La Bibliothèque nationale de France, temple de toutes les religions ?

Les lecteurs de la Bibliothèque Nationale (BN), sise 58 rue de Richelieu, ayant fréquenté la salle de travail, soit l’actuelle salle Labrouste de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), se souviennent qu’elle était tapissée d’ouvrages qui ornaient les rayonnages situés sous les fresques végétales1. Parfois, mais rarement, un agent de la bibliothèque parcourait les galeries en forme de balcon à la recherche d’un ouvrage. Sa présence ne manquait pas d’attirer le regard des lecteurs tant sa présence était incongrue puisque les consultations de ces collections s’avéraient rares. Sans doute d’aucuns le suivait du regard jusqu’à ce qu’il disparaisse, pariant sur son habileté. En effet, l’exercice ne manquait pas d’être périlleux pour les agents puisque, entre la passerelle sur laquelle ils circulaient et les rayonnages où se trouvaient les ouvrages, un espace était aménagé qui les hantait : une mauvaise manipulation pouvait se solder par la chute jusqu’au rez-de-chaussée qui du bulletin, qui du crayon à papier, voire de l’ouvrage dans leurs pires cauchemars !

En plus de se savoir fixé par la multitude des yeux des lecteurs, l’échine de l’agent était parcourue d’une angoisse d’autant plus glaçante qu’il savait cette collection des plus précieuse puisqu’il s’agissait de la tête de collection des imprimés de la BN.

Combien de lecteurs savaient que dans ces travées commençait la collection complète de la BnF des imprimés, classée selon la « cotation Clément », et donc par les premiers lettrages, soit les lettres dites “théologiques”, à savoir par le volume coté A-12 ?

Sommaire

Les lettres théologiques de Nicolas Clément

Mis en place par Nicolas Clément (1647-1712), garde des imprimés de la Bibliothèque du Roi (entre 1684 et 1688), le système de cotation qui fut désigné de son nom à la Bibliothèque nationale eut cours de sa création au XVIIe siècle jusqu’à janvier 1996. Ce cadre de classement reprend cinq grand domaines de connaissances : Théologie (lettres A-D) ; Droit (lettres E-F) ; Histoire (lettres G-Q) ; Sciences et arts (lettres R-V) ; Littérature (lettres X-Z). Ils furent définis par Gabriel Naudé dans son Advis pour dresser une bibliothèque3, publié à Paris en 1627 et prévalut dans la librairie d’Ancien régime.

Advis pour dresser une bibliotheque

Comme le rappelle Jean-Marc Chatelain, « hormis pour le droit, la première lettre de chaque grand champ disciplinaire est réservée à ce qui a valeur de fondation pour la connaissance de celui-ci : pour les sciences sacrées, la lettre A désigne les éditions de la Bible et de ses commentaires »4. Pour les sciences religieuses, la seconde classification de Nicolas Clément comprenait donc les divisions suivantes, subdivisées par langues :

  • A : Biblia Sacra
    • Biblia graeca
    • Biblia Latina
    • Biblia gallica
    • Biblia italica
    • Biblia hispanica
    • Biblia germanica, belgica…
    • Biblia anglica, anglo saxonica sive gothica, etc.
    • Concordantiae SS. Bibliorum
  • B : Bibliorum explanatores seu interpretes
    • Rabbinorum libri scripturales, talmudici, cabalistici, judicales
    • De religione, legibus, ritibus et caeremoniis Hebraeorum libri…
    • Critici sacri
    • Figurae et icones biblicae
    • Catenarum confectores…
    • Interpretes sice commentarii orthodoxi…
    • Interpretes sice commentarii heterodoxi…
  • C : Sancti Patres aliique scriptores ecclesiastici antiqui graeci et latini
  • D : Theologi
  • E : Concilia et synodi generales, nationales, provinciales et diocesanae. Jus canonicum et pontificum. Libri rituales, liturgiae et officia ecclesiastica
  • […]
  • H : Historia ecclesiastica

Les différents domaines couverts se répartissent donc en 4 lettres dénommées « théologiques » (A à D), comprenant les ouvrages de religion à proprement parler, auxquels il convient d’inclure le premier lettrage du droit consacré au droit canon (lettre E) et le lettrage de l’histoire ecclésiastique (lettre H) :

LettreDomaineContenu
AÉcriture sainteBible chrétienne et hébraïque ; les différentes versions du texte biblique ; les commentaires et études s’y rapportant, les outils élaborés pour travailler sur le texte biblique  (synopses, concordances, atlas) ; l’histoire du peuple hébreu et par extension du judaïsme
BLiturgie Liturgie, livres liturgiques (bréviaires, missels, ordres, etc.) ; les ordos (utiles pour identifier les titulaires de fonctions d’Église exercées dans un diocèse).
CPères de l’ÉglisePatristique5 jusqu’au XIIIe s. : œuvres et biographies des Pères de l’Église.
DThéologie catholiqueOuvrages des théologiens catholiques ; catéchismes, ouvrages de dévotion, de spiritualité, dogme, etc.
D26Théologie non catholiqueProtestants, orthodoxes et autres Églises chrétiennes non catholiques.
D*7Théologie protestanteThèses allemandes de théologie protestante du XVIIIe siècle (1100 cotes environ)
EDroit canoniqueComprend aussi tous les actes administratifs religieux : mandements épiscopaux (regroupés sous la cote E-472), instructions pastorales, actes pontificaux (E-473), administrations des chapitres (E-2396), procès de béatification et de canonisation (E-2400 et E-4719), soit un d’environ 30 000 pièces classées par ordre alphabétique des diocèses et par ordre chronologique8.))
HHistoire ecclésiastiqueConciles, histoire de l’Église, papauté, les Acta Sanctorum (vie de saints), mais aussi franc-maçonnerie, Rose-Croix, sectes religieuses, etc.9

Ceux qui auraient la curiosité de consulter la cotation Clément dans son ensemble10, pourraient s’émouvoir de constater qu’elle réserve six lettres sur vingt-trois aux matières religieuses. Comme le rappelle Simone Balayé, Nicolas Clément reprend la classification de Naudé « en conservant la primauté de la théologie, d’où découlent les autres connaissances »11.

Les catalogues manuscrits entrepris par Nicolas Clément ne furent pas imprimés. Seuls trois d’entre eux firent l’objet d’une publication, dont deux concernant la religion :

  1. Catalogue des livres imprimez de la Bibliothèque du Roy. Théologie [A. Écriture sainte. – B. Liturgie et conciles. – C. Pères de l’Église. – D. Théologie catholique. – D bis. Théologie non catholique], A Paris : de l’Imprimerie royale. M. DCCXXXIX [1739]-[-M. DCCLII] 1742, 3 t.
  2. Belles-Lettres [lettres X, Y, Y² et Z)], A Paris : de l’Imprimerie royale, M. DCCL [1750], 2 t.
  3. Jurisprudence [Droit canon (E) et le Droit de la nature et des gens (*E)], A Paris : de l’Imprimerie royale, M. DCCLIII [1753], 1 t.
Catalogue des livres imprimez de la Bibliothèque du Roy. Théologie
Catalogue des livres imprimez de la Bibliothèque du Roy. Théologie

En 1782, Le Prince, dans son Essai historique sur la Bibliothèque du roi revient sur cette hiérarchie des savoirs :

Il paroît que leur intention [les auteurs de l’arrangement de la Bibliotheque du Roi] a été de les ranger selon leur dignité et leur rapport et convenance la plus intime : en effet la Théologie qui regarde Dieu et la Religion est placée la première, à cause de la majesté de son objet. La Jurisprudence qui donne les loix pour le gouvernement de l’Eglise et des différens états, ayant un rapport naturel avec la Religion, se trouve fort bien placée après la Théologie.

Leprince, Nicolas-Thomas, Essai historique sur la Bibliothèque du roi, aujourd’hui Bibliothèque impériale : avec des notices sur les dépôts qui la composent et le catalogue de ses principaux fonds, Paris : bureau du “Cabinet historique”, 1856, p. 113.

Rendre les catalogue plus constitutionnels

Cette place prépondérante de l’histoire religieuse ne manqua pas de heurter, notamment du fait de l’influence des Encyclopédistes, jusqu’à susciter des velléités de réforme comme celle du bibliothécaire et administrateur de la Bibliothèque de l’Arsenal Hubert-Pascal Ameilhon (1730-1811) qui, dans son projet « Sur quelques changemens qu’on pourvoit faire à nos catalogues de bibliothèques, pour les rendre plus constitutionnels ; avec des observations sur le caractère y les qualités et les fonctions d’un vrai bibliothécaire », propose de déplacer la théologie, l’histoire ecclésiastique et le droit canon ((Mémoires de l’Institut national des sciences et arts. Littérature et beaux-arts, 1799, t. II, p. 477-492. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6256816j/f549>.)), dans une subdivision Métaphysique mais « sans en rien retrancher ». On peut saluer l’abbé qui prend en compte « une foule d’opinions et de systèmes religieux ; religion des Hébreux, religion des Chrétiens, religion des Gentils ; celles de Zoroastre, de Confucius, des Brames, des Grecs, des Romains, des Mahométans, et beaucoup d’autres encore. »

Certains proposèrent d’inverser complètement l’ordre méthodique de Clément, comme par exemple l’auteur du Catalogue des incunables de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, Pierre-Claude-François Daunou (1761-1840) — pourtant  prêtre et oratorien —, quand d’autres supprimèrent complètement la théologie comme ce fut le cas de la proposition de Parent l’aîné, professeur d’histoire et de géographie, dans son Essai sur la bibliographie et sur les talens du bibliothécaire12 où il l’intègre sans doute dans une classe de « Morale »13.

Daunou, Pierre-Claude-François (1761-1840)
Daunou, Pierre-Claude-François (1761-1840), https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484867j/f8

Comme le rappelle Henri Lavoix, « Daunou, nourri des idées philosophiques du XVIIIe siècle, esprit précis, net et, disons le, un peu
froid, méprisait profondément les vaines discussions sur les mots, les
subtiles distinctions qui constituent l’art compliqué de la théologie ». Aussi, il « avait adopté un système de classification assez différent de celui qui est généralement admis dans nos bibliothèques. Il mettait au premier rang les belles-lettres, puis l’histoire, la philosophie, les arts, la médecine, la jurisprudence et la théologie. Les bibliographes s’étonneront peut-être un peu de trouver la théologie nommée la dernière des sciences, tandis que dans nos catalogues elle occupe presque toujours la première place. »14.

Quel usage de ces collections ?

Malgré leur importance numérique et leur intérêt ne serait-ce qu’en terme d’histoire du livre15, ces collections n’en demeurent pas moins peu consultées par les chercheurs, si l’on en croit les statistiques cumulées des communications pour les années 2018-202216.

Statistiques de communication des lettres théologiques (A, B, C, D, D², D*, E, H, Ld), 2018-2022

Même si les effets des mesures liées à la crise sanitaire sont perceptibles, la tendance est à la baisse des communications pour les lettres théologiques. Pour les calculs, tous les formats ont été pris en compte : les cotes Inventaire, 4°, 8°, 16, Fol, Gr Fol, Réserve, ainsi que les pièces. Au total, les 39013 communications de cette période concernent 573240 unités de conservation en magasins, soit un taux de 7% de communication par nombre d’unités de conservation sachant que le taux général pour l’ensemble des collections d’imprimés est de 19%.

Que sert de conserver ce fatras de SS. Pères, que personne ne lira plus ?

Pour reprendre les propos de l’abbé Ameilhon, on pourrait se demander : « Que sert de conserver ce fatras de SS. Pères, que personne ne lira plus ? ». Lui-même fournit la réponse :

Quand il n’y auroit plus d’ecclésiastiques pour les lire, ils seront toujours lus par les vrais savans, justes appréciateurs de leur mérite : ces savans n’ignorent pas que, si ces livres nous manquoient, nous serions privés d’une multitude de connoissances précieuses ; ils savent que leurs auteurs ont sauvé du naufrage des temps un grand nombre de textes et de fragmens tirés d’ouvrages anciens dont nous regrettons tous les jours la perte, et parmi lesquels il en est qui, sans le secours de ces écrivains, seroient demeurés ensevelis dans un oubli éternel, puisqu’on n’en rencontre aucune trace ailleurs que dans leurs écrits.

Ameilhon, Hubert-Pascal (1730-1811), « Sur quelques changemens qu’on pourvoit faire à nos catalogues de bibliothèques, pour les rendre plus constitutionnels ; avec des observations sur le caractère y les qualités et les fonctions d’un vrai bibliothécaire », Mémoires de l’Institut national des sciences et arts. Littérature et beaux-arts, 1799, t. II, p. 481.

Pour l’histoire du livre religieux, les différents relevés et comptages menés par l’historien Henri-Jean Martin dans son ouvrage Livre, pouvoirs et société à Paris au XVIIe siècle : 1598-170117, à la Bibliothèque Nationale comme dans d’autres bibliothèques, ont montré l’importance en termes de volumes de ces collections conservées par l’établissement. Il indique que la littérature religieuse conservée à la BnF représente à elle seule […] 41 % des livres imprimés à Paris de 1666 à 1700. Son étude des lettrages de la cotation Clément lui ont permis de constater que « le pourcentage des ouvrages religieux […] ne cesse de s’élever au cours du [XVIIe s.] siècle et approche de 50% à partir de 1670 ». Du seul point de vue de l’histoire du livre et de l’édition des temps modernes, la collection mérite l’attention des chercheurs.

Fonds particuliers du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme

À ces collections conservées par le département Philosophie, histoire, sciences de l’homme — héritier des collections issues des confiscations révolutionnaires des bibliothèques de couvent —, il convient d’ajouter des fonds particuliers du même département intéressant également la religion mais relevant des périodiques18 :

  • les Bulletins paroissiaux reçus au titre du dépôt légal — non exhaustif — et regroupés sous un lettrage propre : BP. Bien qu’exclusivement catholiques et fournissant des informations pratiques sur les messes, ces bulletins documentent sur la pratique religieuse, l’analyse du discours de l’Église et sa réception par le clergé local et les paroissiens. Ils permettraient de mener des études sur le rôle social de l’Église, ses positions politiques (par exemple sur les luttes anticléricales, la question scolaire, le régime concordataire en Alsace-Moselle, la question de l’Alsace-Lorraine, la guerre d’Algérie …). Ils ont bénéficié de traitements variables selon les époques19 : classement alphabétique par communes pour une tranche 1900-1911, classement par communes mais année par année de 1912 à 1932, cote numérique de 1940 à 1968, tentative d’intégration aux autres périodiques pour les nouveaux titres dans les années 50, classement par diocèses à partir de 1969…
  • les Semaines religieuses (sous la cote des périodiques : Lc11) : apparues progressivement à partir des années 1830-1840, ces publications hebdomadaires se sont maintenues sans interruption dans tous les diocèses jusqu’aux années 1950-1960 au moins et constituent un des ensembles de périodiques les plus homogènes et les plus importants du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme.  Ce fonds est le seul à réunir pour l ’ensemble des diocèses français des collections par ailleurs très dispersées. Leur contenu varié constitue une source essentielle pour étudier l’évolution non seulement religieuse, mais aussi politique, sociale et des mentalités de la population française au cours des 150 dernières années.

Fonds particulier de la Réserve des livres rares

La Réserve des livres rares conserve un fonds des livrets xylographiques20, regroupés sous la cote : XYLO, qui contient nombre d’ouvrages sur des sujets religieux, des extraits des Écritures, des ouvrages de catéchèse, des vies des saints, l’Ars moriendi et la Danse macabre, mais aussi des calendriers, des manuels de chiromancie et des fables.

Autres lettrages de la cotation Clément

Pour autant que les lettres « théologiques » de la cotation Clément puissent paraître complètes pour ce qui concerne la chrétienté, elles ne recouvrent pas toutes les collections imprimées concernant le fait religieux et son histoire, en particulier pour les théologies considérées comme païennes pour les hommes du XVIIe s. : « Les grandes divisions du Département des Imprimés, fixées par Clément, dessinent une sorte de tableau des connaissances humaines à l’époque de Louis XIV. »21 Ainsi, même si le lettrage D2 couvre la théologie non catholique, il ne comprend cependant pas l’Islam ou le Bouddhisme.

Aussi, pour les religions non chrétiennes, il convient de recourir à d’autres lettrages de la cotation Clément, en particulier les lettres dites historiques. Cela vaut également pour la France pour laquelle plusieurs lettrages de la lettre L (Histoire de France) peuvent traiter de religion d’un point de vue politique, administratif, ou autre. C’est en particulier le cas de l’ample lettrage Ld dédié à l’histoire religieuse — avec 510 sections —, dont nous donnons les indices complets afin de mesurer le détail de l’œuvre classificatoire entreprise par les bibliographes de la bibliothèque :

Ainsi, outre ces lettres « théologiques » (A-E), le chercheur intéressé par le fait religieux et son histoire peut et doit consulter de nombreux lettrages complémentaires :

  • G : Histoire générale et géographie incluant l’histoire des religions et mythologie
  • J : Histoire de l’antiquité (et par extension histoire des pays de l’Europe méditerranéenne)
  • K : Histoire de l’Italie
  • L : Histoire de France
    • Ld : Géographie, histoire générale, histoire par époques, actes administratifs et rapports de l’Église avec l’État, histoire du clergé régulier masculin, histoire du clergé régulier féminin puis cultes non catholiques en France (Protestants, Juifs et divers)
    • Ld4 : Détails de l’histoire ecclésiastique. Le classement en est chronologique et l’on y trouve des écrits d’ecclésiastiques, des mandements, de nombreux ouvrages ou pamphlets ayant nourri les débats politiques ou religieux ; p. ex. polémiques jansénistes du XVIIIe siècle, débats autour de la constitution civile du clergé ou des concordats etc.
    • Ld5 : Actes du clergé de FranceLd6 à Ld11 : Rapports de l’Eglise avec l’Etat : p. ex. ce qui concerne la régale se trouve en Ld9, les libertés de l’Eglise gallicane en Ld10
    • Ld12 à Ld173 : Histoire des ordres religieux et des congrégations
    • Ld174 à Ld182 : Cultes non catholiques (protestants)
    • Ld183 à Ld185 : Judaïsme
    • Ld186 à Ld195 : Cultes divers (p. ex. Ld188 : théophilanthropie ; Ld195 : mormons)
    • Lf126 : Administration des cultes
    • Lf239 à Lf245 : Ministère des cultes et Instruction publique
    • Li20 : Usages religieux
    • Lk3 : Histoire des diocèses de France
    • Ln3 : Biographies des saints français et célébrités religieuses
    • Ln4 : Biographies du clergé français
  • M : Histoire de l’Empire (on y trouvera aussi l’histoire des pays de l’Europe du Nord et de l’Europe de l’Est)
  • N : Histoire de la Grande-Bretagne22
    • Nf (Histoire religieuse)
  • O : Histoire de la péninsule ibérique23)
    • Oe (Histoire religieuse de l’Espagne)
    • Ot (Histoire religieuse du Portugal)
  • O2 : Histoire de l’Asie24
    • O2g : Islam
    • O2k : Jaïnisme, bouddhisme
  • O3 : Histoire de l’Afrique
  • P : Histoire de l’Amérique25
  • R : Sciences philosophiques, morales et physiques26

Catalogue général de la BnF

Des lettrages de la cotation Clément et des fonds particuliers ont été mentionnés. Pour identifier des collections religieuses, le chercheur se doit de consulter le Catalogue général de la BnF, ressource la plus complète, notamment après les vastes entreprises de conversion rétrospective mises en œuvre lors de la création de la BnF dans le mi-temps des années 1990. C’est ainsi que de nombreux fichiers comprenant des collections religieuses sont venus l’enrichir,, comme par exemple :

  • Actes religieux de l’Ancien Régime (fichier RE)27,
  • Histoire de France 1896-1936 (supplément sur fiches HA),
  • Histoire de France 1936-1949 (supplément sur fiches HB),
  • Histoire de France 1950-1987 (supplément sur fiches HC),
  • Histoire des familles (supplément sur fiches HF),
  • Histoire de Paris (supplément sur fiches HP),
  • Liturgie (fichier LI),
  • diverses tranches du fichier des Anonymes avant 1960 à des titres de formes spécifiques comme « Bible », etc.

Acquisitions

Les collections en sciences religieuses ne cessent de croître à la BnF au gré des entrées par dépôt légal — pour la production française — et par acquisition à titre onéreux — pour la production scientifique étrangère complémentaire. Pour ce dernier mode d’entrée, le chargé de collection en sciences religieuses couvre les domaines de la classification décimale de Dewey suivants28 :

Recherche

Plusieurs chercheurs associés de la BnF, accueillis suite à l’Appel à chercheurs lancé annuellement par l’établissement, ont exploité des collections “religieuses”, comme par exemple :

  • Guillaume Parisot pour son projet intitulé : Le clergé catholique face à la guerre franco-allemande : les « Semaines religieuses » des diocèses envahis et occupés de 1870 à 1873.
  • Anne Dalles, Les périodiques des missions catholiques et protestantes de l’Asie du Nord du XVIIIe au XXe siècle.
  • Alexandre Goderniaux, Les libelles imprimés des guerres de Religion à la BnF.

Valorisation

La BnF a organisé des expositions mettant en avant ses collections religieuses et édité, en propre ou en partenariat, des publications scientifiques qui leur sont consacrées ou les exploitent.

  • Catalogue de l’histoire de France : publié par ordre de l’Empereur. Tome cinquième, [Ld1-Ld195. Histoire religieuse], Paris : F. Didot frères, 1858, 1 vol. (802 p.).
    Disponible sur Internet, url : <https://archive.org/details/cataloguedelhist05bibl>.
Catalogue de l'histoire de France
Calvin et la Réforme française
  • Catalogue de l’histoire de France. Tome V. [Chapitre 5. Histoire religieuse de France, Ld] : Reproduction de l’édition publiée de 1855 à 1895, Paris : Bibliothèque nationale, 1968, 1 vol. (802 p.).
    Fac-sim. de l’éd. de Paris : F. Didot, 1858.
  • Catalogue des incunables. 2. 4, S-Z et Hebraica, Paris : Bibliothèque nationale, 1985, 1 vol. (P. 530-783) : fac.-sim.
  • La Bible imprimée dans l’Europe moderne : [colloque international] / [organisé par la Bibliothèque nationale de France et l’Institut d’étude du livre, du 21 au 23 novembre 1991], Paris : Bibliothèque nationale de France, 1999, 1 vol. (476 p.).
La Bible imprimée dans l'Europe moderne
  • [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale. 1991/1992], Dieu en son royaume : la Bible dans la France d’autrefois, XIIIe-XVIIIe siècles : [exposition, Paris, 18 octobre 1991-15 janvier 1992], Bibliothèque nationale, Paris : Bibliothèque nationale : Ed. du Cerf, 1991, 1 vol. (174 p.).
Dieu en son royaume
  • Blasselle, Bruno, Chemins de rencontre : l’Europe avant la lettre, Paris : Bibliothèque nationale, 1993, 1 vol. (178 p.).
Chemins de rencontre : l'Europe avant la lettre
  • Catalogue des incunables. Tome I. Fasc. 2, B : CIBN, Paris : Bibliothèque nationale de France, 1996, 1 vol. (P. 206-446).
  • Monaque, Antoine (dir.), Catéchismes diocésains de la France d’Ancien Régime conservés dans les bibliothèques françaises, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2002, 1 vol. (228 p.).
Catéchismes diocésains de la France d'Ancien Régime conservés dans les bibliothèques françaises
  • Bibles imprimées du XVe au XVIIIe siècle conservées à Paris : Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque Sainte-Geneviève, Bibliothèque de la Sorbonne, Bibliothèque Mazarine, Bibliothèque de la Société de l’histoire du protestantisme français, Bibliothèque de la Société biblique, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2003, 1 vol. (XLVII-862 p.). 
Bibles imprimées du XVe au XVIIIe siècle conservées à Paris
  • Attali, Jacques, Raison et foi : Averroès, Maïmonide, Thomas d’Aquin, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2004, 1 vol. (84 p.).
Raison et foi : Averroès, Maïmonide, Thomas d'Aquin
  • [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale de France. 2005/2006], Torah, Bible, Coran : livres de Parole : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, 9 novembre 2005-30 avril 2006], [Paris] : Bibliothèque nationale de France, impr. 2005, 1 vol. (231 p.)
Torah, Bible, Coran
  • Gilmont, Jean-François (1934-2020), Le livre réformé au XVIe siècle, [Paris] : Bibliothèque nationale de France, impr. 2005, 1 vol. (151 p.).
Le livre réformé au XVIe siècle
  • Bibliothèque de l’Alliance israélite universelle : fragments bibliques en hébreu provenant de guenizot, Turnhout : Brepols : Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), 2008, 1 vol. (362 p.).
Bibliothèque de l'Alliance israélite universelle
  • Bobichin, Philippe ; Vajda, Georges, Bibliothèque nationale de France : Hébreu 669 à 703 : manuscrits de théologie, Turnhout : Brepols ; Paris : Bibliothèque nationale de France, 2008, 1 vol. (332 p.).
Hébreu 669 à 703 : manuscrits de théologie
  • [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale de France. 2010], Qumrân : le secret des manuscrits de la mer Morte : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, 13 avril-11 juillet 2010], [Paris] : Bibliothèque nationale de France, impr. 2010, 1 vol. (172 p.).
Qumrân : le secret des manuscrits de la mer Morte
  • Édition et diffusion de “l’Imitation de Jésus-Christ”, 1470-1800 : études et catalogue collectif, [Paris] : Bibliothèque nationale de France : Bibliothèque Mazarine : Bibliothèque Sainte-Geneviève, impr. 2011, 1 vol. (514 p.).
Édition et diffusion de "l'Imitation de Jésus-Christ"
  • Barco, Francisco Javier del, Bibliothèque nationale de France : Hébreu 1 à 32 : Manuscrits de la bible hébraïque, Turnhout : Brepols, 2011, 1 vol. (XVII-224 p.).
Hébreu 1 à 32 : Manuscrits de la bible hébraïque
  • Di Donato, Silvia, Bibliothèque nationale de France : Hébreu 214 à 259 : commentaires bibliques, Turnhout : Brepols ; Paris : Bibliothèque nationale de France : Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), cop. 2011, 1 vol. (416 p.).
Hébreu 214 à 259 : commentaires bibliques
  • Lipszyc-Attali, Arlette, Bibliothèque nationale de France : Hébreu 175 à 200 : commentaires bibliques, Paris : Bibliothèque nationale de France : Institut de recherche et d’histoire des textes ; Turnhout (Belgique) : Brepols, 2014, 1 vol (305 p.).
Hébreu 175 à 200 : commentaires bibliques
  • Ciucu, Cristina, Bibliothèque nationale de France : Hébreu 763 à 777 : Manuscrits de Kabbale, Turnhout : Brepols ; Paris : Bibliothèque nationale de France : Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), 2014, 1 vol. (257 p.).
Hébreu 763 à 777 : Manuscrits de Kabbale
  • [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale de France. 2016/2017], Pascal : le cœur et la raison : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand, galerie 1, 8 novembre 2016-29 janvier 2017] / sous la direction de Jean-Marc Chatelain, [Paris] : Bibliothèque nationale de France, DL 2016, 1 vol. (207 p.) : ill. en coul. ; 25 cm
Pascal : le cœur et la raison
  • [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale de France. 2016], La franc-maçonnerie : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, 12 avril-14 juillet 2016], [Paris] : Bibliothèque nationale de France, DL 2016, 1 vol. (343 p.).
La franc-maçonnerie

Cette exposition a connu une version numérique encore accessible en ligne, url : <http://expositions.bnf.fr/franc-maconnerie/index.htm>.

Bibliographie

  • Choudey, Monique, « Les collections en science religieuse et histoire des religions à la Bibliothèque nationale de France », Rendez vous de l’Histoire, Blois, 2005.
  • Langlois, Christophe, « L’accès au patrimoine spirituel de l’humanité : la politique documentaire en religion à la Bibliothèque nationale de France », Bulletin des bibliothèques de France, 2010, vol. 55, n° 1, p. 6-14. Disponible sur Internet, url : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2010-01-0006-001.pdf>.
  • Grignoux, Valérie ; Hamon, Bénédicte, « Bibliothèque nationale de France: Acquisition Policy of the BnF’s Theology and Philosophy Department », 42nd General assembly of Beth : tradition, modernity and the future of theological libraries, Paris, France, 12 septembre 2013.
  • Bertrand, Sophie ; Bouquin, Corinne, « Bibliothèque Nationale de France: Digitization and Collaboration Perspectives in Religious Sciences », 42nd General assembly of Beth : tradition, modernity and the future of theological libraries, Paris, France, 12 septembre 2013.
  • Mailland, Lucie« La politique d’acquisition en sciences religieuses à la BnF », Réunion réseau CollEx-Persée sciences religieuses, 6 juin 2018.
  • Buttier, Jean-Charles, « Les apports d’une analyse de la cotation Clément à l’étude de la réception du genre du catéchisme politique », L’Histoire à la BnF, 7 juillet 2017. Disponible sur Internet, url : <https://histoirebnf.hypotheses.org/746>.
  • Hamon, Bénédicte, « Sciences religieuses à la Bibliothèque nationale de France : collections et activités », Congrès de l’Association des bibliothèques chrétiennes de France, Tours, 23 septembre 2019.
  • Cycle de conférences BnF : « Sociologie des religions », Bibliothèque nationale de France (Paris), du 14 janvier 2020 au 2 juin 2020.
Citer cet article : Olivier Jacquot, "La Bibliothèque nationale de France, temple de toutes les religions ?". Dans Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, ISSN 2493-4437, 26 octobre 2022. Disponible en ligne, url : <https://bnf.hypotheses.org/14494> (consulté le 4 février 2023).

Notes

  1. Fresques de verdure d’Alexandre Desgoffe (1805-1882). []
  2. Ce volume A-1 est une Bible de 1517-1518. Voir la notice dans le Catalogue général de la BnF : <http://ark.bnf.fr/ark:/12148/cb36128061x>. []
  3. Naudé, Gabriel (1600-1653), Advis pour dresser une bibliotheque présenté à monseigneur le président de Mesme, A Paris, chez François Targa, au premier pillier de la grand’salle du Palais, devant les Consultations, 1627, 1 vol. (167 p.). Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1041429f> ; Advis pour dresser une bibliotheque, presenté à monseigneur le president de Mesme par G. Naudé P. Seconde edition reveuë corrigée & augmentée, A Paris, chez Rolet le Duc, ruë S. Jacques, prés la Poste, M. DC. XLIV [1644], 1 vol. ([8]-164 p.). L’édition d’Alcide Bonneau (1836-1904), Paris : I. Liseux, 1876 est disponible sur Internet, url : <https://archive.org/details/advispourdress00naud>.
    G. Naudé s’est lui-même inspiré d’un autre Clément : Clément, Claude (1596-1642?), Musei, sive Bibliothecae tam privatae quam publicae extructio, instructio, cura, usus, libri IV, accessit accurata descriptio regiae bibliothecae S. Laurentii escurialis, insuper Paraenesis allegorica ad amorem litterarum…, Lugduni : sumptibus J. Prost, 1635. []
  4. Chatelain, Jean-Marc, « Entre République des lettres et État monarchique : la bibliothèque du Roi de Jacques-Auguste de Thou à Colbert, 1593-1683 », dans : Blasselle, Bruno (dir.) ; Toscano, Gennaro (dir.), Histoire de la Bibliothèque nationale de France, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2022, p. 115. []
  5. C’est-à-dire l’étude des œuvres et de la doctrine des Pères de l’Église ; comprend aussi des études sur l’histoire de la littérature chrétienne. Y figure notamment la Patrologie de Migne []
  6. Dit “D bis”. Bruno Blasselle indique que : « la création de la division D², ou Théologie hétérodoxe, issue de l’ancienne section de la Théologie (D), pourrait bien être un écho tardif des polémiques religieuses suscitées par la révocation de l’édit de Nantes. » []
  7. Dit “D bis étoilé”. []
  8. Elles sont à rechercher par titre uniforme (exemple : [Acte pontifical. 1701-10-06]) ou par collectivité-auteur (ex. : Eglise catholique. Diocèse (Langres, Haute-Marne []
  9. Le lettrage est complété par les pièces de l’ancien fonds cotées : Hp et Hz. []
  10. « Cotation Clément », Wikipédia, l’encyclopédie libre, 15 février 2020. Disponible sur Internet, url : <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cotation_Cl%C3%A9ment&oldid=167464840>. []
  11. Balayé Simone, La Bibliothèque Nationale des origines à 1800, Genève ; [Paris] : Droz, 1988, p. 103. []
  12. Parent l’aîné, Essai sur la bibliographie, et sur les talens du bibliothécaire, Paris : Imprimerie-librairie Chrétienne, an IX, 1 vol. (54 p.). Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6257721t>. []
  13. Sans que cela ne soit explicite. Sa description peut laisser croire qu’il abandonne la morale religieuse : « Ici je trace une ligne de démarcation entre les ouvrages qui traitent de la morale universelle, et ceux qui contiennent la morale religieuse d’une secte quelconque, et la théologie de tous les peuples. » []
  14. Lavoix, Henri, « Claude François Daunou et la Bibliothèque du Panthéon – (Ste-Geneviève) », dans : Catalogue des incunables de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, Paris : A. Picard, 1892, p. XVI. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484867j>. []
  15. Nous n’évoquons pas l’intérêt de leur contenu que nous laissons à l’appréciation des chercheurs en sciences religieuses, en histoire des religions et en théologie. []
  16. Aimablement extraites du Système informatique de pilotage (SIPIL) de la BnF, par notre collègue Jean-Charles Pajou, que nous remercions ici. []
  17. Paru pour la première éd. chez Genève : Droz, 1969, 2 vol. (1092 p.) et pour la dernière édition — la 3e — chez le même éditeur en 1999. Voir en particulier la 2e partie « Le livre parisien au temps de l’humanisme chrétien (1598-1643) ou le chapitre I « La Religion » de la troisième section : « Livre et société à Paris à la fin du XVIIe siècle ». []
  18. Ce billet déjà trop long ne concerne que les Imprimés. Il va de soi que de nombreux fonds concernant les religions et leur histoire se trouvent dans les collections des départements spécialisés : estampes, manuscrits, etc. Pour les manuscrits, le lecteur intéressé peut consulter : Lauer, Philippe ; François, Michel, « Les sources de l’histoire ecclésiastique de la France au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale », Revue d’histoire de l’Église de France, 1936, tome 22, n° 94, p. 38-54. DOI : https://doi.org/10.3406/rhef.1936.2758. Disponible sur Internet, url : <https://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1936_num_22_94_2758>. []
  19. Pour les consulter, voir : « Bulletins paroissiaux catholiques », BnF Guide de recherche en bibliothèque, 20 octobre 2011. Disponible sur internet, url : <http://grebib.bnf.fr/html/bulletins.html>. []
  20. Voir : Jacquot, Olivier, « Les xylos de la BnF », Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, 14 octobre 2022. Disponible sur Internet, url : <https://bnf.hypotheses.org/18068>. []
  21. Cain, Julien, « Préface », dans : Ledos, Gabriel, Histoire des catalogues des livres imprimés de la Bibliothèque nationale, Paris : Éditions des bibliothèques nationales, 1936, p. III. Disponible sur Internet, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1516265j/f19>. []
  22. Cette lettre cataloguée bénéficie d’un catalogue : Bibliothèque nationale (France). Département des livres imprimés ; Barringer, George-Alfred, Catalogue de l’histoire de la Grande-Bretagne, Paris : [Bibliothèque nationale], 1878, 1 vol. (681 p.) ; 33 cm []
  23. Cette lettre cataloguée bénéficie d’un catalogue : Bibliothèque nationale (France), Catalogue de l’histoire de l’Espagne et du Portugal, Paris : [Bibliothèque nationale], 1883, 1 vol. (507-126 p. []
  24. Bibliothèque nationale (France) ; Barringer, George-Alfred, Catalogue de l’histoire de l’Asie, Paris, 1892, 1 vol. (687 p.). []
  25. Cette lettre cataloguée bénéficie d’un catalogue dont le détail est donné par : Jacquot, Olivier, « Le Catalogue de l’histoire de l’Amérique de George-Alfred Barringer (1839-1919) », Amoxcalli, 12 juillet 2022. Disponible sur internet, url : <https://amoxcalli.hypotheses.org/53709>. []
  26. Où l’on trouve l’histoire des religions d’un point de vue philosophique ; religions non judéo-chrétiennes (taoïsme, confucianisme …) ; sciences occultes, magie. []
  27. A ne pas confondre avec le fichier des Actes administratifs et judiciaires de l’Ancien Régime (AA) ni le fichier des Actes royaux (AR). []
  28. Voir « Fiche domaine – Religions », Charte documentaire : politique d’enrichissement des collections, [Paris] : Bibliothèque nationale de France, 2015, p. 52-56. Disponible sur Internet, url : <https://www.bnf.fr/sites/default/files/2018-11/Charte%20documentaire%202015.%20Version%20int%C3%A9grale.pdf>. []

Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Olivier Jacquot

Responsable de la coordination de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search