Parution : Jean-René Huguenin : La Côte sauvage – Journal – Le feu à sa vie – suivis de romans et textes inédits

Olivier-Jean Wagner fait paraître un volume qui rassemble tous les ouvrages publiés, ainsi que 4 romans inédits, de Jean-René Huguenin, ce jeune auteur mort à 26 ans en 1962, d’après des archives conservées à la BnF.

Jean-René Huguenin : La Côte sauvage - Journal - Le feu à sa vie - suivis de romans et textes inédits

Olivier-Jean Wagner, conservateur au service moderne et contemporain du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France et spécialiste du XXe siècle a été l’éditeur des Lettres d’Amérique de Nathalie Sarraute (2016), de la Correspondance amoureuse de Natalie Clifford Barney et de Liane de Pougy (2017), d’une étude, « Nadja en silence » accompagnant la reproduction en fac similé du manuscrit de Nadja d’André Breton (2019), ainsi que de Nouveau roman, Correspondance 1946-1999 (2020). Il a également été commissaire de l’exposition L’invention du surréalisme à la BnF dont il a codirigé le catalogue (2020).

Michka Assayas est écrivain et journaliste. Il a été le maître d’oeuvre du Dictionnaire et du Nouveau Dictionnaire du rock chez Bouquins (2000 et 2014).

Résumé de l’éditeur

Soixante ans après sa fin tragique dans un accident de voiture, à l’âge de vingt-six ans, Jean-René Huguenin n’en finit pas susciter l’admiration de générations de lecteurs qui se sont passionnés pour son seul roman publié, La Côte sauvage, son Journal, tenu de 1955 à l’avant-veille de sa mort, salués par les plus grands, de Julien Gracq à François Mauriac, et auxquels s’est ajouté un recueil de chroniques et correspondances paru à titre posthume et portant un titre qui lui ressemblait : Le Feu à sa vie.
Ce volume, riche de nombreux écrits inédits retrouvés dans ses archives, permet de regrouper la presque totalité de son œuvre dont quatre romans jamais révélés au public, en particulier le dernier sur lequel il travailla jusqu’à sa disparition. Leur lecture montre toute l’étendue de son talent précoce, son éblouissante maîtrise et la force de son exigence littéraire.

Huguenin, qui participa à la création de la revue Tel Quel avec Philippe Sollers, Jean-Edern Hallier et Renaud Matignon, écrivit aussi, à partir de 1954, plus d’une centaine d’articles pour des revues littéraires dont la plupart n’avaient jamais été recueillis en volume et qui sont ici rassemblés, certains restés eux-mêmes inédits.
Si l’œuvre de Jean-René Huguenin possède encore tant de puissance et a gardé une telle résonance, c’est, comme le souligne Michka Assayas dans sa préface, parce qu’elle n’a cessé de faire écho à « nos angoisses contemporaines » tout en exprimant une forme de romantisme tourné vers « l’espoir et la lumière ». Cet « extravagant bonheur, disait Huguenin, que nous devons à la fierté d’être mortels ». Son rayonnement n’est pas près de s’éteindre.

Informations pratiques

  • Auteurs : Jean-René Huguenin ; édité par Olivier Wagner ; préface de Michka Assayas ; introduction d’Etienne de Gail
  • Éditeur : Paris : Bouquins Editions
  • Date de parution : 25 août 2022
  • Description matérielle : 1 vol. (1216 p.) : couv. ill. ; 20 cm
  • Collection : (Bouquins La Collection).
  • ISBN 2-38292-141-2 (br.) : 32 EUR
  • EAN 9782382921418

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.