Congrès Médias 19 – Numapresse : Presses anciennes et modernes à l’ère du numérique

Le projet scientifique franco-québécois Médias 19, articulé autour de la plateforme numérique www.medias19.org  et le projet scientifique international Numapresse (www.numapresse.org ) organisent un congrès à Paris pour faire état de la recherche actuelle sur la presse, à l’heure de la numérisation des corpus. Ce congrès interrogera notamment la circulation internationale des textes, genres, formats de presse, la rééditorialisation des contenus du journal et proposera une histoire culturelle et littéraire de la presse du dix-neuvième au vingt-et-unième siècle, en mobilisant les grands corpus de presse numérisés et les nouveaux outils de lecture fournis par les humanités numériques. 

Le congrès, piloté par Guillaume Pinson (Université Laval) et Marie-Ève Thérenty (Université Paul Valéry Montpellier 3), se tiendra du 30 mai au 3 juin 2022. Les trois premières journées se dérouleront au Centre Culturel canadien, les deux suivantes à la BnF. Un hommage à Dominique Kalifa, historien du crime, de la presse et des imaginaires culturels, clôturera la manifestation.

Programme préliminaire

Lundi 30 mai – Centre culturel canadien

9h00-10h00 : Séance 1, Grand auditorium

  • Guillaume Pinson (Université Laval) et Marie-Ève Thérenty (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Introduction du congrès
  • Pierre-Carl Langlais (Numapresse), conférence d’ouverture : Modéliser le journal : nouvelles perspectives sur deux siècles de presse numérisée

10h00-11h00 : Séance 2a, Grand auditorium
Présidence : Julien Schuh (Université Paris-Nanterre)

  • Gilles Bastin (Université de Grenoble), Le journaliste et ses doubles. Morphologie du journalisme et marché de l’édition en France au XXe siècle
  • Sébastien De Valeriola, Brecht Deseure, Florence Le Cam, Manon Libert et Alexia Vidalenche (Université Libre de Bruxelles), Hériter d’un dictionnaire biographique. Enjeux méthodologiques autour d’une base de données belges

10h00-11h00 : Séance 2b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Guillaume Pinson (Université Laval)

  • Lisa Bolz (CELSA), Les réseaux de télégraphie électrique et le développement de nouvelles pratiques journalistiques transculturelles
  • Alex Gagnon (Université du Québec à Trois-Rivières), Le récit d’excursion ferroviaire dans la presse québécoise du XIXe siècle (1836-1876). Le rôle du chemin de fer dans la formation du reportage et de la chronique au Québec

11h00-11h30 : Pause

11h30-13h00 : Séance 3a, Grand auditorium
Présidence : Paul Aron (Université libre de Bruxelles)

  • Nejma Omari (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Émile Zola et le recueil d’articles : de la rééditorialisation de contenus avant l’ère numérique
  • Yvan Daniel (Université Clermont Auvergne) et Serge Linkès (Université de La Rochelle), Approches génétique, médiatique et littéraire de l’œuvre d’un « grand reporter » : présentation de Romans et récits de Joseph Kessel pour La Pléiade
  • Chantal Savoie (Université du Québec à Montréal) et Olivier Lapointe (Université de Montréal), Les outils de recherche plein-texte et l’analyse textuelle automatisée pour explorer la vie littéraire des années 1950 au Québec 

11h30 – 13h00 : Séance 3b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Marie-Astrid Charlier (Université Paul Valéry-Montpellier 3)

  • Béatrice Guillier (IIAD-LAHIC, ancienne chercheuse associée de la BnF), Sur la trace des Lisette, Suzette, Fillettes et Bernadette. Documenter la réception de journaux enfantins disparus grâce à des outils numériques
  • Lisa Bolz (CELSA), Juliette Charbonneaux (CELSA), Jean-Michel Utard (Université de Strasbourg) et Nicolas Férard (ECPAD), De la production à la diffusion médiatique des images. Approches longitudinales et exploitations de fonds numérisés
  • Benjamin Azoulay (Paris-Saclay) et Benoît de Courson (Max Planck Institute for the Study of Crime, Security and Law, Freibourg), Gallicagram, un outil de lexicométrie pour la recherche

13h00-14h00 : Déjeuner

14h00-15h30 : Séance 4a, Grand auditorium
Présidence : Laurent Bihl (Université Paris Panthéon-Sorbonne)

  • Laura Truxa (École des hautes études en sciences sociales), Le rôle du graphisme et de la typographie dans l’essor de la presse magazine de l’entre-deux-guerres français
  • Bruno Martins (Universidade Federale de Minas Gerais), Les jeux d’esprit dans la presse. Lecture et poétique typographique au tournant du XIXe au XXe siècle
  • Marie-Astrid Charlier (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Les hebdomadaires à l’ère photographique (1928-1958) : une médiapoétique de l’image

14h00-15h30 : Séance 4b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke)

  • Caroline Loranger (Université du Québec à Montréal), Du feuilleton au « grand roman complet » : variation des formes de la fiction romanesque dans la presse québécoise
  • Jade Petrault (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Explorer un siècle de romans-feuilletons en Occitanie : perspectives méthodologiques et expérimentations numériques
  • Leila de Vicente (Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Université Laval), Règlements de contes : les conditions de publication du récit bref dans les journaux du premier XXe siècle

15h30-16h00 : Pause 

16h00-17h30  : Séance 5a, Grand auditorium
Présidence : Guillaume Pinson (Université Laval)

  • Vitaly Buduchev (Université de Lorraine), L’évolution du reportage russe vers le genre littéraire. Exemple d’archives numérisées du journal Komsomolskaya Pravda 
  • Johanna Cappi (CELSA), Le prix Albert Londres (1932-2022), une histoire des héritages et des métamorphoses du journalisme d’enquête francophone
  • Audrey Alves (Université de Lorraine), Les mooks en France  à l’horizon 2020 : évolutions d’un journalisme alternatif 

16h00-17h30 : Séance 5b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Claire Barel-Moisan (CNRS)

  • Laura Suarez de la Torre (Instituto Mora), Profiter de la presse européenne pour créer un magazine mexicain. Lectures pour les femmes au XIXe siècle 
  • Santiago Diaz Lage (Universidad Nacional de Educación a Distancia), Un journal international pour souder « la race latine » (Madrid, 1874)
  • Sébastien Rozeaux (Université Toulouse Jean-Jaurès), Le Brésil et l’Amérique latine : histoire d’une rencontre par voie de presse (1856-1922)

En soirée : Projection de Shock Corridor de Samuel Fuller au cinéma Le Champo.

Mardi 31 mai – Centre culturel canadien

9h00-10h30 : Séance 6, Grand auditorium
Présidence  : Clément Dessy (Université libre de Bruxelles)

  • Yoan Vérilhac (Université de Nîmes), Les modes de lecture du journal : reconstitution, modélisation et… limites
  • Claire Barel-Moisan (CNRS), La presse pour la jeunesse de l’entre-deux-guerres 
  • Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), « Torturée toute la nuit par ses deux amants »: la violence sexuelle dans Détective, entre relation  esthétique et discours social (1967-1980)

10h30-11h00 : Pause

11h00-13h00 : Séance 7a, Grand auditorium
Présidence : Sarah Mombert (Ecole Normale Supérieure de Lyon)

  • Alexia Vidalenche (Université Libre de Bruxelles et Université Paul-Valéry Montpellier 3), Séries de portraits de journalistes dans la presse quotidienne française : quelles représentations de la profession ? 
  • Marceau Levin (Université de Sherbrooke et Université Lumière Lyon 2), La biographie contemporaine au XIXe siècle, genre historique ou médiatique ? 
  • Maxime Fabre (Université Bordeaux Montaigne), Visages à la Une dans les magazines photographiques durant l’entre-deux-guerres : faire-face, faire-signe 
  • Adrien Rannaud (Université de Toronto), Les rêves d’amour de Phonsine : célébrité, genre et vie culturelle dans la presse québécoise des années 1940 et 1950

11h00 -13h00 : Séance 7b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Amélie Chabrier (Université de Nîmes)

  • Laure Demougin (Université Renmin et Université Paul-Valéry Montpellier 3), Alexandre Dumas en Algérie médiatique : plagiat ou viralité ?
  • Filippos Katsanos (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Les nouvelles aventures de Sherlock Holmes dans les presses grecque et française du début du XXe siècle 
  • Fernanda Conciani (Université Laval), L’imaginaire brésilien dans les romans d’aventure entre 1881 et 1892 : onze ans de voyages entre les pages des journaux et des livres
  • Eléonore Martin (Université Bordeaux Montaigne), Théâtre, opéra et cirque chinois dans la presse française au XXe siècle

13h00-14h00 : Déjeuner

14h00-15h30 : Séance 8a, Grand auditorium
Présidence : Martine Lavaud (Université d’Artois)

  • Morgane Avellaneda (Université des Antilles, ancienne chercheuse associée de la BnF), Les « correspondances privées » dans la presse de la Restauration, des rééditorialisations mensongères 
  • Stéphanie Dord-Crouslé (Centre national de la recherche scientifique), Le Constitutionnel contre le Journal des Faits : un « journal voleur » au tribunal (mars 1853)
  • Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke), La circulation périodique de la littérature prolétarienne et révolutionnaire dans les années 1930

14h00-15h30 : Séance 8b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Isabelle Meuret (Université Libre de Bruxelles)

  • Aisha Bazlamit (Université Lumière Lyon 2), À la recherche des fantômes de la presse : une étude de l’œuvre journalistique des femmes socialistes à la Belle Époque
  • Qing Feng (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Portraits de femmes, portrait de soi : poétiques journalistiques de Marguerite Duras au prisme de la littérature 
  • Karine Abadie (Memorial University of Newfoundland), Faire ressurgir Lucien Wahl : entre circulation et identification 

15h30-16h00 : Pause 

16h00-17h30 : Séance 9a, Grand auditorium
Présidence : Michel Lacroix (Université du Québec à Montréal)

  • Dominique Trudel (Audencia ScienceCom) et Juliette de Maeyer (Université de Montréal), Les bots comme outil d’analyse et de remédiation des corpus : la théorie du « triangle de l’intelligence » 
  • Allan Deneuville (Université Paris 8 et Université du Québec à Montréal), Le copier-coller en temps de réchauffement médiatique
  • Elzbieta Biardzka (Université de Wroclaw), Les mèmes Internet, forme numérique de journalisme participatif non professionnel

16h00-17h30 : Séance 9b, Salle SS101 en duplex avec SS102
Présidence : Florence Le Cam (Université libre de Bruxelles)

  • Lucia Granja (Unicamp), Viralité et circulation des nouvelles autour de la guerre franco-prussienne au rythme des arrivées des paquebots à Rio de Janeiro
  • Orna Levin (Unicamp), Images du front : les illustrations de la guerre franco-prussienne dans les périodiques américains 
  • Valéria Guimaraes (Unesp), La guerre franco-allemande et la question de la latinité dans la presse franco-brésilienne 

Mercredi 1er juin – Centre culturel canadien

9h00-10h30 : Séance 10, Grand auditorium
Présidence : Alain Vaillant (Université Paris Nanterre)

  • Nicolas Gauthier (Université de Waterloo), Les multiples vies de l’assassinat de la femme Renault : rééditorialisations, reconfigurations, récritures 
  • Sarah Mombert (École normale supérieure de Lyon), La contrefaçon intérieure : la reproduction journalistique et la Société des Gens de Lettres
  • Olivier Bara (Université Lumière Lyon 2), Comment parler d’une pièce que l’on n’a pas vue : circulations critiques

10h30-11h00 : Pause 

11h00-13h00 : Séance 11, Grand auditorium
Présidence : Matthieu Letourneux (Université Paris-Nanterre)

  • Christian Pradié (Université Sorbonne-Nouvelle), Les origines intellectuelles d’une pensée de la réforme de l’espace public en France au milieu du XXe siècle 
  • Franck Rebillard, (Université Sorbonne-Nouvelle), Snippet or no snippet ? La Directive Copyright de 2019 comme cristallisation des enjeux de la modularisation éditoriale 
  • Rémy Bersipont (Université Catholique de Louvain), Le big data et les groupes de presse écrite belge francophone : une approche par les ressources 
  • Solange Kurpiel (Université Lumière Lyon 2) et Ivanise Hilbig de Andrade (Universidade Federal da Bahia), L’horizontalité par l’universalisme : les reconfigurations éditoriales de la presse indépendante en ligne au Brésil et en France 

13h00-14h00 : Déjeuner

14h00-15h30 : Séance 12, Grand auditorium
Présidence : Yoan Vérilhac (Université de Nîmes)

  • Rachel Nadon (Université du Québec à Trois-Rivières et Université Montpellier 3), Les journaux jaunes au Québec : modernité, sexualité et pratiques littéraires dans les années 1950 
  • Loic Artiaga (Université de Limoges), Écrire les masculinités au temps du New journalism (1965-1980)
  • Sixtine Audebert (Université Paris-Sorbonne, et Université Paul-Valéry Montpellier 3), « Buy or… Die ! », le plaisir esthétique de l’amateur de metal au prisme de la critique de disque

15h30-16h00 : Pause 

16h00 – 17h30 : Séance 13, Grand auditorium
Présidence : Olivier Bara (Université Lumière Lyon 2)

  • Laura Folica (Université de Catalunya), La traduction littéraire dans les revues ibéro-américaines (1898-1959) : défis méthodologiques dans la construction d’un corpus à grande échelle
  • Michel Lacroix (Université du Québec à Montréal), Viralité des ismes : France/Québec 1919-1960

20 h 00 Dîner au Bouillon Racine, 3, rue Racine, 75006 Paris  (réservé aux congressistes)

Jeudi 2 juin – Bibliothèque nationale de France (petit auditorium)

9h30-9h45 

Laurence Engel (Présidente de la Bibliothèque nationale de France), Mot de bienvenue 

9h45-11h30 : Séance 14
Présidence : Claire Blandin (Université Sorbonne Paris Nord)

  • Alain Vaillant (Université Paris Nanterre) et Jean-Didier Wagneur (BnF), Le rire viral et la presse du XIXe siècle 
  • Jean-Luc Buard (Université Paris 13), De quelques canulars médiatiques au XIXe siècle
  • Paul Aron (Université Libre de Bruxelles), La presse satirique belge au regard de la presse française : comparaisons, spécificités

11h30-12h00 : Pause

12h00-13h00 : Séance 15
Présidence : Adeline Wrona (CELSA)

  • Nicolas Bianchi (Université Gent et Université Paul-Valéry Montpellier 3), Quand le support médiatique dissout le genre littéraire. L’humour des journaux de tranchées face à leurs romans feuilletons 
  • Frédérick Bertrand (Université Laval), Retour vers le « grand pays barbare des tranchées » : une construction médiatique du récit mémoriel

13h00-14h00 : Déjeuner 

14h00-15h30 : Séance 16
Présidence : Maud Ehrmann (École polytechnique fédérale de Lausanne)

  • Emmanuelle Paccaud (Université de Lausanne), Déconstruire la success story du groupe de presse magazine américain Condé Nast, entre pratiques entrepreneuriales et imaginaires médiatiques transatlantiques (1909-1942)
  • Alexis Lévrier (Université de Reims), Les éditoriaux du Monde lors de l’affaire des diamants : l’impossible héritage de Sirius
  • Valérie Bonnet et Pierre Ratinaud (Université Toulouse Jean-Jaurès), Évolution du traitement du sport dans le journal Le Monde 

15h30-16h00 : Pause

16h00-17h30 : Séance 17
Présidence : Alexis Lévrier (Université de Reims Champagne-Ardennes)

  • Diana Cooper-Richet (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Nomades de la presse et du livre francophones en Asie du sud-est, dans la seconde moitié du XIXe siècle
  • Loïc Marcou (École des hautes études en sciences sociales), Circulation et viralité de l’information de la Grèce vers la France au tournant du XXe siècle : le cas de l’homme de presse Antonios-Zannettakis Stéphanopoli (1839-1913)
  • Violaine Sauty (Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Université Libre de Bruxelles) et Oriane Deseilligny (Université Paris 13), Journalisme et rééditorialisation croisées : du livre à l’article et vice versa 

18 h 30 : Visite guidée du Monde (uniquement sur inscription pour les congressistes – nombre de places limitées) 

Vendredi 3 juin – Bibliothèque nationale de France (Belvédère)

10h00-12h30 : Séance 18 : Projets collectifs et infrastructures
Présidence :  Julien Schuh (Université Paris-Nanterre)

12h30-14h00 : Déjeuner

14h00-16h30 : L’Histoire en jeu – Hommage à Dominique Kalifa 
Avec la participation de Gabriel Dufay (comédien)

  • Marie-Ève Thérenty, Hommage à Dominique Kalifa : la règle du jeu
  • Anne-Emmanuelle Demartini, « Meurtre de chien » (2015)
  • Guillaume Pinson, « Un drame de la jalousie » (1912)
  • Anne-Marie Thiesse, « Tuer l’épidémie : une enquête sensationnelle » (1905)
  • Amélie Chabrier, Fantômas, mais pourquoi est-il si méchant ? Parce qu’il prend les « Pilules Pink Pour Personnes Pâles ! » (1896)
  • Sarah Mombert, « Le danger des bas noirs » (1894)
  • Laura Suarez de la Torre, « S’envoler vers les cieux du Mexique » (1871)

Cocktail de conclusion 

Informations pratiques

Pour les non-congressistes souhaitant assister au congrès, l’inscription est obligatoire :

  • Via ce formulaire pour les séances au Centre Culturel Canadien (130, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris) : https://forms.gle/LHUeSB6kuCHFarzS9
  • Sur l’application affluences.com pour les séance à la BnF (jeudi, petit auditorium, entrée principale : entrée Est, côté rue Durkheim ; vendredi, belvédère, tour T2).
Accès Belvédère BnF

Comité d’organisation

Partenaires

  • Agence nationale de la recherche
  • Bibliothèque nationale de France
  • Centre culturel canadien
  • Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
  • Université Laval
  • Université Montpellier 3 Paul-Valéry
  • Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Le Champo

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.