le roi des barricades. Louis-Philippe, Guizot et Horace Vernet. Lettres inédites », p. 369[-374 : ill., fac-sim.]
  • Jean Vallery-Radot, « Le physionotrace posthume de Le Peletier de Saint-Fargeau », p. 375[-379 : [1] p. de pl. ill.]
  • Pierre Verlet, « Bronzes d’ameublement faits pour Versailles », p. 381[-384 : [1] f. de pl. ill.]
  • Roger-Armand Weigert, « Le palais Mazarin en 1657 », p. 385[-398]
  • Marguerite Wintzweiller, « L’abbaye de Sainte-Geneviève en 1789 », p. 399[-417 : [1] p. de pl. ill.]

Volume II

André Dunoyer de Segonzac

Bibliothèques

  • Jean Bleton, « Construction de bibliothèques », p. 9[-16]
  • Suzanne Brunet, « Un bibliophile berrichon du dix-septième siècle », p. 17[-20 : [1] f. de pl. ill.]
  • Maurice Caillet, « Un ami des lumières, Jean Castilhon », p. 21[-35]
  • André Chastel, « Les souvenirs d’un libraire florentin : Vespasiano da Bisticci », p. 37[-43]
  • Marie-Thérèse Dougnac, « Un évêque bibliophile au dix-septième siècle [: Huet et ses livres] », p. 45[-55 : [1] p. de pl. ill.].
  • Suzanne Honoré, « Les publications mineures à la Bibliothèque nationale », p. 57[-66]
  • Agnès Joly, « Les livres du Dauphin fils de Louis XV », p. 67[-79 : [1] p. de pl. ill.]
  • Thérèse Kleindienst, » La notion de conservation dans les bibliothèques nationales », p. 81[-90]
  • Élisabeth Lebeau, » Un mécène de la musique : Charles Malherbe », p. 91[-99]
  • Jacques Lethève, «  Le public du Cabinet des estampes au dix-neuvième siècle », p. 101[-111]
  • Jacques Levron, « Les lectures de madame Du Barry », p. 113[-115]
  • Louise-Noelle Malclès, « La bibliographie en France [: Depuis 1762 jusqu’à la fondation de l’école nationale supérieure des bibliothèques] », p. 117[-131]
  • André Masson, « La bibliothèque temple des muses au dix-septième siècle », p. 133[-139]
  • André Parrot, « La bibliothèque royale de Mari », p. 141[-144]
  • Roger Pierrot, « Les catalogues des imprimés de la Bibliothèque nationale », p. 145[-149]
  • Pierre Renouvin, « Les acquisitions étrangères des grandes bibliothèques parisiennes », p. 151[-158]
  • Marguerite Roudomino, « “La bibliographie des littératures étrangères à Moscou2 », p. 159[-164]
  • Paule Salvan, « Un moment de la diffusion du livre : livres et lecteurs en 1825 », p. 165[-178]

Histoire du Livre

  • Vittore Branca, « Il Poliziano nello studio fiorentino[, Nuove notizie e nuovi dati] », p. 181[-186 : [1] p. de pl. ill.]
  • Erwana Brin, « Le Remerciement au roy de Molière[, 1663] », p. 187[-189]
  • Robert Brun, « « La Mer des histoires de Pierre le Rouge offerte à Charles VIII », p. 191[-197 : [2] p. de pl. ill.]
  • Curt F. Bühler, «  Some early editions of martial [: Giorgio merula’s letter and the de spira martial of circa 1470] », p. 199[-204 : ill.]
  • Louis Desgraves, « Les manuscrits de Montesquieu conservés à la Bibliothèque municipale de Bordeaux », p. 205[-213]
  • H. de La Fontaine-Verwey, « La première imprimerie à Sedan et le poète Charles de Navières », p. 215[-222 : [1] p. de pl. ill.]
  • Pierre Gras, « Les dissertations sur l’origine de la ville de Dijon [de Legouz-Gerland] », p. 223[-227]
  • Jacques Guignard, « Premières reliures parisiennes à décor doré [: De l’atelier des reliures Louis XII à l’atelier du Maître d’Estienne, ou de Simon Vostre à Pierre Roffet] », p. 229[-249 : [8] p. de pl. ill.]
  • Paul Lefrancq, « A propos du poète Jacques Delille [et du bibliophile Aimé Leroy] », p. 251[-258]
  • Tammaro de Marins, « Un enlumineur ombrien du quinzième siècle : Jacopo da Fabriano », p. 259[-260 : [2] p. de pl. ill.
  • Henri-Jean Martin, « Un projet de réforme de l’imprimerie parisienne en 1645 », p. 261[-264]
  • Maurice Piquard, « Un recueil d’images du seizième siècle », p. 265[-269 : [2] p. de pl. ill.]
  • Jacqueline Rimbaud-Buhot, « Un corpus inédit de droit canonique [de la réforme Carolingienne à la réforme Grégorienne] », p. 271[-281]
  • Jean Vezin, « Manuscrits des dixième et onzième siècles [copiés en Angleterre en minuscule caroline et conservés à la Bibliothèque nationale de Paris] », p. 283[-296 : [2] p. de pl. ill.]

Études et voyages

  • Marie-Thérèse d’Alverny (1903-1991), « L’œuvre scientifique du Docteur Ernest Wickersheimer », p. 299[-307]
  • Henry Corbin, « De la bibliothèque nationale à la bibliothèque iranienne », p. 309[-320]
  • Gabriel Garnier, « Science et poésie », p. 321[-333 : ill.]
  • André Hahn, « De Descartes à Claude Bernard [: L’évolution du concept de méthode en médecine] », p. 335[-348]
  • Jean Thomas, « Expérience de l’Inde », p. 349[-362]

Estampes

  • Lithographie de Chagall, p. I, 6-7
  • Eau-forte de Dunoyer de Segonzac, p. II, 4-5

Informations pratiques

  • Édition : Deux volumes avec 112 illustrations documentaires
  • Éditeur : [Paris] : Hermann, 1968, DL 2e trimestre 1968, n° d’éd. 2241
  • Imprimeur : Alençon : Impr. alençonnaise
  • Achevé d’imprimer le 10 mai 1968
  • Description matérielle : 2 vol. (417, 363 p.) : pl. en noir et en coul. ; 24 cm
  • Tirage limité sur papier Glastonbury Antique Laid pour le texte et sur Basingwerk Parchment pour les planches hors-texte, sur les presses de l’Imprimerie Alençonnaise à Alençon. La lithographie de Chagall est tirée par Mourlot et l’eau-forte de Dunoyer de Segonzac par l’atelier Lacourière.
  • (Sous coffrets à rabat) : 350 FRF
Humanisme actif
Citer cet article : Olivier Jacquot, "Parution : Humanisme actif : mélanges d’art et de littérature offerts à Julien Cain". Dans Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, ISSN 2493-4437, 27 septembre 2022. Disponible en ligne, url : <https://bnf.hypotheses.org/15217> (consulté le 26 novembre 2022).

Notes

  1. Voir : « Accès titres – Titres de forme : Mélanges », BnF Kitcat, 18 juin 2019. Disponible sur Internet, url : <https://kitcat.bnf.fr/consignes-catalogage/acces-titres-titres-de-forme-melanges>. []
  2. Le titre varie au sein de l’ouvrage : « Les activités bibliographiques à la bibliothèque fédérale d’État des littératures étrangères à Moscou ». []

Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search