Images de résistance. Photographies et stratégies visuelles des résistances, des combats, des luttes, individuelles et collectives

Cette seconde édition des Journées de la Recherche en Histoire de la Photographie, qui s’ouvre à la francophonie, est organisée en partenariat avec : la revue Transbordeur : photographie, histoire, société, avec l’Université de Picardie Jules Verne, l’Université de Lille, l’Université du Québec à Montréal, l’Université libre de Bruxelles avec le soutien de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales, la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société à Lille et avec le soutien de l’Institut Français.

La thématique Images des résistances. Photographies et stratégies visuelles des résistances, des combats, des luttes individuelles et collectives est en lien avec la quatrième édition de la Bourse de l’Institut.

Ces journées de la Recherche en Histoire de la Photographie sont ouvertes en présentiel, sur inscription, auprès d’Andrea Janssen via mail.

Photographie : DR © Mathieu Corp
Photographie : DR © Mathieu Corp

— Jour 1 — jeudi 19 mai
Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS)

L’espace public : stratégies visuelles et militantisme
Modération : Maxime Boidy (Maître de conférences, Université Gustave Eiffel et Lauréat du programme de Bourse de l’Institut)

10h30 Accueil

10h45 ANAÏS FEYEUX, Maîtresse de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Monique Hervo : Une vie pour les mal-logés

11H30 VALÉRIE MORISSON, Maîtresse de conférences en anglais à l’Université de Bourgogne
Rab Harling (1972- ) vs. Goldfinger / HARCA : images d’une lutte au sommet de la Balfron Tower (Londres, Poplar).

12H15 JULIE NOIROT, Maîtresse de conférences en étude photographiques à l’Université Lumière Lyon 2
Photographier la ZAD : du cliché aux images. « Contribution aux imaginaires en cours »

DÉJEUNER LIBRE
Quelle maîtrise de son image ?
Modération : Nathalie Delbard (Professeure en arts plastiques, Université de Lille, CEAC)

14h30 RÉMI LAUVIN, ATER à l’Université d’Amiens, docteur en études cinématographiques de l’Université de Paris
Le flottage de soi. Cinéma, photographie et résistance à l’identification judiciaire

15h15 SANDY BERTHOMIEU, Doctorante en Esthétique à l’Université Paul Valéry, Montpellier III
La création artistique comme acte de résistance aux logiciels de reconnaissance faciale.

PAUSE

16h30 JADE CERVETTI, Doctorante en Arts-Esthétiques,Pratiques, et Théories à l’Université d’Artois 
La photographie ethnographique au service des représentations queer contemporaines. 

17h15 CONCLUSION 

18H30 – uniquement en présentiel, à l’Institut pour la photographie
Silent Slogan, conversation entre Marianne Mispelaëre, Artiste et Sophie Lapalu, Docteur en esthétique et sciences de l’art

— Jour 2 — vendredi 20 mai
Université libre de Bruxelles 

Discours sur l’image
Modération : Vangelis Athanassopoulos (Laboratoire d’Anthropologie Visuelle « Image, musique, texte », Université de Crète
)

10h30 Accueil

10h45 ANNE MATHIEU, Maîtresse de conférences, Habilitée à diriger les Recherches à l’Université de Lorraine, en délégation au CNRS
La pratique photographique chez les reporters de plume et dans les périodiques militants durant la guerre d’Espagne. 

11h30 VÉRA LÉON, Chercheuse associées au CERLIS (UMR8070), Université de Paris/CNRS et ANGELE FERRERE, Chercheuse associée au labo AIAC, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis 
Un féminisme visuel est-il possible ? Stratégies féministes visuelles et contre-visuelles à travers le cas de la revue Des femmes en mouvement (1976-1982)

DÉJEUNER LIBRE 
Production de nouvelles images
Modération : Lise Lerichomme (Maîtresse de conférences en arts plastiques, Université de Picardie Jules Verne)

13h45 MARION GAUTREAU, Maîtresse de conférences à l’Université Toulouse – Jean Jaurès
Irruption visuelle du « peuple en armes » et stratégies photographiques des chefs de file : le cas de la Révolution mexicaine dans la presse illustrée.

14h30 MATHIEU CORP, Maître de conférences en arts visuels à Aix-Marseille Université 
Faire image. L’iconoclasme comme stratégie visuelle de résistance. 

PAUSE
Réappropriation
Modération : Vincent  Lavoie (Professeur au département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal)

15h00 SAFAA BENDHIBA, Doctorante en sciences sociales à l’Université Hassan II, Casablanca
Réappropriation de la photographie coloniale comme document de résistance dans « Mémoire 14 » d’Ahmed Bouanani.

15h45 MARCELLA MARER, Commissaire et chercheuse indépendante
La révision d’un icône visuelle : les photographies aériennes des peuples indigènes du Brésil.

16h30 CONCLUSION

18h00 – uniquement en présentiel, CLÔTURE à la Fondation A Stichting
Visite libre de l’exposition de Thomas Boivin 

Informations pratiques

  • 19-20 mai 2022
  • Gratuit, tout public
  • En présentiel, sur inscription
  • En ligne, retransmission en direct sur la chaîne Youtube de l’Institut
  • A la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS), Lille et à l’Université libre de Bruxelles
  • Organisateur : Institut pour la photographie

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.